Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La tourbière du Mont Bar : Allègre (1) / Balade en Haute-Loire

Le Mont Bar vue du village

Le Mont Bar vue du village

Aujourd'hui, pour bien commencer la semaine, en faisant un peu de sport, nous allons repartir en Haute-Loire pour nous rendre sur la commune d'Allègre, où nous sommes allés cet été, et monter au sommet du Mont Bar, le volcan le plus emblématique du département, afin de découvrir le site.

C'est encore un lieu visité par George Sand en son temps. Il faut croire que j'ai marché dans ses traces l'été dernier, en plus sans le faire exprès !

Le Mont Bar est un ancien volcan, unique en France, et même en Europe, car c'est le seul volcan de type strombolien qui abrite à son sommet, dans son cratère, une tourbière. Il domine de ses 1150 mètres d'altitude le village médiéval d'Allègre que nous visiterons prochainement, qui lui-même, est bâti au pied d'un second volcan, le mont Baury. 

Ce cratère s'est formé lors d'une éruption datant de plus de 790 000 ans, ce volcan est donc tout jeune (car les plus vieux volcans d'auvergne ont 13 millions d'années). Large de 500 mètres et profond de 40 mètres, il abritait autrefois un lac, encore présent il y a 8000 ans, qui s'est comblé peu à peu grâce à l'accumulation de végétation pour devenir une tourbière. La tourbière est classée et protégée, et fait partie des zones Natura 2000. Elle est labellisée Espace naturel sensible. 

Normalement, un volcan de type strombolien abrite dans son cratère des amas de roches qui sont des fragments de laves solidifiées. L'eau s'écoule naturellement entre les blocs et le cratère se trouve drainé. Mais dans le cas du volcan du Mont Bar, les roches se sont altérées suffisamment pour former un fond argileux permettant de bloquer le drainage naturel. D'où la formation de la tourbière qui aujourd'hui atteint les 3.60 m de profondeur. 

En 1821, les hommes ont creusé un drain pour la transformer en pâturage. Aujourd'hui abandonné, et plus du tout entretenu, le drain ne permet plus l'écoulement de l'eau et la tourbière se réactive. 

La randonnée n'est pas difficile, il y a juste 160 mètres de dénivelé, mais sur une courte distance donc ça monte fort.

Je vous montre un aperçu du paysage que nous avons admiré, juste avant de pénétrer dans la forêt, puis d'arriver au bord du cratère.

La montée jusqu'au bord du cratère.
La montée jusqu'au bord du cratère.
La montée jusqu'au bord du cratère.

La montée jusqu'au bord du cratère.

De là, il faut redescendre un peu pour atteindre la tourbière, ensuite pour en faire le tour, le chemin est à plat. 

Les recherches qui ont été faites dans la tourbe ont permis de retracer l'histoire du lieu. On sait ainsi que 7 000 ans avant J.C., les bords du cratère étaient déjà plantés de noisetiers et de hêtres comme aujourd'hui. 

Au cœur de la tourbière, poussent des plantes hydrophiles, typiques des zones humides, comme des sphaignes, qui participent activement à la vie de la tourbière car leur base se décompose dans l'eau très lentement, formant la tourbe, les potentilles des marais (encore appelées comarets), ou encore les carex. On y trouve aussi des plantes carnivores, comme des droseras. 

Voilà la tourbière, telle que le promeneur la découvre en suivant le chemin qui en fait le tour. Il est  impossible de passer les barrières comme vous vous en doutez, pour voir les plantes de plus près. 

En faisant le tour de la tourbière...
En faisant le tour de la tourbière...
En faisant le tour de la tourbière...
En faisant le tour de la tourbière...
En faisant le tour de la tourbière...
En faisant le tour de la tourbière...

En faisant le tour de la tourbière...

En s'approchant, on peut entrevoir quelques plantes mais de cette saison, plus rien n'était en fleur. Sur ma troisième photo, très "zoomée", vous pouvez voir des linaigrettes (encore appelées "herbes à coton"). Ce sont des plantes dont les graines sont pourvues de soies ayant l'aspect de coton.

Sur ma dernière photo, vous voyez que la tourbière est active. La zone noire c'est de la tourbe ! 

Vous voyez aussi sur mes photos que peu à peu la tourbière est envahie par des arbres comme des saules, des pins ou des bouleaux. 

Quelques vues rapprochées de la tourbière
Quelques vues rapprochées de la tourbière
Quelques vues rapprochées de la tourbière
Quelques vues rapprochées de la tourbière

Quelques vues rapprochées de la tourbière

En plein été, il y avait peu de monde sur les chemins, et le pique-nique a été agréable. L'idéal est de rester dans la forêt et de s'installer dans un lieu un peu éloigné de l'eau donc des...moustiques, car le site est infesté par ses adorables volatiles et il vaut mieux prévoir un produit répulsif efficace et des vêtements couvrants. 

La forêt est très jolie tout autour. Il y a quelques hêtres toujours présents, mais aussi des épicéas et des sapins blancs.

La forêt qui entoure la tourbière
La forêt qui entoure la tourbière
La forêt qui entoure la tourbière

La forêt qui entoure la tourbière

Faînes de hêtre et cône d'épicéa
Faînes de hêtre et cône d'épicéa

Faînes de hêtre et cône d'épicéa

La forêt est habitée par de nombreux animaux et d'une grande richesse au point de vue de la biodiversité. Le pic noir, bien présent sur le site, est visiblement passé par là. On voit les traces de son activité sur ces arbres ! 

Un pic noir est passé par là !
Un pic noir est passé par là !

Un pic noir est passé par là !

De nombreux panneaux explicatifs permettent de rendre la balade instructive. 

La tourbière du Mont Bar : Allègre (1) / Balade en Haute-Loire
La tourbière du Mont Bar : Allègre (1) / Balade en Haute-Loire
La tourbière du Mont Bar : Allègre (1) / Balade en Haute-Loire
La tourbière du Mont Bar : Allègre (1) / Balade en Haute-Loire
La tourbière du Mont Bar : Allègre (1) / Balade en Haute-Loire

Tout le long du parcours, les enfants ne seront pas en reste : des questions leur sont posées et les réponses données au poste suivant, ce qui constitue un jeu amusant pour petits et grands à part que nous, comme d'habitude, nous avons pris le chemin à l'envers (!), aucune flèche au départ ne nous indiquant le "bon" sens à suivre. 

Tant pis, les enfants ont eu les réponses avant les questions !

Trois exemples de questions-réponses
Trois exemples de questions-réponses
Trois exemples de questions-réponses

Trois exemples de questions-réponses

Enfin, je ne peux vous parler de ce site sans vous parler du trésor...

En 1821, alors que les ouvriers creusaient le petit canal dont je vous ai parlé plus haut, visant à assécher la tourbière, un d'entre eux découvre une poterie gallo-romaine contenant 33 monnaies, un collier, deux bracelets et un lingot, le tout en or !

On peut admirer une partie du trésor au Musée Crozatier du Puy en Velay, enfin ce qui n'a pas été vendu par le découvreur (!). Au départ 9 monnaies de Marc Aurèle à Dioclétien, avaient été déposées au musée...après une histoire mouvementée, il en reste 7 aujourd'hui (voir le lien détaillé pour les passionnés ICI

Une légende raconte même que du temps des romains des joutes nautiques avaient lieu sur le lac.

George Sand en parle dans son roman "Jean de la Roche", encore un que je dois relire. Elle venait souvent en ce lieu pour collecter des plantes et réaliser un herbier. Je n'ai eu aucun mal, en me promenant dans cette forêt, à l'imaginer venant se ressourcer au milieu des fleurs et des oiseaux...

Des détails supplémentaires sur le trésor sur ce panneau

Des détails supplémentaires sur le trésor sur ce panneau

La redescente s'effectue par un chemin très caillouteux, pente parfaite pour les VTTistes, mais ensuite le chemin emprunte une partie du tracé qui fait le tour du Mont Bar, et nous profitons d'une jolie vue sur le village, que je vous ferai visiter la prochaine fois, enfin, comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

En attendant nous quittons la forêt !

En attendant nous quittons la forêt !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Merci pour ce très beau reportage sur la tourbière du Mont Bar, Manou. Tes photos sont très belles. Et tu fais bien de parler des moustiques, il est préférable de ne pas faire cette randonnée en été ou alors ne pas oublier de bien se couvrir les bras et les jambes (sourire). Lorsque nous avions fait cette randonnée, bien couverts, nous avions croisé un jeune couple qui s'y rendait, ils étaient bras nus et en shorts, nous les avons avertis mais la jeunesse n'a peur de rien ! (sourire)
Bonne soirée, Manou.
Répondre
T
Merci pour la balade, avec les photos de paysages, les anecdotes (j'ai souri au "pif paf pif" des baffes anti-moustiques, ou à l'itinéraire remonté à l'envers...). Je me demandais ce qu'il en avait été de l'Homme depuis 79 000 ans, quand je suis arrivé au passage sur le Trésor monétaire (postérieur à la crise du IIIe siècle et à la prise de pouvoir par Dioclétien, donc). Comme quoi des trésors dorment encore... dans les réserves de nos musées!
Répondre
M
Contente que tu aimes ma balade nature, perso je ne m'en lasse pas et j'aime aussi quand avec les petits-enfants nous tombons sur des balades commentées agréablement :) Belle journée
E
il y a longtemps que je n'avais pas entendu parler de tourbière :-) je me demande si je savais encore ce que c'était :-( beau paysage et magnifiques photos
bisous
Répondre
Z
Une très jolie promenade sportive
Répondre
M
Moyennement sportive mais pour les enfants c'était une belle journée !
E
Jolie balade instructive.
Une sortie nature idéale pour les grands et les petits...
Je découvre la tourbière et c'est vrai que l'on aimerait bien découvrir de plus près...
Merci pour ton bel article.
Pas trop présente sur les blogs car il y a les cartons à remplir en vue du déménagement
Bisous et douce journée
Répondre
M
Je ne savais pas que tu allais déménager (encore je dirai il me semble que c'était hier que tu as changé de région...). Bon courage alors ! bisous
V
Marcher sur les pas de George Sand , un lieu qui a tant à raconter depuis des millénaires ... On ne peut que trouver cette sensation de paix.
La tourbière est un environnement d'une richesse inouïe. Il y en a une, près de chez moi, elle se situe sur la plage d'Ambleteuse dans le Pas-de-Calais , elle se découvre à marée basse laissant apparaitre des morceaux de tourbe contenant des souches d’arbres, témoins de la présence il y a bien des années d’une forêt fossile dont il ne reste presque rien . L’érosion l’a fait disparaître, comme elle l’avait fait naître des années auparavant en laissant apparaître une forêt d’aulnes, de chênes, d’ormes et de tilleuls datant de 2 000 à 3 000 ans avant Jésus-Christ. Des souches énormes de couleur brun rouge parsèment ce bord de mer . Les époques se succèdent mais chacune laissent ses traces .
Ta balade est ludique et si bien racontée.
Un bon moment en ta compagnie comme toujours
Bonne soirée
Je t'embrasse
Véronique
Répondre
M
Je ne savais pas qu'une tourbière pouvait être ainsi sous les eaux et se découvrir à marée basse. Encore une fois tu m'apprends quelque chose, je vais en parler à mon mari et si un jour nous allons dans le nord (hi ! hi !) nous irons voir ça de plus près, grâce à toi...Je t'embrasse et désolée de te répondre aussi tard
S
Bonjour Manou :) ah oui c'est vrai que c'est un très joli site , et assez original , très peu connu et tant mieux =D , je l'avait découvert un peu au hasard en me baladant depuis Allègre y'a quelques années , merci pour ces souvenirs , très jolies photos , bonne journée à toi :)
Répondre
M
merci Manou, quelle belle leçon de géographie et d'histoire naturelle. j'aime beaucoup et endroit, je l'ai noté sur mon carnet de voyage a voir absolument. Et puis aller sur les pas de Georges Sand est un must pour moi. je te souhaite une bonne semaine Bisous
Répondre
M
Le village en plus te plaira j'en suis certaine :) bisous
L
Superbe balade. Marcher dans une tourbière est rigolo. On a l impression d être sur sur coussin. On y z ete un jour avec les élèves du côté de kruth.
Mais là en plus tu es dans un cratère. Trop top.

Gros bisous du jour.
Lavandine
Répondre
M
Dans celle-ci on ne peut pas marcher car elle est active et donc dangereuse, mais je connais la sensation de marcher sur un coussin moelleux :) bisous
M
C'est juste magnifique manou
Répondre
M
Un grand MERCI à tous pour vos commentaires et votre visite. Belle journée !
Répondre
E
Coucou Manou! C'est un véritable petit joyau ce mont Bar ! Merci pour l'explication du volcan et la formation de sa tourbière! C'est passionnant!
Répondre
R
Bonsoir Manou,
Une belle balade verdoyante et instructive, on en apprend toujours ... même dans les bois, par chez moi aussi, il y a une randonnée des tourbières ... il faudrait presque des bottes pour marcher !!! et oui, les animaux sauvages se nourrissent
de ce qu'ils trouvent d'alléchants !! 160 M de dénivelé, c'est raisonnable pour admirer ce panorama...
Passe une bonne semaine, bises
Répondre
P
Quelle belle balade encore !
Je n'ai jamais entendu parler de ce volcan. La vue est splendide. J'adore.
Merci pour la balade et bonne soirée.
Répondre
M
Bonjour Manou,
c'est un article très intéressant, je n'imaginais vraiment pas un cratère de volcan abritant une tourbière!
Bisous et bonne soirée,
Mo
Répondre
M
Je t'avoue que moi non plus mais en Haute-Loire où les anciens volcans sont très présents on découvre des choses incroyables :) bisous
B
Une randonnée facile et très agréable.
Répondre
M
C'est le cas et les enfants ont suivi sans soucis :)
D
Merci beaucoup pour cette balade. Grâce à toi, je sais que ce qui semblait être une simple colline est en fait un ancien volcan, qui présente une grande richesse avec la tourbière. J'ai bien aimé tes photos de forêts et souri en lisant le panneau sur les moustiques :)
Belle semaine !
Répondre
M
Les explications sont bien adaptées aux enfants et collégiens qui viennent nombreux sur les lieux en sortie de classe. C'est une bonne chose de les sensibiliser ainsi à la nature.
R
YOu take the most wonderful walks. How lush and inviting the paths are. I like those cottony plants. I also appreciate seeing the information boards. Friendship
Répondre
R
Merci pour ces sublimes clichés et surtout cette page fort instructive Manou. Bisous douce semaine
Répondre
M
Pas de quoi, la balade était un plaisir alors la restituer et la partager aussi :) bisous
C
c'est une très belle balade avec du vert plein les yeux et de très jolis sous bois
mais ouille les moustiques, moi ils m'adorent alors là ouh lalaaaaaaaa LOL
je ne connaissais pas le mont Bar merci de la découverte
bonne journée
bisous
patricia
Répondre
M
Moi aussi les moustiques m'adorent mais on avait mis les pantalons et des tee-shirt à manches longues et un produit directement sur les vêtements :) bisous