Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Bulle de Manou

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La messagère de l'au-delà de Mary Hooper

 

Anne Green, une jeune servante âgée de 16 ans est accusée d'avoir tué son nouveau-né. En 1650, en Angleterre, l'infanticide est tout simplement puni de pendaison...sauf si un témoin peut apporter la preuve que la mère n'est pas coupable !

Or cette jeune servante a été abusée par Goeffrey, le petit-fils de son maître, Sir Thomas,  comme c'était fréquemment le cas à l'époque. Elle a fait une fausse-couche et l'enfant est mort-né.

 

Parce qu'elle est jeune et pauvre, son corps est donné après la pendaison à l'Université de médecine afin d'y être disséqué devant de nombreux étudiants.

Des médecins reconnus sont prêts à commencer la dissection lorsqu'un jeune étudiant, bègue et introverti, Robert, voit ses paupières bouger...Est-ce un simple réflexe ou un signe de vie; les médecins, alertés constatent qu'elles est en vie et  y voient aussi un signe que Dieu existe et a choisi de laisser vivre la jeune fille parce qu'elle est innocente...

 

L'auteure s'est inspirée d'une histoire vraie. Anne Green a réellement été pendue pour infanticide et sauvée.

Mais l'auteure nous fait entrer dans les pensées de la jeune fille. On l'entend nous raconter sa version de l'histoire alors qu'elle est dans une sorte de coma, allongée dans son cercueil...A-t-elle été enterrée vivante ? Est-elle en train d'arriver au paradis ? Ses interrogations et inquiétudes nous gagnent et créent un suspense quasi intolérable... Puis le récit alterne avec les événements tels qu'ils ont été transcrits par Robert, le jeune étudiant, qui doit assister à la dissection pour la première fois...

 

Le lecteur ne pourra pas rester insensible aux personnages du roman. Anne, qui a commis des erreurs mais s'en repend. Naïve, elle s'est laissée abusée parce que ses rêves lui ont permis de croire à un autre destin, mais sa lucidité, son courage et son honneteté font merveille...

Robert qui revit des événements de son passé et remontera dans ses souvenirs jusqu'à, la mort de sa mère qu'on lui a caché...

John Taylor, l'amoureux d'Anne, qui comprendra toute l'histoire et reviendra vers elle.

 

Le lecteur ne pourra pas rester insensible à ce terrible destin de femme au temps où les injustices sociales et celles faites aux femmes étaient le lot commun. C'est donc un excellent roman historique qui nous dépeint l'angleterre puritaine du temps de Cromwell.  Enfin sur ce fond historique, l'auteure nous livre une vision de la médecine, respectueuse de la religion, et le lecteur ne pourra que mesurer les progrès géants qui ont été fait depuis...

 

Attention ! Certains passages peuvent impressionner les jeunes lecteurs (l'accouchement sordide dans les latrines, le séjour en prison, le jugement et la pendaison, le début du roman où on croit Anne enterrée vivante...) surtout lorsqu'on sait qu'il s'agit d'une histoire vraie.

Je conseille donc sa lecture à partir de 13 ans environ.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article