Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Snjór / Ragnar Jónasson

Editions de La Martinière, 2016

Editions de La Martinière, 2016

Le fjord les accueillit sous le gris oppressant d'un ciel chargé. Des nuages traversés de bourrasque escamotaient l'encerclement des montagnes, empêchant le paysage de révéler toute sa splendeur. Sous la faible lumière, les toits des maisons se fondaient dans un monochrome uniforme ; une mince couche de neige tapissait leurs jardins, traversée ça et là par des touffes d'herbe rebelles qui paraissaient refuser l'hiver. Tout autour se dressait la masse écrasante des montagnes.

 

Ari Thór, nouvellement diplômé de son école de police de Reykjavik, vient d'obtenir son premier poste. Il doit donc partir à Siglufjördur, une ville du nord de l'Islande.

Pour cela, il abandonne Kristin, sa jeune compagne, encore étudiante en médecine et qui doit poursuivre ses études.

 

Ari est surpris par la rudesse du climat car il neige sans discontinuer et tout lui paraît de plus en plus lugubre dans la ville. Mais Tómas, son supérieur lui assure que pour sa première affectation, il ne pouvait pas trouver mieux : il ne se passe jamais rien ici !

Très vite,  Ari va, bien évidemment, comme vous vous en doutez, découvrir qu'il n'en est rien...

 

En fait, comme dans toutes les petites villes de province du monde, tous les habitants  se connaissent, savent tout les uns des autres, mais les secrets sont bien gardés. 

Lorsque le vieil Hrolfur, un célèbre écrivain qui s'occupe de la troupe de théâtre de la ville, fait une chute mortelle dans l'escalier lors d'une répétition, puis que Linda, la femme de Karl qui joue le rôle principal dans la pièce, est retrouvée à son tour quasiment morte dans la neige, devant chez elle, il semble bien que, la ville ne soit tranquille qu'en apparence...

 

Voilà encore un bon policier dans lequel on ne s'ennuie pas. Les événements s’enchaînent pour le plaisir du lecteur.  Le roman en effet est bien rythmé et riche en péripéties.

Sans être un coup de coeur (pour moi... mais je compare avec les plus grands, c'est pas juste), c'est un roman idéal pour se distraire ou pour une première approche du polar nordique. 

Le déroulé est cependant assez classique avec une enquête linéaire, des rebondissements et bien sûr quelques surprises.

Le suspense est maintenu jusqu'au bout !

C'est impossible de trouver le coupable ou de comprendre le déroulement des événements jusqu'à la fin. Nous élaborons de multiples stratagèmes mais aucun n'est le bon.

Une voix-off nous met sur la piste d'un autre crime (passé ou récent, nous n'en savons rien jusqu'à la fin...). Certains chapitres donnent la parole à divers protagonistes qui nous livrent "en live" leur ressenti, et nous entraînent sur de fausses pistes.

En fait, il y a plusieurs histoires parallèles qui vont se recouper...

 

L'auteur sait particulièrement bien créer une ambiance non seulement glaçante mais étouffante. 

Bien sûr pour moi qui aime les romans noirs et les auteurs nordiques, rien de bien nouveau : il fait froid, il neige, l'unique route se retrouve bloquée par une avalanche, les gens sont assez distants et ce n'est pas facile de s'intégrer mais finalement cela se passera plutôt bien pour notre jeune recrue.

Le long et rude hiver, la nuit profonde, les tempêtes de neige, tout cela crée une sensation d'étouffement et perturbe le jeune policier qui doute de plus en plus de ses capacités, se retrouve irrésistiblement attiré par Ugla une jeune femme qui fait partie de la troupe de théâtre, et s'angoisse car il surprend quelqu'un qui s'est introduit chez lui en pleine nuit. 


 

Soudain, il comprit pourquoi il s'était réveillé si brutalement.
Il y avait quelqu'un dans la maison.
Il n'était pas seul.
Son coeur se mit à marteler sa poitrine. La peur obscurcissait sa raison. Il savait qu'il devait réfléchir à toute vitesse, cesser de penser à cette neige qui l'étouffait un instant plus tôt. Mais il était incapable de bouger.

Elle ne comprenait pas pourquoi personne ne lui était jamais venu en aide. Pourquoi sa mère, victime elle-même, avait ignoré toute cette violence ? La seule fois où Nina essaya de se plaindre, sa mère détourna la tête en lui disant que c'était mal de raconter des mensonges sur les gens. Après cela, elle n'en parla plus jamais.

 

L'auteur est un ancien avocat qui a toujours vécu immergé dans les polars car il est traducteur des romans d'Agatha Christie en Islandais et cofondateur du festival de polar "Iceland Noir".

Il connaît bien la ville dont il est originaire. Il nous introduit donc comme il le fait pour son jeune policier, dans la ville, nous parle de son histoire, de l'époque de son expansion liée à la pêche du hareng (aujourd'hui quasiment disparu) et nous fait bien comprendre les conséquences liées au départ de la jeune génération pour le sud du pays.

Le seul bémol réside dans les noms de lieux et des personnages plutôt compliqués et souvent ressemblant. Perso cela ne me dérange pas car je ne cherche ni à les prononcer, ni à les retenir. J'en fais tout simplement une sorte de photographie dans leur forme globale ! 

Ce premier polar a déjà fait parlé de lui et les deux suivants dans lesquels on retrouve certains des personnages, feront partie sans nul doute de mes prochaines lectures de vacances.

 

A découvrir donc... si vous aimez les polars pour une bonne lecture de détente.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
j'adore les polars nordiques comme tu sais donc vu ta critique je devrai bien aimer....
merci de la présentation comme pour tous les livres (je n'arrive pas à poser des coms sous tous les billets) est formidable
bisous
patricia
Répondre
M
Mais tu n'as pas besoin de le faire ma chère Patricia. Rassure-toi j'ai environ quatre fois plus de lecteur sur mes derniers articles que de commentateurs...Tu travailles et tu ne peux tout faire. Je faisais de même quand je travaillais encore. Déjà tu viens souvent je trouve...bisous et merci de tes passages
T
Ce climat du Nord, j'aime ... On dirait que les émotions s'exacerbent dans ces pays-là ...
Répondre
M
C'est vrai l'ambiance est tout à fait particulière et en ce moment ce sont mes polars préférés :) d'ailleurs j'en présente deux autres dans la semaine...
S
J'aime bien ces auteurs policiers du nord, merci pour ce commentaire qui me tente bien !
Répondre
M
Ce sera un bonne lecture pour les vacances. Tu verras j'en présente encore d'autres d'un autre auteur la semaine prochaine. bises
D
Bonjour manou, j'ai beaucoup aimé surtout le personnage d'Ari Thor. L'intrigue est bien mené. Le tome suivant m'a autant plu http://dasola.canalblog.com/archives/2017/10/05/35723748.html et j'espère lire le troisième paru récemment. Bonne journée.
Répondre
M
Merci pour ton message je vais aller lire ta chronique bien qu'il me semble que je l'ai déjà lu mais parfois je ne sais plus chez qui...En tous cas je vais poursuivre la série quand je la trouverais...bonne journée et merci pour ta visite
D
la difficulté des noms, j'ai eu ça avec un roman de Pamuk, et là je n'ai aucune idée de la prononciation turque! ce polar-ci je vais chercher.
Répondre
M
Oui la plupart du temps ce n'est pas une embûche et on "photographie" le nom sans avoir à le prononcer. Bonne soirée
M
Un policier très tentant, il faudra que je découvre cet écrivain...
Merci Manou!
bisous
Répondre
M
Il est parfaitement accessible puisque proposé aux lycéens dans la médiathèque de la ville que je fréquente...je crois même qu'il a fait partie d'une sélection pour eux. bisous
I
Merci Manou de nous avoir fait découvrir cet écrivain
Répondre
M
Dans la médiathèque que je fréquente ils le proposent à la lecture dès le lycée...Merci de tes visites et commentaires
Q
Je n'aime pas trop les polars, mais après tout, pourquoi pas ?
Bisous et merci pour ce partage de lecture Manou.
Passe un bon dimanche.
Répondre
M
J'avoue que j'en lis quand j'ai du mal à me concentrer sur des lectures plus littéraires :) bisous et un doux dimanche
C
Ce polar est tentant mais mon problème avec ces histoires islandaises, ce sont les noms ! je vois que tu as trouvé la solution mais j'ai du mal quand même ... Bisous et merci pour ce conseil de lecture.
Répondre
M
comme pour tous les auteurs étrangers je trouve pas plus simple de retenir les noms chinois ou japonais :) bisous et merci de ta visite
M
Merci pour ce beau partage chère Manou! Bise, bonne soirée tout en douceur!!!
Répondre
M
Bisous ma douce Maria-Lina je suis un peu débordée ce we mais ça va aller mieux dès demain :) bisous
C
Bon alors je le note de suite car je crois comprendre que pour un premier polar nordique, celui-ci doit être idéal ! Je vais essayer de me procurer très vite et je le lirai en vacances, merci Manou.
Belle soirée, bisous !
Cathy
Répondre
M
Tu verras bien si tu aimes ou pas...c'est une occasion d'essayer :) bisous et bon dimanche (je suis débordée ce we...)
P
Je ne connais pas du tout et je dois dire que je me méfie un peu des auteurs nordiques ! J'en ai lu un que j'ai arrêté en route. Déjà, les noms étaient imprononçables. Ça m'a gêné, même si je ne lis pas tout haut !
Bon dimanche.
Répondre
M
Qu'importe puisque c'est le cas aussi avec les auteurs russes, tchèques, chinois !! Pas besoin de les prononcer :) bon dimanche
E
Il ne m'a pas trop emballée, je l'ai trouvé trop lent et Ari trop mou...
Répondre
M
Ah tiens moi pas du tout pourtant je viens de lire les deux premiers opus de la "trilogie des ombres" d'Indridason dont je n'ai pas encore parlé ici...c'est différents et davantage psychologique et j'ai bien aimé la lenteur justement :)
M
Je n'ai pas encore lu de polar nordique... Je retiens que tu notes dans ta chronique qu'il est excellent pour débuter ce genre. Je retiens donc en priant pour obtenir le droit à plusieurs vies :D
Répondre
M
Oui parce qu'il te met dans l'ambiance
Z
Je prends note
Répondre
G
coucou j'avais essayé de lire un livre d'un auteur islandais que laramicelle aime bien, Indridadsen je crois, j'ai eu un mal à retenir les noms et à ne pas les confondre que j'ai abandonné, découragée ; les noms sont aussi compliqués ? bisous
Répondre
M
Tous les polars nordiques peuvent poser pbs à cause des noms dans celui-ci comme dans Indridason dont je viens de lire les deux premiers tomes de la trilogie des ombres). Mais je te décris ma technique perso, je ne cherche pas à les lire mais je fais une photographie intérieure comme le fait un enfant du CP quand il apprend avec une méthode globale...Dommage de se priver de les lire pour ça :) bisous
É
Bonjour Manou. Je le lirai peut-être, sans retenir aucun nom, beaucoup trop compliqués... Bonne journée et bisous
Répondre
M
Je ne les retiens pas non plus :) bises
S
Coucou Manou,Tout comme toi j'aime beaucoup l'ambiance des polars nordiques J'ai lu Snjor et Mork . Le dernier Natt est prévu pour les vacances Comme tu dis ce ne sont pas des gros coups de coeur littéraires mais ces romans sont très agréables à lire, on ne s'ennuie jamais et ils procurent de bons moments de détente ce qui est le principal....!Bon week - end à tou(te)s Le soleil est au rendez -vous.......
Répondre
M
J'ai apprécié la lecture et j'essaie toujours de ne pas comparer un nouvel auteur avec les autres du même genre...Chacun a son style propre et j'aime le découvrir. Je vais lire la suite, c'est sûr ! merci pour ton ressenti
D
Un bon titre pour découvrir les polars nordiques, d'après ce que tu en dis. Une bonne lecture détente jusqu'au bout quand la lumière se fait sur l'enquête. Bon week-end !
Répondre
M
Oui en ce moment je n'arrive pas à lire grand chose d'autre :) bon week-end à toi aussi. Je suis un peu débordée mais je ne t'oublie pas
C
Voilà ..tout ce que j'aime ..
Je note
Bonne journée à toi
Bises
Répondre
M
J'espère que tu ne seras pas déçue :) bises