Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 06:15
Albin Michel, 2019

Albin Michel, 2019

Ce que je suis venu dire, c'est que toute notre approche, depuis le premier jour, ressemble à cela : des jeunes sautent par la fenêtre d'immeubles en flammes et trouvent la mort. Et nous pensons que le problème, c'est qu'ils sautent. Voilà ce que nous avons fait : nous avons tâché de trouver un moyen de les empêcher de sauter...

Ce premier roman d'un auteur d'origine amérindienne, a déjà depuis sa sortie en août dernier, fait couler beaucoup d'encre. Il a obtenu plusieurs prix prestigieux aux Etats-Unis.

Dès le prologue, le lecteur entre de plein pied dans l'histoire douloureuse des amérindiens dont l'auteur nous dresse un remarquable portrait. 

 

L'alcool, la drogue, la violence, le chômage, le suicide...nous savons tous que c'est le lot des descendants de ces peuples merveilleux à qui les hommes blancs ont tout volé. 

Les douze personnages qui nous racontent leur histoire dans ce livre ne font pas exception à la règle. Ils ne vivent pas dans des réserves, ne sont pas nés au milieu des grandes steppes, mais bien en Californie, en ville, à Oakland exactement, au milieu des Blancs, et s'ils désirent participer à un Pow-wow c'est pour retrouver leurs racines et un peu de leur culture. Ils sont heureux de ressortir les costumes traditionnels, de chanter et de danser, de se retrouver... Ils sont tous en quête d'identité car ils ne connaissent de leurs ancêtres que les vidéos sur youtube ou les récits faits par des Blancs. 

 

Ce n'est pas facile de faire un résumé de ce roman car il faudrait que je vous présente justement, ces douze personnages et que je vous raconte en détails leur vie, ce que je ne ferai pas car ce serait bien trop long !

D'ailleurs, chaque épisode de la vie  de ces personnages pourrait être un roman à lui tout seul. Ils ont tous des parcours différents et du sang indien dans les veines. Ils sont jeunes ou moins jeunes, femmes ou hommes, sont inscrits dans le registre d'une tribu ou ne savent pas à laquelle leurs ancêtres sont rattachés. 

 

Certains se considèrent comme des indiens, d'autres non. Ils traînent tous un mal-être que l'auteur sait très bien nous décrire et qui nous touche forcément. D'ailleurs quand ils se regardent dans une glace, ils ne se reconnaissent pas tels qu'ils s'imaginent, c'est dire. Certains ont vu leur vie détruite à cause de l'alcoolisme, tous sont pauvres et démunis devant le racisme dont ils sont les victimes, mais tous ou presque aiment la vie. 

 

C'est un massacre qui les attend au Pow-wow tellement semblable à celui vécu dans le passé par leurs ancêtres avant eux, que s'en est insoutenable d'autant plus que l'auteur nous le décrit de manière quasi-cinématographique dans les dernières pages du livre.

Le lecteur savait pourtant, dès les premières pages, que certains personnages armés comptaient eux-aussi profiter de ce rassemblement, à leur façon, en s'emparant de l'argent apporté pour récompenser les danseurs et les chanteurs. Parmi ces "loubards", il y a Tony, l'éternel blessé qui pense ressembler à un monstre parce que sa mère buvait et qu'il est victime du Syndrome d'alcoolisation fœtale (que lui appelle le "drome"). Il y a aussi Octavio, et d'autres tous motivés pour évacuer un trop-plein de souffrance...

Elle me dit qu'on est des Cheyennes. Que les Indiens remontent loin sur cette terre. Que tout ça, c'était à nous, avant. Tout ça. Merde. Y devaient pas être futés, à l'époque. Laisser les Blancs se radiner et tout leur faucher comme ça. Le plus triste, c'est que tous ces Indiens le savaient sans doute, mais qu'ils n'y pouvaient rien. Ils n'avaient pas de fusils...

La construction est originale et malgré l'intérêt que j'ai pour le sujet de ce roman, je n'ai pas trouvé sa lecture très facile...

C'est un roman choral où chaque personnage va nous raconter une bribe de son histoire comme on imagine qu'il l'a sans nul doute raconté à Dene Oxendene devant la caméra. Celui-ci en effet obtient une bourse pour recueillir les témoignages des indiens, et en faire un film, en échange d'une petite somme d'argent. Il a voulu ainsi continuer l'oeuvre de son oncle qui avait commencé lui-aussi à filmer des Indiens. Dene a hérité de sa caméra. On peut imaginer que Dene est l'alter ego de l'auteur qui lui aussi à sa façon, nous livre ici un "film" construit à partir des témoignages. 

 

Evidemment certaines histoires nous touchent plus que d'autres.

C'est Edwin qui a décidé d'organiser ce Pow-wow à Oakland. Il a lieu ici pour la première fois et il met un point d'honneur à ce que tout se passe bien. 

J'ai beaucoup aimé en particulier les personnages féminins d'une force incroyable ! J'ai trouvé vraiment attachante l'histoire des sœurs Feather  (Opale et Jackie) dont on fait connaissance alors qu'enfants elles sont hébergées avec leur mère sur l'île d'Alcatraz (un fait réel que je ne connaissais pas). On les retrouve ensuite alors qu'elles sont devenues grands-mères, enfin c'est plutôt Jackie qui est grand-mère mais suite à la disparition de sa fille, victime d'une overdose, elle a coupé avec les siens et c'est donc Opale qui a adopté les trois garçons.

 

Le lecteur se perd parfois dans les différents personnages car leur vie se recoupe, des liens se tissent entre eux et il nous faut alors repartir en arrière pour retrouver leur nom dans les premiers chapitres du livre. Cela ne m'a pas dérangé car de toute façon à la fin le destin les attend tous au même endroit, mais cela rend ce roman moins accessible, ce que je trouve dommage.  

 

Le roman est découpé en plusieurs parties, un prologue dont je vous ai déjà parlé, qui se prolonge au milieu du livre par un entracte nous expliquant l'utilité des Pow-wows, mais pas que, puisque cet entracte anticipe aussi les événements futurs. Avant l'entracte, le rythme est plus lent, l'auteur nous présente les personnages. Ensuite, le rythme s'accélère au fur et à mesure que les événements tragiques se préparent et se produisent.

Quand on referme ce livre, le but de l'auteur nous apparaît d'un seul coup clairement. Il veut nous obliger à nous pencher sur le passé et sur tous les épisodes de l'histoire des Indiens d'Amérique qui ont été exterminés...

 

Vous pouvez aller lire d'autres avis et découvrir d'autres citations chez Eve, Maggie, Alex et Hélène en cliquant sur leurs prénoms.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Quichottine 12/03/2020 12:00

Tu écris :
"Le lecteur se perd parfois dans les différents personnages car leur vie se recoupe, des liens se tissent entre eux et il nous faut alors repartir en arrière pour retrouver leur nom dans les premiers chapitres du livre."
J'avais déjà eu ce ressenti dans d'autres livres d'auteurs sud-américains.
J'avais fini par me faire une fiche avec les différents personnages... :)
Toutes les lectures ne sont pas si difficiles, heureusement.
Merci pour ton avis de lecture.
Bisous et douce journée.

Marion L. 11/03/2020 10:52

Je l'avais vu passer mais il faut faire des choix... Le sujet me paraissait intéressant et tu le confirmes. En plus, j'aime beaucoup les romans chorale ("seules les bêtes" par exemple est sublime dans cet exercice). Mais je pense passer mon tour. Merci pour cette découverte.

manou 12/03/2020 07:24

Je te comprends en travaillant il faut lire des livres plus "faciles" et ce n'est pas le cas de celui-ci. Par contre la version audio pourrait peut-être être une solution pour toi si tu fais des trajets en voiture par exemple. Merci de ton passage, justement je pensais à toi car je ne reçois plus tes notifications en ce moment avec les différents bugs d'overblog et j'essaie chaque jour de voir les blogs de celles et ceux qui sont dans ton cas. Mais je ne t'oublie pas !

missfujii. 10/03/2020 23:07

Je ne sais pas si je le lirais, en tout cas merci à toi pour cette chronique

Alex-Mot-à-Mots 10/03/2020 14:25

J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman fort.

manou 11/03/2020 08:54

Je vais te rajouter dans les liens ! En principe j'essaie de n'oubliez personne mais je t'ai zappé...

Eve-Yeshé 10/03/2020 14:25

et il atteint parfaitement son but: quand je l'ai refermé je suis allée chercher sur Internet d'autres titres, creuser tous les aspects historiques...
Comme toi j'ai eu des personnages préférés dans ce roman choral : Opale et Jackie, le drome aussi...
Un livre qui m'a marquée :-)

manou 11/03/2020 08:53

Pareil pour moi ! Il y a des livres dont on se souviendra longtemps et celui-ci en fait partie...Passe une belle journée

ecureuilbleu 10/03/2020 10:52

Bonjour Manou. Je ne crois pas que je le lirai pour le moment. Bonne journée et bisous

Maryline 10/03/2020 10:41

Dommage que tu aies trouvé ce roman un peu disons fouillis car le sujet est intéressant, car ce peuple aux différentes tribus à beaucoup souffert par le passé et ce témoignage du présent doit être intéressant!
Merci pour le partage Manou
Ps le blog de Mimi n'est plus en ligne!

manou 11/03/2020 08:52

Ce n'est pas qu'il soit fouillis c'est que les personnages s'entrecroisent entre passé et présent et qu'ils sont très nombreux mais personnellement cela ne m'a pas gêné...je voulais simplement prévenir pour ceux qui ont l'habitude de lire des romans plus linéaires...Je ne suis pas au courant pour le blog de Mimi. Je sais simplement que la maintenance se poursuit de blogs en blogs en ce moment. Bisous

maggie 10/03/2020 08:06

Tu n'es pas la première qui dit que c'était une lecture complexe... Je ne l'ai pas du tout ressenti comme ça. Mais en écoute, avec le changement de voix, c'était peut-être plus; facile, je ne sais aps. Merci pour le lien :-)

manou 11/03/2020 08:48

Quand je dis ça c'est que je préviens en quelque sorte mes lecteurs que ce n'est pas un livre facile à lire ! Mais moi cela ne m'a pas vraiment dérangé de repartir en arrière pour être sûre de bien suivre le bon personnage et je ne regrette pas ma lecture...

CathyRose 10/03/2020 06:01

Un livre qui doit permettre d'apprendre beaucoup de choses sur les indiens d'Amérique qui ont beaucoup souffert et qui pour beaucoup ont perdu la vie.
Belle journée, bisous !
Cathy

manou 10/03/2020 07:30

On apprend pas grand chose sur la vie des Indiens d'Amérique, il y a d'autres livres ou romans pour ça. On apprend comment vivent les jeunes générations en dehors des réserves et les difficultés pour elles de s'intégrer vraiment encore de nos jours...c'est révoltant ! Bisous et une douce journée

danièle 10/03/2020 06:01

Une lecture qui ne doit pas être très facile, un peuple qui a trop souffert.
bonne journée, bises

manou 10/03/2020 07:29

C'est vrai qu'il n'est pas facile du tout tant on est horrifié par ce que subissent ces jeunes générations encore aujourd'hui...en plus comme je le dis, il n'est pas facile non plus à suivre par sa construction mais malgré tout je ne regrette pas ma lecture édifiante ! bises et une bonne journée

Doc Bird 09/03/2020 18:43

Malgré la difficulté de construction de ce roman, je pense que ce dernier est important pour comprendre l'état d'esprit des derniers descendants des peuples indiens, surtout leurs difficultés et le racisme auquel il est difficile de faire face. Merci de nous en avoir parlé.

manou 10/03/2020 07:27

J'ai aimé en effet me placer du point de vue des descendants qui vivent en ville au milieu des Blancs et subissent encore de terribles difficultés. Je ne regrette pas ma lecture...Belle journée à toi

Maryse LOPEZ 09/03/2020 16:41

Je note ce livre, j'ai déjà lu quelques romans dans ce style et j'ai beaucoup aimé, dommage qu'on ne leur ai pas laissé leur identité ou si peu.
Merci Manou de nous en parler.
Bisous
Maryse

manou 10/03/2020 07:26

Il est difficile à lire comme je le dis car il y a beaucoup de personnages qu'on retrouve à plusieurs endroits du livre et qui ont des liens entre eux, le tout est de ne pas s'y perdre...Bisous et une belle journée

Renée 09/03/2020 16:02

Merci pour cette belle présentation Manou. Bonne semaine bisous

manou 10/03/2020 07:25

Merci de ton passage. Bisous

éliane roi 09/03/2020 15:35

Rappeler, même à travers un roman, la souffrance du peuple indien et son extermination est toujours bon. Les westerns (que j'adore pour les paysages, vêtements et véhicules anciens, saloons... etc.) regorgent de contre-vérités sur les indiens, les présentant comme des sauvages violents alors que ce sont les blancs d'Amérique qui les ont colonisés et exterminés. L'histoire doit rétablir quelques faits, je n'en doute pas.
Merci pour ce partage instructif.

manou 10/03/2020 07:25

C'est un roman différent des autres, parce que l'auteur est amérindien, il nous parle donc selon son point de vue et c'est ce qui rend ce livre différent des autres...Je suis d'accord sur ce que tu dis sur les western mais bien entendu nous savons faire la part des choses et j'aime aussi les regarder...Il n'y a pas de mal à ça ! Bisous

virjaja 09/03/2020 14:59

je note, il n'a pas l'air très gai, mais il à l'air intéressant ce livre. gros bisous Manou. cathy

ruthiebear 09/03/2020 14:56

Thank you for this interesting review. Friendship

Nell 09/03/2020 14:55

Moi qui suis très attaché à la mémoire de tous ces peuples je pense que ce livre intéresserai beaucoup, Manou. Je ne lis plus beaucoup depuis quelques années et il va me falloir remédier à tout cela. Excellente semaine et gros bisous

manou 10/03/2020 07:23

Tu pourrais en lire plein d'autres sur le sujet qui seraient plus abordables au niveau de la construction, la littérature n'en manque pas ! Je ne pourrais me passer de lire, tout le monde l'a compris, d'ailleurs je lis tous les soirs...ce qui ne m'empêche pas de faire tout ce que je veux dans la journée ! bisous et une belle journée

keisha 09/03/2020 14:18

J'ai commencé ce livre, et pas trop accroché, sans doute en ai-je déjà lu sur le sujet?

manou 10/03/2020 07:22

J'ai aussi beaucoup lu sur le sujet mais ce qui m'a intéressé dans celui-ci, c'est le point de vue d'un amérindien, de l'intérieur si je puis dire. Sinon il y a tellement de personnages qu'on s'y perd un peu, quand on est prévenu, on s'accroche du coup :)

Céline 09/03/2020 13:58

Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur ni de ce livre, cela a l'air bien intéressant.
Merci pour al découverte !
Bonne journée, bises

manou 10/03/2020 07:19

Il a eu plusieurs prix et je l'ai noté après avoir lu les critiques des blogueuses que je cite en fin d'article. Cela a suffit à me décider ! Bises et bonne journée à toi aussi

Erika 09/03/2020 13:48

Des avis intéressants sur un auteur que je découvre en venant chez toi...
Merci à toi de nous le faire découvrir !
En ce moment, je lis peu préférant les sorties natures et le scrap...
Merci de ta visite sur Roquefort des Corbières.
Tu as bien raison de dire qu'une vie ne suffit pas pour tout découvrir et que l'on a largement assez à découvrir chez nous avant d'aller parcourir le monde !.
Si tes pas t'amène vers chez moi, n'hésite pas a faire un petit détour dans ce village au milieu de la garrigue.
Bonne semaine
Bisous

manou 10/03/2020 07:18

Et bien je lis quand il fait nuit tu sais, donc je n'ai pas à choisir entre lire et sortir ! Je fais les deux :) Ce n'est pas au programme d'aller dans les Corbières mais si un jour j'y vais je compte bien ne pas faire que traverser la région, mais bien la visiter plus en détails :) Bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -