Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 17:51

 

Voilà un roman de science-fiction pour adolescents pas comme les autres et qui fait... 490 pages.

 

Un conseil : Essayer de le lire vite pour mieux comprendre l'histoire, car l'action est plutôt lente à se mettre en place. Le roman débute par une rencontre et un baiser mais vous risquez de vous perdre dans les nombreux flashbacks, les détails, les lieux, avant de tout comprendre !

Il se poursuit par une intrigue policière, de nombreuses interrogations, des zones d'ombre qui ne trouveront pas de réponse même à la fin du roman.

La fin du roman est d'ailleurs "ouverte" : chacun peut ainsi imaginer la suite à sa guise !

 

De quoi ça parle ?

 

L'histoire  se passe sur la lune, colonisée par les hommes depuis fort longtemps.

 

Hyéronymus est né avec une particularité qui fait qu'il ne sera jamais comme les autres adolescents de son âge : c'est un "cent pour cent lunaire".  Cela signifie qu'il est atteint d'une "malformation" : ses yeux ont une couleur indéfinissable et il est capable de distinguer des formes bizarres et des canaux que les autres ne voient pas...

Cette couleur, dont personne n'a le droit de parler, est la quatrième couleur primaire (elle est censée ne pas exister). Elle lui permet de voir le monde différemment mais surtout, elle l'oblige à porter des lunettes spéciales pour que les autres ne puissent pas voir ses yeux.

 

Si par malheur une personne les voit, elle peut même en mourir. Dans le meilleur des cas, son cerveau va s'embrouiller, elle perdra ses repères, et sera emmenée à l'hôpital condamnant ainsi le "cent pour cent lunaire", qui lui a enlevé ses lunettes, à la prison à perpétuité sur la face cachée de la lune, car cet acte est considéré comme un crime.

 

Deux "cent pour cent lunaires" n'ont pas le droit de se regarder dans les yeux non plus : ils peuvent en mourir sur le champ. Ils ne peuvent pas non plus quitter la lune.

 

Un après-midi, alors qu'il est en sortie de classe dans la zone Un du LEM (là où le premier vaisseau venant de la terre s'est posé), Hyéronymus rencontre une terrienne. Elle l'attire aussitôt et arrive à le convaincre d'enlever ses lunettes...tout en lui faisant des révélations importantes.

Les "cent pour cent lunaires", d'après ce qu'elle a appris, seraient utilisés pour conduire les méga-vaisseaux dans l'espace. Ils seraient d'ailleurs, les seuls capables de "voir" les canaux invisibles permettant de circuler vite et sans risque de collisions dans l'espace.

 

Voilà...maintenant qu'il l'a fait, Hyéronymus est activement recherché par la police et surtout par l'affreux inspecteur Schmet au visage de cire qui fait de l'élimination totale des "cent pour cent lunaires", une véritable raison de vivre...

Hyéronymus est sûr qu'il ne le lâchera pas, mais il a encore plein de choses à faire avant d'être emprisonné, comme retrouver la terrienne, voir son oncle, et emmener avec lui... la belle Slue aux cheveux bleus qu'il aime depuis le CE2, Pete, Bruegel et Clellen, ses nouveaux amis.

 

 

Ce que j'en pense :

 

L'auteur prend prétexte pour dresser un portrait très négatif de la société lunaire.

 

Les "cent pour cent lunaires" n'ont aucun droit. Ils ne sont même pas des être humains et on les décrit comme de véritables monstres.  Personne, à part leur famille ne se pose de questions pour savoir pourquoi. Les populations acceptent tout : les interdits, la pauvreté et les inégalités sociales, l'école à trois vitesses  (les Têtes, les Tarés et ceux du milieu qui sont invisibles). Les livres ont disparu de la surface de la lune et sont conservés dans une bibliothèque secrète sur la face cachée de la lune. La version sur tablette proposée aux élèves est une version simplifiée et censurée.  Ce qui pourrait être important pour se forger sa propre idée, contester les décisions politiques ou découvrir des éléments de l'histoire des peuples a été carrément supprimé !

L'appauvrissement est à tous niveaux : culturel, intellectuel, syntaxique, financier, environnemental...

 

Dans ce décor souvent sordide, des oiseaux style colibris volètent autour des amoureux... Des élans lunaires se baladent dans les espaces verts, et des gorilles des neiges regardent passer les voitures sur l'autoroute. On peut même les apprivoiser !

 

Les personnages ne sont pas très intéressants sauf peut-être les Tarés considérés comme tels mais qui, en fait, ne le sont pas, la fin de l'histoire nous le prouvera. Ils sont décrits de manière très caricaturale  (c'est bien sûr voulu par l'auteur) : ils proviennent tous de milieux défavorisés (la mère qui boit ou le père, le père absent ou la mère, les grandes fratries, le chômage...).

 

Bon voilà ce que je pouvais en dire...

Ce n'est pas un roman transcendant ! Certains ados n'arriveront pas à entrer dedans vu la lenteur du démarrage...mais ceux qui ne connaissent pas la SF entreront dans le genre sans s'en apercevoir par l'histoire d'amour.

 

A noter : La couverture est très attirante et ce roman a beaucoup de succès aux États-Unis.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -