Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Bulle de Manou

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

La fumeterre

 

Nom commun

La fumeterre

 

Nom latin

Fumaria officinalis

 

fumeterre.jpg

 

C’est une plante annuelle des bords de chemins, des friches et des champs, qui fleurit dès le mois d’avril et jusqu’en juin. On la considère souvent comme une mauvaise herbe.
Elle a des feuilles vert grisâtre très découpées, des fleurs bicolores de couleur variable rose à pourpre, en épis de 6 à 20 fleurs  et une tige glabre.
Son odeur âcre ferait pleurer même une veuve d’où son nom commun !
En France on en dénombre de nombreuses espèces. Elle se retrouve jusqu’à 1500 m d’altitude.

 

 

 

Nom provençal

 

 

Autre nom

Fumée de terre, fiel de terre, fumeterre officinale, herbe à la veuve, pied-de-géline,

 

Famille

Fumariacées

 

Culture

Elle peut être cultivée en semant les graines en pleine terre au printemps. Cependant on la trouve en abondance dans la nature car c’est une plante commune…

Histoire

Connue depuis l’Antiquité, elle soignait déjà les obstructions biliaires et les maladies du foie. Dioscoride, médecin, pharmacologue et botaniste grec, au Ier siècle, puis Galien au IIe, citent déjà son action sur la sécrétion biliaire. Au Xe siècle, ce sont les médecins arabes qui vantent ses vertus. Puis au XVIe on retrouve Pietro Matthioli, médecin et botaniste italien, qui l’utilise pour soigner les troubles des viscères abdominaux. Elle est devenue une incontournable des cures de printemps. Elle fait partie des « simples » qui rendent centenaires.

 

Récolte

Dès le printemps et jusqu’en septembre, on ramasse les parties aériennes fleuries (sans les racines).

Séchage rapide à l’ombre en bouquets.

 

Vertus

médicinales

Dépurative (reins, foie et vésicule biliaire), cholagogue, cholérétique, anti scorbutique, diurétique, laxative et tonique. Elle soigne les digestions difficiles, les migraines, les calculs biliaires mais aussi les conjonctivites  (en bain d’œil), les eczémas (en compresses), car elle a des vertus émollientes.

Elle agit sur les spasmes vésiculaires en régulant le fonctionnement du sphincter d’Oddi.

 

 

Contre-indication

Aucune sauf en cas d’obstruction des voies biliaires.

 

Partie utilisée

Parties aériennes fleuries.

 

 

Conso

Tisanes ou décoction en cure de 10 jours maximum.

 

Composants

Alcaloïde (la fumarine), tanins, flavonoïdes, acide fumarique, sels minéraux (potassium),

 

Ne pas confondre

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

danielle 17/04/2018 11:47

alors ça c'est une découverte; il me semble en avoir dans le terrain, je n'aurais pas imaginé en manger! et j'ignorais son nom.

manou 17/04/2018 17:44

Il faut surtout la faire en cure de tisanes ou en décoction...C'est excellent au printemps.