Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La sarriette

 

 

Nom commun

La Sarriette

 

Nom latin

Satureja hortensis (annuelle)

Satureja montana

(vivace)

 

 

  La sarriette est une plante condimentaire, médicinale et aromatique de 20 à 40 cm de hauteur. Elle est herbacée mais les tiges sont ligneuses à la base. Ses feuilles sont odorantes, petites, étroites, vert luisant pour la vivace et vert plus clair pour l'annuelle. Elle est mellifère.

Ses fleurs roses, blanches ou quelquefois violacées, apparaissent de juin à octobre.

 

 

Nom provençal

Pèbre d'ai
Pèbre d'ase

 

Autre nom

Poivrette

Sarriette des jardins

Sarriette des montagnes

 

Famille

 

Lamiacées

 

Répartition géographique

100 espèces existent réparties dans le monde  (bassin méditerranéen et Andes essentiellement !

 

Culture

À planter en sol calcaire, léger et bien drainé et exposition très ensoleillée.

On peut la semer au printemps (annuelle) ou la bouturer (pour la vivace). L’annuelle se ressème toute seule en place la plupart du temps.

 

 

Histoire

Connue depuis l’Antiquité comme condiment, elle était aussi connue  pour ses vertus aphrodisiaques.  Au Moyen âge, elle était considérée comme « l’herbe du diable ».

 

 

Récolte

Au printemps et en été.

Sécher à l’ombre.

 

Vertus

médicinales

Digestive, stimulante, antiseptique, bactéricide et vermifuge.

 

 

 

Contre-indication

Éviter de la consommer le soir en tisane (car stimulante)

 

Partie utilisée

Les feuilles. Les tiges fleuries.

 

 

Conso

Pour relever des grillades, aider à la digestion des légumes secs, dans des sauces, sur des légumes ou en tisane.  

 

Conservation

Sécher à l’ombre. 

 

Composants

Riche en vitamine B6 et K, en fer, magnésium… 

 

Ne pas confondre

RAS

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article