Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 08:05

 

 

Nom commun

L’ortie

 

Nom latin

Urtica dioica (grande ortie)

Urtica urens (petite ortie ou ortie brûlante)

Le genre « urtica » regroupe de nombreuses espèces différentes dont 4  seulement se retrouvent en France dans nos campagnes et jusqu’à 2400 mètres :
- Urtica dioica : la grande ortie qui peut atteindre 1.50 mètres de hauteur.
- Urtica urens : l’ortie brûlante ou petite ortie qui ne dépasse pas 50 cm de hauteur.
- Urtica pilulifera (ou ortie romaine)
- Urtica atrovirens (autochtone en Corse uniquement).
Seules l’Urtica dioica  et l’Urtica urens ont des vertus médicinales.
Ce sont des plantes herbacées à feuilles opposées et velues. La tige carrée est elle aussi velue. Les poils ont la particularité d’être urticants car ils contiennent de l’acide formique, de l’histamine, de la sérotonine et de l’acétylcholine qui irritent la peau.Chaque poil est terminé par une pointe de silice qui écorche la peau et ouvre la voie à la pénétration des produits urticants.

ortie-poils.jpg
La grande ortie est utilisée comme engrais vert, en faisant macérer les feuilles hachées dans de l’eau quelques jours, comme fongicide (contre le mildiou) et insecticide (contre puceron et acarien). Elle a colonisé les abords des habitations, les jardins à l’abandon, les bords de ruisseaux humides et tous les milieux où le sol est riche en azote (anciennes bergeries…).
De nombreux papillons se nourrissent aussi de l’ortie. Certains insectes comme les coccinelles viennent y puiser leur nourriture (pucerons). Enfin certains oiseaux insectivores aussi comme les mésanges.

 

Nom provençal

 

 

Autre nom

ortie des jardins

 

Famille

Urticacées

 

Culture

Nul besoin d’en faire la culture car elle pousse spontanément dans les jardins peu entretenus.
Cependant si vous n’avez pas d’ortie dans votre jardin vous pouvez essayer de la transplanter. Il lui faut alors un sol bien riche et fumé. Vous pouvez aussi essayer de semer ses graines, mais alors vous verrez bien si elle pousse ou pas car l’ortie pousse si elle le veut et où elle veut !! Il suffira alors de la tailler pour la voir se multiplier par rhizome et peut-être envahir tout le jardin…

Histoire

Originaire des régions tempérées de l’Eurasie, elle a gagné tous les milieux et tous les continents.

Les peuples indo-européens la connaissaient déjà des milliers d’années avant JC. Ortie en sanskrit (VRSCIKA) est un mot très proche au niveau linguistique du mot ortie en latin (VRTICA).

Les Grecs dans l’Antiquité la vénéraient aussi et la consommaient comme un légume. Pline affirmait qu’elle protégeait des maladies pour l’année. On lui prêtait déjà des vertus aphrodisiaques.

Les Gaulois et les romains l’utilisaient dans leur pharmacopée.

En Scandinavie on a retrouvé des graines d’ortie dans les tombes vikings.
On la retrouve aussi dans la culture allemande du XIIe siècle. Elle a été longtemps cultivée à grande échelle pour l’utilisation de sa fibre dans le textile.

 

Récolte

Pensez à vous munir de gants…Vous les avez oublié ? Passez vous les mains plusieurs fois dans les cheveux…

Cueillir les jeunes pousses avant la floraison c’est-à-dire avant le mois de juin pour les consommer en légumes.

Et avec les fleurs pour les consommer en tisane, décoction…

Déterrer les racines à l’automne.

 

Vertus

médicinales

Reminéralisante, hémostatique, anti anémique, anti diarrhéique, anti allergique, tonique, diurétique, anti inflammatoire, vermifuge  et… aphrodisiaque (en flagellation comme les préconisait le poète latin Pétrone durant l’Antiquité !!)

 

 

Contre-indication

Aucune

 

Partie utilisée

Feuilles et racines fraîches de préférence.

 

 

Conso

Elle a une grande valeur nutritive. Très riche en protéines végétales, vitamines (surtout C mais aussi A) et minéraux (en particulier le fer, mais aussi calcium, magnésium et potassium) elle est excellente pour la santé. A consommer fraîche et broyée en potage, gratins, pâtés maison, terrines…

En poudre, séchée et broyée elle peut être rajoutée à tous les plats et conserve ses propriétés médicinales.

On peut la préparer en décoction et s’en servir de lotion pour la peau, les cheveux (contre la chute.

Les racines fraîches brossées et lavées peuvent être préparées en décoction –une poignée pour un litre d’eau- et consommées dans la journée (tisane dépurative, diurétique et reconstituante).

 

Composants

 

 

Ne pas confondre

Impossible de se tromper !! Qui s’y frotte s’y pique J

 

ortie.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -