Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Ce pays qui te ressemble / Tobie Nathan

Ce pays qui te ressemble / Tobie Nathan

Tobie Nathan est un romancier, essayiste et ethnopsychiatre français né au Caire en 1948. Son père, comme le héros du roman, est né dans le ghetto juif du Caire dans les années 20.

Après l'arrivée au pouvoir de Nasser et l'apparition des Frères musulmans, la famille est expulsée et  obligée de s'expatrier dans les années 50. 

Actuellement Tobie Nathan est professeur à l'Université de Paris VIII.

"Si j'ai quitté l'Égypte, l'Égypte ne m'a jamais quitté" dit-il aujourd'hui. Ce roman en est la preuve...

L'histoire se passe au Caire, dans les ruelles tortueuses où les touristes ne mettent que rarement les pieds. Chaque chapitre porte d'ailleurs le nom d'une rue.

Le roman raconte la vie et les rêves de deux jeunes amoureux, frère et soeur de lait. 

Zohar est juif. Il naît d'un père aveugle  et d'une mère possédée, tout du moins considérée comme une sorcière. Leur rencontre est improbable. Esther est devenue étrange depuis sa chute, à l'âge de 5ans, qui lui a fait perdre connaissance. Elle devient une jeune fille superbe mais tout le monde la craint et sa famille sait qu'elle ne trouvera aucun prétendant. 

Motty, lui, a perdu la vue mais comme beaucoup d'aveugle il ressent ce que les voyants ne comprennent pas.

Leur mariage est arrangé mais sera néanmoins un mariage d'amour.

Mais les enfants tardent à venir et  leur couple est la cible des commérages du quartier. 

Est-ce parce qu'Esther est trop jeune ? Elle n'a que 14 ans. Le rabbin s'en mêle. Motty sait-il s'y prendre ? Enfin Esther se décide à contacter une sorcière...

Après un accouchement difficile, Zohar vient au monde "contre sa mère" car il naît par les pieds. 

Parce qu'Esther n'a pas de lait, elle est obligée de trouver une nourrice qui puisse sauver son enfant qui refuse toute autre forme de nourriture. Elle fera venir dans le ghetto juif, Jinane, une chanteuse musulmane qui nourrira Zohar en même temps que sa propre fille, Masreya. 

"Nous vivons près des Arabes comme un homme vivrait près de son foie. Leur Coran contient nos histoires et notre bouche est emplie de leur langue. Pourquoi ne sont-ils pas nous ? Pourquoi ne sommes-nous pas eux ?" dit la mère pour se justifier.

Les deux enfants auront pour leur porter chance, une simple amulette ce qui ne les empêchera pas d'être séparés par la vie. Zohar ne rêvera que de la revoir.

Malgré les difficultés du pays, Zohar va créer avec ses deux amis d'enfance, Joe et Nino, une entreprise qui devient peu à peu florissante. Son chemin croise un jour celui de Masreya... Ils tombent follement amoureux. 

Mais aimer une soeur de lait est un grave péché. Malgré tous les interdits, leur passion les dévore. Elle est devenue une belle et talentueuse danseuse comme sa mère et elle n'hésitera pas à devenir la maîtresse du roi Farouk pour aider Zohar à se faire un nom dans cette société où les juifs sont de plus en plus rejetés...

Car de profonds changements sont en marche. Joe veut rejoindre Israël et Nino se convertit et se radicalise...

 

Mon avis 

 

L'histoire des deux amoureux et de leur tragique destin, est un prétexte à nous raconter en détails l'histoire de l'Egypte des années 20 jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Nasser et à l'expulsion des juifs, ces juifs d'Egypte qui "étaient là avec les Pharaons"...

L'auteur parle en particulier de trois dates : 1925 lorsque juifs et musulmans se côtoient et cultivent le "vivre ensemble";  1942, pendant la Seconde Guerre Mondiale  et la montée du fascisme en Europe et 1952, où le pays expulse les juifs.

Le récit est un prétexte au développement précis de faits réels.

L'auteur évoque donc l'installation anglaise, luttant contre l'avancée de Rommel. On croise le roi Farouk et on découvre son désir de jeunes femmes et de voitures de luxe. Sa futilité est telle qu'on n'est plus du tout étonné de voir le pays courir à sa perte. 

Les premiers mouvements islamistes des Frères Musulmans voient le jour...

L'auteur nous montre la transformation de son pays et la montée de la haine envers les juifs. 

Le récit est étayée de nombreuses croyances et de beaucoup de surnaturel, mais aussi de sons, d'odeurs et de couleurs ce qui le rend très vivant. 

L'humour est omniprésent surtout lorsque l'auteur nous décrit les péripéties de la vie quotidienne de la famille de Zohar et les prédictions des femmes. 

Cependant j'ai trouvé les cinquante premières pages laborieuses à lire. J'ai eu un mal fou à entrer dans le roman, à me faire au style de l'auteur que je ne connaissais pas. Puis peu à peu les personnage ont pris vie et j'ai commencé à me sentir chez moi au coeur de ces ruelles où passé et présent se mélangent.

Tobie Nathan sera présent sur le Festival Étonnants voyageurs en mai 2016 (14-16 mai) à Saint Malo et au Salon du livre de Caen (28-29 mai) pour ceux qui habitent ce coin de France !

Un autre avis sur le blog : Que lire ?

Ce pays qui te ressemble / Tobie Nathan
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

missfujii 08/02/2016 20:21

Merci de nous proposer ce livre

manou 09/02/2016 08:44

C'est ma façon à moi de voyager :)

Velidhu - Que lire ? 08/02/2016 18:58

C'est vrai que ce roman demande une certaine patience. Cependant, je l'ai beaucoup aimé. J'ai aimé ce côté hors du temps...

Merci pour le lien :)

manou 09/02/2016 08:46

Pas de problèmes ! En plus nos chroniques se complètent et, pour une fois, nous avons lu la même chose ! Tu as tellement d'avance sur moi pour les nouveautés...

Caroline 07/02/2016 19:37

ça a l'air de valoir le coup.. Faudra que je le lise ! :)

manou 08/02/2016 06:51

Prends ton temps...tu ne peux pas être sur tous les fronts ! Mais c'est un auteur à connaître. C'est sûr.

Nell 07/02/2016 11:13

Quand on pense que les premières pages d'un livre sont essentielles pour la continuité de la lecture on se dit que, parfois comme toi, il faut pousser la lecture plus"loin" pour ensuite en savourer "l'existence". Merveilleux et doux dimanche à toi, Manou.

manou 07/02/2016 12:28

Oui tu as tout à fait raison ! Mais je comprends que certaines personnes abandonnent...

Mimi 07/02/2016 09:51

Jolie découverte ! Merci encore...

manou 07/02/2016 10:01

Un autre voyage pour toi Mimi mais c'est peut-être plus sûr de le faire de ton chez-toi.