Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Le sentier de la Pastorale 1 : Paysages d'aujourd'hui et cultures d'antan / Balade près de Salon-de-Provence

Le Sentier de la Pastorale
Le Sentier de la Pastorale

Le Sentier de la Pastorale

 

Près de la ville de Salon-de-Provence, se trouve un massif de collines, propice aux randonnées pédestres ou en VTT, le Tallagard (que l'on trouve aussi parfois écrit "Talagard" avec un seul "l"). Cette petite "montagne" offre aux promeneurs de nombreux vestiges et, en saison, elle leur permet de découvrir la flore de la région mais aussi de magnifiques paysages et de belles vues sur les environs...

Il y a quatre sentiers de randonnées balisés. Pendant les vacances de noël, nous avons découvert une partie du Sentier de la Pastorale, mais comme il y avait trop de mistral et qu'il faisait froid malgré le soleil, nous avons écourté la balade...à cause de nos pitchounets qui étaient avec nous. Nous y retournerons donc un jour de printemps pour profiter de la flore de la garrigue.

 

Sur des chemins bien balisés, de nombreux panneaux explicatifs permettent de mieux comprendre la vie de nos ancêtres. Bories et restanques nous font découvrir l'importance du pastoralisme et de l'agriculture sur cette petite montagne de Provence.

 

La montée à partir du parking se fait à l'abri des pins et des chênes. Au départ le chemin est balisé comme un sentier botanique et de nombreuses pancartes montrent les plantes caractéristiques de la garrigue ou celles qui ont été pendant longtemps utilisées pour les cultures...comme ici l'olivier. 

 

 

 

Très vite en haut de la côte, nous découvrons un mur ancien, encore en bon état malgré quelques trouées. C'est le mur aux pierres percées. 

Le mur aux pierres percées
Le mur aux pierres percées

Le mur aux pierres percées

 

Ce mur de pierre sèche servait à protéger la culture de la vigne. Il est entièrement bâti en molasse, une roche à la couleur caractéristique, très utilisée pour les constructions en pierre. 

Tout le long du mur, des pierres plates percées sont insérées dans la construction à une certaine hauteur. Elles forment des saillies espacées. Elles permettaient de fixer des tuteurs, le long desquels les vignes pouvaient grimper.

Lorsqu'elles se trouvent isolées, ces pierres ont un usage différent. Près d'une construction, elles servaient à attacher l'âne ou le cheval, en pleine garrigue, à fermer un portail qui empêchait ainsi les bêtes de gambader librement dans les plantations. 

Les deux dernières photos sont de mon mari (il est beaucoup plus grand que moi !)Les deux dernières photos sont de mon mari (il est beaucoup plus grand que moi !)
Les deux dernières photos sont de mon mari (il est beaucoup plus grand que moi !)Les deux dernières photos sont de mon mari (il est beaucoup plus grand que moi !)

Les deux dernières photos sont de mon mari (il est beaucoup plus grand que moi !)

J'avoue que je n'avais jamais vu ce genre de mur ! Pourtant je me suis souvent baladée sur le Tallagard lorsque j'étais enfant. Il est vrai qu'à l'époque, le Tallagard était nettement plus sauvage et que sans doute la végétation masquait ces vestiges, ou bien nous sommes passés à côté sans les voir...

De l'autre côté du mur, des plantations de jeunes cèdres commencent à prendre du volume.

Les cèdres

Les cèdres

Un peu plus haut sur le chemin, nous retrouvons d'anciennes calades et plusieurs bancaus (=terrasses, restanques) superposés. Ils ont été replantés en oliviers récemment. 

 

En Provence, les calades se retrouvent aussi bien dans les villages qu'en campagne. Elles servent à tenir les sols en pente et à éviter leur érosion ce qui facilite le passage des hommes et des animaux. Les calades des campagnes sont faites avec des pierres grossièrement taillées. Je le rappelle ici, les pierres sont disposées sur chant.

 

Les bancaus, ou restanques permettaient de cultiver plus facilement les terrains en pente. De plus lors des pluies, l'eau au lieu de ruisseler, inondait les parcelles cultivées.

 

 

Ces terrasses de culture ont été exploitées jusqu'au XIXe siècle. Lors de l'essor démographique de la ville, il a bien fallu augmenter les surfaces cultivables. Oliviers, amandiers, vignes, arbres fruitiers, légumineuses étaient ainsi abondamment plantés sur ces sols secs. 

Les calades et les bancaus
Les calades et les bancaus
Les calades et les bancaus

Les calades et les bancaus

Nous trouvons aussi à proximité des puits et abreuvoirs qui étaient utilisés pour les animaux. 

Les puits sont construits en pierre sèche ce qui leur permet d'être directement en lien avec les nappes souterraines. 

A noter que les puits ne sont quasiment plus alimentés de nos jours. Les sources ont été détournées et l'arrêt des cultures et du pastoralisme, a entraîné la repousse abondante de la végétation. Les racines des arbres pompent l'eau de la nappe qui s'assèche. 

Sur les photos ci-dessous, le dernier puits présente à côté un abreuvoir directement creusé dans la roche en place...

Les puits et abreuvoirsLes puits et abreuvoirs
Les puits et abreuvoirs
Les puits et abreuvoirsLes puits et abreuvoirs

Les puits et abreuvoirs

Partout le sentier longe des murs en pierre sèche, et de temps en temps dans les murs des bancaus, on trouve des escaliers volants qui comme leur nom l'indique ne servaient pas à s'envoler, mais bien à franchir le mur pour passer plus rapidement à pied d'un bancau à l'autre évitant ainsi de piétiner certaines cultures. 

Les escaliers sont formés d'une pierre plate plus longue, bien insérée dans le muret de pierre lors de la construction. Si une marche était cassée, elle ne pouvait pas être remplacée. 

Quelques murs de construction différente, et des escaliers volants
Quelques murs de construction différente, et des escaliers volants
Quelques murs de construction différente, et des escaliers volants

Quelques murs de construction différente, et des escaliers volants

Enfin, sur le plateau, au sommet du rocher de l'Enclume, une table d'orientation nous permet d'avoir une vue aérienne sur la ville de Salon-de-Provence, sur le massif des Alpilles et jusqu'à Fos-sur mer en direction du sud.

 

Vues de la table d'orientation
Vues de la table d'orientation
Vues de la table d'orientation

Vues de la table d'orientation

Voilà notre balade terminée pour aujourd'hui et, comme d'habitude, si vous le voulez bien...nous continuerons la balade la semaine prochaine. En attendant, je vous montre le tracé de cette courte randonnée. 

Le tracé du Sentier de la Pastorale

Le tracé du Sentier de la Pastorale

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
bonjour Manou , une bien belle balade et ces constructions - murs en pierres sèches j'aime ! quelle nature et ces rochers percés sont superbes ! et +++ merci pour vos photos si belles belle journée a+
Répondre
M
C'est vraiment un parcours typique de ma Provence et qui sent bon mon enfance en plus...que du bonheur pour moi et contente que tu aimes. bises pleines de soleil aujourd'hui
C
Merci pour ce partage !
Je ne connaissais pas du tout le Tallagard, je note cette idée de balade pour le printemps !
à bientôt,
Répondre
M
Il y a quatre parcours plus ou moins long et tu peux facilement passer de l'un à l'autre et faire ton propre trajet du coup. Je montre la suite demain :) bises et à bientôt
E
Si je connais le Tallagard...je découvre chez toi le sentier de la Pastorale ! à l'époque où je m'y promenais c'était plus sauvage que les photos que tu nous montres.Il y avait... peut être aujourd hui encore ? des cabanons où on se réunissait le dimanche. Bisous et merci pour ces belles promenades qu'on fait avec toi.
Répondre
E
dans ma mémoire ...il y a longtemps que je n'y suis plus allée, on passait à gauche après être passé sous le pont de l'auto route... je crois près d'une bicoque et on prenait un chemin escarpé et qui grimpait ! et on pouvait rejoindre le val de cuech... un de nos amis avait en pleine campagne une espèce de cabanon ou des réunions joyeuses de pique niques s'y faisaient...mais ma mémoire à peut être des trous !
M
Idem pour moi j'ai redécouvert le Tallagard l'année dernière en m'y promenant avec mes petits-enfants en hiver. Tout a été réaménagé et c'est super agréable de s'y balader. Les cabanons dont tu parles sont ceux du chemin du Tallagard je pense...ils sont le long de la route goudronnée. Le seul inconvénient c'est qu'on entend l'autoroute qui n'est pas très loin. bisous
P
Encore une belle ballade qui nous fait connaître la vie pastorale. Ce mur est impressionnant! merci pour toutes ces explications. Bises
Répondre
M
Merci de ta visite...Je ne t'oublie pas mais cette semaine, les news arrivent toutes à la fois et très en retard :) bises et un bon we
M
Nous n'avons pas souvent l'occasion de nous balader du côté de Salon de Provence. J'adore tous ces sentiers qui longent des murs en pierres sèches. Chez nous, dans le Luberon, nous avons le conservatoire des terrasses et cultures à Goult, où l'on peut voir de nombreux murets et bories de toutes sortes, au milieu de champs d'oliviers. Tu dois connaître aussi je pense. Passe un bon weekend. Bisous.
Répondre
M
J'y suis allée avec mes petits pendant les vacances grâce à toi car Goult est tout de même à presque une heure de chez moi et les petits ont trouvé long le trajet mais la balade était sympa. Je n'ai pas encore prévu la publi mais je n'oublierai pas de mettre un lien vers ton article :) bisous
M
Un endroit proche de chez nous, ou j'aime bien aller admirer les bories
Répondre
M
Je les connais aussi mais nous n'en avons vu que quelques-unes avec les petits, car il faisait trop froid et nous avons dû écourter la balade ! Je les montre la semaine prochaine...
C
Site exceptionnel ! ce mur !!! quel talent avaient nos ancêtres ! pour bâtir et en plus bâtir "intelligent" .
Merci pour cette intéressante balade ! Bisous Manou et une douce nuit !
Répondre
M
C'est bien vrai ! Dans toutes les régions il en est ainsi, nos ancêtres savaient s'adapter au mieux et construisaient des merveilles...bisous et un doux week-end
V
coucou quelle belle idée cet escalier inséré dans le mur ; je découvre plein de choses aujourd'hui avec toi ; bisous
Répondre
M
C'est vraiment un endroit typique de ma Provence :) bisous
L
Que j'aime de style de balade avec un patrimoine fort, et il penser aux hommes qui ont fait toute ce façonnage , puits, murs, escalier ...
Répondre
M
Nos ancêtres ont façonné nos paysages, à nous de préserver ce patrimoine à présent
P
Bonjour Manou et merci pour cette jolie découverte.
J'aime beaucoup ces pierres sèches et ce sentier est un havre de paix.
Merci à toi de me faire découvrir ce coin qui n'est pas si loin de ma haute provence.
je te souhaite une agréable fin de semaine.
Répondre
M
Il y a plusieurs sentiers plus ou moins longs et la plupart se rejoignent en plus pour varier les plaisirs...Bon week-end
C
Voila une balade agréable, et passionnante ! Ces vestiges permettent de mieux comprendre l'agriculture d'autrefois, et je trouve que nos ancêtres étaient très ingénieux. de plus, esthétiquement parlant, ces murs sont magnifiques avec leurs jolies pierres dorées au soleil.
Belle soirée, bisous !
Cathy
Répondre
M
C'est bien vrai et je n'ai pas fait beaucoup de photos de ces murs car beaucoup étaient dans l'ombre...C'est un endroit que j'aime parce que proche de la ville, il montre bien tout le travail fait par nos ancêtres pour cultiver la terre et nourrir les habitants...bisous
V
rhooo, j'adore!! ça donne envie de balade, mais trop de vent en ce moment... gros bisous Manou. cathy
Répondre
M
Ce jour-là il y avait un vent glacé mais chez nous ça varie d'un jour à l'autre, hier nous avons pu tout de même faire une petite balade mais je t'avoue que je suis rentrée congelée et bien contente de boire un thé chaud près du feu de cheminée :) bisous
R
Magnifique balade en ta compagnie merci. ces murs sont de toute beauté. Bisoussss
Répondre
M
Merci ! Contente que tu aimes ce coin assez sauvage...bisous
R
hank you for taking me on this walk with you. I love the strong walls. The little holes in the rocks are wonderful. The pathways are inviting. Friendship
Répondre
M
Merci Ruthie. La Provence c'est aussi ces paysages que je montre aujourd'hui...Amitiés
F
Coucou Manou,
Quelle ingéniosité ces murs à escaliers volants ! j'adore ces murs de pierres ♥ de très beaux paysages et un billet très intéressant merci pour tout. A la semaine prochaine pour la suite de la balade :)
Bisous et doux week-end
Répondre
M
Oui c'est bien vrai, nos ancêtres étaient ingénieux, ils travaillaient durs mais savaient aussi se simplifier la vie. Bisous et un doux we à toi aussi
D
quelle belle région aux pierres si ... vivantes
Répondre
M
Même que les escaliers s'envolent c'est dire...
K
Je ne me lasse pas de lire tes "articles" nous expliquant, en détail, tous ces endroits magnifiques. J'envie énormément les heureux habitants de ces splendides endroits de France.
Répondre
M
Oh que c'est gentil. J'ai beaucoup de chances d'habiter la Provence :) Bon week-end
N
Ah! un vrai régal que de t'avoir accompagnée assise dans mon fauteuil... Non, je rigole, mais c'est vrai que c'est génial finalement de voir tout cela tranquillement. Je me ferais un plaisir d'y aller, elle doit être bien agréable cette balade. Les murs sont de toute beauté et, encore une fois, on apprend pleins de choses avec toi. Bisous, Manou. Au fait tu parlais du Reader et bien j'ai réussi à le remettre. tu vas dans Profil et paramètres puis, tout en bas de la page, tu vas trouver réglages avancés. Tu cliques sur "Activer les fonctionnalités Béta" Tu auras ton Reader sur tes articles.
Répondre
M
J'ai fait comme toi !! Comme j'avais soumis le pb du reader au webmestre avant les vacances, c'est lui qui m'a donné l'astuce car elle était impossible à deviner... mais je n'ai pris le temps de le faire qu'en début de semaine. j'ai toujours un pb non résolu dans mes catégories mais c'est moins grave. Bisous
É
Bonjour Manou. Merci pour tes explications sur ces murets de pierre, magnifiques. Les puits aussi me plaisent beaucoup. Bonne journée et bisous
Répondre
M
Les puits ne sont pas typiques de la région mais ils étaient très utiles à l'époque pour arroser les plantations et pour les animaux surtout...bisous
E
Encore une bien belle balade ; pour tous les amoureux des vieilles pierres. Change rien !
Répondre
M
J'ai de la chance que le beau temps nous permette de mettre le nez dehors. ça fait du bien :) bises