Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Un poème d'automne... / #photodimanche

Dernières roses du jardin (...de ma voisine !)

Dernières roses du jardin (...de ma voisine !)

 
Roses d’automne
 

Aux branches que l’air rouille et que le gel mordore,
Comme par un prodige inouï du soleil,
Avec plus de langueur et plus de charme encore,
Les roses du parterre ouvrent leur coeur vermeil.

 

Dans sa corbeille d’or, août cueillit les dernières :
Les pétales de pourpre ont jonché le gazon.
Mais voici que, soudain, les touffes printanières
Embaument les matins de l’arrière-saison.

 

Les bosquets sont ravis, le ciel même s’étonne
De voir, sur le rosier qui ne veut pas mourir,
Malgré le vent, la pluie et le givre d’automne,
Les boutons, tout gonflés d’un sang rouge, fleurir.

 

En ces fleurs que le soir mélancolique étale,
C’est l’âme des printemps fanés qui, pour un jour,
Remonte, et de corolle en corolle s’exhale,
Comme soupirs de rêve et sourires d’amour.

 

Tardives floraisons du jardin qui décline,
Vous avez la douceur exquise et le parfum
Des anciens souvenirs, si doux, malgré l’épine
De l’illusion morte et du bonheur défunt.

 

 

Nérée Beauchemin

Source Poetica 

 

Charles-Nérée Beauchemin est un écrivain et médecin de campagne québecois.

Il est  né à Yamachiche au Québec le 20 février 1850.

Après ses études primaire et classique, il fait des études de médecine à l’Université Laval de Québec. (1870-1874)

Nérée Beauchemin est considéré comme l’un des premiers écrivains du terroir. 

En 1884, avec la publication de son poème "le lac"  dans le journal "La Patrie", il entame une collaboration qui durera vingt ans. En 1896, il devient membre de la société royale du Canada.

Son œuvre poétique est simple, patriotique et intimiste. Ses vers présentent le monde harmonieux qui entoure le poète. Les thèmes de l’art, la beauté, la nature, la religion et la fidélité y sont largement développés. Sa poésie visuelle le rapproche des Parnassiens.

Ses œuvres sont essentiellement contenues dans deux recueils, "Les Floraisons matutinales" (1897) et "Patrie intime" (1928). L’ensemble sera couronné par la médaille de l’Académie française en 1930.

Il meurt à Yamachiche où il a toujours vécu le 29 juin 1931.

Le 22 octobre 1950, la Société Royale et l’Académie canadienne-française, se font représenter à Yamachiche aux cérémonies d’hommages qui célèbrent le 100éme anniversaire du poète.

 

Source Les poètes.net

 

Il est encore temps de venir nous rejoindre chez Magda !

Il est encore temps de venir nous rejoindre chez Magda !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un très joli poème, j'aime beaucoup. Merci de toujours nous enrichir
Répondre
R
Une belle découverte en cette participation dominicale, merci. Un régal de lire ce texte. Bisousssss
Répondre
M
Merci Renée ! Ce poème était bien dans le thème :) Bisous et bonne fin d'après-midi
C
Un bon poète que je ne connaissais pas du tout ! c'est le genre de poésie que j'aime.
Bonne journée.
Répondre
M
Et bien je l'ai découvert depuis peu et j'ai trouvé ce poème bien adapté à la saison...et il m'a plu ! Moi aussi j'aime ce genre de poésie qui nous parle autrement de la nature. Bonne journée à toi aussi
M
J'adore la photo, elle va vraiment bien avec le poème ! et merci beaucoup de nous apprendre tellement de choses sur ce poète québécois !! Mes amitiés à toi !!!
Répondre
M
Comment ?! Tu ne le connaissais pas :) Moi non plus je te rassure bien qu'il soit francophone bien entendu...Mais je découvre petit à petit des inconnus qui ont écrit de belles choses. A bientôt Madga tu vas m'obliger à regarder la météo de novembre moi qui m'en moque habituellement :)
D
Et la photo ? C'est ton travail ? J'aime beaucoup beaucoup.
Répondre
M
Non...j'ai juste pris la rose en photo et emprunté le "masque" mais j'ai envie d'apprendre à faire des montages de ce genre et pour l'instant je m’entraîne en cachette :) Bises
A
Cela fait du bien de la poésie, cela décrasse le cerveau !
Répondre
M
Merci Ava cela nous fait un peu rêver car malgré les beaux jours et la douceur de ce week-end nous voyons poindre le froid et l'hiver. Belle soirée
L
C'est très joli
Répondre
M
Merci ! Contente que tu apprécies la poésie. Elle va bien avec la nature, n'est-ce pas ?
É
Bonjour Manou. J'aime beaucoup ce poème, très mélodieux. Bisous
Répondre
M
Merci à toi ! Il décrit bien les dernières fleurs de l'automne qui bravent le temps pour nous éblouir encore un peu...
M
Très joli ce poème, j'aime la nature et les roses sont mes fleurs préférées, alors je ne peux que tomber sous le charme de ces vers. C'est vrai que les roses jettent leur dernier feu même sous les petites gelées... J'en ai encore quelques unes dans mon jardin...
Bisous
Maryline
Répondre
M
Je suis aussi tombée sous le charme de ce poème...bisous et bon dimanche
M
J'ai toujours été surprise par ces plantes qui au déclin de leur vie, poussent un dernier soupir en nous offrant encore qui une fleur ou un fruit... Merci Manou pour ce joli poème et beau dimanche !
Répondre
M
Bon dimanche à toi aussi...j'ai découvert ce poète depuis peu et j'ai trouvé ce poème bien de saison...
N
Je ne peux qu'être prise dans un fou tourbillon de pétales de roses. Quel enchantement et quels parfums!!! Un vrai régal. Un grand merci de ce doux et tendre poème qui fait éloge à la nature. Beau dimanche, Manou. As-tu reçue mon mail? Je t'embrasse.
Répondre
M
Je me doutais qu'il te plairait ! Oui j'ai vu ton mail et je voulais te répondre ce soir de la maison parce que nous rentrons cet après midi et que de l'ordinateur se sera plus commode. Bisous et un bon dimanche.