Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

L'intérêt de l'enfant / Ian Mc Ewan

L'intérêt de l'enfant / Ian Mc Ewan

- Je vais vous dire pourquoi je suis là, Adam. Je veux m’assurer que vous savez ce que vous faites. Certains vous trouvent trop jeune pour prendre une telle décision et croient que vous êtes sous l’influence de vos parents et des anciens. D’autres pensent que vous êtes extrêmement intelligent et doué, qu’on doit vous laisser aller jusqu’au bout.

 

A l'âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est un juge pour affaires familiales renommé. 

A Londres où elle exerce, les cas de problèmes relevant du droit de la famille sont nombreux. Lorsqu'un cas compliqué se présente à elle, elle n'arrive pas toujours à s'en détacher et sa vie professionnelle prend une telle ampleur que son mari se sent délaissé... 

C'est par exemple à elle de choisir quand les parents ne sont pas d'accord, "dans l'intérêt de l'enfant", ce qu'elle excelle à faire mais ce qui n'est pas toujours simple.

 

Ainsi, elle doit décider pour deux jeunes filles juives si elle donnera raison à la mère qui veut les scolariser dans un lycée juif ordinaire où la mixité est la règle, ou au père qui préfère une école plus rigide où sont exclus les nouveaux moyens de communication, internet donc, mais aussi la télévision, les vidéos et la mixité.

Cela de la même façon qu'elle a décidé dans le passé de séparer deux frères siamois en sachant qu'un des deux allaient forcément mourir... pour permettre à l'autre de vivre. 

 

Le roman commence par présenter plusieurs affaires et par nous montrer Fiona en action au cours de ces journées bien remplies. 

Mais c'est au moment où elle prend connaissance de la décision de Jack, son mari d'avoir une relation avec une femme plus jeune, et peut-être de la quitter pour toujours, qu'elle réalise que sa vie professionnelle a toujours empiété sur sa vie personnelle, à moins que ce soit elle qui se soit laissée ensevelir par un trop plein de travail pour oublier ses peines. 

 

C'est alors que se présente, un dimanche soir où elle est de garde, une affaire compliquée et urgente puisqu'il s'agit d'un problème de vie ou de mort. Le jeune Adam Henry atteint d'une forme grave de leucémie, doit subir en urgence une transfusion sanguine. Or ses parents, comme lui-même s'y opposent ...Ils sont témoins de Jéhovah et Adam aura bientôt 18 ans et pourra décider lui-même de son traitement médical.

 

Les choses ne sont pas aussi faciles qu'il y paraît au premier abord et après avoir entendu les différentes parties, Fiona décide, ce qu'elle ne fait jamais, de se rendre à l'hôpital pour entendre le jeune homme. Elle désire comprendre qu'elle est la part de l'influence familiale et, celle de sa réflexion personnelle, face à sa maladie et à sa probable mort...

 

Comprend-il bien les conséquences du refus de la transfusion ?

Est-ce sa volonté personnelle ? celle de ses parents ?

Ou bien est-ce celle de sa communauté religieuse ?

 

Elle découvre un adolescent attachant, plein de vie, qui apprend à jouer du violon sur son lit d'hôpital, écrit des poèmes romantiques et, ce qui étonne beaucoup Fiona, qui est particulièrement mûr pour son âge. 

 

Juger c'est prendre des risques et parfois, se tromper...

Juger c'est s'impliquer et Fiona va le faire au-delà de ce qu'elle se croyait capable de réaliser...

 

Où commence et où s'arrête l'intérêt de l'enfant ?

Dans le respect des convictions religieuses de sa communauté, donc de ses parents, ou bien dans le traitement proposé par les médecins ?

 

 

Combien de pages, dans combien de jugements, avait-elle consacrées à ce terme ? L'intérêt d'un enfant, son bien-être, tenait au lien social. Aucun adolescent n'est une île. Elle croyait que que ses responsabilités s'arrêtaient aux murs de la salle d'audience. Mais comment auraient-elles pu s'arrêter là ? Il était venu la retrouver, cherchant ce que tout le monde cherche, et que seuls les gens qui croient à la liberté de pensée, et non au surnaturel, peuvent donner. Du sens.

Elle croyait faire entendre la voix de la raison dans des situations sans espoir. Plus généralement, elle croyait aux dispositions du droit de la famille. Dans ses accès d’optimisme, elle voyait une preuve significative du progrès de la civilisation dans le fait que la loi plaçait l’intérêt de l’enfant au-dessus de celui des parents.

 

Ce roman est très intéressant à plus d'un titre.

 

D'abord au-delà du cas particulier de ce jeune homme, le lecteur prend conscience de la difficulté du travail de juge, surtout dans ces cas extrêmes qui impliquent d'entrer dans la vie familiale, mais aussi dans le mode de pensée des différents protagonistes, dans leurs croyances religieuses ou leur philosophie de vie. 

 

La question de savoir où se situe exactement l'intérêt de l'enfant, est très bien posée.

Elle nous poursuit longtemps après avoir refermé le livre. Peut-on considérer l'intérêt de l'enfant en dehors de son environnement, de sa vie sociale, de son intégration dans notre société...

Où est sa réelle liberté de choisir ?

 

Dans ce court roman qui se lit très vite, l'auteur nous offre une ambiance particulièrement oppressante. Je n'avais jamais rien lu de lui, mais avais noté plusieurs titres, et la lecture de celui-ci, me donne envie d'en découvrir d'autres.

 

La finesse avec laquelle l'auteur développe, à travers la parole du juge, les divergences de croyances,  les notions de respect et de tolérance, de dignité (même pour un adolescent mineur) et la décision des parents en cas de fin de vie de leur enfant, est tout à fait remarquable. 

J'ai aimé aussi l'étude psychologique des personnages. 

 

Le roman pose bien le problème de la neutralité d'un juge, qui, quel que soit son professionnalisme, est avant tout un être humain... 

 

A noter : Toutes les prises de décision d'un juge sont articulées autour du "Children Act de 1989".

 

Il ne supportait pas de la regarder pendant qu'il parlait, ni qu'elle-même le regarde. Il porta ses mains à son front, en visière.
"J'ai une question à vous poser. Quand vous l'entendrez, vous la trouverez ridicule. Mais s'il vous plaît, ne refusez pas catégoriquement. S'il vous plaît, dites que vous allez réfléchir.
- Oui ?"
Il s'adressa au plateau de la table. "Je veux venir habiter chez vous."
Elle attendit la suite...

 

A lire aussi, l'avis éclairé de Violette sur son blog...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
Ce livre semble très prenant. Je le note sur ma liste. Bisous
Répondre
M
Encore MERCI à tous pour votre visite et vos commentaires...
Répondre
C
ça doit être un roman difficile à lire au final... C'est un métier que je ne pourrais pas faire je pense, trop dur..
Répondre
P
Je ne connais pas du tout, mais je suis tenté...
Répondre
C
Voilà de quoi éclairer les lecteurs potentiels ! Chris
Répondre
C
quel métier que celui de juge, vraiment pas facile
ce livre doit être très bien et comme toujours tu nous le présente formidablement bien
bisous
patricia
Répondre
C
Un métier que je ne voudrais surtout pas faire ! Il doit être très difficile de prendre la bonne décision, même en notre âme et conscience, comment juger ce qui est bon ou mauvais pour quelqu'un ...?
Belle soirée, bisous !
Cathy
Répondre
D
Ce roman pose un vrai dilemme ! C'est là qu'on se rend compte combien il est difficile de savoir ce qui est bon pour l'intérêt de l'enfant, tellement il y a de paramètres et d'enjeux. A bientôt !
Répondre
N
Oh! là!là! Qu'il est difficile de prendre parti ou de juger, plus encore en pareil cas puisque la vie d'une personne est en jeu. Un livre qui mérite sûrement d'être parcouru. J'espère que tout va bien pour vous tous. Gros bisous, ma chère Manou.♥
Répondre
M
Ce livre semble vraiment intéressant, merci! Bise, bon mardi tout en douceur!
Répondre
M
Quel sujet et comme il est délicat de se positionner face à des parcours de vie inconnus ! Parce que rien n’est ni blanc ni noir dans ses choix de vie ou religieux, sauf peut-être pour ceux qui choisissent les extrêmes. Un livre que je lirai volontiers pour entendre des échos différents des miens peut-être. Merci Manou !
Répondre
Q
C'est un livre que je ne lirai pas tout de suite, mais je le note malgré tout dans ma très longue liste... :)
Répondre
M
Un roman qui doit être fort intéressant... Certaines croyances poussent les gens à des comportements excessifs, il faut toujours préserver l'intérêt de l'enfant et parfois seul un tiers peut prendre la bonne décision, mais ça ne doit pas être facile pour autant!
Bisous
Répondre
M
Bonjour chère Manou,
Ce sont de sacrés problèmes qui bouleversent des familles entières. Le sujet est dérangeant !
C'est délicat, on ne sait bien comment l'aborder intellectuellement d'abord.
Un sujet difficile, mais tu donnes envie de se plonger dans ce roman.
Bonne journée, bisous en pagaille.
Répondre
M
La belle fille de notre amie est aussi très rigide et son fils aîné est dans une école Allemande où tous les moyens de communications sont interdit d'ailleurs à la maison pas de téléphone ni de télévision l'enfant ne joue qu'avec des jouets en bois pas de plastique et pour manger je ne te raconte pas ! Le papa laisse faire mais fait sa vie à son travail il est chanteur d'opéra il a un téléphone et se sert d'internet ! Mon amie est catastrophée ! dur dur !
gros bisous et bonne journée
MITOU
Répondre
M
J'ai eu un voisin qui était témoin de Jehovah, dont la femme a eu besoin d'une transfusion comme le jeune homme dans ce roman, il a refusé, mais on le lui a faite quand même. j'étais adolescente à l'époque et ça m'avais beaucoup choquée, car elle, était très gentille. Je me souviens de lui toujours entrain de râler. Toujours est-il qu'il est décédé, et qu'elle lui a survécu longtemps...
Répondre
M
Oui cela doit être intéressant. Pas facile de juger en son âme et conscience mais l'intérêt de l'enfant c'est de vivre mais c'est une opinion toute personnelle.
Répondre
D
Un livre qui paraît très intéressant. Le travail de juge pour enfants doit être d'une énorme difficulté , forcément la vie en dehors du boulot doit être impactée et puis la religion , comment peut-on juger certaines croyances? Un livre qui devrait me plaire.
bonne journée, bises
Répondre
D
UN SUJET passionnant et une interrogation de notre temps
Répondre
R
C'est étrange... Ce n'est pas le genre de livre que je lis d'habitude, mais tu m'as réellement donné envie de le découvrir. Certainement parce que l'un des sujets abordés me touche de près et que la curiosité (mêlée de crainte) me pousse à vérifier si l'auteur n'est pas tombé dans les clichés. Il est souvent difficile de parler d'un sujet religieux ou moral lorsqu'on ne le vit pas. Souvent, les gens ne connaissent que ce qu'ils entendent des medias et généralement, c'est largement déformé ou orienté. Donc oui, je le note et je le lirai certainement, d'autant plus s'il est court. Merci à toi. <3
Répondre