Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 06:21
Denoël 2020

Denoël 2020

Et le son ? Il n'y a pas le son ?
- Bien sûr que si. Il suffit de monter le volume.
Papa avoua cependant que le réglage du son dépassait ses compétences. Après tout, il dirigeait une agence de pompes funèbres. Rien dans son métier ni dans ses courtes études ne l'avait préparé à l'installation d'un récepteur de télévision. Ce fut maman, plus dégourdie, qui identifia parmi les trois molettes de l'appareil celle qui agissait sur le son.

Ici aucun risque d'éboulements ni d'avalanche, guère à craindre des humeurs de l'eau, ni des convulsions du sol. Voilà, sans doute, ce qui vaut au Luxembourg son classement flatteur dans la liste des nations les moins exposées aux catastrophes naturelles...
Si donc les Luxembourgeois ont peu à craindre des colères de la Terre et de l'hostilité des éléments, ils peuvent légitimement redouter le zèle de leur administration. Notre famille, devait l'apprendre à ses dépens.

Papa m'avait dit que notre métier, c'était de nous occuper des morts. Mais une chose était le mot ; une autre, le mort en vrai. Qu'est-ce qu'on pouvait faire, de ce monsieur dans sa boîte ?

La coïncidence a fait qu'il y a quelques jours je suis tombée par hasard en médiathèque sur ce roman un peu particulier dont j'avais entendu parler sur des blogs. Connaissant l'auteur de nom, mais ne l'ayant jamais lu, je l'ai bien évidemment emprunté tout de suite. 

 

Le roman commence d'une manière fort plaisante et dynamique en juillet 1969, alors que le monde entier s'apprête à visionner les premiers pas de Louis Armstrong sur la lune. Toutes les familles ont fait installer la télévision et il en est de même dans celle de Gabriel, qui n'est pas encore né.

Ce soir-là, l'orage est terrible et son père Robbe monte sur le toit pour réparer l'antenne qui s'est couchée à cause du vent, malgré les protestations de Vala, sa femme. Il est foudroyé... Suivront des semaines de souffrances, une longue convalescence et un handicap qui anéantira à jamais moralement, cet homme solide et volontaire. Gabriel sera conçu pendant sa convalescence dans des circonstances que je vous laisse découvrir.

 

Il arrive dans une drôle de famille, c'est le moins qu'on puisse dire.  La famille Spautz tient une agence de pompes funèbres dont les locaux se situent dans...leur propre maison. Tout jeune enfant, Gabriel voit tout, entend tout, même s'il ne comprend pas tout. La maison est organisée pour recevoir les familles, le sous-sol pour faire la toilette des morts, et les parents qui ne peuvent pas toujours le faire garder, l'emmènent souvent avec lui, comme d'ailleurs sa sœur plus âgée.

 

En fait, le père ne rêve que de le voir reprendre l'affaire familiale qui est passée, raconte-t-il de génération en génération.

Mais Gabriel, n'a pas la vocation. Si pour Janelle, sa sœur, le métier est un métier comme les autres, pour lui, il n'en sera jamais ainsi. Sa sensibilité naturelle le porte à s'éloigner de la mort, qu'il côtoie depuis sa plus tendre enfance, et il n'a aucune envie d'être un jour à la tête de l'entreprise "Lumière-de-l'Est".

Alors que devenu adolescent, son père l'inscrit d'office dans une école spécialisée aux métiers funéraires, il taille les cours pour aller s'amuser comme c'est bien normal de le faire à son âge.

Mais là-bas, il va faire des découvertes étonnantes sur le passé de sa famille et découvrir que son père lui a depuis toujours menti sur l'histoire familiale...mais bien entendu je ne vais pas vous révéler de quoi il s'agit.

 

Dans nos civilisations occidentales parler de la mort est encore tabou, c'est bien vrai et ce livre m'a donc surprise par la légèreté avec laquelle l'auteur aborde le sujet.

Il y a en effet beaucoup d'humour dans ce roman : voir les choses à travers les yeux de Gabriel enfant, puis adolescent, change forcément le regard que l'on porte sur les événements et les descriptions parfois très précises des différentes opérations qui entourent la prise en charge des défunts.

Je n'ai pas aimé personnellement entrer à ce point dans les détails, que je connaissais pourtant, hélas, comme beaucoup d'entre nous. Je ne trouve pas d'ailleurs que ces détails apportent beaucoup à l'histoire. 

Mais heureusement ce n'est pas le centre du sujet. 

J'ai aimé par contre suivre Gabriel, le voir lutter pour se construire et trouver sa propre voie au sein de cette famille pas comme les autres. J'ai aimé ses questionnements. Je l'ai trouvé sympathique et attachant et le lecteur d'ailleurs développe beaucoup d'empathie pour lui au fil de l'histoire. 

J'ai aimé les rebondissements qui nous révèlent la nature profonde du père et la véritable histoire familiale et ses secrets inavoués. 

 

C'est un roman initiatique, bien écrit, décalé et intéressant qui m'a permis de connaître un peu mieux l'auteur, mais je pense que j'oublierai sans doute très vite ce roman, vu le sujet. Il m'a donné cependant envie de lire d'autres titres de l'auteur.

Bien que j'ai donc un avis mitigé sur cette lecture, c'était le jour ou jamais pour que je vous le présente, en ce jour des Morts, au lendemain de la Fête de la Toussaint, jour où nous pensons tous à ceux que nous aimons qui ne sont plus parmi nous, autrement que dans nos cœurs...

 

L'auteur Olivier Bleys a écrit une trentaine de livres, romans, essais, récits de voyage, bandes dessinées. Ses écrits ont été traduits dans une dizaine de langues et certains ont obtenu des prix littéraires. Il a un parcours intéressant et atypique. Il est élu Membre de la Société des Explorateurs français et effectue depuis 2010 un tour du monde à pied, par étapes. 

Il a réalisé des carnets de marche multimédia pour la région Nouvelle-Aquitaine que vous pouvez découvrir sur le site ICI.

De plus, depuis 2014, il est Chevalier des Arts et des Lettres. Vous pouvez lire sa biographie complète ci-dessous. 

Si vous ne voulez pas, vu le sujet, lire ce roman, ce que je comprends tout à fait, je suis bien certaine que vous en trouverez un autre à votre goût dans sa bibliographie. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yv 23/11/2020 10:55

Bonjour, j'en ai lu un ou deux d'Olivier Bleys que j'ai beaucoup aimés, alors celui-ci me tente bien

manou 23/11/2020 11:35

Je pense que c'est grâce à toi que j'ai noté cet auteur dans mon carnet alors...car je viens te lire même si je ne te laisse que rarement des messages. Merci pour le tien en tous les cas et pour ta visite, je lirai ton ressenti avec plaisir quand tu l'auras lu et présenté à ton tour

Marie minoza 06/11/2020 12:00

Je ne sais pas si j'aurai le courage de lire ce livre!

zazy 03/11/2020 17:53

De lui, j'ai lu "concerto pour la main morte que j'avais bien apprécié. http://zazymut.over-blog.com/-concerto-pour-la-main-morte-olivier-bleys-editions-albin-michel-240-pages-octobre-2013-isbn-9782226249661-4%C3%A8me-de-couverture-%C2%AB-la-vie-n Je pourrais bien lire celui-ci

manou 04/11/2020 07:17

J'ai vu passer ce titre en effet, je regarderai si je le trouve à la médiathèque à l'occasion. Merci pour le lien Zazy

Alex-Mot-à-Mots 03/11/2020 11:14

Une lecture de circonstance.

manou 04/11/2020 07:16

En effet et je n'ai pas regretté finalement de découvrir l'auteur...

Philippe D 02/11/2020 20:54

Je ne connais pas l'auteur et je n'ai encore rencontré ce livre nulle part.
Merci pour la découverte et bonne soirée.

Durgalola 02/11/2020 20:50

un livre en accord avec ce jour des défunts. Je regarderai les livres de cet auteur (quand la médiathèque rouvrira). Bises

Mo 02/11/2020 19:25

L'auteur est lui-même un personnage intéressant qui pourrait faire l'objet d'un livre...
Bonne soirée à toi Manou et bisous,
Mo

manou 03/11/2020 07:33

C'est ce que j'ai pensé aussi, voilà pourquoi je n'ai pas regardé le sujet du livre avant de l'emprunter...Bisous et une douce journée

laramicelle 02/11/2020 18:42

Coucou en effet ce n'est pas un sujet qui m inspiré. Bisous

Doc Bird 02/11/2020 18:36

Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais son roman a l'air intéressant pour son aspect initiatique. Bonne semaine !

Doc Bird 03/11/2020 18:24

Merci ! Reprise un peu compliquée avec un nouveau protocole d'accès au CDI, mais sans véritable directive nationale. Du coup, CDI ouvert aux récréations par niveau (un niveau par jour), et plus de clubs le midi pour le moment. C'est du coup plus tristounet pour les élèves...

manou 03/11/2020 07:35

Pareil et du coup j'ai eu envie d'en savoir plus sur lui...Je lirai un autre titre à l'occasion pour voir s'il conserve cet humour très personnel dans ses autres romans. Belle journée, j'espère que ta repris n'a pas été trop dure hier

Renée 02/11/2020 16:43

Merci pour cette belle présentation Manou bisous douce semaine

manou 03/11/2020 07:35

Merci pour ton passage. Belle journée Renée. Bisous

Béa kimcat 02/11/2020 16:36

Je note ! Merci pour cette belle présentation qui me donne envie de le lire.
Biz

manou 03/11/2020 07:36

Cet auteur a plusieurs cordes à son arc ! Bises et une douce journée

Josette 02/11/2020 15:57

tu as eu une lecture de circonstance !

manou 03/11/2020 07:36

C'est le cas de le dire, je n'en revenais pas quand j'ai vu le sujet... Bises

Noisette 02/11/2020 13:23

Bonjour Manou
Plus possible d'acheter des livres pendant le confinement tout est fermé grrrr heureusement que je ne lis pas beaucoup
Je te souhaite une bonne journée, bisous

Farfadet 86 02/11/2020 12:34

La mort ne devrait pas être sujet tabou ... qu'il se soit organisé une corporation s'activant et vivant de son état, ma foi, cela me semble indispensable pour accorder à chacun, ayant quitté ce monde, y laissant sa dépouille, d'en partir dignement et humainement.
Ce roman tel que tu le décris me parait intéressant ne serait-ce que par le chemin effectué par Gabriel...
Merci pour cette analyse et présentation de lecture.
Amitiés.

manou 03/11/2020 07:37

Je suis bien d'accord avec toi mais nous avons été forgé ainsi depuis notre tendre enfance...Merci de tes messages déposés ici, j'ai été pas mal débordée hier mais je ne t'oublie pas. Belle journée

Laura 02/11/2020 11:45

Je fais toujours des découvertes passionnante avec ton blog.
Je me note cet auteur mais peut être pas ce titre du coup.
Merci pour tes chroniques toujours si complètes et documentées.

manou 03/11/2020 07:38

Il en a écrit beaucoup d'autres, du coup sur ce coup-là tu as le choix ! Belle journée Laura

Maryline 02/11/2020 11:42

Le sujet ne pe tente pas ... je suis comme Gabriel ...
Merci pour le partage.
Bisous

manou 03/11/2020 07:38

C'est certain que moi non plus et pourtant c'est un métier utile...Bisous

lilwenna 02/11/2020 11:12

Par rapport aux pompes funèbres, ça ne m'attire pas vraiment, mais ça doit être intéressant pour la vie de Gabriel, et j'aime les histoires où il y a des secrets de famille !
Bisous et bonne semaine

manou 03/11/2020 07:39

En effet, c'est pour les même raisons que j'ai un avis mitigé...Bisous

Véronique 02/11/2020 10:58

Nous avons des amis qui travaillent dans ce domaine . Lorsque mon papa est parti , mon ami Laurent " m'a redonné" mon papa tel que je l'avais toujours connu , il était souriant alors que je l'avais quitté abîmé par la maladie. Ce sont ces mots que je lui ai dit : " Merci Laurent , tu m'a rendu mon papa" .
Un ami de mes parents m'a offert ce livre aux funérailles de maman " La mort intime" de Marie de Hennezel" en me disant : " Lis-le, il t'aidera" .
La mort fait tout simplement parti de la vie . C'est ainsi .
Merci Manou, je découvre un auteur .
Bonne journée
Je t'embrasse
Véronique

manou 03/11/2020 07:42

Tu as raison de mettre le doigt sur l'intérêt de ce métier. Grâce à eux, nous avons moins de mal à dire au revoir à nos proches. D'ailleurs cet aspect-là du métier et ce côté très humain est bien mis en valeur dans le roman. J'ai entendu parler de "la mort intime" et je l'ai d'ailleurs noté dans mon carnet mais je ne sais pas si je le lirai tout de suite, d'ailleurs les médiathèques sont fermées...Belle journée. Je t'embrasse aussi

Martine Martin 02/11/2020 10:22

Un livre pour la Toussaint mais pas pour moi surtout en ce moment ou l'actualité est déjà si triste. BIsous

manou 03/11/2020 07:43

Un livre pour le Jour des morts, qui pour moi est différent de la Toussaint...Je ne lis jamais les 4ème de couverture, du coup j'ai parfois des surprises. C'est ainsi. Bisous

Golondrina63Auv 02/11/2020 09:59

Je découvre un livre qui sûrement saura faire parler de son contenu
Merci à toi
Gros bisous
Contente de te retrouver !

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -