Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Einstein, le sexe et moi / Olivier Liron

Alma Editeur, 2018

Alma Editeur, 2018

Quand j'étais petit, j'habitais dans un village de Seine-et-Marne où il n'y avait pas beaucoup de gens "issus de la diversité"comme disent les hommes politiques, comme si la Diversité était un pays d'où viendraient des gens bizarres comme vous et moi.

A l'école, aucun espace protégé n'existe. C'est la jungle pure. Tout est danger pour l'enfant. J'ai vécu ces années comme une bête traquée et j'aurais pu déchiqueter les autres avec les dents...

Voilà un récit autobiographique qui ne manque pas de charme. Il a pour sous-titre "romance télévisuelle avec mésanges". 

J'ai eu envie de le lire après avoir vu l'auteur lors de l'émission "28 minutes" sur Arte. Son interview était très intéressante.

 

Olivier Liron, autiste Asperger, nous raconte comment, alors qu'il n'avait que 25 ans, il a gagné au jeu télévisé "Questions pour un champion" et en quoi cette victoire a changé sa vie.

Nous voilà donc (re)devenu spectateur, le temps de moins de 200 pages.

 

Nous sommes en 2012, sur le plateau de FR3, à une heure de grande écoute, et nous sommes suspendus aux lèvres de ce jeune candidat qui veut coûte que coûte gagner. Nous avons l'impression d'avoir nous-même le buzzer entre les mains ! 

Nous le suivons dans son ressenti, ses angoisses, ses révoltes...

Le récit de sa participation est une véritable partie de plaisir car ses propos ne manquent pas d'humour pour nous décrire les dessous de cette émission-culte et de son présentateur.

Je ne suis pas une adepte de la télévision en général, et encore moins des jeux télévisés, mais bien sûr je connaissais ce jeu suffisamment pour apprécier les propos de l'auteur. 

 

Ce qui m'a frappé à la lecture de ce récit, c'est que chaque fois qu'il décrit une étape vécue du jeu, qu'il nous livre les propos de Julien Lepers, j'entendais la voix du présentateur ! Surprenant tout de même...

Bien sûr, vous l'aurez compris, le récit des différentes étapes du jeu et donc du succès du jeune Olivier, n'est que prétexte à parler de sa différence, en tant qu'autiste Asperger, de ses motivations pour s'en sortir dans la vie, et des événements importants et marquants de sa vie. Il a fait de sa différence une force...

 

Ainsi si les quatre grandes parties du récit sont découpées selon les différentes étapes du jeu télévisé (Le Neuf points gagnants ; Le Quatre à la suite ; le Face-à-face ; le Super Champion), le contenu est un méli-mélo de dialogues savoureux, de confessions, et d'émotions.

 

Il a une mémoire phénoménale qui caractérise sa différence. Il est capable de retenir des listes de dates sans se tromper et enregistre les numéros quel qu'ils soient, même si ce sont des plaques d'immatriculations. 

Il nous raconte  avec un certain détachement d'autant plus poignant les difficultés de sa mère pour l'élever, les souffrances qu'il a subies dans son enfance, perpétrées à l'école par ses camarades de classe qui n'acceptaient pas sa différence.

Il nous relate aussi les brimades subies, œuvres de ses professeurs et des personnels de l'Education nationale, déçus que son comportement quotidien ne corresponde pas à celui attendu, car observé habituellement chez les excellents élèves. 

Il nous raconte aussi sa vie familiale entre deux parents tous deux professeurs de mathématiques mais que tout oppose...le père est adepte de randonnée et de voile et sa mère, passionnée de botanique, ce qui rend chaque sortie familiale compliquée, elle ne rêvant que de s'arrêter pour admirer les plantes, lui de faire le tour de la forêt en trois heures.

Il retrace sa tristesse quand il se rend compte que sa mère est finalement malheureuse, son amour démesuré pour sa grand-mère Josefa...mais aussi ses premiers émois amoureux, son incompréhension du monde qui l'entoure, car il n'a pas les codes, et la honte qu'il a de son corps, car la différence, et la honte qui va avec toutes les humiliations s'inscrit aussi dans le corps... 

 

Avec son humour décapant, la justesse et la finesse de son analyse psychologique, les scènes décrites et l'attitude des différents participants aux jeux, ne pourront laisser personne indifférents.

Mais autant vous dire que le lecteur passe du rire à une vive émotion.

 

Les moments où il nous parle de lui, de sa différence et de sa vie sont poignants et d'une grande sincérité. C'est ce mélange, ce contraste, cette découverte de la différence qui rend ce récit d'une rare authenticité, unique en son genre...

 

C'est un moment de lecture d'une rare intensité, à lire absolument et à donner à lire à vos grands ados car ce  livre est une ode à l’acceptation de soi, et cela peut leur permettre de réfléchir sur l'importance de faire pour eux-mêmes... de leurs faiblesses une force.

Nous les formatons trop pour qu'ils entrent dans la norme et quand ce n'est pas le cas, quel qu'en soient les raisons, nous en faisons des êtres malheureux... 

 

Il est donc plus qu'urgent que dans notre société qui n'a jamais tant voulu nous faire entrer dans un moule, chacun puisse cultiver ses passions, ses différences, sa richesse intérieure et donc sa singularité...

 

La joie, le vert paradis, la douceur de l'enfance, ça, désolé, on repassera, je n'ai pas connu. Cela restera à jamais pour moi incompréhensible, cette violence. Ça marque au fer rouge...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Merci pour ton avis de lecture... je ne sais pas si j'aurais le temps de le lire avant Noël... mais pour l'an prochain, pourquoi pas. Belle suggestion de cadeau pour mes ados.
Bises et douce journée.
Répondre
M
S'ils aiment les romans fantasy, cet écrivain d'origine italienne a beaucoup de succès. Bisous et une douce journée
R
Coucou Manou,
Et bien voilà une idée kdo pour les addos des amis…
Merci pour le partage.
Je te souhaite une belle journée.
Rohnny
Répondre
M
Pourquoi pas ! Il faut qu'il aime ce thème et les jeux télévisés :) bonne journée
M
j'ai encore quelques 45 tours....je me demande d'ailleurs pourquoi on les garde....hihihi, douce journée à toi
Répondre
M
Je fais pareil :) Ils vont bientôt se vendre à prix d'or ! bises
D
Je lirai ce livre et en parlerai à ma belle sœur maman d'un enfant qui est atteint de ce syndrome. Cela a été découvert vers ses 8 ans et il a été suivi en hôpital de jour où il apprenait à vivre avec les autres. Il a 23 ans et faut des études de droit. Il bénéficie d'aides et a un temps plus long pour passer ces examens. Bises et merci
Répondre
M
Merci pour elle. Si ce livre peut l'aider... Comme je l'ai dit quand j'ai présenté Babouillec sur mon blog, j'ai eu dans mon métier l'occasion de rencontrer plusieurs fois des autistes et c'est moi qui aurait eu besoin d'une formation pour mieux comprendre leur différence. Ce n'est pas facile et c'est un sujet qui continue depuis à m'intéresser et à me toucher. Bises
C
Les passages que tu cites sont percutants et contiennent tant de souffrance ….je suis très sensible à tout ce qui touche aux "différences"..... Je vais ajouter ce livre à ma liste ! Bisous Manou !
Répondre
M
Il m'a beaucoup touché aussi...et je suis certaine qu'il te plaira. bisous
L
coucou j'ai partagé ton article avec une blogueuse qui parle souvent de son fils , autiste asperger ; bisous
Répondre
M
C'est très gentil Michelle...peut-être aura-t-elle envie de le lire. Merci pour elle. bisous
M
Il m'avait interpellée à sa sortie mais j'avais hésité à le lire. Je vais sans doute faire de la médiation autour de lui mais je ne suis pas sûre de trouver le temps de vraiment le lire. Alors merci pour ton avis, il va m'aider.
Et voilà, j'ai rattrapé mon retard sur ton blog !
Répondre
M
J'ai vu ça ! Tu es adorable mais tu n'étais pas obligée de venir me mettre un commentaire sur toutes mes dernières lectures, je viens lire quand je suis en retard mais je ne le fais pas forcément. Merci Marion
D
le pays de La Diversité... cela me fait penser à ma réaction quand j'entends parler des "territoires" à la radio; on ne dit plus province, on a dit régions et maintenant ... on va sans doute un jour habiter des réserves? :) je ne connais pas cette émission, je n'ai pas la télé. mais je vais chercher sur le replay. ce livre doit être enrichissant.
Répondre
M
Cette émission passe sur ARTE et en principe en replay tu la trouves. Merci pour ta visite. A bientôt
E
idem pour moi, j'ai beaucoup aimé son passage à "28 minutes" (je note au passage que nous avons les mêmes références!) et j'ai noté le titre mais ça se bouscule trop en ce moment!
je n'ai pas vu son passage à "questions ..." car Lepers m'énervait, j'ai recommencé car j'aime ce jeu mais Samuel Etienne m'énerve tout autant, plus narcissique que moi tu meurs" alors je prends sur moi, car il y a tellement peu de jeux intéressants à la TV
vive ARTE :-)
Répondre
M
Hi hi c'est une émission que je suis quotidiennement...Et je regarde plus souvent ARTE que les autres chaines :) Pour moi aussi ça se bouscule en ce moment et j'ai profité de le trouver à la médiathèque pour le lire. Je sais par avance que la semaine prochaine j'aurais du mal à me plonger dans un livre au moins jusqu'à noël et ensuite je vais garder mes petits-enfants quelques jours...Il te plaira et se lit vite
D
Un livre que je lirai, il doit être très intéressant, merci pour ta rubrique.
bonne journée, bises
Répondre
M
Je pense qu'il te plaira. bisous
V
je découvre et tu me donne envie de le lire! la différence est une richesse. gros bisous Manou. cathy
Répondre
M
Nous sommes bien d'accord ! J'ai été heureuse de découvrir cet auteur...bisous
K
J'ai bien envie de découvrir ce l ivre.
Répondre
M
Ravie de te donner envie :) je lirai ton ressenti avec grand plaisir
M
Un sujet qui m'intéresse énormément, ayant dans mon entourage proche un enfant autiste.
Répondre
M
Il y a différentes formes d'autisme, certaines plus handicapantes que d'autres mais les pages où il raconte son enfance font froid dans le dos...bises
M
Toutes les différences sont enrichissantes.. et les enfants différents avec qui j'ai travaillé étaient émouvants, amusants, déconcertants,surprenants, fragiles ou durs... et ils m'ont beaucoup apporté..
Merci pour cette découverte
Bisous
Répondre
M
Oui je pense aussi que la différence est une richesse et que nous avons à apprendre des autres...C'est tellement vrai : bisous
D
car l'ennui, pour le moins, naît de l'uniformité !
Répondre
M
Bien d'accord avec toi !
V
coucou tu en parles si bien, je vais essayer de le lire ; bisous
Répondre
M
Il est facile à lire et tellement touchant, il devrait te plaire...bisous
É
Bonjour Manou. Je note le titre car tu m'as donné envie de le lire. Bonne journée et bisous
Répondre
M
Tu le trouveras à la médiathèque, j'en suis certaine...bisous
A
Un livre que je lirai sans doute, je suis très sensible à ce problème. Bises et bonne journée
Répondre
M
Je pense qu'il te touchera toi-aussi...bises et merci de tes messages
D
Un beau message d'espoir que tu nous laisses en conclusion. Car la société fait rentrer les gens dans des cases, alors que la diversité de chacun fait notre richesse commune. Partir des talents particuliers plutôt que faire rentrer dans la norme. Un livre sur je me mets dans ma wish list si je le croise en médiathèque... merci pour la découverte.
Répondre
M
Il porte ce message et j'ai trouvé important d'en parler plutôt que d'axer ma chronique uniquement sur sa différence. En plus on passe par tout un panel d'émotions...Je suis sûre qu'il te plaira. Bon courage pour les derniers jours du trimestre...les collégiens doivent commencer à être un peu excités !
M
J’ai beaucoup entendu parler de ce livre et il me semble que c’est l’auteur lui-même qui reprenait les gens quand on disait de lui qu’il était bizarre : «  je ne suis pas bizarre, je suis différent ». Un livre que je lirais volontiers. Merci Manou et belle journée.
Répondre
M
J'ai été surprise de le trouver sur le portoir de nouveautés à la médiathèque ! En principe toutes les nouveautés sont sorties et il faut les réserver...Je ne regrette pas cette lecture. bisous