Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Quelques éléments de la flore altiligérienne (1) : les prairies / Balade en Haute-Loire

Une prairie fleurie en avril (en avant-plan une haie de prunelliers)

Une prairie fleurie en avril (en avant-plan une haie de prunelliers)

 

Voilà un billet fleuri pour vous montrer  les quelques fleurs de printemps que j'ai observé en Haute-Loire (donc faisant partie de la flore "altiligérienne"...) lors de mon dernier séjour... 

Aujourd'hui  et demain, nous allons en effet nous balader sur des chemins qui bordent les prairies.

 

Je vous ai déjà montré récemment quelques fleurs des forêts. Il faut savoir que dans le département de Haute-Loire, les forêts représentent environ 40 % de la surface totale agricole. Les prairies sont de toute beauté au printemps et représentent près de 50 % de la surface totale des terres. Le reste est constitué de céréales, de légumineuses et autres cultures...

Voilà pourquoi c'est une région si verte ! 

 

Au contraire de ce que l'on pense, les prairies ne sont pas toutes naturelles. Depuis une dizaine d'années certains éleveurs sèment des prairies temporaires en ray-grass, une plante vivace fourragère qui ressemble beaucoup au gazon...et qui devra être resemées régulièrement. Ces prairies constituent un milieu artificiel pauvre au niveau de la biodiversité car elles contiennent peu de plantes mellifères. Le fourrage est abondant mais ces prairies sont fauchées assez tôt dans la saison car elles résistent mal aux températures d'été. Les éleveurs les cultivent souvent pour fabriquer de l'ensilage qui complétera la nourriture hivernale de leur bétail. 

 

Les prairies naturelles sont au contraire implantées depuis des années. Elles ont été le résultat du défrichage des forêts au cours des temps. Enrichies naturellement par le pâturage régulier des animaux, elles constituent un milieu naturel riche au point de vue de la biodiversité. Le fourrage est moins abondant, certes,  mais qualitativement meilleur et la prairie résiste mieux aux aléas du climat, en particulier lors des sécheresses d'été.  

Loin de moi l'idée de critiquer les pratiques des éleveurs. Je connais leurs difficultés financières et je n'ignore pas que leurs revenus sont en moyenne 30 à 35% plus faibles, comparés au salaire moyen d'un agriculteur au niveau national. Je suis proche d'eux lorsque je suis en Haute-Loire, et je vois bien comment ils vivent... mais il faut tout de même savoir que la FNSEA les pousse à remplacer les prairies naturelles pour avoir un meilleur rendement.

Toujours ce rendement, on n'entend parler que de lui, au détriment de la qualité et de la préservation des milieux naturels et de notre planète... Alors qu'il suffirait d'aider les éleveurs en achetant leur lait au juste prix et en les incitant plutôt à diversifier leurs ressources et à produire de la qualité. 

 

Mais revenons à nos jolies fleurs de printemps !

Voici quelques-unes des fleurs que l'on trouve dans les prairies naturelles donc, en avril...

 

- la cardamine des prés (ou cresson des près) est une plante fréquente dans les prairie humides. Elle est la plante hôte de quelques chenilles et joue donc un rôle important pour préserver ces espèces... 

 

La cardamine des près

La cardamine des près

 

Les pissenlits envahissent les prairies, donnant une tonalité jaune au paysage. Souvent, ils poussent aussi en bordure des chemins et près des maisons.

  

Les pissenlits
Les pissenlits Les pissenlits

Les pissenlits

 

Les coucous sont bien présents et presque envahissants ! 

Les coucous

Les coucous

 

Très fréquemment, les champs d'altitude sont éclairés par de superbes jonquilles (du genre narcissus). Ce qui est surprenant c'est que cette espèce "montagnarde", a une très grande fleur par rapport à celle que nous trouvons dans la garrigue provençale, et bien plus grande que celle de nos jardins puisqu'elle peut atteindre 6 cm. 

 

Les jonquilles...
Les jonquilles...Les jonquilles...
Les jonquilles...

Les jonquilles...

 

Très fréquentes aussi sont ces fleurs jaunes qui poussent le long des ruisseaux et dans les creux naturels des champs plus humides.

Il s'agit des populages des marais (Caltha palustris). C'est une plante que l'on peut confondre aisément avec la ficaire qui pousse en Provence et que je vous ai déjà montré. Toutes deux ont une feuille en forme de coeur et des fleurs jaunes. 

Mais le populage possède un petit nombre de pétales (5 en principe) alors que la ficaire en a au moins 10, entre autres différences... 

 

Le populage des marais
Le populage des maraisLe populage des marais
Le populage des maraisLe populage des marais

Le populage des marais

 

Encore jaunes sont les fleurs de nos petits boutons d'or.

Nous en avons fait tant de bouquets lorsque nous étions enfants, que c'est une des fleurs parmi les plus connues de nos campagnes...

Des boutons d'or
Des boutons d'or

Des boutons d'or

 

C'est beaucoup plus rare de rencontrer ici ou là quelques touffes de pensées sauvages...jaune et blanche. Pensées des champs ou pensées tricolores, je n'ai pas réussi à trancher ! 

Une touffe de pensées sauvages
Une touffe de pensées sauvages Une touffe de pensées sauvages

Une touffe de pensées sauvages

 

Dans le Massif Central la plupart des prairies naturelles ont été mises en place pour la première fois durant le Néolithique. Puis elles ont été façonnées pendant des millénaires et la diversité de la flore a évolué au cours des temps pour s'adapter aux pratiques agropastorales. 

Au point de vue agricole, on distingue en fait plusieurs types de prairies : les prairies de fauche qui seront utiles pour produire du foin pour l'hiver et seront donc coupées d'un coup en été en totalité ; les prairies pâturées où les troupeaux sont parfois laissés toute l'année mais qui sont broutées donc coupées au rythme naturel des animaux.

Ces espaces naturels sont le premier maillon de la chaîne alimentaire et permettent à de nombreux insectes de se nourrir et de se développer, eux-même servant à leur tour de nourriture aux oiseaux...et aux petits mammifères. 

N'oublions pas qu'elles évitent aussi l'érosion des sols ce que ne font pas les cultures intensives. 

 

Pensez à laisser un coin de prairie sauvage dans votre jardin, où que vous habitiez, c'est très important pour notre planète ! 

 

Avez-vous pensé à agrandir les photos en cliquant dessus ?

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
encore un très beau billet et comme je t'ai dit je vis en pleine campagne et dans mon Vercors j'ai les même fleurs que tu montres à part les jonquilles je n'en ai pas vers chez moi mais il y en a là haut dans la montagne....
pour les prairies cultivées rentables et très utiles aux agriculteurs c'est sur qu'il leur en faut mais c'est super quand c'est bien réparti et qu'ils gardent aussi les prairies naturelles....
bisous
patricia
Répondre
M
Cela ne m'étonne pas car bien sûr je les vois aussi dans la Drôme du côté de Die (donc au pied de ton cher Vercors, mais si j'ai bien compris de l'autre côté !!). Par contre je n'avais jamais vu d'aussi grosses jonquilles, ni de petites pensées des champs. Bisous
T
Ouh ça sent bon le printemps, la campagne, la liberté, et que ça fait du bien Manou, merci !
Répondre
M
Contente de t'avoir fait plaisir. Un grand bol d'air pour ceux qui ne peuvent pas y aller...bisous
M
Merci pour ce billet fleuri, je n'ai jamais vu de jonquilles sauvages en Picardie, mais en Alsace oui... Le jaune est bienvenu pour mettre du soleil dans les prairies de printemps!
bisous
Répondre
M
En Provence les jonquilles sauvages sont minuscules (comme les iris) avec des tiges courtes et des fleurs qui mesurent à peine 1cm ! Le problème avec les jonquilles sauvages (ou les narcisses, c'est pareil) c'est qu'il faut être là au bon moment, car la floraison dure très peu de temps...bisous
E
tes photos sont superbes, et tu habites dans une belle région... je n'ai fait que la traverser en revenant d'une semaine en Corrèze il y a longtemps (et le fameux coup de foudre pour Le Puy en Velay où était retourné passer un wekk-end
Tu donnes envie d'aller y refaire un tour :-)
Répondre
M
J'aime beaucoup la Haute-Loire, c'est le pays de mes ancêtres et la vie y est plus agréable aujourd'hui que dans le passé :) Mais je vis en Provence, je ne pars en Haute-Loire que pour les vacances...La ville du Puy est superbe et tu n'es pas la seule à l'aimer, vu le monde qu'il y a en saison !
N
Un billet qui sent bon, Manou, un de ceux que j'aime et tu as grandement raison de souligner les problèmes que peuvent connaître nos agriculteurs. Jolis fleurs naturelles de nos champs qui font le délice de tant de nos insectes et autres colonisateurs. Gros bisous et superbe week-end de Pentecôte. ♥
Répondre
M
Coucou ma douce Nell
Je réponds tard à ton message. J'ai vu que tu n'avais pas publié hier du coup, faute au WE et j'espère que tu vas bien. Pour nous le we a été agréable mais très pluvieux, comme en Provence, dans la Drôme ça tombait tous les jours. bisous
Y
Merci pour cette page si bien fleurie qui pourrait me servir de source d'inspiration pour un prochain mot du mardredi .....
Et pour le clic sur les photos, le curseur index indique quand on peut le faire, à sa manière de monter une main, et clic, la photo s'agrandit.
A plus. Yann
Répondre
M
Si tu veux...pas de problème !! Je sais pour les photos mais je fais exprès de l'écrire pour les rêveurs, ceux qui bloguent sur des téléphones portables aussi, comme ça ils sont frustrés :) bisous
E
Bonjour, agréable comme promenade ! J'ai commencé le livre de Ducret et c'est très intéressant ! Bisous
Répondre
M
Ah je suis contente que tu aimes :) Tu as toi-aussi des lectures variées...bisous
B
Je te remercie pour cet excellent article, tes clichés magnifiques ! Que la Haute-Loire est belle !
Je te souhaite une agréable fin de semaine.
Gros bisous.
Bernadette.
Répondre
M
Oui je trouve aussi :) bisous et une belle fin de semaine à toi aussi
D
Je suis tout à fait d'accord avec toi, il est important de préserver la biodiversité. Mais comme tu le dis, les impératifs économiques dominent. Heureusement nous pouvons contribuer à notre petite échelle à respecter la nature. Et sinon, très belles photos de fleurs, que j'ai déjà croisées dans d'autres montagnes vosgiennes. Bonne soirée
Répondre
M
Hélas, notre monde ne cesse de nous prouver que c'est l'argent qui fait la loi...C'est bien la flore de basse altitude. On la trouve aussi dans la Drôme. A bientôt
R
Bonsoir Manou,
ah, que de belles fleurs champêtres ! le coucou est souvent sur le bord des chemins
ils nous accueillent, dommage que ça soit si éphémère !!
Bonne soirée, bises
Répondre
M
C'est vrai que comme les primevères il se fane vite :) mais tout ce jaune j'adore ! bisous
S
Coucou,
Cette flore est très belle. Merci pour ce beau partage
Bisous et bonne soirée
Répondre
M
Tu dois avoir la même chez toi je pense...bisous
G
coucou elles sont très belles avec ces fleurs et arbres en fleurs , bisous
Répondre
M
Le printemps en plus dure plus longtemps qu'en Provence ! bisous
U
J'aime cette belle Nature. Merci . J'espére que tu vas bien. bisous
Répondre
M
C'est que du bonheur ! bisous
L
Que j'aime voir cette si belle nature
Répondre
M
Nous partageons cette passion Christian et c'est un plaisir toujours renouvelé
F
Un magnifique billet et bien documenté ! j'avoue que je connais certaines fleurs pour les avoir rencontrées, mais j'ai du mal à retenir leur nom !
Bisous & douce soirée avec le retour du soleil ce soir ça fait du bien ☼
Répondre
M
Moi aussi je mets du temps à me rappeler des noms et il faut que je vois les plantes plusieurs fois. Le plus important c'est d'apprécier de se balader au milieu :) bisous et une douce soirée (chez nous aussi le soleil est revenu)
R
Copier coller suite bug chez moi....

Bonjour,

Désolée, impossible aujourd’hui de répondre à vos coms.

A chaque réponse que j’envoie, un message me dit :

internal server error…(erreur du service interne)

j’ai pu toutefois les valider et en prendre connaissance.

De plus, mes news ne fonctionne plus, elles aussi!

Je ne sais que faire et cela m’énerve prodigieusement.

Déjà que ces jours je n’ai pas envie de bloguer là, c’est le pompon!

Je pense abandonner ou, refaire un blog ailleurs mais en héberger automatique totalement, ce système d’être seul maître à bord, ne me convient manifestement pas !

Si je refais ailleurs, je perdrais tout mes publications jusqu’à ce jour car elles sont trop nombreuses pour être importées…..Et tout faire manuellement hors de question.

Je laisse les articles qui voudrons bien paraître, paraître puisque ils sont déjà programmés et, advienne que pourra. Bises amicales toutefois...
Répondre
M
Ma chère Renée
Je comprends ton découragement ! Je n'ai pas constaté de problèmes en venant chez toi mais seulement chez ceux qui sont chez canalblog...Ne perd pas tes publications, ce serait dommage de tout recommencer. Nous sommes des êtres patients, ne t'en fait pas cela va forcément s'arranger. bisous et une douce soirée
M
Une prairie sauvage dans mon petit jardin... j’aimerais bien mais où ? Et aujourd’hui, j’ai découvert un joli mot : altiligérienne. Et sais-tu Manou que le pissenlit est différent selon les régions. Je l’ai appris très recemment et en ai été très étonnée ! Bisous.
Répondre
M
Ô Manou, comme tu sais si bien dire les choses ! Gros bisous
M
C'est parce que le mot "pissenlit" est ce qu'on appelle en botanique un nom vernaculaire c'est-à-dire un nom qui nous appartient et qui n'a rien de scientifique...en fait il englobe plusieurs espèces de plantes proches. Elles ont toutes en commun d'avoir des fleurs jaunes réunies en capitules et d'appartenir à la même famille (je fais court !). Là sur mes photos c'est le pissenlit véritable dont on peut manger les feuilles... La nature a encore plein de choses à nous apprendre :) bisous
L
Sujet très intéressant !
Voilà une belle diversité de flore que l'on retrouve chez nous aussi...
Merci pour ce beau partage.
Répondre
M
Quelle chance tu as. Quand je suis en Provence j'aime aussi le printemps mais ensuite tout se dessèche trop vite :) bonne soirée
P
Coucou Manou,
C'est joliment fleuri et assez vert, mais la région s'y prête il faut dire.
Merci pour ce partage coloré.
Bises et bonne journée
Répondre
M
C'est bien vrai que la région s'y prête et que là-bas au printemps c'est un peu magique ! bises et une douce soirée
M
Bonjour chère Manou, la nature est tellement belle, tes photos sont superbes, que de merveilles ces petites fleurs sauvages! Bise, bon jeudi tout doux!
Répondre
M
Je ne me lasse pas de les admirer, de les photographier et de vouloir connaître leur nom :) bisous