Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 05:20
Folio classique 2012

Folio classique 2012

Comment se fait-il que parfois nous revenions vers des lectures de notre adolescence qui sont entre-temps devenues des classiques ?

C'est ce que j'ai eu envie de faire cet été, lorsque j'ai trouvé cette oeuvre dans une boîte à livres d'un petit village de Haute-Loire, je n'ai pas hésité une seule seconde. Pourtant je ne manquais pas de lectures apportées sous format papier dans ma valise, empruntées à la médiathèque numérique, ou téléchargées sur ma liseuse.

Et me voilà plongée à nouveau pour un grand moment de lecture-plaisir dans cette oeuvre romantique de Charlotte Brontë, lue déjà plusieurs fois pourtant, et avec toujours autant de plaisir ! 

...ce livre ne va pas être une autobiographie en bonne et due forme ; je ne suis tenue d'interroger ma mémoire que quand je suis sûre que ses réponses posséderont un certain intérêt...

Voici l'histoire pour celles (et ceux pourquoi pas !) qui ne la connaissent pas encore.

Jane n'a pas été gâtée par la vie. Devenue orpheline très jeune, elle est recueillie à Gateshead par son oncle qui à sa mort, fait promettre à sa femme qu'elle s'occupera d'elle comme si elle était sa propre fille. Or, vous vous en doutez, il n'en sera rien. Dès la mort de son époux, Mrs Reed écarte la petite fille de tous les plaisirs de son foyer. Elle ne la défend jamais quand John, son monstrueux fils, la harcèle et la maltraite, et gâte sa fille Georgiana sans penser qu'elle pourrait faire de même avec Jane. Un jour, alors que la petite fille tombe malade après avoir été enfermée par sa tante dans une pièce où elle a cru voir un fantôme, Lloyd, le médecin appelé en renfort, propose qu'on envoie la fillette dans une école afin de l'éloigner (pense-t-il tout bas) de cette famille malfaisante. 

 

A Lowood, elle connaîtra des joies et des peines, et recevra une solide éducation chrétienne et une culture générale qui lui sera bien utile par la suite. L'établissement est insalubre, l'économe nourrit très mal les fillettes, ne chauffe pas suffisamment les dortoirs et les salles de vie, des épidémies surviennent et c'est durant l'une d'entre elles que Jane perdra sa seule amie, Helen.  La vie était bien rude en ce temps-là... 

Suivant l'exemple donné par son professeur Miss Temple, que la jeune fille admirait et par qui elle a été fortement encouragée, Jane devient enseignante dans cette école.  Puis ayant besoin de changement, elle décide un jour de passer une annonce pour devenir gouvernante.

 

C'est ainsi qu'elle débarque à Thornfield, dans la vie de M. Rochester pour s'occuper de sa petite pupille.

Peu à peu, ce mystérieux et ombrageux personnage va se rapprocher de Jane jusqu'à la demander en mariage. Mais alors que le jour du mariage arrive, un mystérieux secret touchant celui qu'elle continue à considérer encore comme son "maître", est dévoilé au grand jour.

Jane s'enfuit...seule et sans argent. 

La soirée n'était ni éclatante ni splendide, mais le temps était beau et doux ; les faneurs étaient à l'ouvrage tout le long du chemin ; et le ciel, s'il était loin d'être sans nuages, était tout de même assez prometteur pour l'avenir...
Je me sentis contente de voir la route se raccourcir sous mes pas ; si contente que je m'arrêtai un moment pour me demander que ce signifiait cette joie et pour rappeler à ma raison que ce n'était pas chez moi que je rentrais...

Il est vain de prétendre que les êtres humains doivent se satisfaire de la tranquillité ; il leur faut du mouvement ; et s'ils n'en trouvent pas, ils en créeront.

Bien évidemment, ne comptez pas sur moi si vous ne connaissez pas l'histoire pour vous raconter la suite, ni en quoi consiste ce secret bien gardé, ni ce que Jane va devenir par la suite,  ni les personnes qui sur sa route vont l'aider, ou ce qui adviendra de sa vie.

Ce serait dommage de ne pas vous laisser le découvrir !

 

Tout ce que je peux vous dire, c'est que ce roman osé pour l'époque car totalement anti-conformiste, est remarquable par l'analyse minutieuse qu'il fait des différents personnages, de leurs ressentis, et des différentes situations, ainsi que des solutions qui sont choisies par chacun d'entre eux pour continuer à vivre.

Jane a comme on dit un caractère bien trempé. Très jeune, elle se révolte contre sa condition d'opprimée, en tant que petite fille appartenant à une famille qui la rejette. C'est une enfant rebelle ! Plus tard, en tant que femme, désirant être libre et non soumise à un homme qui déciderait de tout à sa place, et la considérerait comme une pauvre petite chose fragile, elle surprend par l'énergie qu'elle met à être indépendante à tous prix. C'est avant tout une femme passionnée, mais lucide, prête à n'écouter que son cœur et bien décidée à ne pas remettre à plus tard la réalisation de ses rêves. 

 

Les hommes apparaissent d'ailleurs souvent protecteurs, mais distants au point de ne jamais donner libre cours à leurs sentiments. Ils sont froids, calculateurs et font passer la raison avant les sentiments...

Mr Rochester est l'anti-héros par excellence, mal dans sa peau, n'aimant pas son physique. Et bien que tout l'oppose à Jane, leur histoire d'amour a conquis et fait rêver des générations de jeunes filles et de jeunes (et moins jeunes) femmes tant elle est universelle et proche du conte de fées. 

 

C'est un roman indémodable car il est d'avant-garde par son côté "féministe"... Quand on pense qu'il a été écrit au XIXe siècle !

Il contient des passages proches du fantastique qui renforcent le côté mystérieux de l'histoire, et il aborde des sujets difficiles et toujours d'actualité, comme la folie et la honte qui va avec les familles touchées par ce "fléau", la maltraitance des orphelins ou des personnes mal-nées, le harcèlement moral et physique, les inégalités homme-femme, les rapports de classes, les croyances et les tabous, et enfin, la religion.

L'auteur a publié ce roman pour la première fois en 1847, sous le pseudonyme de Currer Bell. Le livre s'inspire de plusieurs épisodes de sa vie et il est donc en partie autobiographique. Il est paru en France pour la première fois en 1854, sous le titre "Jane Eyre ou les mémoires d'une institutrice". 

Sa lecture me donne envie de me replonger durant l'hiver, dans  la (re)découverte des romancières anglaises... et de, pourquoi pas, revoir aussi une des multiples versions de ce roman adaptées au cinéma. 

J'étais dans ma chambre personnelle comme d'habitude : toute seule, sans changement manifeste ; rien ne m'avait frappée, ni endommagée, ni mutilée. Mais où était la Jane Eyre d'hier ? Où était sa vie ? Où était son avenir ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie minoza 16/09/2020 18:15

C'est un roman que j'ai beaucoup aimé, tu me donnes envie de le relire

manou 17/09/2020 06:33

Il va t'inspirer de jolis poèmes...

Carole94p 16/09/2020 11:03

Je suis aussi dans une période ou je lis des classiques :)

manou 17/09/2020 06:33

En alternance avec d'autres lectures c'est toujours enrichissant d'y revenir, n'est-ce pas ?

Bonheur du Jour 13/09/2020 07:00

On revient toujours à ces grands classiques, car justement leur lecture n'est jamais vraiment terminée.
Bon dimanche !

manou 14/09/2020 06:39

C'est tellement vrai ! Belle semaine !

Farfadet 86 11/09/2020 12:36

Je me souviens l'avoir lu par épisodes dans 'l'Aurore" où il était publié quotidiennement dans les années 60 ... ma mèrele lisait également ... Quelle belle écriture ! ... Dans les romanciers anglais j'aime bien aussi A.J. Cronin ... Tout un univers typique et humaniste également ... "Sous le regard des étoiles" " L'épée de justice" ...
Bonne journée Amitiés des farfadets du Poitou.

manou 14/09/2020 06:38

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas relu A.-J.Cronin mais je le ferai sans doute un jour, mes relectures me ramenant à des classiques oubliés parfois au fond des bibliothèques familiales. belle semaine

CARDAMOME 10/09/2020 10:35

c’est une idee ça... j’ ai tellement de projet de lecture et de livres commencés ! Bonne journee bz

Paparaza 10/09/2020 06:39

Lorsque j'étais enfant et adolescente, nous habitions à Vesoul. Je me souviens d'un placard rempli de livres, je demandais à ma mère des conseils pour le choix d'une lecture et elle me conseillait toujours bien, c'est ainsi que j'ai lu tous les" classiques"
et même si je ne les relis pas maintenant je crois que j'en reste imprégnée...

manou 10/09/2020 08:07

C'est bien vrai que nos parents nous transmettent le goût de la lecture...les miens lisaient beaucoup aussi...

Lavandine 09/09/2020 21:01

Coquine .... tu ne nous dévoile pas toute l'hsitoire ! Me voici sur ma faim !!!
Et pourtant j'ai lu le livre, il y a longtemps, très longtemps....
Vais être obligée de lire le roman à mon tour ;-)

Gros bisous et belle nuit !
Lavandine

manou 10/09/2020 08:05

J'ai adoré le relire, alors je ne vais pas te gâcher ton plaisir :) bisous et une belle journée

chevrette13 09/09/2020 19:57

bonsoir
moi j'aime retourner voir les livres d'enfants tellement ils sont plus beaux, les illustrations sont de qualité, parfois je me dis, j'aimerai retourner en enfance que pour ça !!
bisous

manou 10/09/2020 08:04

Et bien je te rejoins sur ce coup, là je suis en train de trier les albums de mes fils et j'aimerai tous les garder au lieu de les leur donner !! bisous

Céline 09/09/2020 14:08

Je l'ai lu il y a un très bon moment déjà... il faudra que je le relise.
Merci aussi pour les informations sur l'auteur, je n'avais pas connaissance de cette partie-là.
Bonne journée, bisous

manou 10/09/2020 08:03

Tu es encore jeune, tu le reliras plus tard :) bisous

Petits Bonheurs 09/09/2020 13:46

C'est un classique et j'ai adoré le lire jeune fille.
Merci à toi. Bises Manou

Eglantine Lilas 09/09/2020 10:06

waouh ma lecture ne date pas d hier !!! je ne sais pas si je me retrouverai dans mes lectures d'hier ...j'ai trop vieilli :-) bisous

manou 10/09/2020 08:03

Mais oui je t'assure et en plus en relisant des classiques on se revoit plus jeune, c'est un bol de fraîcheur assuré :) bisous

maggie 09/09/2020 08:44

Je l'adore : lu deux fois :-). Là, je vais plutôt me replonger dans les hauts de hurlevent... Je vais lire quelques romans gothiques, ça faisait longtemps que je n'en avais pas lu... PS : Tu as cette édition ? Je trouve la couverture affreuse

manou 10/09/2020 08:02

Non je n'ai pas cette édition car le livre que j'ai trouvé dans la boîte à livres était plus vieux mais quand j'ai cherché sur le net une illustration je n'ai trouvé que celle-là :) Je compte aussi relire "les Hauts de Hurlevent" durant l'hiver :)

Elena800 09/09/2020 05:57

Je l'ai lu et je l'ai aimé ! J'ai lu aussi "cueilleuse de thé" et j'ai bien aimé! Bisous

manou 09/09/2020 08:30

Déjà tu lis vite toi aussi ! Contente de savoir que je ne me suis pas trompée...Bisous

Quichottine 09/09/2020 00:34

C'est un roman que j'aime beaucoup... et j'ai aimé aussi les adaptations au cinéma.
Moi... je pleure toujours en lisant certaines de ses pages, mais je dois être un peu maso...
Merci pour ta présentation.
Bisous et douce journée.

manou 09/09/2020 08:30

Certaines pages sont très émouvantes et comme toi, c'est aussi ce que j'aime... toutes ces émotions qui se succèdent quand on le lit. C'est à ça qu'on voit les bons auteurs, ceux qui nous touchent en profondeur. Il n'y a pas de honte à avoir cette sensibilité-là. Bisous et une douce journée

Philippe D 08/09/2020 21:24

Il y a bien longtemps que je l'ai lu. Je ne m'en souviens pas trop, mais je sais que j'avais bien aimé...

Carmen 08/09/2020 21:05

9a me dis quelque choses mais sincèrement je ne me rappelle pas. Je suis devenue très thriller mais j'aurais plaisir à lire ton roman . Bonne soirée bises

manou 09/09/2020 08:28

Je lis aussi beaucoup de thriller c'est une lecture plaisir qui me détend vraiment mais entre-deux je lis toujours beaucoup que veux-tu c'était aussi mon métier alors, je continue ! bises

Doc Bird 08/09/2020 18:23

Tout comme toi, je me souviens l'avoir lu quand j'étais ado, et ta chronique me redonne envie de le relire à nouveau, car je pense que son côté moderne m'avait échappé à l'époque. Une très bonne idée !

manou 09/09/2020 08:26

Forcément quand on est jeune on lit au premier degré et même si on l'a étudié en classe souvent on reste à la surface des choses car on n'a pas la maturité pour tout comprendre, ensuite on voit les choses autrement :) Bon mercredi

Véronique 08/09/2020 18:16

Jane Eyre est un roman initiatique par excellence . J'ai un petit faible pour la littérature anglaise et notamment pour la littérature Victorienne . Elle me transporte littéralement .
Je suis toujours sous le charme de Jane .
" un grand moment de lecture plaisir" c'est tout à fait ça !
Bonne soirée Manou
Je t'embrasse

manou 09/09/2020 08:25

Oui j'ai eu ma période où les romancières anglaises ne quittaient pas ma pile de livres et puis je les ai oublié un temps pour y revenir de temps en temps ! Inoubliable Jane et quelle écriture superbe, littéraire et abordable à la fois...Bisous et une douce journée

Binchy 08/09/2020 17:40

J'avais beaucoup aimé ce livre. J'aimerais relire mes classiques mais c'est le temps qui me manque aujourd'hui avec toutes les nouveautés littéraires publiées régulièrement.
Douce soirée Manou.
Gros bisous.
Bernadette.

manou 09/09/2020 08:24

J'ai décidé de prendre le temps, de temps en temps entre deux lectures plus récentes...c'est une façon d'honorer la littérature et les grands auteurs devenus des classiques. Bisous et une belle journée

Alex-Mot-à-Mots 08/09/2020 16:44

Un de ces roman que l'on n'oublie pas.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -