Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 17:32
Un repas en hiver d'Hubert Mingarelli

 

En Pologne, durant la seconde guerre mondiale, trois soldats allemands, le narrateur, Bauer et Emmerich, prennent la route à pied dans le froid et la neige...

 

Que cherchent-ils le ventre creux pour échapper aux premiers tirs de la journée et aux wagons de prisonniers qui arrivent chaque jour ? Ils obéissent aux ordres de leur hiérarchie et partent débusquer des juifs cachés dans la forêt. Juifs qui seront ensuite fusillés de retour à la caserne...

Ils préfèrent de loin la chasse à l'homme aux fusillades de prisonniers dont ils rêvent encore la nuit. S'ils ne trouvent personne, ils ne seront pas autorisés à repartir le lendemain, alors ils marchent dans la neige jusqu'aux genoux, ne s'arrêtant que pour fumer une cigarette en enlevant parfois un gant, si la température se radoucit.

Alors qu'ils ne s'y attendent pas, ils en trouvent un, un jeune juif caché dans un trou à l'orée de la forêt, qui pourrait être leur fils (enfin celui d'Emmerich qui en a un en vrai et pour qui ils se font tous trois du souci).

Ils vont le ramener à la caserne mais, en chemin, parce qu'ils sont morts de faim et de froid, ils s'arrêtent dans une maison abandonnée pour y faire un repas chaud.

 

Dans cette maison polonaise délabrée, où ils seront obligés de brûler portes et volets pour faire cuire leur soupe de semoule avec les quelques ingrédients conservés dans leurs poches, ils vont réussir à rassembler autour de la même table, un polonais antisémite, venu frapper à leur porte et apportant pour toute contribution un flacon d'alcool de pomme-de-terre, et le jeune juif...qui est voué à une mort certaine.

La cuisson du repas est interminable ! Le huis-clos étouffant...face à l'ennemi et à soi-même.

 

Les trois allemands se posent alors  une question difficile... Et s'il le laissait partir...pour une fois ? Le lecteur ressent leur combat intérieur.

Mais ils savent qu'il ne faut jamais éprouver un quelconque sentiment pour ces juifs ramenés à la caserne. En automne dernier ils ont vécu douloureusement leur obligation de tuer deux d'entre eux à qui ils avaient donné des cigarettes. Aucune faiblesse n'est permise dans ce monde de cruauté, de froid glacial et de guerre...

 

L'auteur a le mérite de tenir en haleine le lecteur en racontant une seule journée de ces trois hommes. En partant de rien, une marche dans la neige il fait vivre ses personnages.   Mais quelle journée !

Ces trois hommes, liés par une humanité et une fraternité bouleversantes, cherchent à s'aider et à se comprendre dans un monde sans concession.

La guerre est omniprésente bien que nous n'assistions jamais à un combat. Elle a une emprise psychologique très forte sur ces hommes, réservistes, obligés de faire la chasse à l'homme dans des conditions inhumaines. L'auteur ne porte aucun jugement mais nous les montre tels qu'ils sont à la fois si humains, avec leurs émotions et leurs faiblesses à fleur de peau  et si violents.

Car nous savons tous que  certains bourreaux étaient des hommes et nous ne devons pas l'oublier.

 

L'ambiance de ce roman m'a beaucoup rappelé "Quatre soldats", un roman du même auteur qui m'avait beaucoup touché lors de sa sortie et que je conseillais vivement aux lycéens.

Celui-là aussi peut être lu dès 15 ans.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -