Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 05:23
Albin Michel / Collection Wiz, 2010, 2014

Albin Michel / Collection Wiz, 2010, 2014

Dans le bleu, nous étions des oies des neiges et nous volions.
De grandes belles oies à plumes blanches mêlées à une volée d'autres oies. Nous volions en formant un V, nos longs cous tendus et nos yeux pareils à des fentes dans nos étranges têtes couvertes de plumes blanches. Et nos ailes !

Au lieu de murmurer "C'est super, papa !" ou "Waouh,papa !", je reste silencieuse.
C'est drôle comme plus une personne parle, moins elle en dit.
Il y a tellement de non-dits entre nous-comme maman, la collision, l'incident de Yarrow Lake. Nous sommes tels deux aveugles se cherchant l'un l'autre dans le noir, sans parvenir à se trouver.

Voilà, un roman pour adolescents qui aborde le problème du deuil et de la difficile reconstruction après un accident.

 

Jenna, 15 ans, se trouve avec sa mère dans la voiture lorsqu'en franchissant le pont de Tappan Zee, cette dernière heurte de plein fouet le parapet, puis le camion qui arrive en face d'elles...

Sa mère et le chauffeur du camion meurent sur le coup. Quand elle se réveille, Jenna bien entendu ne se rappelle plus de rien. Elle a juste l'impression que tout est de sa faute.

Elle entre alors dans une difficile phase de reconstruction, les soins durant son hospitalisation, les visites de ses amis et de sa famille,  et puis la longue rééducation, avec les douleurs atroces, les encouragements de son entourage et du personnel médical, et aussi la volonté qui parfois lui fait défaut. Elle devra accepter la disparition de sa mère, mais aussi les manques de son propre corps qui ne répond plus à sa volonté. 

 

Le plus difficile pour elle, va être de sortir de ce qu'elle appelle "le bleu", car, ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'elle "plane" à cause des médicaments anti-douleurs dont elle va devoir se sevrer un jour...

Elle culpabilise et croit que l'accident a eu lieu à cause d'elle. Elle en est sûre il y avait quelque chose au milieu du pont, elle était en train de mettre un CD dans le lecteur et celui-ci ne voulait pas fonctionner. A-t-elle comme elle le croit attrapé le volant de la voiture pour que sa mère l'évite ? Ou bien, a-t-elle crié quand elle a vu cette chose vivante devant la voiture ? Tout cela est très confus, d'autant plus que la mémoire lui fait défaut comme c'est souvent le cas suite à un accident...

 

Mais voilà qu'en plus de tout le reste. Son père qu'elle n'a pas revu depuis des années, veut qu'elle parte vivre avec lui. C'est trop lui en demander ! C'est finalement chez sa tante Caroline, la sœur de sa mère, qu'elle va tenter de se reconstruire...

Mais malgré la famille aimante qui l'attend, elle ne sait pas où elle en est, se sent seule et incomprise, ne s'adapte pas à son nouveau lycée, ni à ses nouveaux professeurs. Elle se replie de plus en plus sur elle-même jusqu'à ce jour où elle va croiser Trina, une adolescente perturbée qui va lui faire faire de très mauvaises rencontres. Parce qu'avec elle, elle n'a pas besoin de parler, de raconter ce qui lui est arrivé, qu'on l'accepte dans le groupe comme elle est, elle va peu à peu accepter de boire, de se droguer, de faire l'école buissonnière et même de fuguer le soir pendant que sa tante et son oncle dorment...

Réagira-t-elle à temps ?

Saura-t-elle saisir la main tendue par Gabriel ?

Est-elle obligée de se détruire pour trouver le chemin de sa reconstruction ?

Voilà un roman pour ado très réaliste... 

L'auteur analyse avec beaucoup de finesse psychologique, le ressenti de cette jeune fille perdue, qui ne veut pas que les autres aient pitié d'elle, mais qui n'arrive pas pour autant à vaincre ses angoisses toute seule, ni à parler de ses problèmes y compris avec une psy ou sa famille.

L'auteur montre la difficulté de se reconstruire après un drame familial, un accident où on est le seul survivant, quand en plus de la souffrance, se mêle le sentiment de culpabilité.  

Le roman montre bien à quel point quand on est aussi fragile, c'est difficile de s'en sortir sans aide. Jenna a perdu tout discernement. Elle est devenue tellement vulnérable qu'elle ne se rend pas compte que Trina se sert d'elle pour arriver à ses fins, et que si c'était une véritable amie, elle ne l’entraînerait pas à commettre des actes graves...

 

Le sujet est fort, le ton de l'auteur toujours juste. Les personnages sont décrits avec beaucoup de finesse psychologique, y compris les personnages secondaires.

Pour moi qui suis adulte, ce roman est très prévisible, mais pour un ado, voir la descente aux enfers de Jenna et ses conséquences, peut faire réfléchir sur les conduites à risque que les jeunes ont parfois, en particulier, quand Jenna devient amie avec la sulfureuse Trina qui l'emmène dans des soirées où se trouvent non seulement des garçons plus âgés, mais également de l'alcool et de la drogue... 

Il faut atteindre la toute fin pour trouver un peu de positif. 

Ce livre, je l'espère, pourra aider un ado qui vit ce genre de situation traumatisante, à s'en sortir...

Tu vois, tu marches comme moi, comme si tu avançais sur une fine couche de glace.

...je me souvenais : "après l'accident", pas question de me remettre à aimer quelqu'un.
Pourquoi ? Parce qu'ils s'éloignent à tire-d'aile, vous laissant seule.
Trop risqué.

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -