Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 14:35
Nanouk et moi de Florence Seyvos

Le narrateur, Thomas Cracov, est un jeune garçon très perturbé par de nombreux cauchemars. Ses parents le conduisent  chez le docteur Zblod, un psychologue spécialiste des troubles du sommeil et de l'angoisse.

Thomas fait des cauchemars depuis qu'il a visionné le film documentaire de Robert Flaherty, Nanouk l’esquimau, réalisé en 1920. Dans ce film, Nanouk (le personnage principal) raconte sa vie quotidienne au sein de sa tribu. Il appartient aux  Inuits de la côte est du Canada.

Thomas est angoissé en particulier à cause de la première phrase du film qui annonce que moins de deux ans après le tournage, Nanouk est mort de faim…

Même si cet évènement s’est produit il y a très longtemps, Thomas ne peut s’empêcher de penser à la famille de Nanouk, à Nyla sa femme et à ses enfants et il est triste.

 

Lorsqu'il a visionné tout seul ce documentaire, Thomas a été confronté pour la première fois à la mort. Il n'a pas pu en parler à ses parents. Il s’est identifié à cette histoire au point de ressentir la solitude, la tristesse et le sentiment d’abandon des proches.

 

Et maintenant, il a peur…ce qui occasionne ses cauchemars et sa famille n’arrive pas à le rassurer. Heureusement il va pouvoir parler de ses peurs avec le docteur Zblod.

D'ailleurs, le lecteur le retrouve à la fin du roman en meilleure forme.

 

 

Mon avis

 

Ce roman est très particulier.

 

Certes, l'histoire de Thomas est un prétexte pour parler de la vie des Inuits.

 

Mais ce roman a le mérite de nous mettre devant une de nos principales difficultés existentielles qui est celle d'accepter la mort, et d'en parler avec franchise aux enfants et aux ados. Comment faire accepter l'absence ? Comment rassurer les plus jeunes ? Comment les faire parler autour du sentiment d'abandon ? Toutes ces questions sont évoquées dans le roman...

 

Comme Thomas beaucoup d’enfants ont peur de choses qu’ils ne comprennent pas.

Il n'est donc jamais bon pour un jeune enfant de rester seul face à  ses angoisses (donc seul devant la télé ou un DVD...). Si quelque chose l'inquiète ou l'impressionne, il faut qu'il puisse en parler aussitôt avec un adulte.

 

L'histoire se déroule toute en douceur et c'est ce qui fait son charme.

Le lecteur entre peu à peu dans la vie de Thomas et comprend  pourquoi il est si sensible et pourquoi il a peur…

Sa famille est volontaire et fait tout pour l'aider. Il n'y a pas de drame, mais de la tendresse, de l'écoute et de l'amour. 

 

En parallèle, on apprend plein de choses sur la vie des esquimaux en suivant la vie de Nanouk et de sa tribu : la chasse, la construction d’un igloo, la nourriture…

 

Ce roman est recommandé sur les listes de lecture de l’Education nationale "Lectures pour les Collégiens"- niveau 4°. Mais sa lecture est très facile et il pourra être abordé plus tôt s'il est expliqué par l'enseignant ou les parents.

 

En tous les cas il nous donne envie de (re)visionner le superbe documentaire de Robert Flaherty (que l'on peut trouver en DVD).

 

Nanouk et moi de Florence Seyvos

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -