Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 06:24
Les apiculteurs au travail...
Les apiculteurs au travail...Les apiculteurs au travail...

Les apiculteurs au travail...

 

Voici quelques photos d'apiculture...

 

Vous ne croisez jamais d'apiculteurs car, d'abord c'est une espèce en voie de disparition et puis, ceux qui sont toujours là, travaillent dans l'ombre et se déplacent essentiellement la nuit... 

 

 

Le transport des ruches de nuit...vers un rucher.

Le transport des ruches de nuit...vers un rucher.

 

Depuis quelques semaines déjà pourtant, ils font la transhumance des abeilles.

Ils amènent les ruches sur leurs ruchers d'été, en plaine ou en montagne et en Provence, à proximité des champs de lavande...

 
Un rucher en moyenne montagne : les abeilles fabriqueront un miel toutes fleurs

Un rucher en moyenne montagne : les abeilles fabriqueront un miel toutes fleurs

 

Et c'est un véritable casse-tête pour eux, pour que soient réunies les conditions favorables au travail des abeilles...et du coup, au leur.

 

Il faut en effet :

 

- une fenêtre météo favorable, sinon les abeilles font comme nous : elles restent au chaud dans la ruche et mangent leurs provisions. Cette année vous l'avez remarqué, la méteo est pourrie partout.

 

- une floraison abondante dans un environnement non pollué ce qui se fait rare...

 

- un emplacement où poser les ruches, accessible en camion et bien dégagé, ayant fait l'objet d'une autorisation préalable du propriétaire des lieux. 

 

- une chaleur et une humidité nécessaire à la miellée, sinon les abeilles se nourrissent mais ne stockent rien car la nourriture est insuffisante. 

 

Les abeilles travaillent pour nous...s'il fait beau temps !Les abeilles travaillent pour nous...s'il fait beau temps !
Les abeilles travaillent pour nous...s'il fait beau temps !

Les abeilles travaillent pour nous...s'il fait beau temps !

 

- et l'autorisation d'emprunter les autoroutes le week-end...pour cette filière agricole minoritaire.

 

Car tous les week-end, pendant que vous serez en vacances, et lors des ponts importants de l'été, tout transport est interdit pour le confort et la sécurité des vacanciers. 

 

Le problème est que les abeilles ne prennent pas de vacances et que c'est au printemps et en été qu'elles trouvent le plus à manger donc  qu'elles fabriquent le miel, que vous retrouverez ensuite sur les marchés.

 

 

Voilà ce qu'on obtient quand les abeilles ont bien travaillé !

Voilà ce qu'on obtient quand les abeilles ont bien travaillé !

 

Si les apiculteurs ratent les quelques jours que dure une miellée, il est trop tard et la vie de leur entreprise est menacée.

 

 

Cela vous étonne après ça que la production de miel soit en chute libre et que ce soit le miel chinois qui envahisse le marché français, alors qu'on ignore dans quelles conditions, il est produit !

 
Avant l'extraction du miel, les chanceux pourront déguster des "gâteaux de miel" dès la sortie de la ruche !Avant l'extraction du miel, les chanceux pourront déguster des "gâteaux de miel" dès la sortie de la ruche !
Avant l'extraction du miel, les chanceux pourront déguster des "gâteaux de miel" dès la sortie de la ruche !

Avant l'extraction du miel, les chanceux pourront déguster des "gâteaux de miel" dès la sortie de la ruche !

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 07:09
Abeilles et OGM, faut-il choisir ?

Seize organisations ont lancé cette campagne d'affichage...il y a quelques mois déjà :

"Abeilles ou OGM, il faut choisir !" (affiche ci-dessus),

pour sensibiliser le public aux risques qui entourent les OGM et dénoncer l'incompatibilité des OGM avec l'apiculture.

Une pétition (294521 signatures à ce jour) a été lancé en même temps.

En effet la culture des OGM menace l'apiculture puisqu'un miel contenant du pollen de maïs OGM ne pourrait pas, vue la législation en vigueur, être commercialisé aujourd'hui.
De plus, le développement de zones géographiques cultivées uniquement à grande échelle avec une seule culture (ce qui est toujours le cas pour les cultures OGM) appauvrit la diversité des sources de nectar et de pollen, et contamine l'environnement à tel point que le comportement de butinage des abeilles se modifie et

... leur santé devient plus fragile.

Les ruches sont déjà suffisamment en danger sans ajouter la menace OGM.

 

 

Comment le prouver ?

 

Si la plante OGM insecticide tue les abeilles se sera difficile de le prouver.

En effet, une butineuse peut parcourir 10 km de sa ruche à la ressource de nourriture. Elle va ramener à la ruche du pollen  qui s'accroche à des "brosses" situées sur ses pattes lorsqu'elle visite les fleurs et qui lui servira de nourriture et du nectar, pompé dans la fleur par sa trompe, qu'elle régurgitera à l'arrivée à la ruche et qui servira à fabriquer le miel.

Si elle ingurgite du pollen de maïs OGM par exemple produit en grande quantité (et très volatile) elle meurt en route et ne rentrera plus jamais à la ruche...Peu à peu la colonie se vide, les larves ne sont plus nourries, la production de miel diminue...

 

Pour vous faire votre propre idée, il faut lire le résumé de la conférence présentée lors du Congrès national de l'apiculture qui s'est tenu en 2002 (voici 10 ans déjà !!).

 

et l'entretien avec Yves Elie, apiculteur dans les Cévennes. Son association "l'arbre aux abeilles" édite une gazette et élève des abeilles noires (les plus résistantes) dans des ruches-troncs près du Pont-de-Monvert.

 

Enfin ne manquez pas de visionner la vidéo ci-dessous...

Partager cet article

Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 15:24
Photo perso

Photo perso

 

Abeilles, bourdons, ainsi que tous les insectes pollinisateurs sont indispensables à l'alimentation de l'homme. Ils participent à 80 % à la pollinisation des fruits et légumes que nous consommons.

 

Deux études (une française de L'INRA, l'autre britannique à l'Université de Stirling) confirment l'effet néfaste des pesticides sur les abeilles...Les pesticides sont largement employés dans l'agriculture traditionnelle qui est très contrôlée, mais aussi dans les jardins ornementaux ou potagers des particuliers qui ne savent pas toujours bien les doser. En effet sous le terme de pesticide, il y a les herbicides, les insecticides, les fongicides et les acaricides...

Les pesticides sont tous des TUEURS quel que soit leur degré de toxicité, ils entrent dans la chaîne alimentaire. Certains insecticides entrent même dans la sève de la plante et se retrouvent donc dans toutes les parties, de la racine à la fleur.

 

Plus la recherche avance, moins il devient possible de contester les résultats accablants concernant la toxicité des pesticides (voir LE MONDE du 2/04/2012). Bien sûrs certains avanceront que les pesticides ne sont pas seuls en cause, que l'effondrement des colonies d'abeilles serait multifactoriel :

-changements climatiques (la saison chaude ou froide se prolonge...)

-modification du paysage (disparition des haies, trop de monocultures)

-exposition accrue aux  produits toxiques (usage en augmentation dans l'agriculture traditionnelle),

-parasites qui affaiblissent les colonies, et qui selon les recherches, augmenteraient les effets des pesticides....

 

Ces études prouvent tout simplement que le déclin des colonies d'abeilles seraient dû à l'utilisation par les agriculteurs depuis 1990, d'un pesticide contenant du thiamethoxam.

Ce pesticide provoque des troubles de l'orientation. Or une abeille qui ne sait plus retrouver sa ruche c'est une abeille qui meurt et de plus  ne ramène aucune nourriture à la ruche. Et si elle ne revient pas à sa ruche c'est toute la colonie qui s'affaiblit...Les larves ne sont plus correctement nourries et la ruche produit moins de reines. Ceci impacte la ruche également pour l'année suivante jusqu'à la mort pure et simple de la colonie !

 

Certes les abeilles ont d'autres ennemis...comme le varroa

 

Le varroa (photo du net)

Le varroa (photo du net)

 

- les fausses teignes qui s'attaquent à la cire...

 

Fausse-teigne (photo du net)

Fausse-teigne (photo du net)

 

-le frelon asiatique ou le frelon européen... 

Le frelon asiatique (photo du net)

Le frelon asiatique (photo du net)

Comparaison entre les abeilles, et les frelons (photo du net)

Comparaison entre les abeilles, et les frelons (photo du net)

 

- certains oiseaux (comme le guêpier par exemple), des reptiles (lézards ou couleuvres),  des mammifères (l'ours mais aussi les souris...)

Un guêpier (photo du net)

Un guêpier (photo du net)

 

-voire les ondes de nos téléphones portables (à vérifier encore).

- et  aussi les OGM !

 

Des émissions télévisées et de nombreux articles amènent peu à peu le doute dans l'esprit des hommes...

Et l'homme dans tout ça n'est-il pas lui aussi menacé ??

Et si les abeilles comme le prétendent certains peuples étaient réellement des sentinelles pour l'homme ?

 

Pour vous faire votre propre idée sur la question, vous pouvez lire les articles suivants :

- Un article de la revue Pour la Science datant de mars 2012.

 

Albert Einstein en son temps aurait  dit : « Si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre »… On n'est pas sûr que cette phrase ait été réellement prononcée par Einstein mais elle a le mérite de nous faire réfléchir...

Et nous ne le croyons toujours pas !

Partager cet article

Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 12:14
ET si un jour la lavande ne poussait plus en Provence...

Des lavandes à perte de vue...

 

C'était hier en Provence !

 

 

Voilà le même paysage en 2008 et 2012 ...

AVANT en 2008 (planté de lavandes) ET ......APRES en 2012 (planté de céréales)AVANT en 2008 (planté de lavandes) ET ......APRES en 2012 (planté de céréales)

AVANT en 2008 (planté de lavandes) ET ......APRES en 2012 (planté de céréales)

 

 

DSCN2436.JPG

AVANT

P1010157.JPG

APRES

 

 

Que s'est-il passé ?

Les lavandiculteurs abandonneraient-ils tous leurs métiers ?

 

D'après les spécialistes, d'ici 20 à 30 ans une partie de la production de lavande pourrait disparaître en Provence...

 

Pourtant peu de médias en parlent...

Voir à ce sujet :

- l'article intitulé "Menace de la lavande de Provence" dans Metronews du 24 mai 2012, qui n'est plus en ligne actuellement. 

- l'article intitulé "Mobilisation pour sauver la lavande provençale" dans Libération du 27 mai 2012.

 

Ceci serait dû à deux causes principales : le "réchauffement climatique" (en tous cas les fortes chaleurs qui durent... style canicule 2003) et le développement d'un petit insecte la cicadelle, porteur d'une micro bactérie qui se propage et fait dépérir les plants de lavande.

 

 

Pour se nourrir l'insecte adulte pique la lavande car il se nourrit essentiellement des feuilles, puis,en piquant le plant suivant, propage la maladie...

Les larves, elles, adorent les racines.

 

La micro bactérie obstrue les canaux qui permettent la circulation de la sève entrainant, l'arrêt de la croissance,  le dépérissement puis la mort de la plante.

 

Les professionnels se mobilisent pour protéger ce patrimoine. Il faut trouver des espèces de lavandes et de lavandins qui supportent plus la chaleur disent les professionnels.

 

Une solution radicale : arracher les plants lorsque la maladie se propage ou quand  ce n'est plus rentable,  et planter autre chose à la place...

 

En six ans les surfaces de culture ont diminué de moitié en Haute Provence...et dans le futur ce pourrait être des régions plus au nord qui accueilleraient les plantations...

 

Le + :

 

Il n'est pas possible de traiter les lavandes contre ces maladies avec des produits chimiques (OUF !) car les larves de cicadelle sont profondément enfoncées dans le sol et lorsque les adultes volent d'un plant à l'autre, c'est la période de floraison des lavandes, période où les abeilles butinent...

N'oublions pas qu'elles sont protégées...

La seule solution est donc de sélectionner des plants résistants sans OGM !

 

Partager cet article

Repost0

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -