Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Bulle de Manou

Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes, mes créations ou mes voyages : intellectuels, spirituels, botaniques ou culinaires...

Retour à Killybegs / Sorj Chalandon

Retour à Killybegs / Sorj Chalandon

Dans "Mon traître", l'auteur racontait le point de vue d'Antoine, le "petit luthier français" qui avait adhéré à la cause irlandaise, s'était engagé et avait établi une relation d'amitié avec Tyrone Meehan, le célébre activiste de l'IRA. Un Antoine meurtri dans son amitié et ses croyances lorsqu'il avait appris la trahison de Tyrone...

Antoine (Sorj Chalandon) nous livrait les faits qui ont bouleversé sa vie, sans pour autant porter de jugement. De sa rencontre avec Tyrone Meehan (Denis Donaldson), en passant par l'annonce de sa trahison, puis à son assassinat, chez lui, à Killybegs (on ne sait toujours pas aujourd'hui par qui) l'auteur retraçait dans "Mon traître" la vie auprès de ce héros de la résistance irlandaise qui avait travaillé pendant plus de vingt ans pour les services spéciaux britanniques.

 

Trois ans après avoir écrit "Mon traître", un roman largement autobiographique donc, Sorj Chalandon donne cette fois la parole à Tyrone dans "Retour à Killybegs".

Il y fait le récit de la vie de cet homme courageux, piégé parce qu'il a tué sans le faire exprêt l'un des leurs. Obligé de mentir et de trahir ses amis pendant plus de vingt ans, et autant de nuit sans sommeil... Jusqu'à ce jour où il peut enfin se libérer, avouer sa trahison et rejoindre la maison de son enfance à Killybegs pour y attendre la mort, en homme libre, car la mort viendra, il en est sûr...

Par un jeu d'écriture, l'auteur nous raconte en alternance, l'enfance de Tyrone, puis son engagement dans la vie politique, sa vie sociale et amoureuse et ses derniers jours à Killybegs. Peu à peu, le lecteur va à la rencontre du traître, se met dans sa peau, et cherche à comprendre...

 

 

Le traître est revenu chez lui dans la maison familiale où il a reçu en héritage de son père, l'Irlande toute entière, avec sa violence et sa guerre, cette Irlande qu'il a tant aimé et à laquelle il a donné sa vie.

 

Alors qu'il est en train de s'installer dans la maison de son enfance, Tyrone âgé de 81 ans, se souvient...

 

de son enfance dans un milieu pauvre auprès d'un père alcoolique, violent mais toutefois aimant ;

de la mort du père qui a plongé toute la famille dans la misère et l'humiliation ;

de l'exil qui pousse sa mère à rejoindre à Belfast, son propre frère devenu veuf, et à vivre dans un quartier inconnu ;

de l'adolescence, marquée par l'engagement chez les scouts, puis dans l'armée républicaine ;

de l'emprisonnement et de la torture, des privations et des révoltes des prisonniers ;

de l'amour de Sheila ;

puis de la libération ;

du pacte qui l'amène à trahir ses amis, ses proches et de cette solitude qui accompagne désormais sa vie, car personne ne sait mais lui n'est plus le même...pendant plus de 20 ans !

 

Et à travers ce récit de vie, c'est tout le conflit irlandais que le lecteur (re)découvre...et avec lui la limite ténue entre la trahison et l'engagement.

Car "on ne naît pas traître...on le devient".

 

Qui était vraiment Tyrone ?

Qu'est-ce qui a pu le pousser à trahir ?
"Qu'as-tu fait, petit homme ?"lui demande Sheila sans attendre de réponse...

 

Un très beau roman.

Grand prix du roman de l’Académie française 2011.

 

A lire absolument après avoir lu "Mon traître".

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article