Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2020 5 19 /06 /juin /2020 05:15
L'environnement

L'environnement

Voici aujourd'hui un court article pour vous montrer une jolie fontaine découverte en passant au bord d'une petite route, dans un environnement très provençal, au cœur d'une exploitation de ma région. La végétation ne m'avait pas permis de la découvrir jusqu'à présent, en plus la propriété est dans un virage et on a plutôt tendance à cet endroit-là à regarder la route, n'est-ce pas ?

 

J'ai donc fait un petit arrêt exceptionnel pour la prendre en photo à deux reprises et à deux moments différents de la journée. 

Je précise que la fontaine est située dans une propriété privée, c'est donc impossible de la prendre en photo de plus près. Là voici telle qu'on l'aperçoit du bord de la route...à l'ombre d'un grand platane, hélas, la plupart du temps. 

La fontaine, entre ombre et lumière

La fontaine, entre ombre et lumière

Je ne connais pas son histoire (et  je n'ai rien trouvé sur elle) mais la date gravée sur le fronton au-dessus des deux mascarons, 1640, ne laisse aucun doute sur sa présence dans cette propriété depuis très longtemps.

La fontaine dans son cadre naturel
La fontaine dans son cadre naturel

La fontaine dans son cadre naturel

Rare est aussi l'inscription sur le fronton, écrite en latin, "sit nomen domini benedictum". Je ne l'avais jamais vu sur une fontaine. 

Cela signifie vous le savez tous "Béni soit le nom du Seigneur" ou "que le nom du seigneur soit béni pour l'éternité" selon les sources. 

La date et l'inscription sur le fronton

La date et l'inscription sur le fronton

Les mascarons...

Une fontaine provençale au bord de la route...
Une fontaine provençale au bord de la route...

On voit aussi grâce à la présence des tufs, que l'eau a coulé pendant un certain temps, le calcaire présent dans  l'eau s'est bien déposé en-dessous des sorties d'eau. Aujourd'hui la source doit être captée pour alimenter la maison.

 

Les tufs calcaires

Les tufs calcaires

A noter aussi la présence de deux bassins à proximité, dont un de l'autre côté de la route, ce qui laisse entrevoir une période où l'eau était conservée précieusement pour les besoins des habitants, et sans doute la route départementale actuelle un simple chemin de terre qui traversait la propriété... 

Les deux bassins à proximité
Les deux bassins à proximité

Les deux bassins à proximité

Voilà j'espère que ce bref arrêt en bord de route, au milieu des vignes vous a plu. Certaines merveilles sont sous nos yeux et nous ne les voyons pas forcément surtout quand on est en voiture...

 

Bon week-end à tous, comme je vous l'ai déjà dit, j'arrête mes publications du samedi jusqu'en septembre.

Je vous retrouve donc dès lundi, mais surprise...nous ne serons plus en Provence !

Partager cet article

Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 05:19
La célèbre fontaine de Mirabeau

La célèbre fontaine de Mirabeau

Nous allons aujourd'hui, terminer la visite de Mirabeau dans le Luberon.

Le village est devenu célèbre dans la région depuis que Claude Berri y a tourné en 1985, "Jean de Florette" et "Manon des Sources", deux films adaptés des romans de Marcel Pagnol.

 

 

Un des principaux lieux de tournage est bien sûr la place de la fontaine. 

Evidemment, la fontaine est depuis devenue célèbre, avec son bassin circulaire, sa colonne cylindrique qui semble grimper jusqu'au cœur du platane et ses mascarons cracheurs. 

L'eau étant très calcaire, celui-ci se dépose et recouvre les sorties d'eau et les tritons d'une couche de tufs, des tufs qui, pour la petite histoire, avaient été enlevés lors du tournage et remis en place ensuite.

Les mascarons cracheurs
Les mascarons cracheurs
Les mascarons cracheurs

Les mascarons cracheurs

Une statue en bronze a été installée-là en hommage au film et en souvenir du tournage. Elle représente Manon assise au bord du bassin, vide dans le film car l'eau n'y coule plus. La statue est l'oeuvre d'un artiste de Cucuron, Jean-Jacques Mancardi. Elle a été inaugurée en 2018. 

Manon des Sources...
Manon des Sources...
Manon des Sources...
Manon des Sources...

Manon des Sources...

La fontaine au début du XXe siècle (photo wikipedia)

La fontaine au début du XXe siècle (photo wikipedia)

Pas très loin de la fontaine, se trouve sur le trottoir, un vestige ancien qui date du temps où, sur la commune, se trouvait un bac pour traverser la Durance. Il s'agit d'un cabestan. 

C'est un treuil qui aidait les bateaux à passer d'une rive à l'autre quelle que soit la force du courant. Un câble était entouré autour de l'axe vertical et tractait les embarcations. 

A cet endroit de la Durance, appelé Pont de Mirabeau (et oui il n'y en a pas un qu'à Paris ) où depuis le XVe siècle les hommes ont tenté à plusieurs reprises de construire un pont, régulièrement emporté par les crues de la rivière, il y a maintenant un pont solide qu'un jour je vous montrerai peut-être. 

Le cabestan

Le cabestan

Enfin je ne peux terminer cet article sans vous montrer la superbe noria, très bien conservée, qui se trouve en contrebas du village.

Elle permettait de tirer l'eau d'un puits grâce à des animaux de traits afin d'irriguer les terres alentour.

J'ai déjà vu des norias, mais jamais avec à côté, cette sorte de "moulin" à vent (?) qui apparemment servait lui-aussi à extraire l'eau d'un second puits.

Je n'ai rien trouvé expliquant comment ce "moulin" fonctionnait. Si vous le savez, n'hésitez pas à me le dire dans votre commentaire. 

En attendant, je vous laisse admirer l'ingéniosité des hommes pour concevoir ces deux systèmes hydrauliques différents et astucieux. 

 

La noria et le mystérieux puits
La noria et le mystérieux puits
La noria et le mystérieux puits
La noria et le mystérieux puits
La noria et le mystérieux puits
La noria et le mystérieux puits
La noria et le mystérieux puits

La noria et le mystérieux puits

Voilà, notre balade est terminée pour aujourd'hui. J'espère qu'elle vous a plu !

Lorsque j'y retournerai, l'église sera peut-être ouverte et je pourrai alors vous montrer d'autres détails de ce charmant village et obtenir des renseignements supplémentaires. 

 

Vous voyez comme il fait bon vivre à Mirabeau !

Vous voyez comme il fait bon vivre à Mirabeau !

Partager cet article

Repost0
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 05:22
Un des lavoirs du village datant de 1908

Un des lavoirs du village datant de 1908

Terminons aujourd'hui notre balade à Grambois, ce petit village du Luberon si charmant  qui a su garder son caractère authentique d'autrefois. 

Comme je vous l'ai dit, c'est pour moi un village qui fleure bon ma Provence et pas n'importe laquelle...celle de mon enfance ! 

 

Nous allons aujourd'hui faire le tour des lavoirs et fontaines. 

Une ancienne fontaine dans les ruelles...

Une ancienne fontaine dans les ruelles...

Tout d'abord la fontaine la plus importante pour les habitants du village est celle située sur la place de l'église.

Vous en avez eu un bref aperçu dans mon dernier article ! 

 

Elle a été inaugurée en 1879 donc comme vous le voyez elle est récente. 

Avant qu'elle amène l'eau au cœur du village, les habitants devaient se rendre à l'extérieur et marcher vers la source de Fontvérane où non seulement ils allaient chercher l'eau, mais où ils lavaient également leur linge. Le chemin qui y mène vient d'être réaménagé et si je retourne au village je ne manquerai pas de vous y emmener...

Différents points de vue sur la fontaine de la place de l'église et de la mairie
Différents points de vue sur la fontaine de la place de l'église et de la mairie

Différents points de vue sur la fontaine de la place de l'église et de la mairie

Cette fontaine est devenue célèbre quand, en 1989 (déjà !!), Yves Robert y tourne quelques scènes de "La Gloire de mon père" entre autre, la partie de boules et le retour de la chasse aux bartavelles.

Vous pouvez voir des images du film sur le site de la mairie de Grambois ICI. Je vous en mets deux ci-dessous...

Vous ne vous étonnerez donc pas que cette fontaine soit à présent baptisée, "la Fontaine de Bartavelles".

Images extraites du film"la gloire de mon père" empruntées sur le site de la mairie de Grambois
Images extraites du film"la gloire de mon père" empruntées sur le site de la mairie de Grambois

Images extraites du film"la gloire de mon père" empruntées sur le site de la mairie de Grambois

Quand on descend en contrebas du village, on découvre un lavoir aménagé au pied du rocher, datant de 1908. C'est celui que je vous montre en tout début d'article. Ses abords sont très ombragés ! 

Le lavoir sous le rocher Le lavoir sous le rocher
Le lavoir sous le rocher
Le lavoir sous le rocher Le lavoir sous le rocher

Le lavoir sous le rocher

Plus près du village et de la place centrale, se trouve la fontaine des trois canons. Elle date du XVIIIe siècle. Je vous la montre dans son environnement au bord de la petite route et sur la placette qui porte son nom. 

Fontaine des 3 canons
Fontaine des 3 canonsFontaine des 3 canons
Fontaine des 3 canonsFontaine des 3 canons

Fontaine des 3 canons

Un petit lavoir est accolé à la fontaine. 

Le lavoir des trois canons
Le lavoir des trois canonsLe lavoir des trois canons

Le lavoir des trois canons

Ainsi se termine la découverte de Grambois. La semaine prochaine, nous allons rester encore un peu en Provence, enfin comme d'habitude...si vous le voulez bien !

A bientôt !

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
29 mai 2019 3 29 /05 /mai /2019 05:23
Le bassin de l'étang....

Le bassin de l'étang....

Aujourd'hui comme promis, nous allons faire le tour des points d'eau de Cucuron. Je ne les ai pas tous vus tant ils sont nombreux, et comme je vous l'ai déjà dit, j'ai redécouvert le village au hasard de ma balade dans les ruelles.

 

Dès l'arrivée, un parking se trouvant juste à côté, les touristes peuvent admirer le bassin de l'étang. C'est le point d'eau incontournable de Cucuron qui attire de nombreux touristes et nous invite à nous installer sur ses berges. 

C'était une réserve d'eau qui servait à approvisionner les moulins à farine en cas de pénurie. Toute l'année, l'eau des sources descendant du massif du Luberon, était stockée dans cette sorte de lac. Les archives montrent qu'il était déjà présent en 1403. La commune en fait l'acquisition en 1515. Ses berges sont alors aménagées.

Malgré la disparition des moulins durant le XIXe siècle, le lac est conservé et utilisé comme lieu d'agrément. Des platanes sont plantés en 1813.

Le site est classé depuis 1954. 

Le bassin de l'étang de Cucuron
Le bassin de l'étang de Cucuron
Le bassin de l'étang de Cucuron
Le bassin de l'étang de Cucuron
Le bassin de l'étang de Cucuron

Le bassin de l'étang de Cucuron

Les fontaines sont dispersées dans le village. Il faut dire que les habitants étaient privilégiés en matière d'eau car le Luberon n'est pas loin. Je n'en ai photographié que trois mais il en existe d'autres et cela me donnera l'occasion d'y retourner un jour ! 

 

La première fontaine est classée MH depuis 1949. Elle est située sur la place devant la tour de l'horloge. 

La fontaine située à côté de la tour de l'horloge
La fontaine située à côté de la tour de l'horloge

La fontaine située à côté de la tour de l'horloge

Fontaine vue en montant à la tour de Sus Pous
Fontaine vue en montant à la tour de Sus Pous

Fontaine vue en montant à la tour de Sus Pous

Fontaine sur le boulevard du nord
Fontaine sur le boulevard du nord

Fontaine sur le boulevard du nord

En me baladant, j'ai découvert quatre lavoirs et oublié de photographier celui qui est à côté de l'étang ! Un acte manqué je pense, car cela m'obligera à y retourner et ainsi je pourrai chercher le sixième lavoir qui est situé en dehors du village.

Vous remarquerez au passage sur mes photos que tous les lavoirs ont encore leur barre d'égouttage en bois.

 

Le premier lavoir se trouve sur une placette qui répond au joli nom chantant de place de la Cabreyrade. 

 

La place de la Cabreyrade et son lavoirLa place de la Cabreyrade et son lavoir
La place de la Cabreyrade et son lavoirLa place de la Cabreyrade et son lavoir
La place de la Cabreyrade et son lavoirLa place de la Cabreyrade et son lavoir
La place de la Cabreyrade et son lavoirLa place de la Cabreyrade et son lavoir

La place de la Cabreyrade et son lavoir

Un second lavoir est intégré dans les remparts, tout près de la porte de Ginous, rue du moulin à huile. 

Petit lavoir rue du moulin à huile, près de la porte de GinousPetit lavoir rue du moulin à huile, près de la porte de Ginous
Petit lavoir rue du moulin à huile, près de la porte de GinousPetit lavoir rue du moulin à huile, près de la porte de Ginous

Petit lavoir rue du moulin à huile, près de la porte de Ginous

Le troisième, j'ai eu du mal à le retrouver car il est dans une toute petite ruelle : c'est le lavoir Valat. Difficile de le prendre en photo avec un véhicule garé devant mais le week-end c'est normal aussi que les gens stationnent devant chez eux... 

 

Le lavoir Valat
Le lavoir Valat
Le lavoir Valat
Le lavoir Valat

Le lavoir Valat

Enfin, boulevard du nord, j'ai découvert un quatrième lavoir situé sous une voûte intégrée aux remparts.

La fontaine que je vous ai montré sur le même boulevard est juste à-côté. Lui-aussi était masqué par un véhicule donc pas de recul possible pour prendre cette photo. 

Le lavoir boulevard du nord

Le lavoir boulevard du nord

Voilà notre balade est terminée pour aujourd'hui.

Très bientôt, nous terminerons la visite du village, en pénétrant dans l'église enfin, comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 05:13
La fontaine de la place des Héros et martyrs

La fontaine de la place des Héros et martyrs

Après avoir découvert en début de semaine, le lavoir communal et la fontaine Bono Font de Lambesc, nous allons faire une petite balade dans les rues, pour découvrir quelques-unes des fontaines du village. 

 

La fontaine de la place des Héros et Martyrs (ancienne place Carnot où se trouvait la poste à l'époque) a été construite en 1646. Elle est surmontée d'un obélisque bâti sur un piédestal de forme cubique. Tout en haut se trouve une sphère.

Elle est typique du XVIIe siècle et du goût de l'époque, pour le baroque. 

L'eau jaillit par la bouche de quatre mascarons identiques, dans un grand bassin de pierre.

Sur une des faces du piédestal sont gravées les armoiries des ducs de Guise, princes de Lambesc.

La fontaine est située sur une grande place piétonne sauf en bordure, qui a été rénovée récemment. Aux alentours de belles maisons surplombent la place et la fontaine. 

La fontaine sur la place des Héros et martyrsLa fontaine sur la place des Héros et martyrs
La fontaine sur la place des Héros et martyrs
La fontaine sur la place des Héros et martyrsLa fontaine sur la place des Héros et martyrs

La fontaine sur la place des Héros et martyrs

La Fontaine di Mourgo (Fontaine des nonnes) / "Font di Mourgo" en provençal, est aussi une fontaine célèbre dans le village. En plus elle a une histoire. Elle a été déplacée et se trouvait auparavant à l'entrée du village (avenue Gambetta), côté route de Salon-de-Provence, sur la route de la transhumance.

C'était donc une fontaine-abreuvoir qui servait à désaltérer les troupeaux de passage.

C'est à cet endroit que je la voyais quand nous partions en vacances et que nous empruntions la route des Alpes. Son nom vient du fait qu'elle se trouvait près du couvent Sainte-Thérèse. Elle a été démolie pour agrandir la route, comme beaucoup d'éléments de notre petit patrimoine local.

Depuis 1977, elle a été installée place du Ve corps, tout près du lavoir communal. A la belle saison, des bancs invitent les promeneurs à profiter de l'ombre des tilleuls.

Elle est constituée de deux bassins superposés. Je l'ai déjà vu en eau, ce qui n'était pas le cas le jour où j'ai pris mes photos. 

La Fontaine di Mourgo (des nonnes) / Place du Ve corps
La Fontaine di Mourgo (des nonnes) / Place du Ve corps

La Fontaine di Mourgo (des nonnes) / Place du Ve corps

La Fontaine de la Grand-Rue est ma préférée...

Elle est constituée par deux fontaines dos à dos, réunies entre elles par un bassin. Située près du Jacquemard, devant le bar, elle rend agréable l'installation en terrasse. 

C'est la réplique exacte de la mythique Fontaine aux Méduses qui était située cours Belsunce à Marseille.

Elle aurait été tout d'abord implantée juste en face du Jacquemard puis démantelée, pour laisser sa place à l'arbre de la Liberté, planté au moment de la Révolution. On l'aurait ensuite reconstruite en 1837, à son emplacement actuel, c'est-à-dire de l'autre côté de la rue !  

Chaque fontaine est constituée d'un pilier qui se termine par un vase Médicis. Il y est fait mention de la date. Une petite auge permet de recueillir l'eau qui se déverse par deux goulots ornés de rosaces.

Le bassin central est alimenté par une arrivée d'eau à l'arrière des piliers. 

Vous remarquerez sur mes photos que la rue est en travaux.

La fontaine double de la Grand-Rue (la rue est en travaux en ce début d'année)
La fontaine double de la Grand-Rue (la rue est en travaux en ce début d'année)La fontaine double de la Grand-Rue (la rue est en travaux en ce début d'année)

La fontaine double de la Grand-Rue (la rue est en travaux en ce début d'année)

Voici une vue du bassin qui se trouve entre les deux fontaines. Sur la première on voit l'arrivée d'eau à l'arrière du pilier : elle est recouverte de mousse, ainsi que le reflet dans l'eau du Jacquemard. 

Les reflets dans le bassin de la fontaine double
Les reflets dans le bassin de la fontaine double
Les reflets dans le bassin de la fontaine double
Les reflets dans le bassin de la fontaine double

Les reflets dans le bassin de la fontaine double

D'autres petites fontaines se rencontrent ici ou là au fil de la balade dans les rues du village. Je vous montrerai plus tard celles qui sont dans les ruelles fleuries, quand j'y retournerai avant l'été. 

 

Dans l'ordre d'apparition ci-dessous : 

- la fontaine située près de la poste, à l'angle de la route de Caire-Val,

- une des deux fontaines situées sous la place du Castellas (j'ai raté la photo de la seconde !),

- et la fontaine devant le square Fauchier-Clément. 

Comme vous le voyez, elles sont toutes les trois dans un style différent. 

Trois fontaines de Lambesc
Trois fontaines de Lambesc
Trois fontaines de Lambesc

Trois fontaines de Lambesc

La fontaine (1873) située devant la chapelle des pénitents est joliment fleurie en saison. 

Fontaine située devant la chapelle des Pénitents
Fontaine située devant la chapelle des Pénitents
Fontaine située devant la chapelle des Pénitents

Fontaine située devant la chapelle des Pénitents

Une autre fontaine, très proche au niveau du style est située un peu plus loin, sur le même boulevard national et date de la même époque. 

La fontaine du boulevard national
La fontaine du boulevard national
La fontaine du boulevard national

La fontaine du boulevard national

Enfin, je ne peux terminer cet article sans vous parler de la fontaine située devant le square du Saurin qui a été frappée par la foudre dans la nuit du 6 au 7 octobre 2018. Vous pouvez voir le lien sur le site Facebook de la météo du 13, montrant les dégâts ICI

Elle alimentait un lavoir aujourd'hui disparu. 

La fontaine détruite en partie par la foudre en octobre 2018 / Square du Saurin à Lambesc
La fontaine détruite en partie par la foudre en octobre 2018 / Square du Saurin à Lambesc
La fontaine détruite en partie par la foudre en octobre 2018 / Square du Saurin à Lambesc
La fontaine détruite en partie par la foudre en octobre 2018 / Square du Saurin à Lambesc

La fontaine détruite en partie par la foudre en octobre 2018 / Square du Saurin à Lambesc

Voilà cet article sur les fontaines de Lambesc est terminé pour aujourd'hui. Il y a encore des fontaines et bassins que je ne vous ai pas montrés...

En attendant que nous revenions en Provence, pour changer un peu, nous allons faire de petites balades en Haute-Loire, où j'ai passé quelques jours de vacances dernièrement, enfin, comme d'habitude...si vous le voulez bien ! 

Partager cet article

Repost0
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 05:11
Le lavoir du village datant du XVIIIe siècle

Le lavoir du village datant du XVIIIe siècle

Revenons un peu dans le village de Lambesc, pour voir de plus près le lavoir du village.

Le lavoir, tel que nous pouvons le voir aujourd'hui, a été construit en 1759 à l'extérieur des remparts. Il possède quatre bassins alimentés par les eaux de la Bonne Fontaine que je vous montre en fin d'article.

 

Le lavoir est entièrement construit en pierre de Lambesc, tant les murs que la voûte, et possède un toit de lauses, ce qui est exceptionnel dans la région.

 

Par contre, les quatre doubles bassins sont en pierre de Lamanon. Chaque bassin a encore sa planche d'égouttage, une simple planche montée sur chant, et tenue par un dispositif en fer. 

Sous la voûte du lavoir...
Sous la voûte du lavoir...
Sous la voûte du lavoir...
Sous la voûte du lavoir...

Sous la voûte du lavoir...

Le lavoir mesure 17 mètres 50 ce qui ne se voit pas sur les photos. Il est ouvert par quatre arcades en plein cintre et ses piliers sont renforcés par des contreforts. Il faut dire que c'est un édifice massif et construit pour durer.  Rien d'étonnant qu'il soit toujours debout et qu'il ait même résisté au séisme de 1909. 

Il a été bâti à l'emplacement d'un ancien lavoir datant de 1571.  

Il a été classé Monument historique depuis le 28 décembre 1984.

Il est classé Monument Historique
Il est classé Monument HistoriqueIl est classé Monument Historique
Il est classé Monument Historique

Il est classé Monument Historique

Le lavoir est alimenté par la Bonne Fontaine que les anciens du village appellent la Fontaine Bono Font. 

C'est la plus ancienne fontaine de la ville, édifiée au XVe siècle, certains disent même en 1500 exactement.

 

Elle est toute simple mais je lui trouve un certain charme et beaucoup d'originalité. De chaque côté, deux volutes en pierre sculptée, l'agrémentent et, aux beaux jours, elle est encadrée par la végétation. 

La Fontaine Bono Font

La Fontaine Bono Font

Elle servait à l'origine pour faire boire les bêtes. C'était donc une fontaine-abreuvoir. Le village était riche en troupeaux de moutons et de chèvres. A côté, se trouvait un abreuvoir plus grand qui a disparu. 

Comme il est fait mention sur la plaque apposée au-dessus des quatre canons...

Les quatre canons
Les quatre canons

Les quatre canons

Le lavoir et la fontaine Bono Font / Balade dans le village de Lambesc

...elle a été détruite par un violent orage le 21 septembre 1813. Les habitants décident alors de la reconstruire lors du passage dans la cité de la duchesse d'Orléans, Marie-Adélaïde de Bourbon.

Ils la déplacent et la rapprochent du lavoir pour libérer un passage pour élargir la route.

 

Pour la petite histoire, la fontaine sera dédiée à Louis XVIII, pour marquer le retour des Bourbons mais, comme entre-temps c'est Napoléon qui revient au pouvoir, la plaque de marbre ne sera posée qu'en...1972, lorsque l’inscription en question a été retrouvée !

 

Chinou, que certains d'entre vous connaissent bien, de passage dans le village en 2016, en a fait une magnifique aquarelle. Impossible pour moi d'égaler son savoir-faire, d'ailleurs je n'ai pas essayé...pour l'instant !   

 

A bientôt pour d'autres balades, enfin, comme d'habitude, si vous le voulez bien...

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -