Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 05:17
Gallimard, Folio/ 2014

Gallimard, Folio/ 2014

Plus d'une fois, au cours de ma vie, j'ai fait ce que je n'avais pas décidé, et ce que j'avais décidé, je ne l'ai pas fait...
Je ne veux pas dire que pensée et décision sont sans influence sur les actes. Mais les actes n'exécutent pas simplement ce qui a été préalablement pensé et décidé. Ils ont leur source propre et sont les miens de façon tout aussi autonome que ma pensée est ma pensée, et ma décision, ma décision.

Les strates successives de notre vie sont si étroitement superposées que dans l'ultérieur nous trouvons toujours l'antérieur, non pas aboli et réglé, mais présent et vivant...

"Le liseur" est un roman complexe et dérangeant dans lequel on retrouve plusieurs thèmes. On peut le diviser en deux parties comme s'il s'agissait de deux histoires distinctes et pourtant elles sont étroitement liées comme vous le verrez par la suite.

 

L’histoire se passe dans l'Allemagne d'après-guerre...

Michaël Berg, le narrateur, est un tout jeune homme de 15 ans quand il tombe malade en se rendant au lycée. Alors qu'il est pris d'un malaise et de vomissements dans la rue, une jeune femme va l'aider à se rafraîchir et le raccompagner chez lui. Michaël a une jaunisse qui va l'exclure de la vie pendant de longs mois.

Une fois remis, des mois après donc, sa mère l'oblige à aller remercier la jeune femme, c'est Hanna. Elle est belle, elle a trente-cinq ans, et le jeune homme qui est hanté par son souvenir, va revenir plusieurs fois chez elle jusqu'à ce que tous deux entament une relation plus intime. Il devient son amant. L'apprentissage de la sexualité et de la sensualité avec cette femme si douce et tendre, mais mystérieuse, est pour lui une belle découverte qui marquera toute sa vie,  tant elle est forte au niveau de son ressenti et de l'idéalisation qu'il en fait, sans doute lié à son jeune âge et à leur vingt ans de différence.

Pendant six mois, il va revenir tous les jours chez elle et suivre tout un  rituel qu'elle lui a imposé, tout comme elle lui impose ses horaires de visite. Il va lui faire à sa demande, la lecture à haute voix, puis ensuite seulement, ils feront l'amour et ce scénario se répète à chacune de leur rencontre.  

Un jour Hanna quitte subitement la ville sans le prévenir.  Le jeune homme ne s'en remettra jamais et n'arrivera ni à l'oublier, ni à fonder une véritable relation avec une autre femme, ce qui sera le drame de sa vie... un drame accentué par la suite de l'histoire. 

 

Sept ans après alors que le narrateur fait un stage durant ses études de droit, il retrouve Hanna dans le box des accusés, parmi cinq criminelles toutes jugées pour avoir été gardiennes dans un camp de concentration. 

Accablées par ses codétenues, Hanna n'arrive pas à se défendre et écopera de la plus lourde peine : la détention à perpétuité.

Or Michaël le sait, certains chefs d'accusation ne tiennent pas, car Hanna cache un lourd secret, qu'il vient de découvrir comme une évidence pendant le procès : elle ne sait ni lire ni écrire et ne peut donc pas avoir rédiger le rapport qui est la pièce maîtresse de l'accusation.

Doit-il intervenir pour alléger sa peine ?

Lâchement, il n'en fera rien car il ne peut entacher sa future carrière en  dévoilant son attachement à Hanna.  Mais pour comprendre la réaction d'Hanna, qui a préféré se taire plutôt que de subir une honte publique, en dévoilant son illettrisme, ainsi que la sienne, Michaël se met à écrire leur histoire...

 

A la moindre menace, je capitulais aussitôt sans condition. J'acceptais tous les torts. J'avouais des fautes que je n'avais pas commises, reconnaissais des intentions que je n'avais jamais eues. Lorsqu'elle devenait froide et dure, je mendiais pour qu'elle redevienne gentille, qu'elle me pardonne, qu'elle m'aime. Parfois j'avais l'impression qu'elle souffrait elle-même de ses excès de froideur et de raideur...

Je voulais à la fois comprendre et condamner le crime d'Hanna. Mais il était trop horrible pour cela. Lorsque je tentais de le comprendre, j'avais le sentiment de ne plus le condamner comme il méritait effectivement de l'être. Lorsque je le condamnais comme il le méritait, il n'y avait plus de place pour la compréhension. Mais en même temps je voulais comprendre Hanna ; ne pas la comprendre signifiait la trahir une fois de plus...

La première partie ne doit pas être occultée par la seconde, même si finalement elle nous révèle, la clé de ce qui va suivre, et c'est là toute la force de ce roman.  

L'auteur nous parle d'amour, d'un amour véritable et sincère,  auréolé certes de mystère, mystère qui sera éclairé par la seconde partie, mais qui explique l'attitude des différents personnages, l'apparente lâcheté de Michael, comme les silences d'Hanna, sa dureté occasionnelle et son incapacité à se défendre contre des accusations infondées. 

Le roman touche du doigt le problème de l'illettrisme et de la honte ressentie par ceux qui ne savent ni lire ni écrire, ce qui les exclut du monde. Hanna préfère cacher ce secret plutôt que de le dévoiler ce qui l'innocenterait en partie. 

 

Mais le principal sujet du roman reste celui abordé dans la seconde partie : c'est la question de la responsabilité ressentie par les générations futures, en ce qui concerne les actes perpétrés par les générations passées, qui ont soutenu le régime nazi durant la seconde guerre mondiale.

Michaël est -il responsable des actions commises par Hanna dans sa vie antérieure ?

Doit-il se sentir coupable d'être tombé amoureux d'elle... sans se douter un seul instant des crimes qu'elle avait commis pendant la guerre ? 

 

C'est en tous les cas, une lecture dérangeante quand le lecteur découvre (en même temps que le narrateur) qu'Hanna, en tant que gardienne de camp, a commis des actes horribles pendant la guerre. Alors qu'elle travaillait chez Siemens, et qu'on lui proposait une promotion, qu'elle a décliné pour n'avoir pas à avouer son secret, elle choisit de s'engager dans les SS en 1943. Elle est coupable d'avoir participé à cette violence incommensurable mais bien entendu ce qui est troublant, c'est que son parcours n'est pas celui qu'on imagine d'un bourreau.

Malgré toute l'horreur du procès et des faits qui lui sont reprochés, le lecteur se positionne du côté du narrateur et de son ressenti, de ses contradictions. Il aime toujours Hanna et ne peut en son fort intérieur la juger, et pourtant toute sa génération abhorre (et nous aussi) les actes commis par les nazis pendant la guerre.

D'ailleurs, l'auteur n'apporte pas de réponses aux nombreuses questions que le lecteur formule en découvrant que lui non plus n'arrive pas à croire à la totale culpabilité de la jeune femme et aimerait qu'elle se défende davantage. Hanna nous touche malgré nous, alors qu'on la sait pourtant capable du pire.

Les criminels nazis ne méritent pas d'être aimés et pourtant nombreux sont les bourreaux qui ont eu une famille qui ne s'est jamais doutée de leurs crimes. L'auteur en nous mettant devant cette contradiction nous oblige à comprendre le ressenti de toute une génération de jeunes allemands, d'après-guerre, qui s'est trouvé confrontée à un problème majeur de devoir "juger" les actes de leurs parents. 

La fin du roman que je ne vous raconterai pas apporte encore plus de trouble et de questionnements. C'est là toute l’ambiguïté de ce roman qui ne manquera pas de susciter de nombreux débats ce qui explique que ce soit une oeuvre souvent proposée au lycée. 

Un livre à découvrir...

 

Un film éponyme a été tiré de ce roman en 2008. Perso, je n'ai pas eu l'occasion de le voir au cinéma et je le ferai maintenant que j'ai lu le livre car j'aime toujours découvrir une oeuvre en lisant d'abord le roman.

Depuis quelques années je laisse notre histoire tranquille. J'ai fait la paix avec elle. Et elle est revenue, détail après détail, et avec une espèce de plénitude, de cohérence et d'orientation qui fait qu'elle ne me rend plus triste...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sylvie Barbizon 30/09/2020 09:48

Bonjour Manou, je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé, malgré le côté tragique. J'ai également vu le film qui m'a moins marquée, tu en as fait une belle synthèse, je vais certainement le relire car je ne me souviens plus de la fin ou revoir le film. Merci à toi pour ce partage. Sylvie

Quichottine 30/09/2020 06:51

Je ne sais pas si je le lirai... du moins pas pour l'instant.
Merci pour ton compte-rendu et ton avis de lecture.
Bisous et douce journée.

manou 30/09/2020 08:57

Cela fait longtemps que je voulais connaître cet auteur. Je ne regrette pas malgré le sujet. bisous et une belle journée

Laura 27/09/2020 15:19

Je crois avoir vu le film mais je n'en garde pas des masses de souvenirs.
Mais cette chronique me donne très envie de découvrir cette lecture donc je me note.
Merci beaucoup.

manou 30/09/2020 08:56

Je n'ai pas vu le film...tout le monde l'a bien aimé apparemment :)

Eglantine Lilas 26/09/2020 16:15

bon, sur ce livre là je ne vais pas m'y pencher :-)...
bisous

Petits Bonheurs 25/09/2020 15:59

C'est un roman très complexe et je me demande comment on peut trouver de tels sujets ! Une imagination débordante de l'écrivain. Un livre certainement très spécial !

chemindetables 25/09/2020 15:40

une fois de plus je ne connaissais pas ni le film merci de ta très bonne présentation
belle journée
bisous
patricia

manou 30/09/2020 08:56

C'est pas grave tu peux pas travailler et lire sans cesse alors je comprends que les polars aient ta préférence ! bisous

dasola 25/09/2020 09:01

Bonjour Manou, le film adapté est très bien aussi. J'ai lu le roman il y a plusieurs années. Sinon, je termine Olga du même Bernard Schlink : très très bien. Bonne journée.

manou 30/09/2020 08:55

Il faudra que je le lise aussi ! Mais pas tout de suite, j'attendrais un peu ! Bises

manou 25/09/2020 08:45

Un grand MERCI à tous pour votre commentaire et votre visite...

Lavandine 25/09/2020 07:56

Voilà un livre qui me pourrait me plaire. On est dans une région où les actes commis pendant la guerre pèsent lourd encore.

Gros bisous et belle journée.
Lavandine

manou 25/09/2020 08:46

En effet tu es très proche de l'Allemagne et ce livre pourrait t'intéresser, je suis même étonnée que tu ne l'ai pas déjà lu en tant que prof :) bisous et une belle fin de semaine

Féelaure 24/09/2020 20:02

Merci pour cette présentation Manou, j'avoue que je ne lirais pas, je n'aime pas quand ça me met mal à l'aise, mais il doit être très enrichissant
Bisous et douce soirée

manou 25/09/2020 08:46

Je comprends ton ressenti, c'est une histoire vraiment spéciale mais tout le monde dit que le film est formidable, peut-être auras-tu un jour l'occasion de le voir ? Bisous et une douce fin de semaine

Renée 24/09/2020 17:05

Ce livre me semble a lire vu ton ressentis je prend note et vais voir. Bisous merci Manou

manou 25/09/2020 08:47

Cela faisait longtemps que je voulais le lire et je regrette pas du tout de l'avoir fait. Bisous

Béa kimcat 24/09/2020 17:05

Je l'ai lu et bien apprécié.
Tu nous l'as bien présenté.
Biz

manou 25/09/2020 08:47

Tu es donc en avance sur moi :) Bises

ruthiebear 24/09/2020 16:36

This sounds like an intriguing and complex story in two parts. Friendship

Mo 24/09/2020 16:07

Bonjour Manou,
je n'ai pas lu le livre (que je vais essayer de trouver) mais j'ai vu le film que j'ai bien aimé car assez nuancé. J'ai trouvé que l'acteur Ralph Fiennes (que j'aime beaucoup) y était excellent.
Bonne journée à toi et gros bisous,
Mo

manou 25/09/2020 08:48

Il faudra que je cherche à voir le film ! bisous et une douce journée

Alex-Mot-à-Mots 24/09/2020 15:54

Je n'ai vu que le film, que j'ai adoré. Mais pas lu le roman.

manou 25/09/2020 08:49

Tout le monde a aimé le film il faudra donc que je cherche à le voir maintenant que j'ai lu le livre, dans ce sens-là, ça me va !

Josette 24/09/2020 14:49

un livre que j'ai aimé...tu viens de me donner l'idée de l'offrir à mes petites filles !

manou 25/09/2020 08:49

Si elles sont lycéennes, ce sera peut-être proposé par leurs enseignants et comme tu l'as déjà lu, tu pourras en discuter avec elles aussi :) Bises

Eve-Yeshé 24/09/2020 14:00

j'ai beaucoup aimé ce roman, les personnages sont tous intéressants, même si le thème dérange j'ai gardé un bon souvenir de cette lecture. Par contre je n'ai pas lu d'autres romans de l'auteur (il y a 2 autres encore il me semble.
Le film m'a plu aussi mais je préfère le roman :-)

manou 25/09/2020 08:50

Moi non plus je n'ai rien lu d'autres du coup je regarderai à l'occasion mais j'ai une telle pile que ça attendra un peu !

laramicelle 24/09/2020 13:52

coucou ton article donne envie de le lire ; bisous

ombremicocoulier 24/09/2020 11:45

J'ai vu le film (plusieurs fois aussi) et j'ai tant aimé que j'ai acquis le DVD puis le livre pas encore lu. Ta critique me donne envie de le faire ; je crois que ce livre va se retrouver en haut de ma PAL ! En général, je fais comme toi je lis d'abord puis je vois le film sauf parfois comme celui-ci... Biz Lyne

manou 25/09/2020 09:01

C'est vrai que je préfère lire le livre avant, le film étant une interprétation parfois très différente du livre :) Il faudra que je le cherche ce film pour le voir un jour ! bises

Maryline 24/09/2020 11:18

Un livre plein d’ambiguïtés donc, comme la vie en fait... les êtres humains ont plusieurs facettes mais cette femme semble être un personnage trouble en plus... il faudra que je le lise pour me faire une idée!
Merci pour le partage Manou... Bisous

manou 25/09/2020 09:02

Je crois que c'est une histoire marquante et que je m'en souviendrais longtemps. Il ne me reste plus qu'à chercher le film ! bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -