Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 06:19
Michel Lafon, 2017

Michel Lafon, 2017

- Cherchez pas, ça n'existe nulle part ailleurs, et dans aucun texte de loi. C'est du fait maison Calais, spécialité locale. ...donc avec cette appellation de réfugiés potentiels, ni on ne les arrête, ni on ne les aide. On les laisse moisir tranquilles en espérant qu'ils partiront d'eux-mêmes.
- Je vois qu'on a beaucoup réfléchi à trouver comment ne rien faire.
- Pour ma santé mentale, j'ai oublié d'y penser.

J'ai découvert la plume de l'auteur au printemps dernier en lisant "Surface" présenté ici. Et je m'étais promis de continuer à le découvrir en lisant de temps en temps un de ses romans.

Voilà un livre coup de poing qui se lit d'une traite tant le sujet sensible ne peut nous laisser indifférents. 

Ils empruntèrent un sentier de sable, tournant de nombreuses fois dans diverses directions jusqu'à ce qu'Adam ne sache plus se repérer dans l'espace. Au détour d'une cabane en palettes de bois, ils se retrouvèrent dans un campement d'une dizaine de tentes en cercle, autour d'un grand feu bordé de pierres.
- Bienvenue chez les Soudanais, mon ami.

Il les comprenait, ces regards qui lui disaient de ne plus attendre, de ne plus espérer, de se raisonner avant de devenir fou, d'accepter pour ne plus se battre. Il les comprenait et les voyait défiler, derrière ses paupières closes...

Il faut dire que le roman commence par une scène choquante que je ne vais pas vous décrire pour autant : le lecteur est sur un bateau de migrant, quelque part en méditerranée.

Très vite, on se retrouve aux côtés des pelleteuses qui démantèlent le camp de migrants de la Jungle de Calais. Le décor est posé.

 

Le lecteur découvre alors la vie quotidienne d'Adam obligé de fuir son pays en guerre, la Syrie meurtrie... sous la dictature de Bachar-al-Assad. Il a envoyé en France sa femme Nora et sa petite fille Maya pour les mettre en sécurité avant lui, et il les rejoint à présent à Calais. Mais personne n'a vu arriver sa famille. Il va donc les attendre-là pendant de longs jours, puis de longues semaines...qui s'éternisent.  

Ce qu'il découvre avec horreur, lui qui était flic dans son pays, c'est la manière inhumaine dont sont traités les migrants, venus de tous les pays du monde, c'est la violence qui règne dans la jungle, c'est la police qui n'ose plus y mettre les pieds pour faire respecter les lois. 

 

Adam ne peut s'empêcher d'intervenir...pour sauver un petit soudanais des griffes de ses violeurs. C'est à l'hôpital qu'il fait la connaissance de Bastien, nouvellement arrivé à la gendarmerie de Calais, une gendarmerie délabrée et oubliée par les autorités, où les hommes, fatigués et sans illusions, doivent régler des problèmes qui les dépassent, les laissant meurtris par leur propre image et leurs propres actes.

Bastien ne peut rejeter la demande d'aide d'Adam, quitte à lui-même se mettre en danger, alors que toute la brigade ne demande qu'à fermer les yeux sur les agissements au sein de la jungle. 

"Ombre" était dans la Jungle.
Son arrivée était attendue, et deux hommes vinrent à sa rencontre, intimidés. Même si personne ne connaissait sa véritable identité et s'ils étaient peu à avoir déjà vu son visage, sa réputation le précédait. Il était le recruteur de Daesh. Celui qui, disait-on savait lire les âmes...

Un roman noir, très noir qui relate la réalité de la vie dans la jungle, au sein de laquelle un recruteur de Daech s'est infiltré. L'enquête n'est pas oubliée mais n'est finalement qu'un prétexte pour faire entrer le lecteur dans ce bidonville géant. 

L'auteur décrit avec réalisme, mais beaucoup de pudeur et de délicatesse, la vie quotidienne des migrants, leur solitude, leurs espoirs. Il décrit aussi le travail fait par les organisations humanitaires, les difficultés pour les policiers de trouver leur place entre les ordres donnés venus d'en-haut, loin de la réalité, et ce qu'ils voient tous les jours...qui les ramènent à leur impuissance, et les incitent à baisser les bras. 

La violence morale et physique est partout, et le sort des enfants nous apparait particulièrement injuste bien entendu, porté par le petit Kilani que nous suivons au quotidien puisque devenu, le petit protégé d'Adam. 

L'auteur adopte tout de suite le ton juste. Il ne prend jamais parti, ne culpabilise personne et pourtant il nous touche en plein cœur et nous refermons ces pages avec un sentiment de honte et d'impuissance mêlées.

 

C'est un livre-choc qui s'inscrit dans la réalité de notre société d'aujourd'hui et porte un regard sans concession sur des événements que personne ne veut voir.

Si l'auteur parle de la jungle et en fait le sujet principal de son roman, si les deux mondes sont bien, d'un côté le pays d'origine des migrants en guerre la plupart du temps, et de l'autre le nôtre en paix qui n'offre aux migrants comme accueil que celui de la Jungle de Calais, un monde décevant mais fantasmé, l'auteur n'oublie pas pour autant de parler des riverains et des habitants d'une ville dépossédée de sa vie propre. 

Un roman à découvrir et un auteur à suivre, assurément, il était temps que je le lise et je ne suis pas prête de l'oublier.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Laura 24/11/2020 15:51

Un roman coup de poing qui a été un véritable coup de cœur si on peut dire mais en tout cas un livre qui est encore gravé en moi.
Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs je ne l'ai jamais chroniqué ? Je devais être dans une période creuse du blog.
Merci en tout cas d'avoir recommandé ce roman sur ton blog

FARFADET 86 23/11/2020 11:18

Glisser d'un monde dans l'autre, ce doit être la terrifiante expérience que doit faire le lecteur en quittant son univers plan plan pour plonger dans l'enfer de cette jungle dans les camps de migrants. Je pense qu'il faut se préparer pour aborder une telle lecture , fut-elle une fiction mais si proche de la réalité de terrain .... Terrain de la misère, du désespoir, de la survie par delà toute bienséance ... L'horreur, l’indifférence , l’irréparable, les bas fonds de la nature humaine ... certes cela demande d'être préparé ... En demeure le but d'une telle lecture, des visées de ce roman bouleversant... nous aider à comprendre ? Éprouver les mêmes malaise existentiels et souffrances de ces perdus de la vie ? Tenter d'entrevoir les solutions pour enrayer ces flots de désespoirs ? Reste la question : qui, au-delà des initiatives et actions éparses, doit affronter socialement et politiquement ce problème des mouvements migratoires et des populations entières déplacées.
Merci pour cette présentation de lecture.
Amitiés.

Binchy 22/11/2020 21:03

Un livre que je lirai. Je te remercie pour ton excellente chronique Manou et je te souhaite encore une douce semaine.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

manou 23/11/2020 06:56

Il faut le lire quand on se sent de le faire, il est très dur...Bisous et une douce semaine à toi aussi

Renée 22/11/2020 14:57

ça je prend note même si c'est pas pour de suite merci d'en parler Manou. Bisous doux dimanche

manou 23/11/2020 06:56

Nous avons tous des listes qui s'allongent démesurément !! Bisous et un doux lundi

dasola 22/11/2020 09:23

Bonjour Manou, j'ai trouvé l'histoire intéressante mais désolé, je préfère les trois premiers polars de Norek qui se passe dans le 93. On sent qu'il connaît son sujet. Pour entre deux monde, je suis un peu mitigée même si le sujet ne peut que toucher. Bon dimanche.

manou 23/11/2020 06:54

Tu n'as pas à être désolée !! Chacun a son ressenti. C'est le second livre que je lis de l'auteur et je n'ai lu qu'un seul polar comme je le dis dans ma chronique, alors je verrai si mon opinion change quand j'en aurai lu davantage...Belle semaine

cathycat 21/11/2020 19:03

Coucou Manou, un vrai roman coup de poing en effet qui laisse une trace durable. J'ai lu d'autres Norek depuis mais celui-là est unique. Belle soirée à toi. Bisous

manou 23/11/2020 06:53

C'est mon second livre de l'auteur, il faut encore que je lise sa trilogie ! Bisous et merci de ta visite, j'espère que tu vas bien

missfujii. 21/11/2020 11:29

Avec un tel sujet, tu te douteras bien que j'ai très envie de lire ce livre

moqueplet 21/11/2020 07:07

effectivement ce livre parait bien dur à lire, passe un bien doux samedi

Golondrina63Auv 20/11/2020 21:56

Super bon choix Manou
Bonne fin de semaine
Bises

Philippe D 20/11/2020 21:15

Ah celui-là, je l'ai adoré ! C'est un livre que je n'oublie pas au contraire de dizaines d'autres ! IL m'a marqué !
Bon weekend.

manou 21/11/2020 07:23

Comme toi je vais m'en souvenir longtemps...j'avais pourtant hésité à le lire plus tôt...Bon week-end

Durgalola 20/11/2020 19:28

un livre puissant c'est sûr ! et les solutions actuelles sont bien difficiles. L'Angleterre ne les veut pas et souvent ils ne souhaitent pas rester en France car ils parlent anglais.
Bises

Mo 20/11/2020 18:04

C'est un roman choc!
Bisous Manou,
Mo

manou 21/11/2020 07:22

On est bien d'accord Mo et je vois que tu as pris de l'avance sur moi pour sa lecture...Bisous

Doc Bird 20/11/2020 17:29

Je n'ai encore rien lu de cet auteur, mais ce roman-là doit faire l'effet d'un électrochoc à la lecture, mettant à mal notre humanité. Indispensable à lire je pense.

manou 21/11/2020 07:21

Oui tout à fait pour moi aussi il apparaît comme indispensable car décrit de l'intérieur...Bon week-end

ruthiebear 20/11/2020 15:39

these days I look for lighter reading. thanks for the review. Friendship

Eve-Yeshé 20/11/2020 15:04

presque un coup de cœur, ce roman... Il m'a permis de découvrir l'auteur et sa trilogie m'attend :-)

manou 21/11/2020 07:20

Il faudra aussi que je lise sa trilogie ! Bon week-end

Béa kimcat 20/11/2020 14:27

J'imagine bien que c'est un livre choc Et tu nous l'as bien présenté...
Un livre noir... Comme je lis le soir, je ne suis pas sûre qu'il me conviendrait...
Biz

manou 21/11/2020 07:20

Heureusement le choix de lecture ne manque pas ! Bisous et bon week-end

Féelaure 20/11/2020 13:43

Un livre noir, j'avoue que j'ai besoin de m'évader et non de me stresser en lisant, mais merci pour cette présentation Manou
Bisous et doux week end

manou 21/11/2020 07:19

Heureusement tu as le choix...bisous et bon week-end

zazy 20/11/2020 13:21

Je l'avais commencé alors que j'étais en chimio, grave erreur, je n'ai pu aller des premières pages. Je le regrette et n'ose pas en reprendre la lecture

manou 21/11/2020 07:15

Oh je comprends ce n'était vraiment pas le bon moment...

Ankya 20/11/2020 13:19

J'ai lu ce livre il y a quelques temps et j'ai beaucoup aimé. C'est le second Norek que je lis (je connaissais Surface, très bon !) et je vais continuer. J'ai beaucoup aimé, outre l'intrigue, découvrir cette jungle qu'on ne voyait qu'au travers les infos du 20h.

manou 21/11/2020 07:14

Le regard est en effet différent de celui des médias télévisés qui font toujours dans le sensationnel, là c'est vu de l'intérieur, c'est ce qui nous touche justement. Merci pour ton ressenti et ta visite

chevrette13 20/11/2020 13:05

bonjour
à la lecture de ton résumé je pense que l'auteur a bien trouvé le titre mais au départ j'ai cru que c'était de la science fiction, hélas c'est bien la réalité
bonne journée

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -