Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2020 2 18 /02 /février /2020 06:13
Ed. Viviane Hamy, 2003 /Le Livre de poche 2017

Ed. Viviane Hamy, 2003 /Le Livre de poche 2017

J'ai vécu avec courage, j'espère mourir de même, avec courage et sans mentir, mais pour cela, il faut que je dise : c'est moi qui est tué Émerence. Je voulais la sauver, non la détruire, mais cela n'y change rien.

Aujourd'hui je sais ce que j'ignorai alors, l'affection ne peut s'exprimer de manière apprise, canalisée, articulée, et je n'ai pas le droit d'en déterminer la forme à la place de quelqu'un d'autre.

Il était impossible d'expliquer la nature, l'intensité de notre relation, ou le fait qu'Émerence était pour chacun de nous une nouvelle mère, bien qu'elle ne ressemblât à aucune des nôtres.

Ce roman que je voulais lire lors de sa sortie, ce que j'ai oublié de faire ensuite, a obtenu en 2003 le Prix Femina Etranger, un prix largement mérité. 

En effet pour moi c'est une petite pépite littéraire et je ne regrette pas d'avoir effectué récemment cette lecture qui m'a subjuguée.

Voilà pourtant une histoire toute simple en apparence, mais il faut savoir qu'elle est  largement autobiographique.

 

Magda, la narratrice, n'a jamais eu d'enfants. Pour pouvoir se consacrer entièrement à l'écriture, elle doit embaucher une personne pour l'aider à la maison, faire le ménage et la décharger des tâches matérielles. Quand elle accepte de prendre Émerence, une femme déjà âgée mais qu'on lui a vivement recommandé, elle ne sait pas ce qui l'attend.

Tout d'abord, c'est Émerence qui choisit de travailler pour eux... Puis une fois en place, elle se met à tout diriger, dresse le chien, et force le respect tant elle abat de travail au cours de sa journée. 

 

Tout oppose les deux femmes : leur culture, leur milieu social, leur personnalité et leur âge...

Émerence ne sait pas lire, se moque des obligations et des horaires, vient chez eux quand elle en a envie et le temps, parfois même la nuit, mais elle est tellement irréprochable que Magda n'ose rien lui dire. 

Émerence revendique haut et fort sa liberté et n'accepte aucune visite dans sa propre maison. D'ailleurs personne n'a jamais franchi sa porte !

Pourtant à petits pas maladroits, elles vont toutes deux se découvrir, apprendre à "s'apprivoiser". Émerence ne cesse de surprendre Magda, elle a un sacré caractère, se vexe à la moindre remarque, fait la tête quand quelque chose ne lui convient pas, et ne s'en laisse pas conter.

Mais Magda a besoin d'elle. Elle supporte tout de celle qui pourrait être sa propre mère, et s'attache de plus en plus à la vieille femme qui un jour, va lui confier ses secrets, lui faisant promettre de ne jamais les dévoiler à quiconque dans le quartier. 

 

Mais la vie n'est jamais simple et un hiver particulièrement rude, la vielle femme tombe malade. Magda comme tous les membres de la petite communauté du quartier, ne sait que faire. Émerence ne veut pas ouvrir sa porte, or il faudrait pouvoir faire au moins entrer un médecin, ce dont bien entendu, elle ne veut même pas entendre parler.

Magda qui veut toujours bien faire et a reçu une éducation où la générosité prime, mais aussi le respect de l'autre et des promesses faites, va avoir beaucoup de mal à prendre la  décision qui s'impose, d'autant plus que des obligations professionnelles la tienne éloignée du quartier...

Le lecteur entre peu à peu dans l'histoire de cette relation difficile mais d'une grande richesse. 

Il ne s'ennuie pas une seconde tant la vieille dame est omniprésente dans ces pages. Émerence raconte sa vie par petites touches, faisant entrer le lecteur dans l'histoire de la Hongrie du XXe siècle, une histoire que la plupart du temps nous ne connaissons pas, et qui a marqué la vieille femme et explique son comportement étrange. 

Il découvre une vieille dame travailleuse, qui ne sait pas comment faire autrement que de donner aux autres de son temps. Elle met en avant ses propres valeurs qui sont plus importantes à ses yeux que celles de la vie moderne, plus humaines en tous les cas. 

 

La façon dont l'auteur traite ces deux portraits de femmes est d'une grande finesse psychologique. 

La relation entre Magda et Émerence est marquée à la fois par la pudeur, la maladresse, le respect, l'affection mais aussi l'incompréhension. Tout le monde comprend à quel point chacune est tellement importante pour l'autre...

 

Il nous faudra attendre la fin du roman pour ouvrir cette porte, non pas celle de l'entrée, non, l'autre, la porte cachée qui contient tous les trésors de la vieille dame et tous ses secrets...cette porte "blindée" qu'elle a dressée entre elle et les autres pour se protéger.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman à la plume si délicate et pudique et je réalise en rédigeant cette chronique à quel point il n'est pas facile de décrire exactement pourquoi. Je l'ai trouvé émouvant et très profond, alors que l'histoire est toute simple. Il est d'ailleurs très présent en moi alors que j'ai terminé sa lecture depuis quelques semaines à présent...

Je la suivis des yeux, cherchant pourquoi elle tenait à moi alors que j'étais si différente d'elle, je ne comprenais pas ce qu'elle aimait en moi. J'écrivais, j'étais encore jeune, je n'avais pas analysé à fond à quel point l'affection est un sentiment illogique, mortel, imprévisible...

Partager cet article

Repost0

commentaires

maggie 23/02/2020 06:14

Je l'avais déjà noté et tu me donnes envie encore plus de le lire surtout que je ne connais rien de l'histoire de la Hongrie...

manou 25/02/2020 08:17

Moi aussi je l'avais noté depuis longtemps et à présent c'est fait et je n'ai pas regretté cette découverte :)

Philippe D 22/02/2020 21:34

Je l'ai beaucoup vu, j'ai eu aussi l'intention de le lire, puis il est sorti de mon esprit en disparaissant des blogs !

Eglantine-Lilas 20/02/2020 17:12

un résumé qui donne envie de lire le livre en entier !
bises

manou 21/02/2020 07:34

Un jour peut-être tu le liras...bisous

zazy 19/02/2020 19:50

Un gros coup de coeur pour moi

manou 20/02/2020 07:37

On est bien d'accord alors...je suis vraiment contente de l'avoir lu !

Petits Bonheurs 19/02/2020 16:05

Bonjour Manou,
Tu racontes si bien que j'en suis scotchée à cette histoire. Cela me donne vraiment le goût de lire ce roman. Merci à toi. Je t'embrasse

Marion L. 19/02/2020 13:51

Tu donnes très envie de le lire, je vais essayer de le trouver.
Tu ne trouvais pas les mots pour expliquer exactement pourquoi tu as aimé, mais tu as quand même su donner envie de le lire. Merci pour cette découverte.

manou 19/02/2020 15:45

Cela faisait longtemps que j'avais noté ce roman et il m'attendait à la médiathèque alors c'était l'occasion ! bel après-midi

éliane roi 19/02/2020 11:13

Cet ouvrage doit être intéressant, s'il ne sombre pas trop dans le mélo-dramatique..............
J'ai environ quinze livres à lire encore et trois en cours de lecture.....................
Sinon..... quand est-ce que tu nous écris un article sur les véhicules anciens, l'école d'autrefois, Eddy Mitchell, l'exposition universelle de 1889, le village fantôme Celles du lac de Salagou, Michel Audiard, Frédéric Dard, le far-west, Al Capone, Marilyne Monroe ou Emile Zola........................... ? ....................................................

éliane roi 20/02/2020 11:50

Coucou Manou ! Mes livres du moment sont Maupassant et Balzac, sans oublier Zola ; puis tous les cahiers "Paroles de Rochelais" que je n'ai pas lus et qui racontent la vie dans les usines et les quartiers de La Rochelle -et avec qui j'ai travaillé un an- et pour finir, les bouquins pleins de photos de locomotives vapeur, que j'adore, et l'histoire de Saintes cité cheminote (énorme techni-centre SNCF) dont je vais reproduire de larges extraits et photos dans mon blog. Chaque habitant de Saintes avait au moins un membre de sa famille cheminot à Saintes. Je mettrai leur histoire et témoignages dans mon blog pour que les générations futures puissent trouver l'historique sur Internet. Pour l'instant, ce n'est que dans de rares livres.......................... et les jeunes générations cherchent sur le Net l'histoire de leurs parents ou grands-parents. Ce technicentre pourrait bien fermer un jour ; ils sont toujours en grève ce matin...........................
Mes films sont archivés au Fonds Audiovisuel de Recherche de La Rochelle ; nous avons filmé, mon mari et moi, La Rochelle pendant quarante ans......................................
Mon compagnon a écrit un mémoire sur l'histoire d'Alstom à Saint Ouen, avec ses camarades. Je l'ai transcrit entièrement dans mon blog pour que ce livre soit sur le Net. A l'intérieur, il y a des photos de Robert Doisneau, dans l'usine, qui photographiait les ouvriers et mon compagnon lorsqu'il avait 20 ans...............................J'écrirai un jour mes deux années passées dans une radio locale à La Rochelle dans les années 80.......................... etc. etc.
Allez, je retourne à ma lecture.....................................

manou 19/02/2020 15:44

Pour l'instant ces sujets là ne sont pas dans mes projets :) Mais qui sait ce sera peut-être le cas un jour ! Et toi quand parleras-tu de tes lectures :) bisous

écureuil bleu 19/02/2020 08:55

Bonjour Manou. Je note le titre : ce roman devrait me plaire, mais j'ai rangé ma bibliothèque et j'ai près de 200 livres à lire. Bonne journée et isous

manou 19/02/2020 15:44

Pareil pour moi si par malheur je range, je ne peux pas m'empêcher de m’asseoir et de me mettre à lire ! bisous

Elena800 19/02/2020 04:34

J'ai très envie de le lire, je vais voir si je peux l'avoir sur ma liseuse. Bisous

lemenuisiart 18/02/2020 19:16

Que la porte est belle, après pas le temps de lire avec mon actualité

Josette 18/02/2020 16:19

je l'ai lu... mais j'avoue avoir oublier... tu me donnes envie de retrouver ce livre !

manou 19/02/2020 08:19

Moi aussi ne t'en fais pas, j'oublie aussi certaines de mes lectures, c'est bien normal ! bisous

Renée 18/02/2020 16:09

Tu en parle très bien et donne envie de le lire...faudra que je m'en souvienne car cette Emerance a fichu caractère mais j'aime bien justement. Bisous

manou 19/02/2020 08:18

Leur relation n'est pas facile du tout en effet à cause de son caractère ! bisous

CathyRose 18/02/2020 15:36

On te sent conquise et ce que tu en dis me tente beaucoup, je vais donc le noter !
Bel après-midi, bisous !
Cathy

manou 19/02/2020 08:18

Le début est lent à se mettre en place, il faut le savoir mais il existe à présent en poche...Bisous et une belle journée

keisha 18/02/2020 15:18

Un peu déçue quand même (trop d'attentes?)

manou 19/02/2020 08:17

C'est pourquoi j'ai bien fait de l'oublier, car du coup je n'avais pas d'attente :)

sotis 18/02/2020 15:07

ça m'a l'air d’être un très beau livre, il faut que je le trouve!!!! bisous

virjaja 18/02/2020 15:07

je découvre ce livre, et tu donne envie de le lire! gros bisous Manou. cathy

ruthiebear 18/02/2020 14:53

SOunds like a well written story. Friendship

Golondrina63Auv 18/02/2020 14:04

Merci à toi
Tu as l'air conquise
Je te souhaite une bonne journée ,
Un jour pour lire ici

Cléo 18/02/2020 13:19

C'est mon genre de lecture. Je le note! Merci! Bises et belle journée.

manou 19/02/2020 08:16

J'espère qu'il te plaira...bises et belle journée

Alex-Mot-à-Mots 18/02/2020 13:13

Comme toi, je l'avais noté à sa sortie, et un peu oublié.

manou 19/02/2020 08:16

Je n'ai pas regretté de m'y plonger avec du recul c'est parfois mieux. Quand on parle trop d'un livre dans les médias, on ne l'aborde pas de la même façon je trouve...

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -