Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Les poissons ne ferment pas les yeux / Erri De Luca

Editions Gallimard, 2011

Editions Gallimard, 2011

 

 

Le narrateur (sans nul doute l'auteur), enfant de la ville, se souvient de l'été de ses 10 ans alors qu'il passe les vacances avec sa mère sur l'île où la famille a l'habitude de séjourner chaque année.

 

Cette année-là, son père n'est pas présent car il est parti en Amérique, son rêve de toujours.

 

Et cet été-là, bien sûr, rien ne se passe comme d'habitude. 

 

Il y a les baignades quotidiennes...mais sans son père et sa soeur, ce n'est pas pareil et le jeune garçon se sent seul.

 

Il est obligé de travailler ses maths pour repasser l'examen à la rentrée, donc il a du mal à se sentir réellement en vacances et, ce sujet est une pierre d'achoppement constant avec sa mère.

 

Sa mère se sent seule et abandonnée. Elle va avoir pourtant, elle-aussi, des décisions importantes à prendre : elle devra choisir entre quitter son Italie natale et émigrer en Amérique pour rejoindre son mari, celui-ci a en effet trouvé du travail là-bas et il aimerait bien que sa famille le rejoigne.

 

Le narrateur est très jeune mais cet été-là, il va découvrir ce que cache le mot "amour" : il embrasse une fille pour la première fois !

 

Mais, à cause de ça, le jeune garçon se fait passer à tabac par trois ados plus âgés que lui, agressifs et surtout jaloux que les beaux yeux de celle que l'auteur surnomme "la fillette", se soient posés sur quelqu'un d'autres qu'eux...

En fait, le narrateur offre son corps de gamin aux coups des trois assaillants, car il est persuadé que c'est uniquement par la souffrance que son cocon d'enfant peut laisser la place à celui d'un jeune adulte en devenir...

 

Heureusement, ce qu'il aime aussi par-dessus tout c'est lorsque les pêcheurs du village l'emmènent avec eux en mer et lui apprennent les rudiments de leur métier. Eux font confiance à l'enfant de la ville. Ils le prennent au sérieux et avec eux, forcément, il sait apprendre à grandir...

 

 

C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur et je l'avoue, je suis conquise.

 

Comment fait-il pour, avec cette histoire toute simple, d'un ado (lui-même sans doute) en proie aux premiers tourments de la pré-adolescence...faire un petit chef d'oeuvre autour des thèmes de la cruauté, de l'esprit de vengeance, de l'amour, de ce mal-être ressenti à cause de ce corps qui reste si petit, alors que l'esprit voudrait tant s'envoler vers d'autres horizons...

 

C'est un roman initiatique et autobiographique court, mais très fort qui m'a permis de découvrir un auteur dont  j'avais entendu parler maintes fois, surtout par Mimi du blog "Mes petites boîtes" mais que je n'avais jamais testé.

Sur son blog, Mimi vous présente d'ailleurs trois titres différents de l'auteur et je vous invite à aller lire ses supers chroniques.

 

Le regard que l'auteur porte, devenu adulte, sur lui-même alors qu'il n'avait que dix ans, est tout à fait remarquable, empli de pudeur, réaliste et souvent même cruel, mais merveilleusement nostalgique et plein de tendresse...

Il revisite son enfance, l'amour qu'il a porté à sa famille et à ses parents, les choix de vie qu'ils ont fait pour lui et qui ont déterminé le reste de sa vie à lui.

 

Un auteur à suivre, c'est entendu, ce que j'aurais dû faire depuis longtemps ! 

 

À travers l’écriture, je m’approche du moi-même d’il y a cinquante ans, pour un jubilé personnel. L’âge de dix ans ne m’a pas porté à écrire, jusqu’à aujourd’hui. Il n’a pas la foule intérieure de l’enfance ni la découverte physique du corps adolescent. À dix ans, on est dans une enveloppe contenant toutes les formes futures. On regarde à l’extérieur en adultes présumés, mais à l’étroit dans une taille de souliers plus petite.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Comme j'aimerais pouvoir lire tous les livres que tu proposes, hélas le temps me manque
Répondre
M
Comment tu n'arrives pas à lire en marchant ?!
Mon secret est que je regarde quasiment jamais la télé et que je dors très peu et par habitude je laisse les autres dormir donc le meilleur moyen de ne pas faire de bruit...c'est de lire !
Je viens de rentrer et je viens te voir dès que possible...
M
Merci Manou. C'est un auteur que j'apprécie beaucoup et que j'ai découvert grâce à "trois chevaux" que je te conseille particulièrement. Bisous
Répondre
M
Merci à toi ! C'est toi qui m'a donné envie de l'emprunter en médiathèque et je compte bien lire les autres titres dont tu parles sur ton blog :) Bisous
É
Bonsoir Manou. Tu parles très bien de ce livre mais j'en ai déjà beaucoup à lire dont l'histoire me tente plus...
Répondre
M
Je comprends bien. Il faut faire des choix...
N
Encore un livre à découvrir grâce à toi, Manou. Tu en parles si bien qu'il est difficile de choisir. Gros bisous. J'espère que tout ce passe bien en Haute-Loire. Profite bien de tes petits. A bientôt.
Répondre
M
Oui merci tout va bien...nous avons le soleil et la fraicheur des forêts...quant au réseau c'est quand il veut !! Bises et à bientôt
L
Ce sera donc le prochain à acheter.
Tu m'en as vraiment donné envie, je regrette de n'avoir pas vu ton message avant car hier justement je suis allée à la librairie.
merci Manou de partager tes émotions avec nous
Passe une belle journée (je crois en Auvergne)
Je t'embrasse fort.
Mary
Répondre
M
Oui je suis en Auvergne et miracle ! J'ai un peu de réseau pour te répondre. Les petits sont sages et nous faisons de belles promenades en forêt au frais. Bises et à bientôt
Q
J'avoue ne l'avoir jamais lu non plus, mais tu m'en donnes envie.
Merci, Manou.
Bises et douce journée.
Répondre
Q
Sourire... j'espère que vous trouverez l'un ou l'autre de ses compagnons. :)
Merci pour tout, Manou.
M
Merci Quichottine
J'ai emmené le lutin bleu avec moi et nous le cherchons dans la forêt tous les jours ! Bises et à bientôt
Z
Il me semble l'avoir noté ou peut-être est-il dans ma PAL, mais il y en a tant rt tant !!
Répondre
M
Mes listes aussi me semblent sans fin ! Il est impossible de tout lire...
C
Encore un que je vais noter, il me tente bien ! Je ne connais pas du tout cet auteur, c'est un homme ou une femme ... le prénom ne donne aucune indication !
Belle soirée, bisous !
Cathy
Répondre
M
Un homme je pense puisqu'il parle de son enfance...ses mots sont magnifiques...