Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Hommage à toutes les victimes des attentats...

Hommage à toutes les victimes des attentats...
Source : http://rue89bordeaux.com

Source : http://rue89bordeaux.com

Voici quelques jours que je rassemble des informations diverses sur les journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo. C'est ma façon à moi, amoureuse des livres et des écrivains de tous horizons, de leur rendre un modeste hommage.

 

Mais mon hommage serait injuste, même si mon blog est surtout orienté vers les livres s'il ne s'adressait pas aussi à toutes les victimes des attentats perpétrés  par les terroristes en ce début d'année 2015. J'ai une pensée émue pour leurs familles.

 

Nous avions certes déjà vu des attentats en France et dans le monde : il y en a malheureusement beaucoup trop. Mais là, la liberté d'expression est touchée en plein coeur, et les forces de l'ordre et le peuple juif une fois de plus. Pour moi il ne s'agit pas simplement d'un attentat mais d'un assassinat où 17 victimes ont trouvé la mort et à la suite duquel de nombreux blessés garderont des séquelles physiques et psychiques.

 

Qui étaient les victimes ?

 

Le mercredi  7 janvier dernier, dans les locaux de Charlie Hebdo  il y a eu 12 victimes : 8 journalistes dont des dessinateurs de presse, deux policiers, un employé d'accueil, et un invité.

 

L'invité était Michel Renaud. Il était l'un des deux organisateurs du Festival "Rendez-vous du Carnet de voyage" de Clermont-Ferrand. Il était venu voir Cabu pour lui remettre des dessins (d'après http://www.lemonde.fr). Il avait été invité à participer à la conférence de rédaction.

Le deuxième organisateur présent, Gérard Gaillard a réussi à échapper à la fusillade en se jetant à terre (ou en se cachant qu'importe la version : il est sauf). Lire son témoignage ICI.

 

L'employé d'accueil, Frédéric Boisseau a été le premier tué en empêchant les terroristes d'atteindre les bureaux.
 

Un des policiers était chargé de la protection de Charb et officier du SPHP (Service de protection des hautes personnalités). Il s'appellait Franck Brinsolaro. Il a été abattu en tentant de protéger Charb : c'était son job, un job à risque certes, mais il avait une famille, lui aussi.

 

L'autre, Ahmed Merabet patrouillait dans la rue. Il faisait partie de la brigade VTT du XI° arrondissement de Paris.  Il s'est trouvé là par hasard.

 

Les journalistes :

 

Elsa Cayat, psychiatre et psychanaliste tenait la rubrique bimensuelle intitulée "Divan" dans le journal. C'est la seule femme qui a été tuée durant la fusillade.

 

Mustapha  Ourrad était correcteur. Arrivé en France à 20 ans il avait su faire sa place dans le monde de l'édition et dans divers journaux comme Viva par exemple et travaillait pour Charlie.

 

Les cinq dessinateurs : Cabu, Wolinski, Tignous, Charb et Honoré et Oncle Bernard, Bernard Maris, l'économiste ont déjà eu leur hommage dans ce blog.

 

Il y a eu aussi 11 blessés dont 4 graves. Parmi les quatre blessés graves (d'après http://www.lexpress.fr) et le journal Le monde, figurent : Fabrice Nicolino, le dessinateur Laurent Sourisseau, dit Riss, Philippe Lançon, journaliste à Libération et chroniqueur à Charlie et Simon Fieschi, le jeune webmaster du Journal, très grièvement atteint à la colonne vertébrale.

Laurent Léger, reporter pour le journal était sur les lieux mais n'a pas été blessé : vous pouvez voir son témoignage ICI.

Il y avait aussi Sigolène Vinson, chroniqueuse judiciaire : elle a été épargnée par les terroristes. Lire sur le site du monde son témoignage ICI.

Étaient présents mercredi aussi d'autres membres de l'équipe dont je ne connais pas à ce jour le nom mais qui ne manqueront pas de témoigner, s'ils y arrivent...

Les absents qui sont arrivés après :  l'urgentiste Patrick Pelloux "Je n'ai pas pu les sauver" déclare-t-il ICI, désespéré alors qu'il est arrivé sur les lieux juste après la fusillade, le dessinateur Luz,  la dessinatrice Corinne Rey (Coco) était allée chercher sa fille à la garderie : c'est elle que les terroristes ont obligé à taper le code d'entrée à la porte : elle témoigne ICI.

Catherine Meurisse est arrivée également en retard ce jour là. Le dessinateur Willem, qui ne va jamais aux Réunions de direction est sous le choc. Voir ICI son témoignage.

 

L'équipe de Charlie défile dans le cortège (dimanche 11 janvier 2015)

L'équipe de Charlie défile dans le cortège (dimanche 11 janvier 2015)

Le Journal sera à nouveau en kiosque ce mercredi 14 janvier 2015. Les "survivants" se sont remis au travail dans les locaux de "Libération" sous la direction de Richard Biard. Ce sera un numéro à part traduit en 16 langues et imprimé à trois millions d'exemplaires.

 

Voilà la UNE prévue...

 

Le mercredi 7  janvier au soir, à Fontenay-aux-Roses, un joggeur est grièvement blessé. La connexion est faite aujourd'hui avec l'attentat de vendredi. Lire à ce sujet l'article du Point ICI.

 

Le jeudi 8 janvier, à Montrouge, dans la rue,  une jeune policière, Clarissa Jean-Philippe a été tuée alors qu'elle intervenait sur le lieu d'un accident de la circulation. Un hommage lui est rendu ICI.

Son collègue est grièvement blessée.

 

Le vendredi 9 janvier, Porte de Vincennes, quatre otages ont été tués dans l'hypermarché Cacher.

Yohan Cohen, 23 ans, un jeune employé du magasin et un jeune étudiant de 22 ans, Yoav Hattab qui ont tous les deux tenté d'intervenir auprès du terroriste, François- Michel Saada, retraité et Philippe Braham âgé de 45 ans venus simplement faire leurs courses.

Il aurait pu y en avoir bien plus puisqu'il y avait près de 20 personnes en tout dans le magasin dont certaines se sont cachées dans une chambre froide.

Lassana Bathily, jeune employé de l'épicerie âgé de 24 ans, a réussi à se sauver grâce à un monte-charge et à une issue de secours que lui seul pouvait connaître. Il a pu rapporter ainsi à l'extérieur des renseignements précieux permettant aux forces de l'ordre d'organiser leur intervention et  a contribué ainsi à sauver des vies. Ce jeune homme timide et réservé est en train de devenir un héros. Lire l'article ICI.

 

Pour terminer mon propos voici un site consacré au dessin de presse "engagé" : c'est celui de Camille Besse, une jeune dessinatrice qui travaille pour Charlie et beaucoup d'autres journaux...

 

Et puis il y a eu de nombreuses manifestations même dans de tous petits villages, tous les jours jusqu'à dimanche, où, dans les grandes villes, une grande marche républicaine était organisée (en présence des politiques qui ont ou pas tenté de s'approprier le mouvement...bla bla bla aujourd'hui ça m'est égal car ce n'est pas le propos du jour. L'important c'est que tout le monde était là même ceux qui ne connaissaient pas Charlie !).

 

Voici quelques vidéos mises en ligne sur YOUTUBE qui montrent les rassemblement à  Marseille et Paris,..

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article