Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 05:20
Une des portes des remparts permettant l'accès à la vieille ville surmonté du blason.

Une des portes des remparts permettant l'accès à la vieille ville surmonté du blason.

 

Pour se détendre un peu en ce dimanche de fête des Pères, je vous propose une courte balade au cœur de la Camargue, dans la petite ville d'Aigues-Mortes, cette superbe cité médiévale du XIIIe, joyau de la Provence, dont je vous ai déjà parlé cette semaine, puisque, comme vous le savez à présent, j'y suis retournée avec Nell et Mimi

Je vous propose de terminer la visite...en faisant un tour d'horizon rapide de ses merveilles. 

 

Les poètes trouveront à la vieille ville beaucoup de charme, les ruelles, les placettes, les remparts et ses tours, dont la tour Constance, sont superbes. Il y règne une ambiance particulière propice à la détente...

 

Nous sommes bien en Provence...

Nous sommes bien en Provence...

Et nous sommes bien en Camargue...

Et nous sommes bien en Camargue...

 

Les navigateurs seront heureux de savoir que la ville est reliée à la mer par des canaux...le plus large étant, le canal du Rhône à Sète qui la traverse au Nord.

 

Le canal du Rhône à Sète
Le canal du Rhône à Sète
Le canal du Rhône à Sète

Le canal du Rhône à Sète

 

Les sportifs apprécieront de faire le tour des remparts et de visiter la tour Constance. La vue à partir du pont en donne un petit aperçu...

Les remparts et la Tour Constance, vus du côté du canal

Les remparts et la Tour Constance, vus du côté du canal

 

Les photographes prendront plaisir à faire des photos comme nous l'avons fait, malgré l'absence de soleil, au pied des remparts. 

Quelques reflets au pied des remparts...
Quelques reflets au pied des remparts...
Quelques reflets au pied des remparts...

Quelques reflets au pied des remparts...

 

Les amateurs de nature auront du plaisir à découvrir faune et flore locale...

Flore et faune localeFlore et faune localeFlore et faune locale
Flore et faune localeFlore et faune locale
Flore et faune localeFlore et faune localeFlore et faune locale
Flore et faune localeFlore et faune locale

Flore et faune locale

 

Les explorateurs rêveront devant cette jolie petite maison, avec ses briques rouges, qui n'a rien de provençal et nous a rappelé le Tarn...un petit clin d'oeil à Nell qui n'était pas revenue depuis longtemps et à qui la ville a rappelé de biens beaux souvenirs.

Un bateau vous attend devant !

Une jolie maison en brique rouge, pas du tout provençale...

Une jolie maison en brique rouge, pas du tout provençale...

 

Les amoureux d'histoire se régaleront des vestiges trouvés ça et là sur les façades ou au détour d'une ruelle...

Quelques vestiges...Quelques vestiges...
Quelques vestiges...
Quelques vestiges...Quelques vestiges...

Quelques vestiges...

 

Enfin, vous pourrez aller visiter les Salins, à pied, à vélo ou en petit train pour une agréable journée en famille...

 

Les Salins vus de l'intérieur des remparts...

 

 

Et c'est sur cette note optimiste et solidaire, glanée dans les ruelles de la ville, que je vous souhaite à tous ...

Pour MIEUX lire les pancartes, il faut cliquer sur les photos ! Pour MIEUX lire les pancartes, il faut cliquer sur les photos !

Pour MIEUX lire les pancartes, il faut cliquer sur les photos !

 

...un excellent dimanche et,

 

une joyeuse fête à TOUS les PAPAS...

Partager cet article

Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 05:24
La chapelle des Pénitents-Gris d'Aigues-Mortes

La chapelle des Pénitents-Gris d'Aigues-Mortes

 

Je vous ai déjà longuement parlé l'année dernière de la petite ville d'Aigues-Mortes, située dans le Gard aux portes de la Camargue...

C'est un site remarquable et incontournable, donc très connu et fréquenté.

Bien sûr, comme vous l'avez tous compris, étant par là-bas avec Mimi et Nell, une nouvelle visite s'imposait pour nous trois... histoire d'engranger encore de beaux souvenirs. 

 

Ce que j'ai découvert cette année, c'est la petite chapelle de la confrérie des Pénitents-Gris que je n'avais jamais vu de l'extérieur et qui malheureusement était fermée au public ce matin-là.

Dommage, car derrière sa façade un peu austère, cette petite chapelle cache paraît-il un retable magnifique. Il faudra donc que j'y retourne un jour !

 

C'est une des plus anciennes chapelles du Gard et de la Camargue. Elle a été construite par la confrérie dès la fin du XIVe siècle sur l'emplacement d'un ancien couvent de Moines Cordeliers. 

Durant les guerres de religion, de nombreux monuments ont été détruits dans la région, et cette chapelle n'a pas pu échapper aux flammes... Elle a été ensuite reconstruite en 1607 au même endroit et simplement agrandie en 1687.

Inutile de préciser qu'elle est classée en totalité, aux Monuments Historiques depuis 1994. 

 

 

Le frontispice nous a vraiment étonné. En effet, il présente une sculpture (que l'on retrouve paraît-il à l'intérieur) : un cœur transpercé par une lance et surmonté de deux mains et de deux pieds.

Si les pieds ne m'ont posé aucun problème, c'est Nell et qui a découvert les mains alors que je n'y voyais au départ que deux oreilles dressées ! 

L'occasion pour nous trois d'une belle partie de fous-rires...

Quand je vous dis que nous ne voyons pas du tout les mêmes choses ! 

 

Le frontispice

Le frontispice

Les détails du frontispice (pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir)Les détails du frontispice (pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir)
Les détails du frontispice (pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir)Les détails du frontispice (pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir)

Les détails du frontispice (pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

La signification est toute simple, pour qui est croyant...

La confrérie des Pénitents-Gris a pour symbole, les cinq plaies du Christ. Je ne vous apprends rien donc : le cœur transpercé par une lance et les mains et pieds par des clous représentent les cinq plaies...

 

On retrouve ensuite ce symbole au sommet du clocher...qui date du XIXe siècle. 

 

Le même symbole au-dessus du clocher...
Le même symbole au-dessus du clocher...

Le même symbole au-dessus du clocher...

 

Voici donc quelques autres vues de cette petite chapelle. La porte d'entrée est très jolie. 

La porte d'entrée
La porte d'entrée
La porte d'entrée

La porte d'entrée

 

La chapelle est protégée par de hautes grilles et encadrée par un petit jardin...

Le devant de la chapelle...
Le devant de la chapelle...

Le devant de la chapelle...

 

Un autre édifice religieux remarquable existe dans la ville d'Aigues-Mortes : c'est l'église Notre-Dame des Sablons.

Je vous l'ai présenté l'année dernière, aussi si vous voulez la (re)voir, il vous suffit de cliquer sur ce lien...

 

A bientôt pour la suite de nos balades entre amies, si vous le voulez bien...

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 06:00

 

En juin, avant de partir dans le Tarn, j'ai eu la chance de passer quelques jours aux Saintes-Maries de la mer, avec mes amies, comme je l'avais fait l'année dernière. 

Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire visiter les lieux que nous avons déjà vu l'année dernière, seulement ce qui est nouveau...

Cette année, nous avons fait une belle balade à Aigues-Mortes, petite ville que je connaissais déjà, pour l'avoir visité plusieurs fois depuis mon enfance, mais où j'ai toujours l'impression de revenir pour la première fois...

 

Les remparts vus des Salins du Midi

Les remparts vus des Salins du Midi

 

Aigues-Mortes, "Aigas Mortas" en occitan, veut dire "eaux mortes". C'est une petite ville située dans le Gard qui appartient à la région Occitanie. Cependant, comme elle se situe au coeur d'un des plus beaux sites naturels de Provence, la Camargue, elle fait partie intégrante, pour moi, de ma région. D'autant plus qu'elle jouxte la commune des Saintes-Maries de la mer, et qu'elle est assez proche de la ville d'Arles. 

L'appellation "eaux mortes" rappelle que la ville était à l'origine un petit hameau de pêcheurs et de ramasseurs de sel, perdu au milieu des étangs et des marécages. Étangs, salines et plaines font en effet partie intégrante de ce qu'on appelle, la "Petite-Camargue", c'est-à-dire la partie située à l'Ouest du Petit Rhône.

Pour une fois je vous mets une carte...mais n'en prenez pas l'habitude pour autant !

 

 

 

La cité est située assez loin de la mer (6 km) mais lui est reliée par le Canal du Grau-du-Roi, où se trouvent les plages les plus proches.

Le canal du Rhône à Sète traverse la commune au nord.

 

Un peu d'histoire

 

L'histoire de la ville est marquée par celle des Croisades, des Templiers et des Guerres de religion.

Les remparts de la ville ont été construits par Saint-Louis ( Louis IX) qui souhaitait ainsi avoir un débouché en mer méditerranée, son frère ayant en sa possession le port de Marseille. Il construit un port sur l'étang de la Marette et rejoint la mer par des canaux, comme le canal vieille et le "Grau-Louis" où la station balnéaire de la Grande Motte s'est construite. 

C'est de là que Saint-Louis partira pour les croisades en 1248, puis en 1270.

Ces remparts, classés aux monuments historiques et longs de 1 600 m forment avec la tour de Constance, les quatre autres tours, et les dix portes, un ensemble particulièrement bien conservé et qui se voient de loin. 

 

Les remparts côté ville nouvelle
Les remparts côté ville nouvelleLes remparts côté ville nouvelle
Les remparts côté ville nouvelle

Les remparts côté ville nouvelle

Les remparts côté Salins
Les remparts côté SalinsLes remparts côté Salins
Les remparts côté SalinsLes remparts côté Salins

Les remparts côté Salins

 

La Tour de Constance est le premier bâtiment construit par Saint-Louis à Aigues-Mortes. Elle a été baptisée du nom de sa grand tante.

Elle domine les remparts de la ville...

Construite pour défendre la ville, elle a servi de phare, de résidence au roi, puis lorsque la ville est engloutie par les sables et que le port devient inutilisable, elle devient prison royale. 

Les Camisards y séjournent aussi et la plus célèbre des prisonnières fût Marie Durand, emprisonnée parce qu'elle était soeur de pasteur. Elle restera prisonnière du lieu de 1730 à 1768, devenant la porte-parole de ses soeurs d'infortune...

 

La tour de Constance domine les remparts de la ville...
La tour de Constance domine les remparts de la ville...

La tour de Constance domine les remparts de la ville...

 

La chaleur était telle le jour de notre visite que nous ne sommes pas montées sur les remparts. J'y retournerai un jour uniquement pour la vue qui est extraordinaire d'en -haut quelle que soit la saison. Il vaut mieux éviter la balade les jours de grand mistral et de grosse chaleur.

Nous avons préféré flâner dans la vieille ville, puis nous rendre aux Salins du midi dont je vous parlerai très bientôt. Les terres inondées des Salins abritent une flore et une faune d'une grande richesse et le sel est, avec le tourisme, une des principales ressources économiques de la ville.

 

Entrons donc un instant dans Aigues-Mortes (à pied) par une des portes, par exemple la porte de la Gardette...

 

La porte de la Gardette...recto verso
La porte de la Gardette...recto verso
La porte de la Gardette...recto verso

La porte de la Gardette...recto verso

 

Nous pouvons admirer les remparts de plus près, côté intérieur...

Les remparts côté intérieur avec en position dominante, la tour Constance
Les remparts côté intérieur avec en position dominante, la tour ConstanceLes remparts côté intérieur avec en position dominante, la tour Constance
Les remparts côté intérieur avec en position dominante, la tour Constance

Les remparts côté intérieur avec en position dominante, la tour Constance

 

La rue principale de la ville est assez commerçante et s'adresse plutôt aux touristes.

La rue principale touristique...
La rue principale touristique...La rue principale touristique...

La rue principale touristique...

 

Elle nous amène à la place centrale, appelée la Place Saint-Louis où se dresse la statue du roi, oeuvre du sculpteur Pradier, qui a été inaugurée en 1849. 

Au départ, la statue était entourée de grilles et les habitants, qui ne possédaient pas de fontaine intra-muros, allaient chercher l'eau à l'extérieur des remparts. 

Il faudra attendre 1896 pour que la fontaine, les quatre dauphins et les vasques trouvent naturellement leur place à cet endroit. 

 

La Place Saint-Louis, avec sa statue et sa fontaine
La Place Saint-Louis, avec sa statue et sa fontaineLa Place Saint-Louis, avec sa statue et sa fontaine
La Place Saint-Louis, avec sa statue et sa fontaine

La Place Saint-Louis, avec sa statue et sa fontaine

 

De nombreux restaurants à l'ombre, avec brumisateur si besoin, vous attendent.

Les menus sont alléchants et vous n'avez que l'embarras du choix ! 

Une petite salade de rougets, ça vous tente ?
Une petite salade de rougets, ça vous tente ?

Une petite salade de rougets, ça vous tente ?

 

Aux alentours de la ville, on peut encore observer les restes d'une glacière qui servait à conserver la glace, bien utile à la conservation des denrées alimentaires.

La glacière de forme arrondie se trouvant près des remparts

La glacière de forme arrondie se trouvant près des remparts

 

Voilà, notre balade est terminée pour aujourd'hui. Nous continuerons à visiter la ville très bientôt...

Et encore une petite vue des remparts avant de nous quitter...

Et encore une petite vue des remparts avant de nous quitter...

 

Si vous désirez retrouver, tous mes articles écrits l'an passé, il suffit de taper "Camargue" ou bien "Les-Saintes-Maries de la mer" dans le module de recherche, à partir de la page d'accueil du blog et les premiers articles sont les bons ! 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -