Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 06:10
Albin Michel 2019

Albin Michel 2019

Une petite ville comme tant d'autres, avec un "bon" et un "mauvais côté", délimité par la voie de chemin de fer du Canadian Pacific qui transperce son coeur. Pourquoi tant de gens de votre espèce habitent-ils des endroits aussi divisés ? C'est comme si, à l'époque où les fondateurs de la ville débarquaient du train, tous les citoyens prometteurs étaient partis d'un côté, tandis que les bons à rien, les crapules, les canailles et les parias s'étaient faufilés de l'autre.

Plus tard je compris qu'en tant que parent, il faut s'estimer heureux que votre enfant ressemble aux autres pour les choses essentielles. Au contact d'une seringue, un enfant, ça pleure.

Mon père m'aime, je le sais. Mais son amour, brutal et indiscipliné, est concentré sur sa personne. Il faut que cet amour rejaillisse sur lui. De telles créatures à l'égoïsme colossal sont incapables de donner sans rien attendre en retour...
L'amour que me porte ma mère répond à un aspect pratique et n'a qu'une raison d'être : elle veut protéger ce qu'elle a mis au monde.

Dans un village sans âme, situé au nord des Chutes du Niagara dans l'Ontario, cinq familles vivent dans un lotissement plutôt sordide et en tous les cas très étrange...

Le lecteur fait connaissance en cinq chapitres avec chacune de ces familles. 

 

Dans l'une,  le père est batelier et a exercé toute sa vie un surprenant métier. Il repêche en effet les corps des malheureux qui se jettent du haut des chutes, enfin parfois ce qu'il en reste...c'est alors que son fils, devenu cascadeur et aimant braver le danger depuis toujours, décide de faire le grand saut lui aussi...dans un tonneau. 

 

Dans une autre, le lecteur découvre un neurochirurgien devenu alcoolique et qui bien entendu se voit interdire l'exercice de ses fonctions. 

 

Une autre encore est celle d'un ancien boxeur et de son fils Dylan qui souffre d'obésité, aime se déguiser et passe son temps à surprendre son entourage. Il est tantôt vampire, tantôt dinosaure ou momie ! Le père voyage beaucoup car il est devenu agent de liaison (je vous laisse découvrir de quoi, c'est assez rocambolesque j'en conviens). 

 

Vit dans ce quartier également, une femme cleptomane qui rêve d'être mère, jusqu'au jour où elle trouve un bébé dans les toilettes d'un grand magasin, et l'emmène avec elle. 

 

Enfin il y a la famille d'un artificier pas comme les autres...car criminel à ses heures. 

 

D'autres personnages ici ou là tous aussi loufoques, traversent le récit. 

Mais ne vous y trompez pas...toutes ces familles, toutes ces histoires ont un lien entre elles ! Elles se connaissent, s'apprécient ou au contraire se détestent et se souhaitent donc du mal. Ainsi, vous découvrirez le plus souvent le dénouement de l'une de ces histoires en lisant une des suivantes...

Lorsque Babelio m'a proposé ce roman, lors d'une masse critique exceptionnelle, j'ai tout de suite dit oui, ayant regretté de n'avoir jamais lu le premier livre de cet auteur "De rouille et d'os" qui a été adapté au cinéma par Jacques Audiard.

 

Aussi, j'ai été très surprise lorsque je me suis rendue compte que je n'arrivais pas du tout à entrer dedans ! C'est si rare chez moi d'être obligée de relire plusieurs fois le même paragraphe, puis de reprendre l'histoire au début, une première fois, puis une seconde...et de m'y perdre encore. 

Alors que dire de plus...

J'ai vraiment l'impression d'être passée à côté. C'est un livre déroutant où j'ai eu du mal à me retrouver entre les différents personnages, les événements, les recoupements, les retours en arrière ou les projections dans le futur. Cela fait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi embrouillé ce qui a fini par me lasser. Je pensais l'abandonner en chemin, puis je l'ai repris et poursuivi, puis finalement terminé en le lisant en diagonale. 

 

Pourtant j'ai vu quelques thèmes intéressants, pointer ici ou là au fil de ma lecture, comme par exemple, la difficulté des relations père-fils, l'envie de vivre et/ou de mourir quand tout va mal, la culpabilité qui pourrit la vie et les relations familiales, les déceptions quand on réalise que les rêves ne se réaliseront jamais...

 

Je n'ai pas aimé le style à la fois empli de cruauté et de dérision. Je me suis perdue dans tous ces personnages sans pouvoir m'attacher à aucun, à part peut-être le petit garçon qui dénote au milieu de ces gens bizarres et tente de trouver un sens à sa vie d'enfant. 

J'ai aimé cependant la présence des écureuils qui ont envahi le lotissement mais donne aussi l'occasion de drames entre les habitants ainsi que quelques rares passages loufoques et décalés. 

 

Voilà ce n'était peut-être pas du tout le bon moment pour moi de découvrir cet auteur !

Pour les amateurs du genre, il faut savoir qu'il écrit aussi des livres d'horreur sous deux pseudos différents. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

chemindetables 21/11/2019 13:06

merci beaucoup de ta présentation et de ton avis, je le laisse volontiers ce livre...
bisous
patricia

zazy 18/11/2019 16:32

Il y a des ivres comme ça qui ne nous ouvrent pas la porte.

manou 18/11/2019 07:12

Un grand MERCI à tous pour votre commentaire et votre visite, bien entendu ce livre trouvera son public !

Philippe D 16/11/2019 21:39

Bon,ben, on va l'oublier tout de suite ! Tu as eu du courage de t'accrocher, lire et relire. Moi, j'abandonne plus vite !
Bon dimanche.

lavandine 16/11/2019 17:36

Merci pour ton avis ...Tu ne me donnes pas envie de lire ce livre...
Bonne journée et gros bisous.

Lavandine

kimcat 16/11/2019 16:53

Merci pour ta belle présentation
Je ne passe mon chemin... je n'ai pas envie de le lire
Biz

Eve-Yeshé 16/11/2019 15:37

bon là je passe mon tour, ma PAL saute de joie, elle a tellement de kg à perdre :-)

Doc Bird 16/11/2019 10:41

En lisant le résumé du récit, je me suis dit que l'histoire avait l'air un peu déjantée et était peut être sympathique à lire. Mais en lisant ton avis, j'ai vu que l'ensemble était embrouillé, et que tu t'étais retrouvée perdue. Je passe mon tour pour ce roman. Merci d'avoir partagé ton ressenti. Bon week-end !

maggie 16/11/2019 05:25

Moi aussi, j'avais noté cet auteur. Je ne suis plus si pressé de le lire maintenant !

laramicelle 15/11/2019 20:19

coucou, ça arrive ; j'ai même eu un livre que je n'ai jamais réussi à finir ; je m'endormais en le lisant ^^ si si je t'assure ^^ bisous

sissi63 15/11/2019 20:08

Coucou Manou
J'ai une amie qui l'a lu et qui ne m'en a pas dit que du bien, donc je vais laisser tomber pour le moment.
Bisous et bonne soirée

cathycat 15/11/2019 18:22

Dommage, mais c'était toujours intéressant de découvrir cet ouvrage. J'aime bien la citation sur le père et la mère... cruel constat ... Mais c'est vrai que lorsqu'il y a beaucoup de personnages, il faut un minimum d'organisation pour ne pas perdre le lecteur. Ta prochaine lecture sera sans aucun doute meilleure. Merci pour le partage, bisous.

ruthiebear 15/11/2019 17:20

As always I appreciate your honest review. Friendship

Renée 15/11/2019 16:16

Sans doute pas le bon moment mais va te falloir du temps pour l’oublier et peut-être recommencé, le fais tu parfois? Bisous

Petits Bonheurs 15/11/2019 14:53

Bonjour Manou, C'est une histoire un peu déjantée. Difficile à lire. Cela ne me donne pas l'envie même si cela se passe au Canada.
Bises

Claudine/canelle 15/11/2019 13:17

Oupsss ..pas trop ma tasse de thè ...mais merci à toi pour cette découverte
Bises

Martine Martin 15/11/2019 13:04

Tu ne donne pas envie de le lire..... quand je n'accroche pas dès le début je continue un peu mais pas très longtemps et si je n'accroche toujours pas je ne finis pas le livre. Bon weekend et à lundi. Bisous

Kalypso 15/11/2019 10:29

Je suis du même avis que toi, à la lecture de ton résumé. Je n'apprécie pas du tout ce genre de roman qui nous envoie "d'Hérode à Pilate". Comme on dit chez moi. J'aime "couler" d'un personnage à l'autre sans accroc et ne pas devoir retourner à des chapitres précédents pour me remémorer sans arrêt de qui et de quoi on perle.De plus, je n'aime pas les livres trop durs où on se complaît dans la cruauté gratuite.

domi 15/11/2019 10:20

un libre embrouillé, malgré quelques qualités, il ne me conviendra pas

Pascale MD 15/11/2019 10:10

Etant donné ton j'aime/je n'ai pas aimé, celui là, je ne vais pas le noter. La cruauté, ce n'est pas mon truc, on en voit assez comme ça pour aller s'en remplir dans un livre.
Bises et bonne journée Manou

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -