Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 05:30

 

Cet article, paru précédemment sur mon blog en juin 2012, a reçu peu de visites...

J'ai donc décidé de le remettre à l'ordre du jour ! 

 

Qu'est-ce que la lactofermentation ?

Pour provoquer la lactofermentation, il suffit d'ajouter à des légumes (BIO de préférence) un peu de sel gris, ou de les plonger dans de la saumure, pour les conserver plusieurs mois. 

Il faut TOUJOURS fermer hermétiquement les bocaux dès le début de la lactofermentation car elle doit s'effectuer dans un milieu anaérobie (c'est--dire en l'absence d'air).

 

Légumes lactofermentés

Légumes lactofermentés

 

Comment procéder ?

 

Quelques précautions sont à prendre :

- Utiliser de l'eau pure (sans chlore).

- Utiliser du sel sans additifs (ni fluor, ni iode...)

- Tous les ingrédients et les ustensiles utilisés doivent être très très propres...

- Les bocaux style "le parfait" seront stérilisés au préalable et retournés sur un torchon. 

- Les légumes doivent être soigneusement lavés et BIO.  Par contre on peut décider de les éplucher ou non. 

Ils peuvent être coupés en bâtonnets, fines lamelles, dés ou tronçons (selon le légume et l'utilisation que l'on veut en faire) ou bien ils peuvent être râpés. On peut garder les petits légumes entiers (olives, câpres, radis, cornichons...). 

 

Méthode 1 : Alterner légumes et couches fines de sel si le légume est humide (courgettes, concombre...). Puis tasser et recouvrir d'une assiette et d'un poids. Le liquide extrait des légumes va bientôt tout recouvrir.

 

Méthode 2 (celle que je préconise pour débuter) :

Verser 30g de sel (environ 1 cuillère à soupe bombée) dans une bouteille en verre de contenance 1 litre. Remuer. La saumure est prête.


 

 

Recette 1 

Ingrédients : 1 betterave rouge, 1 gros oignon rouge, gingembre, 1 gousse ail 

- Éplucher et laver la betterave. Éplucher l'oignon et le morceau de gingembre. 

- Couper en fines lamelles. 

- Dans le bocal alterner des lamelles de betteraves, des lamelles d'oignons, de l'ail et du gingembre (râpé ou en fines pluches)...

 

Betteraves rouges en lamelles

Betteraves rouges en lamelles

 

Recette 2

Ingrédients : 1 betterave rouge, deux feuilles de laurier, coriandre, ou autre aromates...

- Éplucher et laver la betterave.

- La couper en dés. 

- Dans le bocal, empiler les dés sans tasser. Incorporer le laurier, la coriandre ou autre aromate de votre choix.

Betteraves rouges en cubes

Betteraves rouges en cubes

 

Recette 3 

Ingrédients : 1 carotte, 1 morceau de chou vert lisse, 1 oignon blanc ou rouge, 2 gousses d'ail, du curcuma, du gingembre... 

- Éplucher et laver la carotte et le chou.

- Éplucher l'oignon, le morceau de curcuma et de gingembre et les couper en fines lamelles. 

- Couper la carotte en lamelles, et le chou le plus finement possible...

- Dans le bocal, alterner les couches sans tasser. 

Si vous aimez vous pouvez ajouter de l'ail...

 

Carottes et chou blanc au gingembre et curcuma

Carottes et chou blanc au gingembre et curcuma

 

A faire dans tous les cas...

- Recouvrir les légumes de saumure jusqu'à un centimètre en-dessous du bord du bocal.

- Fermer le bocal et entreposer d'abord pendant 2 ou 3 jours à température ambiante en été, une semaine en hiver, puis mettre au frais et à l'obscurité...

 

Au bout d'un mois, le légume peut être consommé.

Il faudra attendre davantage pour les légumes entiers, les olives, les cornichons et les betteraves en dés. 

N'oublier pas de noter la date ! 

Ne pas ouvrir le bocal avant de le consommer donc pour débuter je vous conseille de ne faire que de petits bocaux...

Cette méthode est également parfaite par exemple pour des olives, des câpres ou des cornichons. 

 

 

Que se passe-t-il dans le pot hermétiquement fermé ?

Une flore bactérienne inoffensive se développe : c'est la flore lactique. Elle transforme les sucres contenus dans les légumes en acide lactique et leur donne leur goût caractéristique.

Le milieu de conservation étant acide, les bactéries anormales ne peuvent pas s'y développer et les légumes se conservent au frais plusieurs mois (dans une cave, un cellier frais, mais pas au frigo).

 

De plus, les légumes lactofermentés sont enrichis naturellement par le processus. Ils contiennent des enzymes facilitant la digestion et des vitamines (C, PP, B12).

En les consommant crus en petites quantités quotidiennes en hiver, ils nous maintiennent en bonne santé car ils possèdent des vertus antibiotiques naturelles et renforcent l'immunité de notre organisme en rééquilibrant la flore intestinale.

L'idéal est de consommer, une à deux cuillères à soupe de légumes lactofermentés dans vos crudités ou en accompagnement d'un poisson par exemple...

 

 

Cuits on peut les manger en plus grande quantité, mais ils perdent des vitamines.

Même les personnes allergiques au lactose peuvent en consommer  car le processus n'a rien à voir avec le lactose contenu dans les produits laitiers.

Au contraire, le processus appliqué au lait donne de nombreux produits très digestes et assimilables comme le lait fermenté, le yaourt, le lait caillé naturel sans présure... consommés dans de nombreux pays.

 

Dans certains pays, ce sont les céréales qui sont lactofermentés comme par exemple : le nuoc-man, le miso, le tamari...et bien d'autres produits.

Le pain au levain naturel relève du même procédé. C'est la transformation de l'amidon en acide lactique et gaz carbonique qui permet la levée de la pâte.

Vous connaissez tous des produits fabriqués de cette façon : les citrons confits, la choucroute (traditionnelle) ; le bortsch (soupe à base de légumes lactofermentés), le lait fermenté, le kéfir ...

 

Ce processus de conservation est connu depuis très longtemps et il permettait de conserver tous les légumes du jardin potager quand les réfrigérateurs n'existaient pas...

 

Vous trouverez de nouvelles idées sur le blog de Cardamome...

 

Partager cet article

Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 08:04

P1030529

 

 

 Le Kéfir de fruit est une boisson pétillante issue de la fermentation des "grains" de kéfir et de fruits frais ou séchés. C'est le champagne du Caucase. Les bulles proviennent de la formation de gaz carbonique au cours de la fermentation. C'est une boisson qui n'est pas sucrée car le sucre qui sert à la préparation est digéré par les grains, qui s'en servent pour se nourrir et croître... Le Kéfir peut donc être consommé même au cours des régimes sans sucre.

 

Cette boisson rafraîchissante se fabrique à partir de micro- organismes unicellulaires (bactéries, levures...) agglomérés naturellement sous forme de "grains"  et vivants en symbiose biologique (c'est-à-dire qu'ils ont besoin les uns des autres pour vivre) : les grains de Kéfir.

Il existe des grains de kéfir de fruits (translucides comme le tapioca) ou de lait (blancs et opaques).

Donc ce ne sont pas les mêmes "grains" qui permettent de fabriquer les deux boissons.

 

Le Kéfir de lait est connue depuis l'Antiquité dans le Caucase où les bergers et nomades le fabriquait à partir du lait de chèvre, de renne...

Je ne sais pas pour celui de fruit ??

 

 

Bienfaits pour la santé :

 

Riche en oligoéléments, cette boisson est recommandée comme probiotique. Le kéfir facilite la digestion en apportant des éléments vivants qui reconstituent la flore intestinale et améliorent la santé générale. Ces éléments varient selon la provenance des grains.

Mais en règle générale, on peut dire que le kéfir améliore le système immunitaire.
Il équilibrerait aussi l'alimentation en favorisant le retour à une alimentation saine (par modification des "envies" souvent liées à des déséquilibres alimentaires ou métaboliques).

 

 

on voit bien ici les grains gonflés dans l'eau...P1030531a

 

La recette

 

1 - Prendre un grand bocal en verre de 2 litres environ et placer les grains de kéfir au fond.

2- Verser 1 litre et demi d’eau.

3 – Ajouter 1 citron bio coupé en 4, 1 orange ou ½ pamplemousse BIO.

4- Puis 2 figues sèches ou 3 abricots secs ou 10 raisins secs ou 4 tranches de pommes séchées.

5- et enfin 80 à 100 g de sucre blanc ou roux  (ou du miel).

6- Placer sur l’ouverture une compresse de gaze propre tenue par un élastique.

Vous pouvez réduire (ou augmenter) ces proportions en fonction de votre consommation !

Là par exemple je n'ai mis que 3/4 de litre d'eau pour mon 1er essai !!

 

kéfir

 

Le kéfir est prêt à être passé lorsque les fruits secs remontent à la surface c'est à dire au bout de 24 à 48 heures selon la température ambiante. Ne surtout pas placer le bocal au soleil !

 

P1030534 

 

Le filtrer alors à travers un filtre à café ou une passoire en plastique. Puis le verser en bouteilles. Fermer hermétiquement les bouteilles, les placer en attente pour encore 24 heures au moins à température ambiante... La fermentation se poursuit et la quantité de bulles augmente.

 Puis placer au frigo pour stopper la fermentation et consommer en 48 heures max. Plus on attend plus ça pétille...mais la boisson devient si acide qu'on ne peut plus la boire !!

Récupérer les grains, bien les rincer et …

Relancer une fermentation.

OU bien les conserver au frigo dans un peu d’eau et de sucre (1 à 2 cuillères à soupe) dans grand bocal fermé.

 

Mise en garde avant la préparation 

 

1 - tous les accessoires (passoire, entonnoir, carafe) utilisés doivent être en plastique ou en verre et ébouillantés (pas d’utilisation de fer, d’alu, ni de produits chimiques).

2 - Se laver les mains au savon de Marseille.

3 – Utiliser de l’eau de source (l’eau de montagne la plus pauvre en résidus style VOLVIC) et surtout pas de l’eau filtrée.

4 – Utiliser des fruits BIO bien lavés, du sucre bio blond ou blanc mais pas roux (car colore les grains de kéfir), du fructose bio ou du miel.  

Conseil

Fabriquer le Kéfir le soir par exemple : il sera prêt (assez fermenté) 48 heures après si la température extérieure est bonne sinon il faudra prolonger de 24 heures. Ainsi si vous travaillez, vous serez à la maison au bon moment

 Il n'est pas bon en effet de le laisser fermenter trop longtemps.

 

Conservation du kéfir

 

Si vous n'avez pas le temps ou ne voulez pas recommencer une fabrication tout de suite... vous pouvez conserver  les grains 1 semaine à 15 jours max.

Voilà comment procéder : 

 

- Mettre les grains dans un bocal en verre, bien propre + de l’eau de source additionnée d’un peu de sucre.

- Fermer le bocal, et le ranger en bas du réfrigérateur.

Il faudra les sortir quelques heures avant la fabrication suivante et les laisser à température ambiante en rajoutant un peu de sucre pour les nourrir. Puis reprenez la recette de base.

 

Conservation des grains pour une durée plus longue (vacances par exemple)

- Prendre un bocal plus grand que d'habitude.

- mettre plus d’eau et plus de sucre.

- Ranger le bocal légèrement entrouvert dans ce cas toujours au frigo.

Vous pouvez aussi déshydrater les grains en les plaçant sur une source de chaleur (radiateur) ou près de la cheminée. Pensez à recouvrir la coupelle d'une gaze ! Il faudra les réhydrater dans de l'eau sucrée pendant 24 à 48 heures avant de les réutiliser.

Vous pouvez enfin les congeler dans un bocal. Les grains doivent être tout simplement rincés et non séchés. Il faudra les laisser décongeler à l'air ambiant puis les mettre dans un peu d'eau et les nourrir de sucre avant de les réutiliser.

Remarques

Les grains de kéfir de fruit peuvent servir  de base pour préparer des aliments lactofermentés (citrons confits...) et être sûr de les réussir rapidement ! Cette lactofermentation est très rapide et s'effectue en une semaine seulement.

Il suffit d'alterner dans un bocal en verre, une couche de légumes bio bien lavés au préalable (concombre, haricots verts...) ou de citrons coupés en deux, et une couche de grains de kéfir. Ajouter de l'eau de source et un peu de sucre.

Placer une coupelle au dessus pour empêcher les légumes de remonter à la surface. En effet ils ne doivent pas avoir de contact avec l'air.

Une semaine après, vous pourrez consommer ces légumes crus, comme condiments, coupés dans des salades,  ou cuits dans la cuisine.

Jeter ensuite les grains de kefir, ils ne peuvent plus être utilisés pour de nouvelles fermentations.

Vous pouvez aussi préparer des légumes lactofermentés sans grains de kéfir (voir ICI sur mon blog) et garder vos grains pour les amis...

 

 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -