Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Se taire dans le silence d'un bruit / Alexis C. et Aurélien Di Sanzo

TheBookedition.com / septembre 2017

TheBookedition.com / septembre 2017

Les choses mènent sûrement
quelque part... – mais où ?

Extrait de "Regardez sécher les lettres" A. C.

Les ondes déploient leurs bras infinis,
les vents frappent fort, attrapent les voiles,
pour jouer avec elles, et rendre aux étoiles
les âmes des hommes, celles des maris.

Extrait de "Chant de la mer" A. C.

 

J'ai accepté avec grand plaisir de lire en avant-première, ce recueil écrit à quatre mains, par Aurélien Di Sanzo dont je vous ai déjà parlé sur ce blog, et son ami poète, Alexis C.

Dans ce recueil donc, les deux poètes ont uni leur plume, pour écrire ensemble et nous présenter leurs poèmes, d'une façon tout à fait originale.

 

En effet, dans une première partie du recueil, chaque poème, écrit par l'un des poètes (page de gauche), est un poème-miroir : il trouve son propre reflet, écrit par l'autre (page de droite), et tous deux nous embarquent dans un véritable tourbillon d'émotions. Le reflet n'existe... que parce que l'image est visible dans le miroir.

Les deux poèmes partagent un même thème, une ambiance, un vers commun, parfois un seul mot, tandis que chacun des poètes apporte sa touche personnelle, son propre rythme, son imagination et sa sensibilité.

 

Vous découvrirez ainsi trente-six poèmes écrits en miroir, une autre façon d'explorer la poésie...à deux.

Voici deux de ces poèmes, sélectionnés dans la première partie du recueil.

 

 

DEVENIR UNE ENCRE


Dans le verbe et dans le geste,
dans les heures et la lenteur,
nous passons le temps.


Dans le vide et près des rives,
dans les rêves et sur la grève,
le temps se passe de nous.


A.C.

 

 

L’AIGUILLE ME JOUE DES TOURS...


L'aiguille me joue des tours
L'encre se fout des lignes
Et l'instant de tout un jour
Succombe et se résigne.


La mer joue des vagues
Une boucle qui répète
Qu’encore l'instant divague
Dans une grâce imparfaite.


L'aiguille fait ses tours
L'encre rempli ses lignes
Et le futur toujours
Se dessine et s'illumine


Dans une grâce des signes.


Aurélien Di Sanzo

 

 

Vous pouvez lire, un autre poème-miroir et son reflet, mis en ligne sur le site d'Aurélien ICI.

 

A la fin de cette partie commune, dans une seconde partie du recueil, les deux poètes nous livrent chacun leur tour, d'autres textes, plus personnels, voire intimistes. Chacun d'eux y retrouve son autonomie, son rythme, ses thèmes préférés. 

 

Alexis C., dans la partie intitulée "Bruissements", explore sa région natale et la nature qu'il adore. Il nous parle, dans des poèmes emplis d'une infinie douceur et tout en légèreté, de la forêt comme de la mer, du vent, du ciel, du soleil ou des saisons, mais aussi des rêves qui marquent le temps qui passe...

Ses poèmes ont un pouvoir évocateur très fort et nous emmènent au coeur des éléments pour mieux en sentir la force.  

J'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir son univers, sa sensibilité, son rythme, et la rigueur que l'on sent à travers ses poèmes, dans la première partie du recueil, mais aussi dans cette seconde partie plus personnelle. 


 

DÉESSE

Dans la lumière
du soleil d'hiver
j'ai lu –
– la tristesse
d'une déesse
qui n'existait plus.

A. C.

 

Dans "Rupture", Aurélien Di Sanzo évoque tout d'abord la mort,  et nous livre son coeur, en rendant hommage à une jeune poétesse trop tôt disparue, Evelyne Vijaya...  Vous pouvez aller lire les poèmes de cette jeune femme poète, sur son blog personnel toujours actif...

Et ta disparition nous rappelle l’essentiel, combien il est
important de laisser derrière soi un hameau, un
horizon, peuplé de mots, peuplé de sons. Pour que
dans ta terre, celui qui viendra se recueillir, puisse
trouver non pas les graines du souvenir mais celles du
savoir, de la beauté et de l’éternel.

Extrait de "Le poème le plus triste du monde" (Hommage à Evelyne Vijaya)

 

C'est avec beaucoup de plaisir que je redécouvre son talent... Aurélien Di Sanzo est un jeune poète qui a fait son chemin depuis que je vous ai présenté son second recueil ici.

Son univers a évolué. Ses poèmes sont écrits en vers, lui qui aimait tant jusqu'à présent écrire en prose, et montrent davantage de maturité, de profondeur...

L'emploi du "je" est toujours assez fréquent dans ses poèmes. 

Ce sont des poèmes nostalgiques et parfois vraiment pessimistes...qui crient la douleur de l'absence, le vide de la solitude mais nous parlent aussi de renouveau, d'amour, de la saveur de découvrir le monde et les choses qui nous entourent, comme la nature et les différents éléments, qui vont nous redonner l'énergie, la force et l'envie de vivre pleinement l'instant présent.

 

...
Ils ont inventé le temps pour détruire nos vies.
Je voudrais le détruire pour récupérer la mienne.
...
Ils ont inventé le temps pour récupérer nos vies.
Je voudrais le détruire pour inventer la mienne.
...

Extrait du poème "Le présent à l'heure bleue" Aurélien Di Sanzo

...La flamme légère de l'amour danse
Elle irise les cieux de cette transe
Qui palpite et tremble d'incertitude
Face aux lendemains de solitude
...

Extrait de "Laisse-moi peindre tes lèvres" Aurélien Di Sanzo

 

Dans ce recueil sont réunis 59 poèmes d'une grande diversité, de style mais aussi de thème, et de rythme. 

Ce recueil est un beau partage d'amitié, une belle expérience d'écriture, un vibrant hommage à la nature si nécessaire à nos existences.

Un recueil qui nous parle du temps qui passe mais nous invite aussi à "courir sur le ciel", à rêver d'amour, à oublier "les jours sans soleil"...comme nous le propose Aurélien Di Sanzo et, comme nous répond en écho Alexis C., "oublier le fardeau du temps".

Laissez-vous porter par leur écriture et leurs poèmes qui clament la nécessité de profiter du temps présent et, le désir de vivre et d'aimer sans tarder.

 

La préface écrite par Aurélien Di Sanzo est superbe et la post-face d'Alexis C., ouverte à tous les possibles et sans nul doute à d'autre projets communs. 

 

Il y a des hommes de l'ombre, des hommes de l'ombre silencieux, qui n'aiment pas s'exposer au grand jour, qui savent rester assis pendant des heures jusqu'au moment précieux où ils arracheront à l'obscurité le bon mot ou le bon vers...

 

Un recueil à lire ou à offrir, qui paraîtra le 13 septembre prochain.

Vous pouvez vous le procurer en cliquant ICI sur le site de l'éditeur...

Je tiens à remercier Aurélien Di Sanzo de m'avoir permis de le lire en avant-première.

Pour les fans, retrouvez-le sur sa page Facebook ICI.  

...Pour éviter un poème trop formel
Saupoudrez de rimes endiablées
Rajoutez quelques mots en béchamel
L’esthétique doit vraiment en jeter !
...
Extrait de "Recette pour un bon poème" Aurélien Di Sanzo

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mimi 27/08/2017 23:06

Une façon très originale de partager ses émotions d'abord avec un autre poète et ensuite le lecteur. Un partage et non une rivalité comme il peut en exister chez certains écrivains. Une belle découverte !

manou 28/08/2017 07:41

C'est en effet un beau partage d'amitié...être à l'écoute de l'autre pour écrire à l'unisson, et s'embarquer dans une publication ensemble sans savoir si le lecteur va aimer. J'aime beaucoup leur démarche !

manou 27/08/2017 07:29

Un Grand MERCI à tous pour vos commentaires...Bon dimanche !

Quichottine 26/08/2017 22:55

Tu me donnes envie...J'espère que je ne raterai pas la publication.
Merci pour cette belle présentation Manou.
Bisous et douce soirée.

Eglantine 26/08/2017 13:05

Pas évident d'écrire des poèmes !oh combien de fois j'ai essayé ....c'est magnifique! Bonne journée Manou! Je t'embrasse!

Plume vive 26/08/2017 11:13

Des poèmes miroirs ! Je ne connaissais absolument pas ce principe, cela m'a pourtant l'air très intéressant !

Rose63 25/08/2017 21:22

Très très intéressant
Merci
Belle fin de semaine
@ lundi

Domi 25/08/2017 15:06

voilà l'amie qui me semble plus que prometteur, tu as de belles lectures!!!

Nell 25/08/2017 14:01

Étonnant, Manou et j'adore car je suis friande de poèmes (bon plus classiques, je le reconnais). Tu en parles avec enthousiasme et tu as réunis de très beaux extraits. Belle journée pour toi et gros bisous ♥

Mousse 25/08/2017 13:18

Bonjour chère Manou,
Les poèmes ce n'est pas trop ce que j'aime.
Ils ne sont pas mal, le premier on dirait le début d'une chanson de Barzotti, "Le rital", (rires).
Je ne doute pas que ce soit un très bon recueil, car je te connais, tu es sincère.
Bonne fin de semaine, bisous.

Maryline 25/08/2017 11:59

L'effet miroir est étonnant, car le miroir ne réfléchit pas toujours les choses et les êtres de la même façon. Les poèmes de ces deux écrivains en sont la preuve.... j'aime beaucoup. Je lis peu de poésies contemporaines mais celles-ci sont à découvrir!
Merci Manou!
Bisous

lavandine 25/08/2017 11:53

J aime bien mais j'ai du mal à voir l'effet miroir.Gros bisous et bon vendredi.

écureuil bleu 25/08/2017 11:12

Bonjour Manou. Tu donnes envie de découvrir ces deux poètes. Bonne journée et bisous

Doc Bird 25/08/2017 10:22

Ce recueil conçu à quatre mains et en miroir a l'air très original et touchant. Merci de nous l'avoir présenté en avant première !

missfujii. 25/08/2017 08:32

Alors merci de nous présenter à ton tour, ce beau recueil en avant première, j'ai très envie de l'avoir entre les mains.