Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

On est pas sérieux quand on a 17 ans / Partenariat Printemps des Poètes-Phosphore

La double page du magazine Phosphore

La double page du magazine Phosphore

 

Depuis trois ans déjà, le printemps des poètes et le magazine Phosphore organisent en partenariat un jeu autour de la poésie.

Le magazine propose aux lycéens une dizaine de textes dans ses pages et invite les jeunes à voter pour leur préféré, celui qui les touche mais aussi celui qui correspond à leur vision de la jeunesse, à leurs attentes et à leurs rêves de jeunes de 17 ans. 

Ce poème devient ainsi le poème de leur 17 ans...et chaque année ce poème est ensuite publié dans les pages du journal pendant le printemps des poètes. (et lu lors d'une animation à Paris). 

Cette année le poème lauréat est "Ma vie est une chanson" de Francis Bebey.

Je vous le transcris ici car sur la double page illustrée du magazine, c'est difficile de le lire...

 

  

 

 

 

On me demande parfois d’où je viens
Et je réponds "Je n’en sais rien
Depuis longtemps je suis sur le chemin
Qui me conduit jusqu’ici
Mais je sais que je suis né de l’amour
De la terre avec le soleil"

Toute ma vie est une chanson
Que je chante pour dire combien je t’aime
Toute ma vie est une chanson
Que je fredonne auprès de toi

Ce soir il a plu, la route est mouillée
Mais je veux rester près de toi
Et t’emmener au pays d’où je viens
Où j’ai caché mon secret
Et toi aussi tu naîtras de l’amour
De la terre avec le soleil

Toute ma vie est une chanson
Que je chante pour dire combien je t’aime
Toute ma vie est une chanson
Que je fredonne auprès de toi.

Francis Bebey (1929 - 2001)
L’Harmattan éditeur

 

 

En 2015 le poème lauréat était "Avant de naître" de Ian Monk.

En 2016, "Inconnu n'est pas étranger" de Yvon le Men. 

 

On est pas sérieux quand on a 17 ans / Partenariat Printemps des Poètes-Phosphore

 

Qui était Francis Bebey, le lauréat de cette année ?

 

Né en 1929 à Douala, il est initié au chant par son père, un pasteur protestant qui joue lui-même de l'accordéon et de l'harmonium. Il n'écoute en famille que Bach ou Haendel mais va découvrir grâce à son voisinage, les musiques traditionnelles de son pays qui deviendront sa passion. 

Il joue d'abord du banjo puis de la guitare et quitte le Cameroun dans les années 50 pour venir résider à Paris où il s'inscrit à la Sorbonne pour passer sa licence d'anglais. C'est durant ses études qu'il fréquente et devient l'ami de Manu Dibango

Francis Bebey décide ensuite de partir aux États-Unis pour étudier le journalisme. Il va là-bas composer sa première pièce pour guitare. 

 

Il devient alors journaliste et reporter de radio en Afrique et en France, puis responsable du département de musique de l'UNESCO. 

En 1968 son roman "Le fils d'Agatha Moundio" est récompensé par le Grand Prix Littéraire de l'Afrique noire" et la même année, il se produit en concert à Paris, au centre américain. 

En 1974, il décide de se consacrer uniquement à la création et à la composition musicale mais aussi à l'écriture de poèmes, de contes, de nouvelles et d'articles de presse.

En 1977, il obtient le Prix SACEM de la chanson française. 

C'est par ses chansons humoristiques qu'il attire le public mais très vite, celui-ci est conquis. Il se produit partout, sur tous les continents dans des lieux prestigieux. 

 

Résolument moderne, musicien libre et créatif, il a osé tous les instruments de la guitare classique à la flûte pygmée. 

Ce grand poète, écrivain, auteur-compositeur interprète camerounais nous a quitté en 2001 mais fait toujours partie des précurseurs qui ont permis la reconnaissance des musiques africaines.

 

Pour en savoir plus sur lui, je vous invite à lire sa biographie racontée par ses enfants...

 

 

Et à écouter (car ce n'est pas une vidéo) ces quelques extraits de guitare...mais vous avez le choix sur youtube si vous ne le connaissez pas. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
je crois bien que tu as mal lu, ce ne sont pas mes cartes, mais une amie me les as fait parvenir....je ne collectionne unique celle du lieux de ma naissance.....douce journée à toi
Répondre
M
Je pensais que tu étais née à Lyon et que tu étais attachée à cette ville. En effet j'ai mal lu !
R
Belle initiative de la part de ce magazine!! :)
Répondre
M
Je savais que cela te plairait... Bises
L
J'aime beaucoup ce poème, "d'où je viens" plein d'espoir, malgré qu'il vient de nulle part.
L'essentiel n'est-il pas de venir de l'amour?
Passe une belle soirée
Je t'embrasse fort
Maryse
Répondre
M
C'est sûr mais de savoir aussi qu'une terre nous attend quelque part, ou des personnes qui nous relient à cette terre. Gros bisous et un bon jeudi
C
C'est un très joli poème, et plus facile à appréhender par des jeunes que le Dormeur du val ou la Balade des pendus ! Un joli parcours que celui de Francis Bebey, il a eu la chance de pouvoir vivre de ses passions !
Belle fin de journée, bisous !
Cathy
Répondre
M
Je te taquinais...chacun est libre de son ressenti et moi aussi il y a des tas de choses qui me laissent indifférente. Bisous
C
Souvenirs du collège pour ces deux-là ...
J'ai une copine de blog qui écrit des poèmes, je les apprécie mais je n'arrive pas à commenter et à dire ce que je ressens ...
Belle fin de journée, bisous !
Cathy
M
Tu vois que tu aimes la poésie :) Bisous et une belle soirée
R
C'est merveilleux de te lire
C'est doux de savoir que des jeunes et moins jeunes sont encore accrocs aux mots à la langue française
Bravo tout simplement
@+
Répondre
M
Merci Rose. Ton commentaire me touche...Tu vois bien, il faut avoir confiance en la jeunesse. Moi je trouve qu'il y a plein de signes qui montrent qu'ils ne sont pas si différents de ce que nous avons été. Bisous et une douce fin de journée
M
Cool, c'est tout beau! Bise, bonne journée toute douce!
Répondre
M
Bon tu n'es pas morte de froid dans la tourmente, cela me rassure...Ici il fait plus chaud que chez toi. Bises
B
Je trouve cette initiative formidable car je me souviens qu'a mon époque étudier la poésie était "barbant" par ce que les profs ne savaient pas nous la faire aimer..mais la c'est ludique..les temps changent. Je ne connais pas cet artiste, il joue superbement bien de la guitare, j'aime aussi beaucoup les chanteurs africains engages mais plutôt anglo-saxons..Merci pour le partage Manou!
Répondre
M
Moi aussi je trouve que c'est bien qu'on amène les jeunes à aimer la poésie. En principe les lycéens aiment écrire des poèmes, même s'ils le cachent souvent et s'ils ne continuent pas ensuite on peut les sensibiliser...Bisous et merci de venir jusqu'ici !
C
Je ne suis pas très poème, sauf ceux de Nell (commentaire precedent). Bises et bonne journée !
Répondre
M
Tu as raison, elle écrit super bien elle aussi d'ailleurs je compte lui piquer un de ces poèmes un de ces jours pour mettre son blog en valeur...mais surtout ne le lui dit pas car je ne veux pas qu'elle refuse :) Bises
N
Je ne connaissais pas du tout, Manou. Merci à toi de nous permettre de rencontrer, par le virtuel, de telles belles personnes. Gros bisous et très douce journée
Répondre
M
Moi aussi je fais des découvertes...et je trouve très beau que des jeunes aient choisi ce texte. Bisous et à bientôt
F
Une belle découverte ;J'aime bien ce poème à la vie .
Jolie musique qui parle ..
Bonne journée
Répondre
M
Merci Fanfan ! J'aime aussi :) Bises
V
sur le coup j'ai cru que tu allais nous parler de Rimbaud :) je ne connais pas ce poète ; merci pour la découverte
Répondre
M
J'aurais pu puisque c'est un vers de Rimbaud qui commence son poème intitulé "Roman". Le titre de ce "jeu" a sans doute été choisi en l'honneur de Rimbaud puis que ce partenariat est organisé pendant le Printemps des poètes. Mais c'est aussi le titre d'un roman autobiographique de Barbara Samson sur le douloureux thème du Sida qui m'avait bouleversée lorsque je l'ai lu, il y a maintenant bien longtemps...Bises
P
Merci Manou pour le partage de ce poème que je découvre.
C'est bien ces choses mises en place pour faire découvrir de nouveaux talents.
Je te souhaite une bonne journée (Je souris, je crois que j'étais plus sérieuse à 17 ans que je ne le suis aujourd'hui, j'ai appris à regarder la vie dans la dérision avec le temps ;-)
Répondre
M
C'est vrai qu'au fond quand on est jeune on prend tout au sérieux et souvent au premier degré. En vieillissant on prend du recul. Merci pour ton passage.
É
Bonjour Manou. J'aime beaucoup ce poème que tu nous fais découvrir et l'aquarelle du magazine Phosphore. Bonne journée et bisous
Répondre
M
Merci beaucoup Brigitte. je pense que l'aquarelle met bien en valeur ce poème. Bisous et une belle fin d'après-midi
V
belle idée d'interesser les jeunes à la poésie. gros bisous Manou. cathy
Répondre
M
Ce journal est vraiment fait pour ouvrir leur monde et la plupart des médiathèques ou CDI de lycée (et même collège) s'y abonne. Bises et un beau mercredi ensoleillé. Ici on se croirait en mai ou juin...
D
A propos du poème que tu publies, l'inspiration est belle et c'est le principal, par contre je crois que la forme est encore améliorable, non ?
Répondre
M
Je ne me permettrais pas de le critiquer !! D'ailleurs je n'en ai pas les compétences :) Mais je crois que la plupart des auteurs ne sont jamais satisfaits de ce qu'ils écrivent et doivent apprendre à s'arrêter un jour de modifier leurs écrits s'ils veulent les publier !
D
je ne connaissais pas; il est sans doute dommage qu'on ne les connaisse pas plus, ces "littérateurs"; les connaît-on bien en Afrique? le portrait dans la revue, ce n'est pas dessiné par T Lamazou?
Répondre
M
Et bien sur le site du Printemps ils disent que la double page a été réalisée par Julien Autran...que je ne connais pas et c'est vrai que j'aurais du le dire car je trouve l'illustration très belle et très moderne. Tu as bien fait de me le mentionner. C'est vrai que cette illustration a un petit air de ressemblance avec celles de Titouan Lamazou ! Bisous
D
Une initiative intéressante en lycée, qui permet de mettre en valeur la poésie, et de découvrir des auteurs. Bonne journée.
Répondre
M
Oui et d'apprendre aux lycéens à choisir un poème qui les touche parmi de grands auteurs ou moins grands...Choisir demande à s'investir au préalable puis à laisser libre cours à sa sensibilité. Bon mercredi à toi aussi
M
Bonjour chère Manou,
J'aime beaucoup ce petit poème.
Grâce à toi, je découvre des personnes très intéressantes.
Merci.
Bonne journée, bisous.
Répondre
M
Moi aussi je découvre à l'occasion de ce Printemps des Poètes ! Je crois que je découvrirai jusqu'à la fin de mes jours :) Bisous
C
Encore un grand artiste, j'aime ce poème qui n'a pas pris une ride et n'en prendra pas !
Amicalement.
Répondre
M
Merci Clara ! Oui c'est un grand artiste et j'ai craqué pour ces extraits de guitare mais il y en a beaucoup d'autres sur youtube où il joue d'autres instruments...Bonne journée
M
Un artiste aux mille talents que j'ai grand plaisir à découvrir, grâce à toi. Merci Manou !
Répondre
M
Merci Mimi. Moi je le connaissais mais surtout pour la guitare et je ne l'avais jamais entendu jouer d'autres instruments...alors tu vois cela m'a servi aussi de partager ! J'espère retrouver ma voix et je t'appelle ! Bisous et à très bientôt