Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 06:18
Truffes au chocolat blanc

Truffes au chocolat blanc

Je ne sais pas pourquoi j'étais persuadée que je vous avais déjà mis cette recette sur le blog.

Je ne sais plus du tout où j'ai pris la recette car ces truffes n'ont rien de provençal mais j'en fais quelques-unes chaque année pour ceux qui n'aiment pas le chocolat noir...

 

Ingrédients pour une trentaine de truffes

500 g de chocolat blanc

15 cl de crème fraîche épaisse

200 g de noix de coco râpée

1 bâton de vanille (ou de la vanille liquide ou en poudre)

 

Comment faire  ?

 

- Dans un saladier, couper le chocolat en morceaux plus petits que les carreaux.

- Dans une casserole, faire bouillir la crème avec le bâton de vanille fendu en deux dans le sens de la longueur ou l'extrait de vanille (c'est plus rapide). 

- Au bout de quelques minutes, verser la préparation bien chaude sur le chocolat, et remuer fortement sans vous arrêter jusqu'à ce que le chocolat soit bien fondu.

Voilà ce que l'on obtient...

 

Le chocolat est bien fondu...

Le chocolat est bien fondu...

- Ajouter alors la moitié de la noix de coco râpée (le reste servira à rouler les truffes) et bien mélanger... 

- Mettre alors la préparation au réfrigérateur jusqu'à ce qu'elle durcisse. 

La préparation est prête à mettre au fraisLa préparation est prête à mettre au frais

La préparation est prête à mettre au frais

- Prélever ensuite avec une petite cuillère à café de petites boules que vous roulerez dans le reste de noix de coco râpée. 

Désolée, j'en avais plein les mains et, à ce stade, je n'ai pas fait de photos ! 

- Remettre ensuite vos truffes au frais et ne les sortir qu'au moment de déguster.

Et voilà le résultat !

Et voilà le résultat !

Les truffes peuvent se préparer à l'avance...mais ce n'est pas une raison pour ouvrir la boîte tous les jours, pour les regarder ou alors faites-le avec les yeux, sinon, il n'y en aura plus pour noël et vous ne pourrez pas les mettre au milieu des treize desserts comme ci-dessous à côté des fruits déguisés...

Une vue partielle des treize desserts de noël

Une vue partielle des treize desserts de noël

Et bien sûr, en plus de ces truffes au chocolat blanc, je fais aussi pour les gourmands, des truffes au chocolat noir, bien noir, trèssss noir. Ce sont celles que je préfère, car je n'aime pas ce qui est trop sucré et je ne suis pas la seule !

Voici ma recette toute simple, ci-dessous...

 

Partager cet article

Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 08:39
Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)

Ingrédients

 

500 g de gingembre frais épluché

500 g eau

500 g de sucre

 

Préparation de la recette


1 - Peler les racines de gingembre aussi mince que possible.

 

Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)
Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)

2 - Couper-les en dés ou en bâtonnets puis les faire tremper dans de l'eau froide, pendant 1 heure.

Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)
Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)

3 - Égoutter le gingembre et le recouvrir d'eau froide. Porter le tout à ébullition. Faire bouillir pendant 5 minutes.

4 - Égoutter et répéter ce procédé 2 à 4 fois pour obtenir un gingembre plus doux.

Je l'ai fait trois fois pour tester. Le gingembre chauffe un peu mais n'est pas trop fort en bouche.

Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)

5 - Dans une casserole, mettre le sucre et l'eau et laisser bouillir pendant 5 minutes ce sirop.

 

6 - Ajouter le gingembre et le cuire à feu très doux pendant 10 minutes. Laisser macérer 12 heures à 24 heures dans un saladier en verre (ou en terre).

6 -Égoutter le gingembre et remettre le sirop dans une casserole. Le faire bouillir pendant 5 minutes, puis ajouter le gingembre et cuire encore 10 minutes.

 

7 -Recommencer encore le lendemain.

 

8 - Au bout de 3 jours (donc de 3 fois), les racines sont devenues tendres et translucides.

Si ce n’est pas le cas, recommencez encore une fois.

 

Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)
Gingembre confit PAS à PAS (Premier essai)

9 - Bien égoutter les morceaux de gingembre et récupérer le sirop restant pour parfumer le thé, des salades de fruit ou des gâteaux. A noter ce sirop est de couleur claire et a tendance à cristalliser, rien d'anormal !


10 - Enfin mettre à sécher les morceaux de gingembre une nuit en les étalant sur un plateau puis les ranger en bocaux.

 

Vous pouvez les rouler dans du sucre cristallisé avant de les ranger ou les laisser tel quel. Ils sont de toute façon entourés de sucre qui en séchant devient blanc.

 

 

Remarque :

Conseil vu sur le net (à tester) : Si vous voulez que votre gingembre garde une belle couleur jaune, vous pouvez introduire dans le sirop une cuillère à café (ou plus) de curcuma !

Dans le cas contraire, il est normal qu'il prenne en cuisant une belle couleur brun clair.

 

En tous les cas, c'est très bon !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 17:45
Gelée de coing (recette traditionnelle)
Gelée de coing (recette traditionnelle)Gelée de coing (recette traditionnelle)
Gelée de coing (recette traditionnelle)

 

Je la réalise en même temps que la Pâte de coings.

 

Le jus de cuisson des coings a été précieusement conservé !! Vous avez bien fait !

 

- Passer-le à travers un tamis fin (nos grand-mères utilisaient un torchon en lin réservé à cet usage ce qui donnait une gelée exempte du moindre débris).

 

- Peser -le.

 

- Verser-le dans un faitout ou une casserole à confiture.

 

- Ajouter son poids exact en sucre (il ne faut pas frauder car la gelée ne prendrait pas...).

 

- Presser un citron et récolter le jus que vous rajouterez à la préparation.

 

- Quand le sucre est totalement fondu, placer la casserole sur le feu.

 

- Laisser prendre l'ébullition et cuire à gros bouillon pendant 10 minutes.

 

- Vérifier la bonne prise de votre gelée en laissant couler une goutte sur une assiette très froide (placée au réfrigérateur ou au congélateur selon quand vous y pensez).

 

- Si la goutte s'étale, pousuivez la cuisson (cela dépend des années et de la quantité de pectine des fruits).

 

- Lorsque vous êtes satisfaits, mettre en pots et bien les fermer sans les retourner.

 

NE DEPLACER PAS LES POTS tant qu'ils ne sont pas TOTALEMENT refroidis. C'est indispensable pour laisser prendre la gelée...

 

C'est un régal pour le petit déjeuner ou le goûter, sur une simple tartine de pain grillé ou non, ou pour les gourmands, des crèpes ou des pancakes...

 

Maman Blanche (ma grand-mère d'adoption) s'en servait en l'étalant sur une simple tarte aux pommes, ce qui faisait un glaçage maison délicieux. Pour cela, elle la chauffait légèrement au bain-marie pour la ramollir un peu (nous on a un micro onde !) et l'étalait avec un pinceau sur la tarte encore chaude. En refroidissant la tarte prenait un brillant particulier. Et tout la tablée se régalait.

 

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 17:21
Pâte de coing prête à déguster...

Pâte de coing prête à déguster...

 

Il faut savoir profiter du mauvais temps (pluie continue depuis dimanche) pour prendre le temps de cuisiner et de refaire ces recettes traditionnelles de grand-mère.

Un petit hommage (du 11 novembre) à celles qui  ont su, avec peu d'ingrédients parfois, nous procurer plaisir et douceur de vivre malgré toutes les difficultés (ou malheurs) rencontrées dans leur vie ...

 

Ingrédients

 

3 kg de coings

3 kg de sucre cristallisé (vous n'utiliserez pas tout mais vous l'utiliserez pour la gelée)

2 citrons (en jus)

de l'eau

 

La recette

 

- Essuyer les coings avec un torchon propre pour enlever le duvet.

 

- Les laver  dans de l'eau fraîche et bien les égoutter.

 

- Les découper en quartier SANS LES ÉPLUCHER puis ensuite, découper chaque quartier en deux ou trois, en conservant la partie centrale (le trognon) et les pépins (qui contiennent la pectine).

 

Variante gain de temps : Placer les trognons et les pépins dans une mousseline, une boule à riz, un tissu très fin bien fermé par une ficelle alimentaire (ou autre).

 

- Placer les morceaux de coings (+ les trognons et les pépins) dans une grande casserole, ajouter le jus d'un citron et les recouvrir d'eau.

 

- Faire cuire une vingtaine de minutes jusqu'à ce que les morceaux soient facilement transpercés par une aiguille ou la pointe d'un couteau.

 

- Bien égoutter les morceaux mais CONSERVER LE JUS DE CUISSON pour en faire de la gelée de coings (voir ICI).

 

Bien égoutter les morceaux...

Bien égoutter les morceaux...

 

- Passer les morceaux au moulin à légumes grille moyenne (avec la fine, rien ne passe !).

 

Variante gain de temps : Si vous avez placé vos trognons et pépins dans une mousseline, il suffit de la retirer puis de passer la chair des coings au mixer. Héhé le modernisme a du bon. Quel gain de temps et de vaisselle !

 

- Peser ensuite la pulpe obtenue.

 

- Ajouter le même poids de sucre et un jus de citron. Ne trichez pas !

 

Pâte de coing (recette traditionnelle)

 

- Faire cuire à feu doux en remuant constamment avec une spatule à long manche. Il faut bien compter 30 minutes.

 

- Lorsque la pâte de coing commence à éclabousser tout autour (voilà pourquoi il faut la tourner de loin avec une spatule à long manche !) en faisant un bruit caractéristique (bloup... bloup...), baisser encore le feu et remuer sans cesse pour qu'elle n'attache pas et ne (vous) brûle pas.

 

 

La pâte commence à se détacher du bord...

La pâte commence à se détacher du bord...

 

- Cinq à dix minutes plus tard, elle va commencer à se détacher des bords en émettant un chuintement caractéristique. C'est le moment d'arrêter la cuisson.

 

- Verser immédiatement dans des moules (en alu, en verre ou autre).

 

- Lisser la surface et laisser refroidir.

 

La pâte est prête !

La pâte est prête !

 

- Il faudra encore patienter quelques jours jusqu'à ce que la pâte de coing se rétracte au niveau des bords. Démouler-la. Puis retourner-la pour faire sécher l'autre face.

 

- Pour la découper, utiliser un couteau légèrement huilé : cela vous permettra de couper des morceaux aux côtés bien lisses.

 

 

Une fois découpée on peut la laisser sécher telle quelle...

Une fois découpée on peut la laisser sécher telle quelle...

 

 - Si vous le désirez, vous pouvez rouler chacun de ces morceaux dans du sucre avant de les stocker dans une boîte en fer à l'abri de l'humidité et du chauffage, chaque étage bien séparé par du papier sulfurisé.

 

 

Et voilà le résultat !
Et voilà le résultat !

Et voilà le résultat !


Remarque : Pour accélérer le séchage vous pouvez la faire sécher au four.

 

Variante : Vous pouvez aromatiser la pâte de coing avec un parfum de votre choix (vanille, citron, gingembre...) mais telle quelle, elle est délicieuse c'est ce que j'ai choisi de faire cette année et... je retrouve le goût de mon enfance !

 

 

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 08:50
Truffes au chocolat

La version la plus simple et la plus rapide pour faire ses propres truffes au chocolat est la suivante...

 

Ingrédients :

 

400 g de chocolat noir amer

130 g de beurre

1 c à s de sucre glace (facultatif)

du cacao amer (type Van Houten)

 

Remarque :

Il faut choisir du chocolat en tablette corsé en goût : soit des tablettes classiques à + de 70% de cacao soit du chocolat à fondre corsé.

La recette

 

- sortir le beurre du frigo et le faire ramollir dans une soucoupe (sur un chauffage, au micro-onde...). Il ne doit pas fondre mais doit pouvoir être tourné en crème.

 

Quand le beurre est prêt !

 

- Faire fondre au bain-marie (méthode grand-mère) ou au micro-ondes (méthode moderne) le chocolat coupé en petits carrés sans rajouter ni eau, ni lait, ni crème !

 

- quand le chocolat est bien fondu et ressemble à une crème, ajoutez hors du feu le beurre, et le sucre (facultatif).

 

- Mettre le mélange au frais (mais pas au réfrigérateur)... et attendre !

Truffes au chocolat

Le lendemain...

 

- préparer dans une assiette creuse votre cacao amer bien tamisé.

 

- avec une petite cuillère à café, prélever un peu de préparation au chocolat, rouler la boule obtenue dans le cacao amer et la déposer ensuite sur une assiette ou pour les puristes sur un tamis (pour ôter le surplus de cacao...).

Truffes au chocolat
Truffes au chocolat

Voilà !

 

Vous pouvez présenter vos truffes en caissettes individuelles après avoir secoué le cacao en excès ou bien, les ranger dans une petite coupelle.

 

Il ne vous reste plus qu'à laisser votre gourmandise vous guider...

Truffes au chocolat
Truffes au chocolat

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 18:19

A préparer quelques jours avant noël

 

Ingrédients :

 

300 g de farine

3 jaunes d'oeufs

125 g d'amandes en poudre

200 g de beurre environ

70 g de sucre en poudre

4 sachets de sucre vanillé

1 càc d'extrait naturel de vanille

 

La recette

 

- commencer par casser les oeufs et par séparer les blancs des jaunes. Réserver les blancs pour une autre recette (des macarons ou des meringues par exemple).

Croissants à la vanille

Dans un saladier...

 

- mettre la farine, le sucre, l'extrait de vanille et les jaunes d’œufs. Bien mélanger.

 

- ajouter la poudre d'amande et le beurre coupé en tous petits morceaux.

 

- Bien mélanger la pâte rapidement pour en faire une boule. Si elle est trop collante on peut rajouter un peu de farine fluide.

 

- Placer la pâte au réfrigérateur dans un saladier (version courte).

 

L'idéal est de rouler la pâte en gros boudins (version longue), de les entourer séparément dans du film étirable et de les placer au réfrigérateur pour environ 3 heures... ou la veille pour le lendemain !

Croissants à la vanille

- Sortir les "saucisses" du réfrigérateur.

 

- Les découper en petits tronçons.

Croissants à la vanille

- Rouler légèrement chaque tronçon sur la table farinée et le modeler en croissant.

 

- Placer les croissants au fur et à mesure sur une plaque beurrée ou recouverte de papier sulfurisé (ou d'un tapis en silicone).

 

Croissants à la vanille
Croissants à la vanille

- Cuire ensuite dans le four préchauffé à 180 ° pendant une dizaine de minutes. Les croissants ne doivent pas être trop cuits.

 

- Dès la sortie du four, rouler délicatement les croissants encore chauds dans une assiette contenant du sucre vanillé...attention ! ils se brisent facilement.

 

et ... les laisser refroidir complètement dans une assiette plate !

Croissants à la vanille Croissants à la vanille
Croissants à la vanille

Se conserve très bien 15 jours ou plus pour les courageux !

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 16:22
Dattes fourrées à la pâte d'amande

Cette friandise est un classique en Provence pour noël. Elle fait partie de ce qu'on appelle les fruits déguisés : ce sont des fruits secs tout simplement fourrés de pâte d'amande !

Vous pouvez soit les acheter "tout fait" présentés en plateau dans la plupart des pâtisseries, ou même en grandes ou moyennes surfaces...ou les réaliser vous-même car c'est un jeu d'enfant.

 

Ingrédients :

- de belles dattes sèches (peu ou pas collantes à l'extérieur). La variété "Deglet Nour" convient très bien si vous en trouvez.

- du sucre glace.

- de la pâte d'amande achetée toute prête ou réalisée à la maison.

 

Matériel utile :

un couteau pointu, un bol et une assiette.

 

Extraire le noyau allongé en fendant chaque datte avec un couteau pointu.

Dattes fourrées à la pâte d'amande

Remplir l'espace ainsi dégagé avec une petite portion de pâte d'amande. Pour nous cette année, c'est pâte d'amande du commerce hélas colorée ... mais je n'ai pas assez de temps entre le premier jour des vacances et le 25 décembre pour tout faire à la maison.

 

Rouler ensuite les dattes ainsi parées dans le sucre glace ou les plonger directement dans un bol contenant le sucre !

 

Dattes fourrées à la pâte d'amande

Enlever l'excédent avant de les disposer sur une jolie assiette.

Dattes fourrées à la pâte d'amande

On peut ainsi fourrer des abricots secs, des pruneaux ou des figues... Mais chez nous ce sont les dattes fourrées que l'on préfère !

 

C'est une recette très facile, que je réalisais avec mes enfants qui étaient très fiers de participer ainsi aux préparatifs de noël. En attendant que les petits-enfants grandissent un peu...je les fais moi-même !

 

Ne pas les préparer trop tôt avant noël car la pâte d'amande (surtout celle faite maison) se dessèche très vite. L'idéal est de recouvrir l'assiette d'un film étirable et de la conserver dans un endroit frais mais pas au frigo.

 

Ces fruits déguisés font partie des treize desserts traditionnels de noël en Provence.

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 16:45
Oranges confites PAS à PAS...

C'est la saison de fabriquer ces délicieuses oranges confites. Elles vous serviront pour décorer un gâteau au chocolat, une couronne des rois ou vous pourrez, si vous le désirer, les plonger dans du chocolat noir fondu et les servir dans vos assiettes de friandises pour noël.

 

Pourquoi les réaliser en décembre ?

C'est le moment où les oranges sont juteuses et délicieuses et, où on trouve dans tous les supermarchés des oranges non traitées. Ceci est très important car dans cette recette l'écorce est conservée.

 

INGRÉDIENTS :

2 oranges non traitées
300 gr de sucre en poudre ou cristallisé
300 ml d’eau

ET...

 

Pour des oranges confites au chocolat :
100 gr de chocolat noir

1 c à s de gelée de groseilles (ou autre gelée de fruit)

 

PRÉPARATION :

 

- Laver soigneusement les oranges non traitées. Comme vous le voyez sur les photos j'ai doublé les proportions !

 

Oranges confites PAS à PAS...

- Les essuyer dans un torchon.

Oranges confites PAS à PAS...

- Les découper en tranches  régulières d’1/2 centimètre environ d'épaisseur. On peut aussi faire des demi-tranches si on préfère.

Oranges confites PAS à PAS...

 

- Placer les tranches d'orange dans une terrine. 

Oranges confites PAS à PAS...

 - Dans une grande casserole large (pour faciliter l'évaporation) porter à ébullition l'eau et le sucre, puis plonger les tranches d'oranges dans ce sirop et laisser cuire à petit bouillon pendant 15 mn.

  

 

Oranges confites PAS à PAS...

- Retirer la casserole du feu, laisser refroidir complètement et recommencer cette opération 5 ou 6 fois...

L'idéal est de faire confire 15 minutes par 24 heures.

Oranges confites PAS à PAS...Oranges confites PAS à PAS...

- La préparation brunit en cuisant et peu à peu la quasi totalité du sirop est absorbée par les fruits.

 

Oranges confites PAS à PAS...

- Égoutter soigneusement dans une passoire au dessus d'un récipientGarder le sirop recueilli pour parfumer un gâteau au chocolat par exemple !

 

- Déposer les tranches d'oranges égouttées sur une grille et les faire sécher à four doux (90°) pendant une bonne heure.

 

Oranges confites PAS à PAS...Oranges confites PAS à PAS...

- Les laisser sécher encore 24 heures hors du four en les protégeant avec un torchon...

 

- Puis ranger en bocaux.

 

Pour des oranges confites au chocolat :

 

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Y ajouter une cuillère à soupe de gelée de groseille (cela le fera briller une fois refroidi !!) Tremper la moitié ou la totalité de l’orange dans le chocolat et bien faire sécher.  

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 14:58

 

Depuis quelques années je ne fais plus, par manque de temps, la pâte de coings selon la recette traditionnelle familiale. Cela devient fastidieux de tourner sans discontinuer la préparation pour qu'elle n'attache pas.  

 

Peut-être lorsque je serai à la retraite, je m'y remettrai ?!

En attendant ce jour, je fais cuire la pâte de coings dans ma MAP en suivant la recette et les quantités comme pour n'importe quelle confiture.

A l'inverse, je ne fais jamais cuire de confiture dans ma MAP ! Je sais c'est pas logique mais bon...

 

Donc, il faut  :

 

- Prendre environ 2 kg et demi de coings bien mûrs (donc bien jaunes).

- Les essuyer pour enlever le duvet.

- Les couper en 8 morceaux.

- Les mettre à cuire dans une cocotte ou une bassine à confiture avec deux verres d'eau.

- Arrêter la cuisson lorsqu'un couteau peut traverser aisément les morceaux. Cela dépend donc de la grosseur de vos coings (il faut compter environ 20 minutes).

- Passer au moulin à légumes grille moyenne mais surtout pas au mixer sous peine de mixer les pépins.

- Récupérer la purée de coings obtenue. il y a quelques traces de brisures de pépins mais bon c'est fait maison !!

Pâte de coings cuite en MAP

Les puristes peuvent placer pelures et pépins dans une mousseline pour la cuisson, retirer le tout en fin de cuisson et dans ce cas mixer leur préparation !

 

Vous pouvez aussi prendre la purée restante après avoir fabriqué votre gelée de coings, mais bon... moi je préfère la mélanger à une compote de pommes, car la pâte de coings obtenue ainsi à beaucoup moins de goût puisque tous les sucs sont passés dans la gelée.

 

Pâte de coings cuite en MAP

- Mettre 500 g de cette purée dans le bol de la MAP.

- Ajouter 1 tasse et demi de CONFISUC spécial confitures, 1 sachet de VITPRIS  et le jus d'un demi citron.

- Mettre le parfum de votre choix : zeste de citron râpé BIO, vanille, zeste d'orange râpé BIO (dans ce cas remplacer le jus de citron par du jus d'orange).

- Mettre le bol dans la MAP, programme 9 (= pour la mienne 1h20).

 

Ce qui est commode, c'est  qu'on a pas à tourner le mélange puisque ça tourne tout seul et qu'on peut multiplier les parfums.

L'inconvénient est qu'il faut de temps en temps racler les bords, sinon ils grillent un peu et vous aurez des traces plus foncées (plus rouges) dans votre pâte de coings comme vous pouvez le voir sur le cliché ci-dessous (mais cela n'altère en rien son goût)...

Pâte de coings cuite en MAP

A noter : Il faut absolument retirer la pâte de coings dès la fin de la cuisson (lorsque l'alarme retentit) et la verser dans un plat en une couche de 2 à 3 centimètres maximum.

Moi j'utilise des barquettes en alu car ainsi la pâte de coings n'accroche pas et elle est du coup plus facile à démouler...

 

Laisser sécher quelques jours avant de démouler, puis découper en morceaux ou en bâtonnets, et rouler dans du sucre cristallisé.

Les petites pâtes de coings se conservent très bien si vous prenez soin de les ranger dans une boîte en fer à l'abri des gourmands. 

 

Un conseil : Laver le bol vide de votre MAP aussitôt, bien le sécher, attendre que la MAP soit complètement refroidie pour relancer une nouvelle fournée...

 

Voilà mes trois barquettes de trois parfums différents de bas en haut (citron, orange et vanille) réalisés hier (les jours de pluie ont du bon !).

Vous voyez que la couleur diffère un peu alors que j'ai utilisé la même pâte de base...et que le temps de cuisson a été le même !

Pâte de coings cuite en MAP

Et voilà le résultat une fois les carrés de pâte de coing roulés dans du sucre cristallisé !

 

Pâte de coings cuite en MAP

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -