Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2019 3 27 /11 /novembre /2019 06:19
Albin Michel, 2016 / Le Livre de Poche, 2017

Albin Michel, 2016 / Le Livre de Poche, 2017

Il s'était fait le serment des cinq étoiles. Celui de leur maître à tous, le grand Gengis Khan, à la veille de traverser le fleuve jaune pour attaquer la ville tangoute de Lingzhou. Il avait vu s'aligner dans le ciel du dernier bivouac cinq astres célestes et avait pris ce signe pour un avertissement. Pour conjurer ce mauvais sort annoncé, il avait alors fait une promesse aux esprits. Ne plus tuer aveuglément et n'ôter la vie qu'à ceux qui prendraient les armes contre lui...

Voici le troisième et dernier opus de la série dont le héros principal, Yeruldegger, est un commissaire d'Oulan-Bator. Vous pouvez lire les chroniques précédentes ICI (1) et ICI (2), si le coeur vous en dit.

Les trois tomes sont désormais parus en poche et cette trilogie peut donc être un joli cadeau de noël pour les amateurs du genre. 

 

Le lecteur le retrouve fatigué et usé par sa lutte incessante contre le crime. Il a quitté Oulan-Bator pour se retirer dans la steppe et méditer. Pour cela, il a planté sa yourte au cœur du désert de Gobi où il tente d'oublier la belle Solongo qu'il aime tant mais si maladroitement.  

Mais décidément le destin encore une fois en a décidé autrement.

Il avait décidé de tourner le dos à son passé de flic, mais sa tranquillité sera de courte durée : le voilà sollicité pour résoudre plusieurs affaires intrigantes qui se déroulent près de chez lui.

D'abord, il y a Tsetseg venue lui demander de l'aider à retrouver sa fille disparue depuis plusieurs mois à présent.

Puis Odval, qui vient de découvrir que son amant, un géologue travaillant pour le BRGM français, vient d'être assassiné, et sa yourte entièrement détruite.

Enfin, il y a le jeune Ganbold qui a découvert un charnier au coeur de la steppe...

 

Mais ce n'est que le début !

En effet, les morts s'accumulent non seulement en Mongolie mais aussi à l'étranger.  L'intrigue part dans différentes directions et s'expatrie jusqu'à New York, au Québec, en France et en Australie. Bien évidemment, les différents événements sont comme d'habitude, reliés entre eux, vous vous en doutez...

 

Bien qu'il ne veuille pas s'engager, et désire avant tout se tenir éloigné de ces crimes, Yeruldegger va se retrouver en plein cœur d'une révolte mongole contre les compagnies minières locales...et se mettre à la poursuite d'une superbe femme fatale, Madame Sue, qui règne d'une main de maître sur des entreprises internationales plus que mafieuses, et arrive à corrompre tout un pays, au détriment bien entendu des populations locales, ce que notre héros, vous le savez bien, ne peut laisser faire.

Il reçut la vision de cette vallée détruite comme une agression, et la confirmation de ce qui distillait depuis longtemps une longue tristesse en lui. Rien se servait décidément plus à rien...
Rien ne repousserait plus sur ces herbes stériles, écrasées sous les remblais, brûlées par les acides et lessivées par les ruissellements. Plus aucun troupeau ne viendrait y pâturer. Des chevaux sauvages s'y briseraient les antérieurs, les yeux fous de panique, en trébuchant dans les trous d'eau sous les orages. Et les loups écœurés n'oseraient même plus dévorer leurs carcasses encore vivantes, effrayés par la cruauté des hommes envers leur propre territoire...

Encore une fois Ian Manook nous enchante par la beauté et la poésie qui se dégagent de ses descriptions des grands espaces et des coutumes de ce pays fascinant qu'est la Mongolie. Un pays qui aujourd'hui a du mal à préserver ses traditions face à la modernité qui l'envahit et attire de plus en plus les jeunes générations.

Mais cette modernité n'a pas que du bon et implique, en même temps que le capitalisme et le pouvoir de l'argent, l'entrée du pays dans des magouilles mafieuses impliquant les politiques les plus haut placés.

 

Le roman nous fait sombrer dans le réalisme, l'actualité,  où la noirceur et la violence, comme dans ces précédents opus, peuvent choquer par moment le lecteur. 

Personnellement quelques rares longueurs ont entaché mon plaisir de lire.

Comme l'indique le titre, l'amour et le sexe sont très présents dans cet opus où l'amour et la mort se côtoient. La "mort nomade", faisant référence à l'amour nomade, c'est-à dire à la tradition qui prévaut dans la steppe de profiter des rencontres fortuites sans arrière pensée. 

 

Voilà donc un roman noir, très noir, parfaitement rythmé et qui sait nous offrir aussi quelques passages emplis d'humour. Son côté écolo rappelle à quel point la nature a été là-bas comme ici, ravagée par l'industrie, pourtant pourvoyeuse de travail. 

 

L'émotion est au rendez-vous car s'il arrive encore à résoudre les affaires et à arrêter les méchants dont on connait assez vite l'identité, Yeruldelgger cette fois, va devoir affronter de nombreuses pertes et laisser derrière lui tout ce qu'il aimait le plus, mais chut...je ne vais pas vous en dire plus !

 

C'est la fin de la trilogie et même si ce roman-ci est d'après moi nettement en-dessous des deux précédents opus, je ne regrette pas de l'avoir lu car il clôt la série par une fin ouverte, qui laisse au lecteur la possibilité d'imaginer une suite possible...

Les Occidentaux se rattachent aux morts, mais nous, nous nous rattachons au monde. Ils sont dans le culte du souvenir, nous dans celui de l'oubli. Le but de la mort nomade, c'est d'oublier le mort jusqu'à l'endroit même où on l'a laissé. Pour ne vivre qu'avec son esprit, toujours, partout, où qu'on soit...

Partager cet article

Repost0

commentaires

choup 13/12/2019 15:17

Beaucoup de très bons commentaires m'ont fait noter cette trilogie. C'est à coup sûr dépaysant!

manou 13/12/2019 16:56

C'est le cas en effet et un bon moment de lecture en perspective ! Merci pour votre visite, j'espère qu'elle vous plaira !

L'Espigaou 28/11/2019 13:51

Ce livre n est pas pour moi.
Je n'aime pas les romans policiers que pourtant j'aimais bien dans ma jeunesse, il y a tres, très longtemps.
J'en ai peut être trop lu à cette époque.
Bisous Manou.
Maryse.

manou 29/11/2019 06:30

Il faut se faire plaisir quand on lit, c'est ça le principal :) bisous

Mimi 27/11/2019 23:28

Bon et vien me voilà bien marquée par cette trilogie, il va falloir en aborder la lecture un de cs jours ! Que de péripéties dans ce troisième opus, j’ai l’impression que ça déborde de partout !

manou 28/11/2019 07:32

Je pensais que tu la trouverais trop violente toi-aussi...à voir donc pour toi ! Bisous

CathyRose 27/11/2019 17:12

Et bien dis moi, il lui en arrive des choses à Yeruldegger !
J'ai l'impression qu'on ne s'ennuie pas avec lui, partout où il va, même au milieu de la steppe il y a des meurtres !
On te sent enchantée par cette série, tant mieux !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 28/11/2019 07:31

Je suis quelqu'un de très enthousiaste c'est ainsi :):) Je voulais découvrir cet auteur français et je n'ai pas été déçue. Il écrit bien et sait particulièrement bien recréer une ambiance et nous faire voyager en Mongolie.... ce n'est pas donné à tout le monde. bisous

Renée 27/11/2019 16:48

Merci pour la présentation de celui-ci et le rappel des précédent. Bisous Manou

ruthiebear 27/11/2019 16:26

THank you for this wonderful review. Friendship

Rohnny 27/11/2019 16:01

Bonjour Manou
Merci pour cette nouvelle présentation de livre.
Merci pour le partage.
Belle fin de semaine à toi.
Cordialement.
Rohnny

manou 28/11/2019 07:29

Merci de ta visite...tu sais Rohnny tu n'es pas obligé de mettre un commentaire sur mes lectures, tu peux choisir un autre article, une balade...bises et une belle journée

Binchy 27/11/2019 13:46

Merci encore Manou pour cette chronique ! Que c'est important de parler, partager nos lectures sur nos blogs. C'est important pour les auteurs et pour les lecteurs.
Je te souhaite un doux après-midi, chez nous, grisaille.
Gros bisous.
Bernadette.

manou 28/11/2019 07:27

C'est vrai que comme toi j'aime varier mes lectures et communiquer ensuite c'est important pour les auteurs ! bisous et une belle journée

Féelaure 27/11/2019 13:16

Trop noir et violent pour moi, mais merci du partage Manou :)
Bisous et douce journée

manou 28/11/2019 07:27

Les thrillers sont toujours plus violents que les policiers classiques alors je te comprends mais ce n'est pas le thème principal des livres, cette violence, il y a toujours un autre sujet plus intéressant que l'auteur dénonce et c'est ça qui m'intéresse ainsi que l'ambiance particulière. Bisous et une belle journée

virjaja 27/11/2019 12:51

je n'ai pas lu les deux premiers... mais je note, pour quand j'aurai fini la pile qui m'attend!!! gros bisous Manou. cathy

chemindetables 27/11/2019 12:32

je me suis commandé sur internet les 3 volumes de cette trilogie, comme je t'avais dit en com ça me tente bien, mais je ne lis pas vite alors j'ai de quoi lire un bon moment là....
merci de tes toujours si bonnes présentations
bisous
patricia

manou 28/11/2019 07:25

J'ai pris mon temps aussi tu sais, j'ai entrecoupé mes lectures par autre chose !! bisous

domi 27/11/2019 10:14

en matière romanesque,je préfère un vrai épilogue...

manou 28/11/2019 07:25

Pour la plupart des personnages s'en est un mais pas pour le héros :)

Martine Martin 27/11/2019 09:56

Un polar en Mongolie c'est dépaysant. Bisous

maggie 27/11/2019 09:56

Je commence la série dès que j'ai le temps ! Ca fait un moment que je veux la lire...

manou 28/11/2019 07:24

J'espère qu'elle te plaira !

Doc Bird 27/11/2019 09:26

J'avoue que cette trilogie ne m'attire pas trop, car trop violente à mon goût. Mais le thème de la destruction de son propre environnement par l'homme est intéressante. Merci de nous avoir partagé ton avis.

manou 28/11/2019 07:24

Je comprends mais je ne regrette pas d'avoir découvert cet auteur il a le don de nous faire pénétrer dans une ambiance particulière, assez proche des auteurs nordiques finalement...Bonne journée

missfujii. 27/11/2019 09:19

J'ai beaucoup de retard dans mes lectures, mais je note cette trilogie

écureuil bleu 27/11/2019 09:01

Bonjour Manou. Je ne suis pas tentée par cette trilogie, du moins pour le moment. Bonne journée et bisous

Claudine/canelle 27/11/2019 08:56

Cette série doit permettre de découvrir ce pays si loin de nous ..
Comme d'habitude je prends note
Bises Manou

eMmA MessanA 27/11/2019 08:32

Grâce à vous, je viens de commencer "l'Art de perdre" d'Alice Zeniter...

manou 28/11/2019 07:23

Merci Emma, c'est un roman que j'ai beaucoup aimé

les Caphys 27/11/2019 08:15

c'est plutôt rares les bouquins qui se passent dans cette partie du monde. Merci pour cette idée de lectures

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -