Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 06:28
Millet aux champignons de Paris

Millet aux champignons de Paris

 

Voilà encore aujourd’hui un plat végétarien, tout simple, qui vous fera manger des céréales et vous apportera des nutriments indispensables à la santé.

Le millet est une céréale, peu consommée chez nous mais qui peu à peu gagne de plus en plus de foyers, grâce à la mode "vegan" d'une part, mais surtout au fait qu'elle est sans gluten, puisque plein de gens se découvrent intolérants... 

 

Perso, je consomme du millet depuis les années 80, date à laquelle je l'ai découvert. Nous faisions partie à l'époque d'un circuit bio local participatif (il fallait y faire une permanence le samedi matin de temps en temps et c'est mon mari qui s'y collait car moi à l'époque je travaillais le samedi...) et cela nous avait permis de découvrir beaucoup de céréales et de légumes oubliés que nous ne trouvions plus sur nos marchés depuis longtemps (et qui réapparaissent aujourd'hui). 

Pour ceux qui connaissent le millet des oiseaux, je vous rassure, nous ne sommes pas des oiseaux, oui je le sais bien, et celui que nous mangeons n'a rien à voir à celui que vous donnez à vos adorables hôtes des jardins. 

 

Un peu d'histoire...

 

Le millet fait partie de la famille des Poacées comme la plupart des graminées. Celui que l'on mange en France et que l'on trouve à l'achat dans la plupart des boutiques bio, mais maintenant aussi dans les rayons des supermarchés, est le millet perlé (ou petit mil). 

Cette céréale est apparue en Chine vers 5000 ans avant J.-C..

Les sites internet précisent que sa culture en Europe date du Moyen Âge. Or les dernières découvertes en paléobotanique, indiqueraient que nos ancêtres la cultivaient depuis à l'âge du bronze. 

Après avoir été très consommée jusqu'au XIXe siècle, elle a été peu à peu remplacée par le blé, puis par le riz, surtout en Provence où la culture du riz s'est développée en Camargue. 

 

Son avantage écologique est que le millet peut être cultivé dans des zones sèches et arides. 94 % de la production mondiale vient d'Asie et d'Afrique (source consoglobe).

En France, si vous voulez consommer local, et privilégier les circuits les plus courts possibles, il faut acheter le millet cultivé en Poitou-Charente (à vérifier donc sur vos paquets). 

 

Le millet en grains

Le millet en grains

 

Ma recette du jour

Prévoir une salade verte en entrée, des carottes râpées ou un plateau de crudité et, en dessert,  une salade de fruits ou un simple fruit de saison.

 

Ingrédients  (pour 4 personnes environ selon votre appétit)

1 verre de millet 

3 à 4 fois son volume d'eau salée

500 g de champignons de Paris

1 oignon, 2 gousses d'ail

1 épice au choix (cumin, gingembre)

huile d'olive (1 cà s)

1 peu de crème fraîche (ou de crème végétale si vous préférez)

persil, ciboulette, ou autre herbe du jardin

poivre et sel 

 

La réalisation...

 

- Dans une casserole faire bouillir l'eau salée et y jeter le millet dès l'ébullition. Cuire une vingtaine de minutes. Puis laisser reposer hors du feu au moins 10 minutes : le millet continue de gonfler.

- Pendant ce temps, trier les pieds de vos champignons, et les passer rapidement sous l'eau.

- Dans une poêle, verser l'huile, émincer l'oignon épluché...et le faire revenir tout doucement jusqu'à ce qu'il devienne transparent.

 - Couper les champignons en lamelles et ajouter l'ail écrasé, les épices et faire revenir au moins dix minutes. 

- Au moment de servir, ajouter un peu de crème (végétale de préférence) si vous aimez ou allonger le liquide qui reste au fond de la poêle avec du bouillon maison.

- Puis saupoudrer d'herbes du jardin : ciboulette, persil ou basilic (en été). 

- Poivrer directement dans l'assiette.

 

Le millet se cuisine finalement comme le riz et la semoule et vous pouvez l'accompagner de tous les légumes de votre choix : champignons de Paris ou des bois, comme je l'ai fait aujourd'hui, mais aussi carottes sautées, ratatouille, tomates à la provençale ou courgettes, en été, seuls ou en mélange selon vos goûts. 

 

J'aime aussi le servir avec une simple compotée de poireaux à l'huile d'olive, en hiver !

On trouve le millet en grains, mais aussi sous forme de flocons, et même de farine...mais je reconnais que je le consomme essentiellement en grains.

Et vous ?

 

Prêts à passer à table
Prêts à passer à table

Prêts à passer à table

 

Les vertus du millet

Le millet est sans gluten et donc conseillé aux allergiques. Mais comme il est riche en protéines, en fibres, en vitamines B (comme toutes les céréales) et en minéraux (phosphore, magnésium, calcium, zinc et fer) il est bon pour tous ! 

Il vous apporte tout ce qui est indispensable, car il contient en particulier 10 des 12 acides aminés nécessaires à notre santé.  

 

Il est important de prendre conscience que manger trop souvent de la viande est à la fois mauvais pour la planète et pour notre santé. De plus, à l'heure où le pouvoir d'achat de la plupart des ménages (et celui des retraités en particulier) se réduit comme peau de chagrin, modifier notre alimentation apparaît comme indispensable pour s'en sortir financièrement, tout en préservant notre santé. 

Ce type de plat végétarien permet tout en conservant une diversité importante dans nos assiettes et en conservant surtout le  plaisir de manger et de se mettre à table, de changer des repas traditionnels, prônés encore trop souvent par des nutritionnistes comme les seuls acceptables. 

Personnellement je suis pour la modération en toute chose...j'ai choisi de consommer avant tout local  et non transformé industriellement !!

Bonne dégustation...

 

Partager cet article

Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 18:03

Proportion (pour un petit pain)

 

100 à 200 g de levain

500 g de farine (au choix)

300 g eau non chlorée

1 toute petite cuillère à café de sel de guérande

 

Note importante : il est indispensable d'utiliser une eau de source car le chlore inhibe le bon fonctionnement du levain.

 

Méthode 1 (méthode classique)

 

1- Dans un saladier, mettre la farine et le levain et mélanger légèrement.

 

2- Creuser un puits et verser au centre petit à petit, l'eau salée au préalable.

Farine et levain

Farine et levain

3- Pétrir la pâte pour la mélanger. A ce stade on peut commencer avec une cuillère en bois, puis finir avec les mains bien farinées car la pâte colle aux doigts.

 

Premier mélange

Premier mélange

4- Sortir la pâte du saladier et sur votre plan de travail fariné, pétrir la pâte au moins dix minutes. le temps de pétrissage se rallonge si vous doublez les proportions de base pour faire un gros pain.

Une boule à pétrir

Une boule à pétrir

5- Remettre la boule de pâte dans le saladier et le recouvrir d'un linge (humide en été).

 

6- Laisser reposer la pâte au moins 5 à 6 heures dans un endroit chaud et à l'abri des courants d'air.

 

7- Au bout de ce temps, sortir la boule de son saladier.

 

8 - Prélever une quantité de levain (environ 200 g) pour les futurs pains et placer ce levain dans un bocal fermé que vous conserverez au réfrigérateur pour 2 ou 3 jours.

 

9 -Recommencer à pétrir la pâte restante environ dix minutes à nouveau.

 

10 - Lorsque le pain est suffisamment pétri, il devient très "vivant" c'est-à-dire que lorsque vous enfoncez l'index à l'intérieur, la pâte remonte toute seule rapidement.

 

11- La mettre en forme (baguette, pain rond, pain moulé)...au choix.

Baguette ou pain de campagne
Baguette ou pain de campagne

Baguette ou pain de campagne

12- A l'aide d'un couteau ou de ciseaux, pratiquer quelques incisions sur le dessus du pain.

 

13- Faire lever à nouveau au moins  2 à 3 heures.

Le pain pendant la dernière levée
Le pain pendant la dernière levée

Le pain pendant la dernière levée

 

 

Méthode 2 (méthode rapide et électrique)

 

Vous pouvez effectuer la premier pétrissage au robot ménager. Faire quelques poses d'une ou deux minutes pour que votre robot ne surchauffe pas et que la pâte ne chauffe pas car cela endommagerait les bactéries. 

Ce type de pétrissage implique que vous ne fassiez que des petites quantités de pâte à la fois, à moins que vous ne possédiez un très gros robot !

 

Méthode 3 (méthode en cas de manque de temps)

 

Vous pouvez aussi prolonger un peu le premier pétrissage (au robot) et faire lever votre pain directement dans le moule en une seule fois.

 

Si vous travaillez, vous faites votre pain pendant la cuisson de votre repas, la veille. Vous le laisser lever au chaud jusqu'au lendemain, à votre retour du travail. Là vous pourrez le cuire sans problèmes.

 

Le pain cuit ainsi est légèrement plus acide mais néanmoins délicieux et bien levé.

 

 

Et voilà le résultat...
Et voilà le résultat...

Et voilà le résultat...

Quelle farine utiliser ?

 

Il est impératif d'utiliser des farines de bonne qualité et Bio, complète, bise, blanche ou en mélange. Faites vos propres essais...

 

 

Comment pétrir le pain à la main sans fatigue ?

 

1 -Lorsque la pâte ne colle plus aux doigts (vous pouvez faire le premier mélange au robot), la mettre en forme de gros boudin. Attraper avec vos doigts l'arrière de ce boudin et ramener la pâte vers vous. Recommencer cette opération plusieurs fois.

 

Replier de temps en temps le boudin dans sa longueur car il a tendance à s'allonger sous la pression. Et recommencer.

 

2 - Si vous trouvez cette méthode difficile, vous pouvez aussi diviser votre pâte en petites portions qui tiennent dans votre main. Et malaxer chacune comme vous le feriez pour de la pâte à modeler.

 

Ensuite il suffit de rassembler le tout en une seule boule. Et de recommencer une ou deux fois... C'est long mais l'avantage est que vous pouvez faire cela assis(e) dans votre cuisine, tout en surveillant un plat par exemple, et faire participer les enfants (ils adorent ça !).

 

3 - Les anciens ne tassaient pas la pâte en appuyant dessus comme je le fais. Il la soulevait de bas en haut, en la prenant par dessous (paumes des mains vers le haut), pour la détacher de la table et  l'étirait en écartant les mains (la main droite vers la droite, la main gauche vers la gauche) puis laissaient retomber la pâte sur la table d'un seul coup. Ils recommençaient ainsi pendant 20 minutes en la repliant de temps en temps car la pâte avait tendance à trop s'élargir.

 

Comment bien cuire votre pain ?

 

 

Lorsqu'il est cuit, le pain sonne creux et sa croûte est naturellement légèrement dorée.

 

Vous pouvez l'enduire avant cuisson (ou à mi-cuisson) de jaune d'oeuf légérement dilué dans de l'eau ou d'un peu de lait (ou de crème) juste avant de l'enfourner : il sera alors encore plus doré.

 

Personnellement je le préfère nature sans rien dessus.

 

Vous pouvez aussi saupoudrer sa surface de graines (lin, pavot).

 

Méthode 1 (classique)

 

1- Préchauffez votre four à 230°.

 

2- Lorsque le four est bien chaud, enfourner votre pain et si vous utilisez un four électrique, n'oubliez pas de placer à l'intérieur une coupelle pleine d'eau.

 

3- Réduire la température au bout de 5 à 10 minutes environ à 180-190°, et cuire 35 à 45 minutes pour un petit pain (50 à 60 minutes si vous doublez les porportions).

 

 

Méthode 2  (méthode Manou)

 

1-  Préchauffez votre four à 140°, enfourner votre pain en même temps et attendre que le four atteigne cette température lentement.

 

2- Toutes les 5 minutes, augmenter alors la température du four progressivement à 150°, puis 160°, puis 170° et enfin 180°.

 

3- Compter ensuite 30 minutes de cuisson sans toucher le pain, ni ouvrir le four.

 

4- Sortir le pain du four aussitôt et le laisser refroidir sur une grille ou un simple torchon.

 

Le pain cuit ainsi est encore plus moelleux et sa croûte reste toujours souple. L'avantage est que si votre maison n'est pas trop chauffée et que votre pain  a eu du mal à lever, il continuera à lever un peu dans le four.

 

 

 

Comment fabriquer votre levain ?

Lire mon article ICI.

 

Remarques :

 

- Pensez à  sortir du réfrigérateur à l'avance, le bocal contenant le levain.

 

- Si vous ne faites pas votre pain deux fois par semaine, pensez à donner à manger à votre levain en le mélangeant avec 2 c.à s. de farine et un peu d'eau tous les 2 ou 3 jours.

 

- La quantitié de levain est proportionnelle à la quantité du mélange eau + farine et doit être de 1 pour 3 minimum à 1 pour 6 maximum, en été et si votre levain est très actif.

 

 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -