Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 06:00

 

Je n'ai passé que peu de temps cette année, à explorer la flore du littoral saintois, et en particulier celle des dunes. 

 

Le Chardon d'Espagne (Scolymus hispanicus) était déjà bien en fleurs en juin dernier.

Le chardon d'Espagne
Le chardon d'Espagne

Le chardon d'Espagne

 

Un autre chardon maritime, le chardon bleu maritime ou chardon des sables (Eryngium maritimum) était abondant sur les dunes mais pas encore bien fleuri. On l'appelle souvent le Panicaut maritime ou le chardon des dunes.

Il a par endroit totalement disparu et j'ai découvert que c'était une plante protégée en Bretagne, dans le Nord-Pas-de-Calais, en Vendée et en Loire-Atlantique.

Il a, en effet, été victime de son succès et donc d'une cueillette excessive. Il est capable de ne pas changer de couleur en séchant, ce qui est rare et fait de très jolis bouquets secs.  

 

Chardon bleu des sablesChardon bleu des sables
Chardon bleu des sablesChardon bleu des sables
Chardon bleu des sablesChardon bleu des sables

Chardon bleu des sables

 

J'ai fait des découvertes cette année...

Des euphorbes, il y en a partout en France, mais celle-ci en particulier est toute petite par rapport à celles de ma garrigue provençale et je n'en avais jamais vu. 

C'est la petite euphorbe maritime (Euphorbia paralias). On l'appelle aussi l'euphorbe des sables ou l'euphorbe des dunes.

Elle porte bien son nom n'est-ce pas ? Il y en avait partout ! C'est ce qu'on appelle une plante psammophyte (qui pousse dans le sable) et donc elle est psammophile (bien adaptée au sable). Des mots compliqués mais qui, en Botanique, disent bien ce qu'ils veulent dire !

Quand elle se plait à un endroit, elle sert à fixer les dunes ce qui est indispensable pour éviter que le sable s'envole au moindre souffle de vent. Sa racine en forme de pivot peut s'enfoncer jusqu'à un mètre en profondeur pour chercher l'eau dont elle a besoin pour vivre. Je n'en revenais pas pour une si petite plante ! 

 

L'euphorbe maritime
L'euphorbe maritimeL'euphorbe maritime
L'euphorbe maritimeL'euphorbe maritime

L'euphorbe maritime

 

La laîche des sables (Carex arénaria) est une espèce de carex pas très décoratif car ses longues tiges vertes se terminent pas des fleurs marrons, mais son grand intérêt est qu'elle peut coloniser très vite les dunes, elle-aussi, car elle émet des tiges souterraines (des rhizomes) qui un peu comme nos iris, vont ramper sous terre pour former un maillage qui retient le sable. 

La Laîche des sables derrière un parterre verdoyant formé par les euphorbes et le chiendent des sables

La Laîche des sables derrière un parterre verdoyant formé par les euphorbes et le chiendent des sables

 

Cette toute petite plante aux feuilles découpées, finissait à peine de fleurir. Je n'ai pas réussi mes photos de fleurs, vues de près.  

Ce sont de toutes petites fleurs bleu pâle, toutes discrètes... 

En arrivant à la maison, j'ai appris qu'il s'agissait sans doute de la roquette de mer (Cakile maritima). 

 

Cakile maritima Scop. (Cakilier maritime)

Photo de la fleur (http://www.tela-botanica.org)

 

Cette plante appartient à la famille des Brassicacées (la même que les choux) et vous ne serez donc pas étonnés si je vous dis qu'elle est comestible ! Les jeunes feuilles se mangent en salade ainsi que les fleurs.

C'est une plante bien adaptée au milieu littoral et elle se trouve partout sur tout le littoral français. 

 

La roquette de mer

La roquette de mer

 

L'oyat ou chiendent maritime (Amnophila arenaria) est également une plante des dunes. On l'appelle aussi roseau des sables ou jonc des dunes. C'est une graminée des sables qui résiste non seulement au sel, mais a une importance majeure pour fixer les dunes grâce à ses racines qui s'enfoncent très profondément dans le sol.

Sa particularité ce sont ses feuilles enroulées qui vont capter la moindre gouttelette de rosée ou de pluie et la faire glisser à la base de la plante.

Un arrosage intégré fort astucieux ! 

L'oyat ou chiendent marin
L'oyat ou chiendent marin

L'oyat ou chiendent marin

 

Toutes mes photos de plantes ont été prises sur la plage du Grand Radeau aux Saintes-Maries de la mer.

 

Vous voulez en savoir plus !

Je vous propose de visionner cette vidéo très instructive que je dédie à Yann qui veut toujours comprendre d'où proviennent les mots afin qu'il sache que je ne l'oublie pas même lorsque je suis en vacances, mais je vous rassure,  je n'oublie personne ! 

 

 

Si vous voulez voir d'autres éléments de la flore camarguaise vous pouvez revoir les photos que j'avais pris l'an dernier à la même époque. 

 

Un grand MERCI pour votre visite, je rentre bientôt et je passerai tous vous voir très vite dès que possible !

Partager cet article

Repost 0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 06:00
Partout il y a la mer

Partout il y a la mer

 

Quand on arrive au Grand Radeau, on peut explorer la plage de deux côtés...soit en marchant vers l'embouchure du Petit Rhône, soit en se dirigeant vers le Grau-du-Roi. 

 

Tout le long de la longue plage, des épis ont été construits dans les années 80, suite aux inondations de 1982. 

Ils sont positionnés perpendiculairement à la côte et leur rôle est de lutter contre l'érosion ce qui permet à la plage de se reconstituer naturellement en facilitant le dépôt de sédiment. Ils brisent aussi les courants latéraux importants, aggravés par l'embouchure du Rhône. 

Cependant cette plage, comme c'est le cas de beaucoup de plages situées sur notre littoral français,  continue de reculer et les épis se retrouvent enfouis dans le sable, donc inutiles.

 

Les épis perpendiculaires à la plageLes épis perpendiculaires à la plage
Les épis perpendiculaires à la plage
Les épis perpendiculaires à la plageLes épis perpendiculaires à la plage

Les épis perpendiculaires à la plage

 

Des brises-lames, parallèles à la côte, limitent aussi l'érosion naturelle. 

Les brises-lames
Les brises-lamesLes brises-lames
Les brises-lamesLes brises-lames
Les brises-lamesLes brises-lames

Les brises-lames

 

Grâce à ces aménagements, les plages sont superbes et maintenues à peu près en état. Si rien n'était fait, l'eau pénétrerait de plus en plus vers l'intérieur des terres : elle peut grignoter ainsi plusieurs centaines de mètres par an mettant en péril la côte, mais surtout la faune et la flore, et les rizicultures qui sont proches.   

C'est un problème bien réel que les communes environnantes et le Parc Naturel de Camargue ne prennent pas du tout à la légère. 

La plage du Grand Radeau
La plage du Grand RadeauLa plage du Grand Radeau
La plage du Grand RadeauLa plage du Grand Radeau
La plage du Grand RadeauLa plage du Grand Radeau

La plage du Grand Radeau

 

Enfin pour fixer les dunes, ici pas besoin de ganivelles pour tenir le sable, puisque personne ou presque ne le foule : la végétation reprend ses droits et s'implante bien.

Interdire une plage s'avère être un moyen efficace de la préserver, puisque l'homme, par sa seule présence et par son activité même innocente, déséquilibre forcément la nature environnante. 


 

Le cordon dunaire est efficace et bien fixé
Le cordon dunaire est efficace et bien fixéLe cordon dunaire est efficace et bien fixé
Le cordon dunaire est efficace et bien fixéLe cordon dunaire est efficace et bien fixé
Le cordon dunaire est efficace et bien fixéLe cordon dunaire est efficace et bien fixé

Le cordon dunaire est efficace et bien fixé

 

Parfois, ce sont les bois flottés qui sont utilisés par la nature pour fixer la dune.

C'est facile sur cette plage, car il y a des bois flottés partout, déposés durant l'hiver par la mer.

Les bois flottésLes bois flottésLes bois flottés
Les bois flottésLes bois flottésLes bois flottés
Les bois flottésLes bois flottésLes bois flottés

Les bois flottés

 

J'espère que la balade dans ce coin sauvage de la côte méditerranéenne, vous a plu.

 

Je vous rappelle que cet article est programmé ! Un grand MERCI pour votre visite et votre fidélité, et profitez-bien de votre été.

Partager cet article

Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 06:00
Un paradis sur terre, ça existe !

Un paradis sur terre, ça existe !

 

La Plage du Grand radeau aux Saintes-Maries de la mer est une plage protégée qui offre de magnifiques étendues de sable. En effet, de mars à octobre, l'accès à la plage en voiture est réglementé, car cet endroit est une propriété privée.

Si vous avez la chance de payer vos impôts sur la ville, vous obtiendrez facilement un laisser-passer en vous rendant à la mairie des Saintes. Sinon, il vous faudra être accompagné de quelqu'un de la région (comme j'ai eu la chance de pouvoir le faire).

Il vous reste encore la possibilité de laisser votre véhicule (auto ou vélo) près de la guérite du garde et de marcher trois kilomètres environ pour arriver à la plage...

 

Je ne sais pas exactement pourquoi,  la commune des Saintes a le droit de rendre cette plage inaccessible en saison.Je sais seulement que cette plage fait partie de la Petite Camargue, et que d'un côté (vers l'est) elle est inaccessible à cause du Petit Rhône quand de l'autre (vers l'ouest), elle se poursuit par la plage des Salins, et celle du Grau-du Roi. Mais bien sûr, tout le monde peut l'atteindre en bateau, à cheval ou à pied.

 

Le chemin le plus court pour atteindre cet endroit paradisiaque, est de traverser le petit Rhône en prenant le Bac du Sauvage. Ce bac, actionné par un câble, permet de traverser rapidement avec la voiture ou les vélos.

Mais lorsque je suis allée en Camargue en juin dernier, le bac du Sauvage était en panne sans que nous ayons pu savoir ni pourquoi, ni quand il serait réparé.

Le bac est indispensable aussi pour la traversée des animaux, chevaux ou taureaux.

 

Le Bac du Sauvage sur le Petit Rhône (photo juin 2016)

Le Bac du Sauvage sur le Petit Rhône (photo juin 2016)

 

Dès le passage de la barrière, il faut suivre à droite les pancartes indiquant clairement la plage, car sinon vous arrivez à une manade et risquez bien de croiser quelques taureaux même si ceux-ci sont censés rester en arrière des roubines, il vaut mieux ne pas trop s'en approcher...

 

Par contre vous pourrez, sans problème, faire une halte pour profitez des chevaux. Ils sont superbes et je vous assure que c'est un plaisir toujours renouvelé de les voir de si près. Ceux-là sont habitués aux hommes et bien traités, car ils viennent spontanément quémander des caresses...

 

Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)
Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)
Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)
Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)

Qui a dit qu'il n'y avait que des chevaux blancs en Camargue :)

 

Un peu plus loin, le chemin de terre fait un  brusque angle droit. Vous pouvez faire une seconde halte pour admirer l'étang de Rhée Longue face à vous, et ferez peut-être quelques rencontres imprévues. 
 

L'étang et une aigrette garzetteL'étang et une aigrette garzette
L'étang et une aigrette garzette
L'étang et une aigrette garzetteL'étang et une aigrette garzette

L'étang et une aigrette garzette

 

Pour rejoindre la plage, il faut suivre le chemin bien tracé en été, souvent inondé en hiver et longer  l'étang...

On suit le chemin...

On suit le chemin...

 

La mer est face à vous, cachée derrière la grande digue frontale de rochers construite dans les années 50, qui  protège les terres intérieures de l'avancée trop violente des eaux. La plage qui existait derrière, a totalement disparu. 

Vue de part et d'autres de  la digue...à gauche la pleine mer, à droite une laguneVue de part et d'autres de  la digue...à gauche la pleine mer, à droite une lagune

Vue de part et d'autres de la digue...à gauche la pleine mer, à droite une lagune

 

Les pêcheurs sont bien présents que ce soit le soir ou le matin. Ils s'installent sur la digue. 

Les pêcheurs de bon matin sur la digueLes pêcheurs de bon matin sur la digue

Les pêcheurs de bon matin sur la digue

 

Les familles à peine installées, les enfants s'amusent sans crainte car ils ont leur piscine personnelle bien délimitée. Ils pêchent de minuscules crevettes ou de petits poissons avec leurs grandes épuisettes. 

Des enfants s'amusent dans l'eauDes enfants s'amusent dans l'eauDes enfants s'amusent dans l'eau

Des enfants s'amusent dans l'eau

 

D'autres s'installent là pour pique-niquer, sans avoir peur des moustiques qui ne sortent pas les jours de vent, heureusement. 

Pique-nique du soir...
Pique-nique du soir...

Pique-nique du soir...

 

Quand le soir tombe, tout le monde profite en silence, des derniers rayons du soleil, puis le regarde se coucher, bercé par le seul bruit des vagues sur les rochers de la digue...

Le soleil se couche (je vous l'ai déjà montré celui-là !)
Le soleil se couche (je vous l'ai déjà montré celui-là !)

Le soleil se couche (je vous l'ai déjà montré celui-là !)

 

Cet article est programmé. 

Bientôt je vous montrerai plus en détail la plage, la mer et les dunes de sable...

Un grand MERCI pour votre visite, et profitez-bien de l'été.

Partager cet article

Repost 0
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 05:30
Soleil couchant sur la plage du Grand-Radeau en Camargue

Soleil couchant sur la plage du Grand-Radeau en Camargue

 

Cette semaine je vous ai tous laissé tomber car j'ai été invitée par une de mes amies à retourner en Camargue aux Saintes-Maries-de-la-mer.

 

Il y faisait beaucoup plus frais qu'à l'intérieur des terres, air marin et entrées maritimes obligent, et les plages n'étaient pas encore prises d'assaut. Nous avons donc passé un merveilleux séjour et fait encore des découvertes fabuleuses...que je partagerai avec vous très bientôt. 

 

Alors, pour me faire pardonner d'avoir délaissé la blogosphère, je vous offre quelques vues du coucher du soleil sur la plage du Grand-Radeau, une plage dont j'aurais l'occasion de vous reparler très prochainement. 

 

Tout d'abord quelques vues avant que le soleil ne se décide à se montrer...

 

L'heure du coucher est pour bientôt...le ciel devient roseL'heure du coucher est pour bientôt...le ciel devient rose
L'heure du coucher est pour bientôt...le ciel devient rose

L'heure du coucher est pour bientôt...le ciel devient rose

 

Puis à se coucher...

Soleil couchant sur la plage du Grand-Radeau en Camargue
Soleil couchant sur la plage du Grand-Radeau en CamargueSoleil couchant sur la plage du Grand-Radeau en Camargue

Soleil couchant sur la plage du Grand-Radeau en Camargue

 

Bon dimanche à tous !

Un coucher de soleil exceptionnel sur la plage du Grand-Radeau / Balade en Camargue

Partager cet article

Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 05:45

 

Aujourd'hui, je pars pour quelques jours dans la Drôme avec mes petits-enfants. Pas de problèmes de réseau là-bas, donc j'essaierai  de passer de temps en temps sur vos blogs et de répondre à vos gentils commentaires, mais je ne promets rien !

Vous trouverez ici tout de même quelques idées de recettes déjà publiées sur le blog mais trop peu consultées, pour préparer votre week-end de Pâques et quelques articles programmés que j'ai en réserve...  

 

Pour ceux qui ne partent pas en vacances, je vous propose aujourd'hui une petite balade, presque totalement en photos, au bord de la mer, toujours dans la baie de Sanary. 

 

Le port de Sanary...vue générale avec la Tour carrée au fond à droite

Le port de Sanary...vue générale avec la Tour carrée au fond à droite

 

Le port de Sanary est situé dans une baie abritée. Son originalité est d'être encore un port de pêche artisanale. Ainsi chaque matin, quand le temps le permet, les pêcheurs déchargent leur poisson sur le quai : rougets, baudroies, saupes...

Des plongeurs ramassent aussi des oursins pour le plus grand plaisir des amateurs.

 

Sur le port (en travaux en ce moment), il faut noter cet heureux mélange entre...

- les bateaux de pêche.

La plupart sont des "pointus" que vous verrez ici ou là au gré de mes photos. D'autres pêcheurs ont des embarcations plus modernes...

Les "pointus" sont des bateaux à voile typiquement provençaux qui ont la particularité d'être pointus à la proue (l'avant du bateau bien sûr) mais arrondis à la poupe à la différences des "barquettes" marseillaises qui sont pointues des deux côtés.  Les deux se retrouvent dans le port. 

La voile des "pointus" est une voile latine de forme triangulaire d'origine très ancienne.

Si vous êtes passionnés par ces embarcations je vous conseille de visiter le site de l'association "les pointus de Sanary" ICI.

A noter : les étals de pêcheurs se remplissent tous les matins. Là ce dimanche matin, un seul avait du poisson.  

 

Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var
Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var
Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var

 

- les bateaux proposant des balades en mer, location de voiliers avec skipper, bateaux école...à l'intention des touristes.

Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var
Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var Le port et le bord de mer / Balade à Sanary dans le Var

 

- et les bateaux du port de plaisance.

Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?
Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?
Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?
Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?

Des bateaux au port...reconnaîtrez-vous les "pointus" ?

 

Sur le quai Charles de Gaulle, on tombe sous le charme du kiosque à musique.

Il a été construit au XIXe siècle. De forme octogonale, il est formé de 8 colonnes soutenant le toit. De nombreux concerts y sont donnés en saison.

Difficile de le prendre en photo sans personne autour...ce dimanche-là. 

On voit bien à droite, les barrières de protection installées pour les travaux !

 

Le kiosque à musique
Le kiosque à musique

Le kiosque à musique

 

Les enfants eux, rêvent  de faire un tour sur le carrousel...et pourquoi pas les grands, après tout !

J'adore ce manège ancien avec ces chevaux de bois, la réplique du célèbre Nautilus, une fusée de Jules Verne et bien d'autres attractions, renouvelées fréquemment...

Le carrousel
Le carrousel

Le carrousel

 

Et puis à Sanary, il y a la  mer telle qu'on peut la voir en se promenant sur le bord...et la vue panoramique sur les îles de la baie dont je vous donne un petit aperçu car bien sûr, avec mon vieil APN, c'est moins bien qu'en réalité.

 

La baie de Sanary avec vue jusqu'à l'île du Gaou au Brusc

La baie de Sanary avec vue jusqu'à l'île du Gaou au Brusc

Vue sur l'île des Embiez...je devrais dire l'archipel des Embiez et son port abrité
Vue sur l'île des Embiez...je devrais dire l'archipel des Embiez et son port abrité

Vue sur l'île des Embiez...je devrais dire l'archipel des Embiez et son port abrité

L'île du Grand Rouveau, bien visible avec son phare (à sa gauche les Embiez)
L'île du Grand Rouveau, bien visible avec son phare (à sa gauche les Embiez) L'île du Grand Rouveau, bien visible avec son phare (à sa gauche les Embiez)

L'île du Grand Rouveau, bien visible avec son phare (à sa gauche les Embiez)

Et puis la mer...certains vont même y plonger !
Et puis la mer...certains vont même y plonger !Et puis la mer...certains vont même y plonger !

Et puis la mer...certains vont même y plonger !

Partager cet article

Repost 0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -