Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2019 3 06 /02 /février /2019 06:20
Rouge Safran, 2015

Rouge Safran, 2015

Penny ouvrit les yeux sur un ciel bleu et sans nuages.
« Quelque chose ne va pas, songea-t-elle en fronçant les
sourcils. Soit une tempête a emporté le plafond de ma chambre,
soit je me trouve dans le jardin. »

Pourquoi sommes-nous là ? répéta Jules, excédé.
Penny se doutait déjà de la réponse : Arsène Lupin étant un cambrioleur, il leur avait forcément dérobé quelques chose...

Penny sentit son cœur s'arrêter de battre. Ses mains tremblèrent d'espoir. Elle avait vraiment envie d'entrapercevoir quelques parcelles de son futur. Serait-elle quelqu'un d'important ? Réussirait-elle dans la vie ?

Pénélope, surnommée Penny, passe des vacances tranquilles chez ses grands-parents qui habitent en Provence, dans le village de Lambesc.

Elle aime lire, faire des randonnées avec sa grand-mère ou fréquenter la piscine...et quand il fait trop chaud, le farniente est de rigueur.

Un matin, elle se réveille dans un étrange jardin qu'elle ne connaît pas.

Elle ne tarde pas à croiser deux autres enfants : Jules et Maria. Penny comprend très vite qu'elle est retournée dans le passé ! 

Le jardin est peuplé de mystérieuses créatures et d'automates assez effrayants qui semblent avoir un certain pouvoir.

Tous trois vont s'unir pour tenter de comprendre ce qu'ils font là.

Ils découvrent, abasourdis, qu'ils sont arrivés chez Arsène Lupin, le célèbre gentleman cambrioleur.

 

Qu'ont-ils en commun tous les trois ? 

Comment vont-ils réussir à rentrer chez eux ? 

Tout le problème est là !

Ils apprennent qu'ils doivent d'abord récupérer ce qu'Arsène Lupin leur a volé, mais, comme ils ne savent pas ce que c'est, l'entreprise va être un petit peu plus compliquée que prévue.

D'autant plus que Penny réalise, que Jules et Maria ont en commun d'être de futurs personnages célèbres, et qu'à l'intérieur du manoir, les attend un certain Jack.

Devinerez-vous comme elle de qui il s'agit ? 

 

Voilà un roman jeunesse tout à fait agréable à lire, écrit par un jeune auteur provençal connue pour ses romans de style steampunk. Je vous avais d'ailleurs présenté son roman, "Les foulards rouges"sur ce blog.

C'est le premier roman jeunesse de steampunk que je lis et l'ambiance rétro est bien là ! 

Que ce soient les références historiques, le décor du Manoir,  les différents personnages et leurs vêtements, le mécanisme des automates, le fonctionnement des créatures, tout dans le roman est décrit avec une grande minutie.

 

Les enfants vont vouloir en savoir plus, je vous l'assure, car l'histoire est conçue pour leur donner envie de mieux connaître Jack, Maria, et Jules devenus célèbres une fois adultes, et bien sûr, vous l'aurez compris, notre gentleman cambrioleur préféré, Arsène Lupin.

De plus, d'autres personnages empruntés au XIXe (ou au tout début du XXe) apparaissent dans l'histoire...

Mais je ne vous en dirai pas plus !

J'ai beaucoup aimé découvrir la jeunesse fictive de ces personnages hauts en couleur, qui déjà ont un caractère bien à part, mais qui ne sauront jamais ce que l'avenir leur réserve et que Penny, qui vient du futur comme nous, a deviné.

J'ai trouvé que c'était une formidable idée de les faire ainsi intervenir dans l'histoire.

Vous l'aurez compris ce roman jeunesse est un roman d'aventure, empli de mystère, et non dénué d'humour, et... un roman de style steampunk. 

 

La lecture est tellement addictive que le lecteur n'a qu'une envie : savoir si les aventures de Penny ont une suite et ça tombe bien, car c'est le cas justement : ce roman ne constitue que le début de ses aventures ! 

A lire dès 9 ans

 

Vous êtes curieux d'en apprendre davantage sur le steampunk...et bien rendez-vous sur mes articles ICI, ICI et surtout LÀ ! 

Ou alors, pour ceux qui ne la connaisse pas encore, allez faire une petite visite sur le blog d'Eliane ci-dessous et taper le mot-clé steampunk...

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 08:02

 

J'ai découvert récemment l'Univers Steampunk, en lisant le jeune auteur, Cécile Duquenne et en consultant les sous-genres de la Science-fiction dont je vais vous parler sur ce blog très bientôt.

 

Le Steampunk fait partie de ce qu'on appelle, à tort, dans le milieu des livres, la "littérature de l'imaginaire" qui comprend la science-fiction, le fantastique, la fantasy...

A tort... parce que je considère que n'importe quel roman, étant le fruit de l'imagination de l'auteur et attisant celle du lecteur pourrait en faire partie.

 

*********************************************

Le mot steampunk, a pour origine un jeu de mot fait par des auteurs aimant écrire des romans de ce genre mais qui n'aimaient pas particulièrement la "classification", ni les "étiquettes" qui en découlent.

L'explication se trouve sur le site du cafardcosmique. Je vous en livre un extrait.

"Le terme « Steampunk » puise son origine dans une lettre envoyée par K. W. Jeter au magazine Locus. Dans ce courrier, l’auteur californien propose l’appellation de Steampunk, parodiant volontairement celle de Cyberpunk, pour qualifier les fantaisies victoriennes écrites avec ses deux acolytes, Tim Powers et James P. Blaylock . La volonté de dérision est avérée mais K.W. Jeter, qui n’aime pas beaucoup les étiquettes et les genres (qui constituent à ses yeux autant de barrières entre le lecteur et l’auteur), a profité de l’occasion pour voir s’il était capable de créer un genre à partir d’un terme de son cru. D’un mot, en forme de boutade, il a donc fondé... un nouveau domaine de l’Imaginaire".

 

Ce nouveau "genre littéraire", qui était censé parodier le cyberpunk (promis, je vous explique très bientôt ce que c'est !), est devenu un phénomène à part entière !

 

Né à la fin du XXe siècle donc, le Steampunk (littéralement "punk à vapeur") consiste à imaginer un monde où notre société occidentale serait restée à l'aube de l'industrialisation, sous le règne de la "machine à vapeur" donc, et à l'époque victorienne.

Les hommes imaginent alors le futur (donc en gros le monde d'aujourd'hui) avec leurs connaissances technologiques de l'époque...

Ce sont souvent des technologies complexes qui n'existaient pas au XIXe siècle, des machines à vapeur improbables aux rouages apparents, des ordinateurs au design particulier, des machines à explorer l'espace, des objets volants bizarres...

Ils utilisent pour les fabriquer de l'acier, du cuivre, des boulons, du cuir, du bois  ou autre matériaux utilisés dans l'industrie du XIXe siècle.

 

Cette période ancrée dans les traditions du passé mais tournée vers le progrès sert donc de base à la plupart des romans...

 

Le steampunk est un sous-genre de SF parfois proche de l'uchronie, ou un mélange de fantastique, d'anticipation ou encore de fantasy...

Mais il définit également un courant esthétique qui s'étend donc au delà de la simple littérature (romans et  BD) et touche d'autres domaines de la création comme l'art, les jeux vidéos et le cinéma, la tenue vestimentaire... Il influence même la musique.

 

Le mouvement steampunk devient actuellement  un phénomène de mode et regroupe un certain nombre de fans qui se regroupent, s'habillent à la mode victorienne et utilisent les accessoires et objets correspondants.

Cette dernière décennie, ce phénomène prend de l'ampleur.

 

Remplacera-t-il pour autant  le mouvement gothique ?

 

Les Hauts-de-forme, les jupons, les dentelles, les corsets et  les volants très sexy côtoient le  porte-flingue en cuivre, le tout accompagné de lunettes de soudeur !

Les moyens de transport sont des calèches romantiques, mais aussi des ballons dirigeables ou autres  machines...

Le steampunk a un charme fou, incomparable, dans lequel les objets et accessoires jouent un rôle prépondérant.

 

Voici quelques exemples :

 

Objets steampunk (source :Site des topiteurs...)Objets steampunk (source :Site des topiteurs...)
Objets steampunk (source :Site des topiteurs...)
Objets steampunk (source :Site des topiteurs...)Objets steampunk (source :Site des topiteurs...)

Objets steampunk (source :Site des topiteurs...)

Consulter le site des "topiteurs" qui contient des créations Steampunk, si vous voulez en savoir plus sur ce sujet !

 

Quoi qu'il en soit les bricoleurs peuvent laisser libre cours à leur imagination... Il suffit de trouver la matière première en chinant ou en fouillant dans l'atelier de votre grand-père.

 

 

A l'origine, le décor des histoires steampunk est donc situé avant la Première guerre mondiale.  La machine est devenue toute puissante et règne sur le monde.

Aujourd'hui, le décor évolue et les romans sont à la fois des romans d'aventure, des westerns, des romans fantastique ou de fantasy qui se situent dans  le futur ou parfois dans des univers parallèles.

 

Cet univers se rattache aussi au rétro- futurisme qui consiste à revisiter le passé en y intégrant des éléments anachroniques.

 

 

*********************************************

Livres

 

- La Bible steampunk /Jeff VanderMeer

Vous y trouverez tout ce que vous voulez savoir sur les origines du steampunk : des pères fondateurs comme Jules Verne ou H. G. Wells aux nombreux auteurs, artisans et artistes qui ont illustré les canons du genre, à travers la mode et le culte des accessoires futuristes...

 

                                              

 

- La saga Léviathan de Scott Westerfeld est le parfait exemple d'uchronie steampunk.

 

1914. L’archiduc François-Ferdinand, prince héritier d’Autriche-Hongrie vient d’être assassiné. Aleksandar, son fils de quinze ans, prend la fuite vers la Suisse. Il appartient au camp des Clankers, dont la Civilisation est fondée sur les machines mécaniques. Face à eux, les Darwinistes, qui au contraire, ont opté pour un développement technologique basé sur la modification du vivant. De leur côté, les animaux mutants ont remplacé les machines. C’est donc sur le plus grand des « méduso-zeppelins », le Léviathan, que voyage Deryn, une jeune orpheline. Chargé d’une mission secrète, son navire est attaqué et s’écrase dans les Alpes où se cachait Aleksandar. Les deux jeunes gens vont se rencontrer et traverser ensemble l’Europe à feu et à sang.

[source : pocketjeunesse.fr]

 

 

- Burton Swinburne dans L'étrange cas de l'homme mécanique  / Mark Hodder

 

 

-The Mortal Instruments / Les origines de Cassandra Clare

Ce roman reprend des codes steampunk et inscrit son intrigue dans la société victorienne londonienne.

 

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu'elle ignorait posséder. Jusqu'au jour ou Will, un Chasseur d'Ombres, la libère et lui apprend qu'elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, ou vampires, sorciers et autres créatures de l'ombre règnent en maîtres...

 

 

- L'instinct de l’équarrisseur / Thomas Day

Sherlock Holmes existe bel et bien ! Simplement il se trouve avec le professeur Watson sur une Terre parallèle ayant jadis reçu la visite des Worsh, des extraterrestres désormais parfaitement intégrés à la communauté humaine, qui bénéficie de leur technologie avancée ; et notre Conan Doyle, capable de se rendre sur cette autre Terre grâce à une invention de Watson, se contente dans notre monde de raconter les vraies aventures du célèbre détective - très édulcorées, cela va sans dire. Car Holmes, l'" Assassin de la Reine ", n'a pas grand-chose à envier aux monstres qu'il pourchasse... Le fabuleux trio, au fil de ses aventures, va devoir affronter pas moins de deux Jack l'Éventreur, et combattre l'infâme professeur Moriarty, ennemi juré de Sherlock Holmes, qui va tout faire pour découvrir la clé de l'immortalité - un secret qui se dissimulerait dans un bien mystérieux Instinct de l'équarrisseur...

 

- La machine à explorer l'espace / Christopher Priest

Expédié sur la planète rouge par une machine à explorer le temps, un savant découvre stupéfait les préparatifs d'une invasion de grande ampleur visant la Terre.

 

 

- Arcadia / Fabrice Colin

 

 

- Les voies d'Anubis de Tim Powers

Vraiment, pourquoi Brendan Doyle, jeune professeur californien, aurait-il refusé de faire à Londres cette conférence payée à prix d'or ? Comment deviner que l'attend la plus folle et la plus périlleuse des aventures ? Voyez plutôt : à peine arrivé, le voici précipité, par une mystérieuse brèche temporelle, dans les bas-fonds de Londres. De Londres en 1810 !

Sorciers, sectes et rumeurs de loup-garou... Et, nul doute, quelqu'un cherche à l'enlever sinon à le tuer ! Au hasard de sa fuite, Doyle régressera jusqu'en 1685 puis sera projeté dans l'Egypte de 1811 où des magiciens vénèrent encore le dieu Anubis. Traqué, maintes fois capturé et toujours s'échappant, il cherche à corps perdu la " brèche " du retour.

 

 

 

- La machine à différences / William Gibson

Imaginez des ordinateurs en plein XIXe siècle, des ordinateurs composés de roues dentées, de bielles et de leviers, mus par la vapeur. Des Machines à Différences, imaginées par Charles Babbage, aidé de Lady Ada Byron, la fille de Lord Byron lui-même, oui, le Premier ministre de Sa Majesté la Reine Victoria.

En 1855, l'Histoire a pris un autre cours. Les industries se développent avec frénésie. Des transports sous-terrestres sillonnent Londres en proie à la pollution, aux courses automobiles et au chômage technologique.

L'Empire britannique, gouverné par les scientifiques et les industrialistes, est plus soucieux de technologie que d'aventures outre-mer. Edward " Léviathan " Mallory, explorateur des terres sauvages d'une Amèrique du Nord divisée par les guerres, se voit remettre par Lady Ada un mystérieux paquet de cartes mécanographiques.

Dès lors sa vie est en danger. Avec l'aide inattendue de Sybil Gerard, femme déchue, fille d'un célèbre agitateur qui poussait à la destruction des Machines et mort sur l'échafaud, et de Laurence Oliphant, diplomate ou plutôt espion de la reine, il va commencer à comprendre quel est le sens de ces cartes.

Un enjeu planétaire, le contrôle de l'Information.

 

 

 

- Confessions d'un automate mangeurs d'opium / Mathieu Gaborit et Fabrice Colin

Paris, 1899... L'industrie, portée par la force de l'Éther, a révolutionné le monde. Le ciel bourdonne de machines volantes, les automates sont partout qui agissent au service des hommes, hommes qui communiquent entre eux par téléchromos d'un continent à un autre. Dans cette ville moderne où s'ouvre une éblouissante Exposition Universelle, une jeune comédienne, Margo, aidée de son frère psychiatre, enquête sur la mort mystérieuse de son ex-maîtresse et d'un singulier personnage créateur de robots... Écrites à deux mains par deux jeunes auteurs incroyablement doués, ces Confessions d'un automate mangeur d'opium sont un bonheur d'imagination et de virtuosité littéraire, à découvrir au plus vite.

 

- Les Foulards rouges / Cécile Duquenne

 

- Boneshaker / Cherie Priest

 

 

- La Trilogie Steampunk / Paul Di Fillipo

La rumeur court que la jeune reine Victoria a été enlevée et remplacée par un clone, mutant mi-femme, mi-batracien.

Qui pourra, sans trahir ce terrible secret d'Etat, retrouver la trace de l'originale et lui faire regagner son trône ? Des créatures marines, dignes de Lovecraft, font peser une lourde menace sur le Massachusetts.

Mais cette menace n'est rien, selon certains de ses plus " conservateurs " habitants, comparée aux Hottentotes, ces curieux aborigènes sud-africains récemment débarqués sur le Nouveau Continent...

La poétesse américaine Emily Dickinson s'amourache de Walt Whitman, qui la fait devenir femme et lui sert de guide dans une dimension temporelle alternative où ils croisent la route du jeune Allen Ginsberg...

 

 

Découvrez d'autres listes de livres sur ce thème sur Babelio, par exemple celle des incontournables du steampunk, que je viens de découvrir !

*********************************************

 

 

Films

 

Puisque d'autres ont déjà travaillé sur le sujet, je vous livre ici les liens vers deux listes de films que je trouve intéressantes et complémentaires !

- Le Top 15 des films de steampunk du site  Sens critique.

-La liste de films du site cinétrafic.

 

Vous voyez que vous avez le choix !

 

 

*********************************************

Mode

 

Il existe des codes vestimentaires très précis pour faire partie du mouvement steampunk autant pour les hommes que pour les femmes.

Pour info car je ne suis pas sponsorisée...

On doit à Kato (Kate Lambert) d'avoir créer la première ligne de vêtement steampunk.  On l'appelle d'ailleurs le "mannequin de steampunk" au Royaume Uni.

Après avoir été mannequin, elle a créé sa propre entreprise qui s'appelle "steampunk couture". Elle a commencé avec des modèles néo-victoriens qu'elle a personnalisé de plus en plus.

Pour vous faire une idée du style steampunk vous pouvez consulter son site.  Pour les adeptes elle a aussi créé une ligne érotique mais bon vous n'avez qu'à chercher sur le net pour le trouver  :)

Je vous avais prévenu que le steampunk était sexy !

 

Vous pouvez aussi vous faire une idée précise sur le style en consultant le site des créateurs imaginaires.

 

 

Enfin pour parfaire vos connaissances, il existe un journal en français de la communauté steampunk, French Steampunk : livres, films, jeux, expos...tout ce que vous devez savoir sur ce mouvement s'y trouve !

 

Pour approfondir le sujet, je vous conseille aussi l'article écrit par des étudiants en Master ICI, qui vous éclairera même si certains commentaires le critiquent : je trouve qu'ils ont fait du bon boulot ces jeunes !

 

Et puis, amusez-vous un peu avec la video ci-dessous ! Peut-être aurez-vous l'occasion de rencontrer "La nef des premiers Ohms" en région PACA ou ailleurs lors d'un salon steampunk ?

Le"duel de thé" organisé par "La nef des premiers Ohms" basée en PACA, ambiance steampunk garantie...

 

Et vous, vous connaissiez le Steampunk ?

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 07:03
Les foulards rouges / Saison 1 : BAGNE / Cécile Duquenne

 

J'ai découvert Cécile Duquenne l'année dernière, en lisant "Entrechats",son roman de fantasy qui se passe en Égypte.

 

Le site de l'éditeur  Bragelonne, propose pour ce très jeune auteur, la courte biographie suivante :

"Cécile Duquenne est née en 1988. Auteur amateur de fantasy, fantastique et jeunesse, elle est également libraire en dilettante, étudiante en japonais la plupart du temps, pirate de l’espace dans ses rêves les plus fous et sorcière à Poudlard dans une réalité alternative. Elle aime les sushis, la couleur rouge et le thé sans sucre, par contre elle déteste la betterave, l’hypocrisie, et le café mal fait."

 

******************************************************

 

L'histoire se situe sur une planète-prison appelée Bagne où sont envoyés tous les criminels qui ne peuvent rester sur Terre.

 

Désertique et polluée, cette terre irradiée ne peut les nourrir. De plus, c'est une planète inhospitalière où le danger se cache partout, où il ne faut pas sortir sous la pluie sous peine de mort immédiate et où les deux tiers de la population sont des hommes ultra-violents.

 

Pour y faire régner la loi, la Fédération, le plus grand État qui règne sur la planète, a monté un groupe de Foulards Rouges, une sorte de milice armée.

Lara en fait partie. Elle a beaucoup de chance car elle aurait pu atterrir dans un bordel comme la grande majorité des jeunes femmes, envoyées sur Bagne.

 

Lara est une experte : on la surnomme Lady Bang et elle porte bien son surnom car elle "tire plus vite que son ombre" et sait se défendre seule. D'ailleurs, elle n'a pas besoin de loger à l'Hacienda, l'endroit où habite la plupart des autres Foulards rouges.

Elle navigue seule dans son Hubb, une sorte de "vaisseau" qu'elle a entièrement équipé pour être complètement autonome en vivres et en eau potable. Dans le Hubb, elle a même le luxe de pouvoir prendre...une douche !

 

Lara, bien que seule et contente de l'être la plupart du temps, ne connaît pas la solitude : elle peut dialoguer avec Will, un mystérieux crâne, qui prête l'oreille à toutes ses confidences.  La présence Will, dont la sagesse et l'humour ne cessent de l'étonner, lui permet de garder le moral en toute circonstance.

Car Lara est souvent mélancolique : elle a laissé sur Terre des gens qu'elle aime, sa mère et surtout Fraan...

Lara est donc plutôt forte mais n'en est pas pour autant inhumaine (malgré les apparences !). En fait, elle résiste comme elle peut à toute cette violence qui pourrait la détruire, si elle montrait le moindre signe de faiblesse.

 

Combien de temps tiendra-t-elle encore ?

 

L'espérance de vie sur Bagne est très courte...Si on n'attrape pas une des nombreuses maladies dues aux radiations, on peut succomber à une blessure bénigne car il n'y a rien pour se soigner sérieusement en cas d'infection.

 

Lara n'est pas arrivée sur Bagne par hasard. Tout est la faute du Capitan, son père, qui l'a poussé au crime. Lui s'en sort bien car il dirige maintenant la Fédération et loge à l'abri de l'Hacienda.

Mais il ne la laisse pas tomber pour autant et la surveille de loin sans qu'elle ne s'en doute...

Pour se racheter, il projette de s'évader de Bagne et de regagner la Terre à bord d'un vaisseau... Lara fait partie du groupe qui doit partir mais elle ne le sait pas.

Renaud, un dangereux criminel bras droit du Capitan, est chargé de la convaincre de se joindre à eux...

 

Comment feront-ils pour se procurer le vaisseau et...le pilote ?

Je ne vous en direz rien !

 

Mais avant de pouvoir espérer fouler à nouveau la Terre, Lara devra accepter de collaborer avec Renaud pour la réussite de leur projet.

 

A-t-elle vraiment le choix ?

Réussiront-ils à regagner la Terre ?

Lara pourra-t-elle retrouver Fraan, qu'elle aime ?

 

Mais ce que la plupart des bagnards prisonniers de la planète-prison ignore, c'est que sur Terre, le Parti prend de plus en plus de place et étend peu à peu ses pouvoirs...

 

******************************************************

 

Dans Les foulards rouges,  j'ai retrouvé avec plaisir l'univers particulier de l'auteur et j'ai constaté que son style avait gagné en profondeur et en maturité.

 

Le premier tome de la saison 1, appelé Bagne, regroupe sept épisodes de l'histoire, eux-mêmes découpés en courts chapitres.

Chacun des épisodes est précédemment paru en format numérique chez Bragelonne dans la collection Snark. Dans cette collection, lancée en début d'année 2014 (sauf erreur de ma part), tous les textes, pour la plupart de jeunes auteurs ont été d'abord édités en format numérique, avant d'être édités et imprimés en format papier, uniquement à la demande.

Original non ?
Le premier épisode est d'ailleurs offert par l'éditeur pour inciter à passer au numérique.

 

Il est temps que je me décide à acheter une liseuse mais mes besoins et mes finances me font hésiter entre une liseuse et une tablette numérique...

Alors je remets toujours à plus tard ma décision !

 

 

Mais...revenons à nos épisodes de la saison 1 !

Vous allez voir que l'auteur s'est inspiré du monde contemporain pour choisir certains titres...

 

A vous de choisir leur signification réelle en lisant le roman :)

 

Épisode 1 : Lady Bang and the Jack

Un indice : On nage en plein western !

Cet épisode est le seul qui a été largement commenté sur le net dans tous les blogs branchés :) dont je ne fais pas partie, puisque mon blog n'est pas  uniquement littéraire, mais plutôt multipassion...

 

Dans cet épisode...

Lara, emprisonnée sur Bagne fait partie des Foulards Rouges. On la surnomme Lady Bang... Mais elle n’a pas obtenu ce job par hasard : il lui a permis d'éviter le bordel.  Elle n’a pas, non plus, atterri dans cet enfer par hasard. C'est à cause de son père ! Pour se racheter il a quelque chose de précieux à lui offrir...

 

Épisode 2 : Six Feet Under

C'est le nom d'un groupe de death metal dont le fondateur est Chris Barnes mais aussi le titre d'une "célèbre" série télé que je n'ai jamais regardé...

 

Dans cet épisode...

Lara a été blessée et, obligée de ravaler sa fierté, elle part à bord de son Hubb pour demander de l'aide à l'Hacienda auprès de son père, sinon c'est la mort assurée.

Maintenant guérie, alors qu'elle désire repartir et retrouver sa solitude, son père lui impose une nouvelle mission qu'elle va devoir partager avec Renaud...

Pendant ce temps, les Foulards Noirs organisent l'assaut de la Fédération...

 

 

Épisode 3 : Paint it Black

C'est le titre d'une chanson des Rolling Stones sortie en 1966.

 

Dans cet épisode...

Quels secrets cachent ces mystérieux Foulards Noirs ? Pourquoi veulent-ils contrer l'autorité du Capitan et détruire l'Hacienda ? Qui est à leur tête ?

Renaud arrivera-t-il à temps pour contrecarrer leurs plans ?

 

 

Épisode 4 : Storms

Au singulier c'est aussi le titre d'une chanson mais, cela signifie tout simplement "tempêtes".

 

Dans cet épisode...

À bord du Hubb, Lara reconduit vers la Hacienda ses nouveaux compagnons de route – Scar et Anthony – tandis que Renaud reste en arrière pour régler une dernière affaire... Mais il se pourrait bien que le véhicule et son très précieux chargement se dirigent en réalité tout droit dans un beau traquenard !

 

 

Épisode 5 : Mastermind

C'est un célèbre jeu de société des années 70, demandant réflexion et déduction et qui se joue à 2.

OU une célèbre entreprise de pièces détachées d'automobiles de luxe et japonaises...

 

Dans cet épisode...

Lara est tombée dans un piège : elle est prisonnière des Foulards Noirs !

Elle se retrouve face à face avec le chef des Foulards Noirs qu'elle croyait mort...

Will, caché dans un repli de son corsage, va lui être d'un grand secours. Réussira-t-elle à tromper la vigilance de ses gardiens et à se sauver ?

 

 

Épisode 6 : Fire Made Flesh

C'est un jeu de carte inspiré du célèbre roman de fantasy "Le trône de fer" de George R.R. Martin.

 

Dans cet épisode...

Lara et Renaud partent récupérer la précieuse cargaison cachée dans le Hubb.

Mais soudain, une nouvelle menace plane sur leur tête : des dizaines de vaisseaux du Parti emplissent le ciel de Bagne... Que font-ils sur Bagne ? Veulent-ils déclancher une nouvelle guerre ? Recherchent-ils quelqu'un en particulier ?

Il devient de plus en plus vital de s'évader...

 

 

Épisode 7 : When the Going Gets Tough

C'est le titre d'une chanson de Billy Ocean.

 

Dans cet épisode...

Ils ont réussi : Lara, Renaud, le Capitan et un certain nombre d’autres Bagnards s'envolent vers la Terre...

Mais réussiront-ils à éviter les dangers de l’espace ?

 

 

******************************************************

 

Mon avis

 

L'auteur sait nous surprendre en créant un univers original. Elle ne manque pas d'imagination !

 

L'histoire commence comme un western mais très vite on change de cadre et le lecteur s'attache à Lara, une héroïne toujours en quête de son identité et qui veut absolument rester elle-même dans ce monde de brutes...même si certains côtés de sa personnalité sont tout à fait détestables comme le fait, par exemple, qu'elle se sente toujours supérieure aux autres (ou veuille le paraître) !

 

C'est dans ce personnage féminin et dans le mystère qui entoure le fascinant Renaud dont le lecteur apprendra peu à peu les pouvoirs, que réside la force de ce roman.

 

Le suspense est garanti et va crescendo. Le lecteur veut absolument découvrir la suite et tourne les pages. Il veut aussi comprendre ce que tous ces êtres ont pu faire sur Terre pour être envoyés sur Bagne et peu à peu, il découvre, grâce à la voix off de Fraan qui s'intercale en italique entre les chapitres, que la vie sur Terre n'est pas du tout, mais alors pas du tout, celle qu'on imagine : la répression y est de règle et le Parti prend de plus en plus de décisions liberticides...

 

La fin de "Bagne" nous laisse sur la faim et le lecteur n'a qu'une hâte c'est de lire la saison 2 !

Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de questions qui restent sans réponse à la fin de ce volume...

 

Ce roman est une excellente façon de se détendre et de passer quelques heures dans un autre univers. J'ai lu l'intégrale saison 1 d'une seule traite !

Ce dont je suis sûre c'est que je n'aurai jamais eu la patience d'attendre la sortie de chacun des épisodes numériques, pour connaître la suite des aventures de Lara sur la planète Bagne...

Finalement le format papier a du bon :)

A lire à partir de 16 ans.

 

Ce roman m'a fait découvrir un sous-genre de la science-fiction qui s'apparente à la fantasy et que je connaissais pas : l'univers steampunk. 

Mais ce roman n'est pas seulement du steampunk car il est proche également du space opéra (un autre sous-genre de la SF) et du western (surtout dans le premier épisode).

Bientôt, promis, vous trouverez un article sur les sous-genres de la SF...sur ce blog !

En attendant si vous habitez en Provence, suivez Cécile Duquenne jusqu'à la petite ville de Lambesc où se tiendra les 17 et 18 octobre prochain, le Festival de l'imaginaire 2015, sur le thème du Steampunk et où bien sûr elle sera très présente puisqu'à cette occasion elle réserve une petite surprise...à ses plus jeunes lecteurs.

 

 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -