Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 05:23
Le village de Chaudeyrolles, le Mont Signon au loin et les Narces au premier plan

Le village de Chaudeyrolles, le Mont Signon au loin et les Narces au premier plan

Aujourd'hui, nous allons continuer la découverte de Chaudeyrolles.

Le bourg a été construit au bord d'un maar, un ancien cratère d'explosion, une formation géologique dont je vous parle souvent ici, car la Haute-Loire a eu une intense activité volcanique, comme tout le Massif Central, et le département est parsemé de ces zones particulièrement riches au point de vue de la biodiversité. 

 

Les Narces sont de vastes zones humides, qui se sont installées dans chacun de ces maars. On parle toujours des Narces, au pluriel, mais en fait celles de Chaudeyrolles se sont formées dans  un seul grand cratère d'explosion de 1500 mètres de diamètre. 

Aujourd'hui, les Narces ne sont plus remplies d'eau comme cela a été le cas dans le passé, et comme nous avons pu le voir en visitant le Lac du Bouchet, le maar du Péchay à Costaros, ou encore les Narces de la Sauvetat de Landos

Pourtant, dans le temps, l'eau était bien là : la tourbe a été exploitée pendant des décennies et servait de combustible aux habitants du plateau. 

 

Les Narces nous offrent un paysage verdoyant de prairies où paissent les troupeaux. Elles font partie du Site classé du Mézenc depuis 1997, une belle façon de conserver leur patrimoine naturel c'est-à-dire la flore et la faune locale. 

Les Narces de Chaudeyrolles
Les Narces de Chaudeyrolles
Les Narces de Chaudeyrolles

Les Narces de Chaudeyrolles

Le sentier de randonnée qui en fait le tour, part du village. Il suit un chemin de terre qui longe le cratère. Le promeneur y trouvera de nombreuses explications sur des panneaux pédagogiques qui agrémentent tout le parcours.

Quelques-uns des panneaux pédagogiques.
Quelques-uns des panneaux pédagogiques.
Quelques-uns des panneaux pédagogiques.

Quelques-uns des panneaux pédagogiques.

A proximité des Narces, se trouve une école de parapente "Chaud Eole". Leur site est grandiose !

Voilà à quoi ressemblent les drôles d'oiseaux vus d'en-bas... 

Photos prises du sentier qui borde les Narces...
Photos prises du sentier qui borde les Narces...

Photos prises du sentier qui borde les Narces...

Et bien entendu, je ne résiste pas à vous montrer le plateau, proche du Mont Mézenc, d'où s'élancent les sportifs. Du haut de la zone d'envol, on a une vue imprenable sur les Narces et Chaudeyrolles. 

Vu sur le bourg et les Narces

Vu sur le bourg et les Narces

Le chemin d'accès à la piste d'envol
Le chemin d'accès à la piste d'envol
Le chemin d'accès à la piste d'envol

Le chemin d'accès à la piste d'envol

La signalétique

La signalétique

La zone d'envol !
La zone d'envol !
La zone d'envol !

La zone d'envol !

Bien entendu, à cause de la présence de nombreux troupeaux, il faudra franchir cet échalier avec le matériel pour vous approcher plus près de la zone...

Un des échaliers installés sur les lieux

Un des échaliers installés sur les lieux

L'atterrissage est interdit dans les Narces, ce qui bien évidemment n'est pas facile à respecter, vu la proximité des deux zones.

Ce panneau le rappelle...

Mieux éviter de se poser dans les Narces !

Mieux éviter de se poser dans les Narces !

Ainsi se termine la visite de Chaudeyrolles. Très bientôt nous continuerons nos visites en Haute-Loire, enfin comme d'habitude, si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 05:20
Le Lac du Bouchet (43)

Le Lac du Bouchet (43)

Je ne peux m'empêcher aujourd'hui, de vous montrer à nouveau quelques photos prises à diverses périodes durant l'été, sur les rives de ce lac "célèbre" dont je vous ai déjà maintes fois parlé sur ce blog ICI, ICI ou bien encore ICI entre autre ! 

Que voulez-vous, je ne m'en lasse pas et je ne suis pas la seule. N'étant situé qu'à une vingtaine de minutes en voiture de notre lieu de vacances, nous y allons très souvent, de préférence le matin, sauf lorsqu'on veut s'y baigner. Mais attention si l'eau atteint 21° en surface, c'est un maximum, et encore cette température, c'est lors des périodes de canicule, en profondeur ce n'est pas la même chose, elle est carrément glacée, mais des courageux s'y baignent tous les jours avec combinaison ou pas. 

 

Voici un panel de tout ce que l'on peut faire autour de ce lac...

 

 

Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !
Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !
Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !
Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !

Activités sur l'eau...avec gilets conseillés !

On peut aussi tout simplement se balader sur les sentiers. Le plus court est celui qui fait le tour du lac. 

Le sentier du tour du lac
Le sentier du tour du lac
Le sentier du tour du lac

Le sentier du tour du lac

Le promeneur peut aussi arriver par un des GR ou PR, et profiter ainsi de la fraîcheur de la forêt et de la végétation. 

Dans la forêt autour du lac...
Dans la forêt autour du lac...
Dans la forêt autour du lac...

Dans la forêt autour du lac...

Je ne me lasse pas des paysages, souvent changeants en fonction de la météo du moment.

Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))
Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))
Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))
Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))
Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))
Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))
Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))

Paysages changeants selon la météo (le 16 juillet était bien gris comme vous le voyez sur la dernière photo))

Je ne me lasse pas non plus, des arbres et plantes qui aiment se refléter dans l'eau...

Soleil ou pas...les arbres et plantes se reflètent dans l'eau
Soleil ou pas...les arbres et plantes se reflètent dans l'eau
Soleil ou pas...les arbres et plantes se reflètent dans l'eau
Soleil ou pas...les arbres et plantes se reflètent dans l'eau
Soleil ou pas...les arbres et plantes se reflètent dans l'eau

Soleil ou pas...les arbres et plantes se reflètent dans l'eau

Voilà, notre courte balade est terminée pour aujourd'hui. Très bientôt, bien que je sois rentrée en Provence, nous allons rester virtuellement encore un peu en Haute-Loire, entre deux lectures, enfin, comme d'habitude... si vous le voulez bien !

Je ne suis pas arrivée à choisir entre ces deux photos !
Je ne suis pas arrivée à choisir entre ces deux photos !

Je ne suis pas arrivée à choisir entre ces deux photos !

Ceux qui veulent en savoir plus, peuvent consulter un de mes liens mis en début d'article et aller visiter le blog de Steph, passionné par la randonnée et...altiligérien. Il fait lui-aussi très souvent de "courtes", mais non moins sportives, visites à ce lac.

Voici le lien vers son dernier article en date, nous avons d'ailleurs à un jour près failli y être le même jour et il a eu je crois bien, un temps encore plus pourri que moi et bien entendu il a fait comme à son habitude une très longue randonnée. 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 05:14
Le maar du Péchay (Costaros/ Haute-Loire)

Le maar du Péchay (Costaros/ Haute-Loire)

Voici un petit "lac" plein de charme, un endroit à ne fréquenter que si vous aimez la nature et son côté paisible. Il est proche du village de Costaros, une petite commune de Haute-Loire, située au bord de la nationale qui rejoint le Puy en Velay, en venant d'Aubenas par le col de la Chavade.

Ce lac est en fait un cratère de maar, c'est-à-dire une dépression créée par une éruption volcanique de type phréato-magmatique. Le cratère s'est formé lorsque le magma en fusion, remontant vers la surface a rencontré la nappe phréatique : l'eau de la nappe sous l'effet de la chaleur, se vaporise en partie, entraînant une surpression ; les roches situées au-dessus constituent alors un bouchon qui explose brutalement, formant un cratère le plus souvent de forme ronde qui se remplit peu à peu d'eau, souvent stagnante et propice à la création d'un marécage qui en s'asséchant peut se transformer en tourbière. 

 

Sur le plateau du Devès il y a plusieurs maars qui se sont ainsi formés, dont le célèbre Lac du Bouchet, dont je vous ai souvent parlé sur ce blog.  Je vous avais également fait découvrir l'année dernière,  les narces de la Sauvetat ICI et ICI, ainsi que le marais de Limagne près de Beyssac.

 

Quand nous sommes en Haute-Loire, nous ne nous lassons pas de ces paysages emplis de sérénité

Si vous le désirez vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus et les faire toutes défiler...

Autres vues du maar du Péchay de Costaros : Des paysages emplis de sérénité...
Autres vues du maar du Péchay de Costaros : Des paysages emplis de sérénité...
Autres vues du maar du Péchay de Costaros : Des paysages emplis de sérénité...
Autres vues du maar du Péchay de Costaros : Des paysages emplis de sérénité...

Autres vues du maar du Péchay de Costaros : Des paysages emplis de sérénité...

Le maar du Péchay a été réhabilité en 2010-2011 et transformé en un joli lieu de balade et de découverte à deux pas du village.

A l'origine, c'était un marécage d'environ 11 hectares. La zone humide a été agrandie et des aménagements ont été réalisés pour que le marécage ne s'assèche plus. Il regorge de vie : libellules, tritons et autres amphibiens en particulier, et d'espèces végétales variées. Pour la préserver des promeneurs, la zone humide des marécages est par endroit, clôturée. 

La zone humide...
La zone humide...La zone humide...La zone humide...
La zone humide...La zone humide...
La zone humide...La zone humide...

La zone humide...

Un chemin de bordure a été aménagé pour permettre l'accès facilité des promeneurs (et des pêcheurs).

Mais les bords du cratère, autour du lac, ont été préservés pour permettre aux agriculteurs de continuer à cultiver leurs champs ou faire paître les troupeaux, comme ils le faisaient avant. De nombreux murets délimitent les parcelles et les haies ont été conservées.

Les zones de culture et de pâturage autour du cratère.Les zones de culture et de pâturage autour du cratère.
Les zones de culture et de pâturage autour du cratère.
Les zones de culture et de pâturage autour du cratère.Les zones de culture et de pâturage autour du cratère.

Les zones de culture et de pâturage autour du cratère.

Une aire a été installée avec des tables de pique-nique, et un panneau explicatif complète les aménagements. Un poste d'observation permet aussi de se cacher pour mieux découvrir les oiseaux. 

Le panneau explicatif et l'observatoire
Le panneau explicatif et l'observatoire Le panneau explicatif et l'observatoire
Le panneau explicatif et l'observatoire

Le panneau explicatif et l'observatoire

La conservation et la réhabilitation des zones marécageuses sur le plateau du Devès est un des projets du Conseil général de Haute-Loire car ces lieux préservent la biodiversité et constituent des lieux intéressants tant pour le tourisme que pour la découverte de la nature.  

Bien qu'aucune plante patrimoniale n'ait été recensé sur le maar du Péchay, le site possède une flore variée où l'on retrouve des espèces communes à tous les lieux humides.  

Sa faune par contre, est un sujet d'étude important, surtout en ce qui concerne les oiseaux, particulièrement en période migratoire, les libellules et les amphibiens.

Si vous voulez en avoir une idée plus précise, vous pouvez vous rendre sur le site suivant d'où est extrait le plan des lieux ci-dessous... 

Zone d'étude du Péchay (http://www.ode43.fr/index.php?page=201)

Zone d'étude du Péchay (http://www.ode43.fr/index.php?page=201)

Nous avons pu observer à la jumelle quelques oiseaux d'eau : des foulques macroule, des canards colverts, tous deux en famille, et des hérons...en plus des busards qui survolaient le lac. 

Voici les quelques photos (de loin) que j'ai pu faire avec mon petit APN. Je n'ai pas le matériel adéquat pour prendre les oiseaux de plus près...

Une famille de foulque macroule au loin et des femelles de canards
Une famille de foulque macroule au loin et des femelles de canards

Une famille de foulque macroule au loin et des femelles de canards

Les hérons cendrés vus de loin
Les hérons cendrés vus de loin

Les hérons cendrés vus de loin

Et vus de plus près... en zoomant
Et vus de plus près... en zoomant
Et vus de plus près... en zoomant

Et vus de plus près... en zoomant

Ce petit lac est une jolie découverte. La balade autour du lac est très courte mais nous y avons passé une matinée agréable avec nos jumelles à observer de plus près la nature environnante.

Il est possible de faire aussi le tour du cratère en hauteur (environ 6 km) ou de rejoindre le village de Landos pour découvrir d'autres maars (environ 16 km) en boucle bien entendu. 

 

Et c'est sur cette photo insolite pour ne pas dire "incongrue" de ce totem au bord de l'eau que je vous dis, à bientôt, pour d'autres balades en Haute-Loire, enfin...comme d'habitude, si vous le voulez bien ! 

A bientôt !

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 05:25
Les Narces de la Sauvetat
Les Narces de la Sauvetat

Les Narces de la Sauvetat

Restons encore un peu en Haute-Loire cette semaine, pour profiter du beau temps et de belles balades dans la nature.

 

Les Narces de la Sauvetat sont situées sur la commune de Landos, sur le plateau du Devès dont nous avons déjà parlé sur ce blog et qui constitue je le rappelle ici le plus vaste plateau volcanique d'Europe, formé d'une superposition de coulées basaltiques.  

 

Une narce est un endroit boueux et marécageux. Le mot vient de l'occitan "narsa".

Le site des Narces aménagé pour le public depuis peu (5 ans je crois à présent) est une ancienne tourbière qui s'est développée dans un cratère de maar, c'est-à-dire un cratère d'explosion. Je vous avais expliqué tout ça ICI, car il y a beaucoup de maar en Haute-Loire dont le plus connu est le lac du Bouchet. 

 

Le site était encore exploité pour sa tourbe dans les années 90. 

Il abrite aujourd'hui, après une restauration écologique, une faune et une flore particulièrement riche et diversifiée et constitue une réserve en eau non négligeable pour toute la faune de la région. 

 

A noter, le site d'une superficie totale de 60 hectares, considéré comme "espace naturel sensible" a été le premier en Auvergne a être labellisé "tourisme et handicap" et donc aménagé sur un de ses circuits (le 1), pour y accueillir tous les publics. Seul le circuit 3 est déconseillé car il présente des difficultés et un chemin particulièrement étroit entre les marais. Nous l'avons emprunté avec les enfants sans aucune difficulté mais en regardant  bien où ils mettaient les pieds...

Si vous avez un handicap et que vous désirez vous balader à cet endroit, vous pouvez découvrir un témoignage intéressant sur la vidéo ci-dessous.

Aujourd'hui nous allons découvrir les abords du maar et prochainement, nous pénétrerons plus profondément dans les Narces.

 

Le parking est agréablement aménagé avec un plan d'ensemble et des explications sur les tracés de balades possibles, des toilettes sèches, et une mini-exposition montrant les différentes roches volcaniques que nous pouvons trouver sur le plateau.

Il est situé sur une sorte de belvédère qui nous permet de découvrir d'en-haut les narces alors que nous n'y sommes pas encore descendus. 

Le parking et ses aménagements
Le parking et ses aménagementsLe parking et ses aménagements
Le parking et ses aménagementsLe parking et ses aménagements

Le parking et ses aménagements

Les Narces sont alimentées par 8 sources naturelles dont la source du Terron. Celle-ci est toujours utilisée par les habitants du hameau de la Sauvetat. A côté du captage se trouve d'ailleurs de nombreuses plantes comme des épinards sauvages, ainsi qu'un lavoir et un abreuvoir, attestant de l'activité humaine. 

La source du TerronLa source du Terron
La source du TerronLa source du Terron

La source du Terron

Les épinards sauvages

Les épinards sauvages

Les narces sont entourées de prairies et de cultures. La lentille est très présente sur le plateau du Devès. Les troupeaux, chevaux et vaches laitières ou pas,  sont nombreux.

A notre arrivée de nombreux rapaces survolaient les lieux mais bien entendu nous n'avons pu les observer qu'avec les jumelles, je n'ai pas un zoom suffisant pour les photographier.

Le plus présent d'avril à août est le busard cendré qui bénéficie d'une protection totale sur tout notre territoire. C'est donc une espèce très surveillée en Auvergne par la LPO. Les agriculteurs se sont engagés à ne pas mettre de bétail dans les parcelles où les busards s'installent pour nicher (ils nichent au sol...) jusqu'à leur départ fin août (source site de la LPO).

Mais on peut aussi y croiser entre autre le milan royal et la bondrée apivore.

Les zones d'agriculture autour des narces...Les zones d'agriculture autour des narces...
Les zones d'agriculture autour des narces...Les zones d'agriculture autour des narces...

Les zones d'agriculture autour des narces...

Un sureau hièble en fleurUn sureau hièble en fleur

Un sureau hièble en fleur

Dans la zone de bocages et de pierres où comme son nom l'indique les haies sont très préservées, on entend plus qu'on ne voit les oiseaux qui sont nombreux à y nicher. Les murets de pierre sont aussi un atout très important dans cet environnement. Non seulement ils ont servi à épierrer les parcelles mais s'y abrite une faune particulièrement riche.

Les bocages sont bordés de haies, de murets et de tanaisie
Les bocages sont bordés de haies, de murets et de tanaisieLes bocages sont bordés de haies, de murets et de tanaisie
Les bocages sont bordés de haies, de murets et de tanaisie

Les bocages sont bordés de haies, de murets et de tanaisie

La flore est d'une grande richesse et certaines plantes sont pour moi de parfaites inconnues jamais croisées jusqu'alors. Je n'ai pas pris le temps de les déterminer sur place et dans ces zones sensibles, je me refuse à préserver un échantillon pour le faire de la maison...ne serait-ce que pour montrer l'exemple aux enfants. 

La Renouée bistorte (la bouine de l'Auvergne ?)
La Renouée bistorte (la bouine de l'Auvergne ?)La Renouée bistorte (la bouine de l'Auvergne ?)

La Renouée bistorte (la bouine de l'Auvergne ?)

La grande bardane (qui a donné naissance au Velcro !)
La grande bardane (qui a donné naissance au Velcro !)

La grande bardane (qui a donné naissance au Velcro !)

Une ombellifère et une molène
Une ombellifère et une molène

Une ombellifère et une molène

Maintenant que nous avons découvert les lieux, nous comptons y retourner au printemps lors de la présence des oiseaux migrateurs, parce que malheureusement en automne dans ce lieu protégé, il y a parfois la fermeture d'un secteur entier... réservé aux chasseurs ce qui nous a beaucoup choqué !

On préserve d'un côté pour tuer de l'autre ! On préserve d'un côté pour tuer de l'autre !

On préserve d'un côté pour tuer de l'autre !

Voilà notre balade est terminée pour aujourd'hui.

N'oubliez pas comme d'habitude, de cliquer sur les photos pour les voir en grand !

Très bientôt nous poursuivrons la visite en empruntant les trois sentiers balisés, enfin comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -