Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 05:17
Fayard 1989 / Zulma, 2014

Fayard 1989 / Zulma, 2014

Et pourtant quelque chose en moi me poussait à faire un grand détour pour éviter les gens qui venaient à ma rencontre. Je contournais le cercle lumineux des réverbères, je cherchais la pénombre, et quand j’entendais des pas derrière moi, je sursautais. A un coin de rue obscur, j’entendis une voiture passer lentement près de moi. J’appelai, la voiture s’arrêta, et un cocher somnolent me ramena chez moi.

Quand je vois Dina, je suis comme un chien à la chaîne qui la surveille. Quiconque s'approche d'elle devient mon ennemi mortel. Je veux garder pour moi tout seul le moindre de ses regards, la moindre de ses paroles. Pourquoi ne puis-je la quitter, me lever et en finir une fois pour toutes ? Cela fait mal, cela me brûle au fond de moi-même...

Monsieur le baron a certainement pris froid lui aussi. Moi, je dis toujours qu'il faut prendre un quart de vin, le réchauffer, et y ajouter une écorce de cannelle. Voilà mon remède ! Avec un peu de fleurs de muscadier, un clou de girofle, le tout bien sucré. C'est un remède très efficace.

Voilà un polar facile à lire, empreint d'une touche de fantastique que j'avais déjà lu lors de sa première parution et que je voulais relire car l'auteur est un écrivain peu connu, mais qui est considéré comme un maître dans l'art du récit ! 

 

L'histoire se déroule à Vienne en 1909. Un soir où plusieurs amis se retrouvent pour jouer de la musique, dans le salon de la famille Bischoff. Le mari Eugen, un acteur connu, est retrouvé mort dans son pavillon au fond du jardin...

Meurtre ou suicide ?

Tout accuse le baron Von Yosch, le narrateur, qui nous raconte cette histoire, des années après. Il a été en effet l'amant de Dina, la femme d'Eugen Bischoff, et il ne s'est jamais remis de la retrouver mariée, à son retour de mission à l'étranger. Sa pipe est  retrouvée sur les lieux, alors qu'il assure ne pas avoir mis les pieds dans la salle.

Dès le début de l'histoire, cette accusation ne tient pas.

Le suicide paraît impossible d'autant plus que personne n'a dévoilé à Eugen que son contrat avec le théâtre, qui l'emploie comme comédien, allait prendre fin et que la banque, dans laquelle il avait placé toutes ces économies, venait de faire faillite, ce qui pourtant était paru dans la presse le matin même, ce que tout le monde, y compris Dina, a tout fait pour lui cacher !

 

Le docteur Gorski qui a invité le baron à se joindre à eux, et l'ingénieur Waldemer Solgrub, un ami de la famille vont mener l'enquête, espérant démontrer à Félix, le frère de Dina, que le baron est totalement innocent. 

 

Les voilà partis sur la piste de mystérieux suicidés étrangement ressemblants qui faisaient partie du milieu des artistes..Cela qui les amène sur les traces d'un hypothétique "monstre" qui pousserait ses victimes à passer à l'acte. 

 

A partir de ce moment-là, le lecteur plonge dans l'univers de l'auteur, entre raison et folie, mystère et réalité...Vous l'aurez compris, il bascule dans un autre monde où toutes les peurs deviennent réelles et les événements les plus mystérieux, totalement plausibles.

Ainsi les enquêteurs (et les lecteurs du coup aussi) en viennent à se poser des questions loufoques : Le "monstre" est-il bien un être de chair et de sang ? Est-il italien ? Quel rapport y a-t-il entre lui et un expert en sciences occultes ? A quoi peut bien servir ce vieil atlas du XVIe siècle qui joue un rôle dans l'histoire ?

Et si le monstre était tout simplement en nous ?

Et si je vous disais en guise de réponse que le "Maître du Jugement dernier" a réellement existé ! 

 

L'enquête est menée tambour battant et le lecteur, pris au piège, termine le livre en un rien de temps...

La légèreté de ton de l'auteur, son humour, sa façon de distiller les indices et de nous perdre, tout en nous amenant là où il désire nous mener...sans jamais nous laisser le temps de réfléchir ou de nous arrêter un instant en chemin, font de ce roman un polar très prenant. 

Au-delà  de cette enquête pas comme les autres, c'est de l'homme que nous parle Léo Pérutz, de son imagination débordante, de ses peurs, de sa façon bien à lui de revisiter sa propre histoire pour la modeler à sa guise, la rendre présentable aux autres et trouver ainsi sa place parmi les autres...

 

Un excellent moment de (re)lecture qui me donne envie de ré-explorer l'oeuvre de ce grand auteur classique !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marion L. 26/06/2019 14:18

Tu m'as donné très envie de le lire, je le note ! Il n'est pas à la médiathèque mais je vais le chercher ailleurs. Merci.

manou 26/06/2019 19:01

C'est un classique. Moi-même je ne l'ai trouvé que dans la médiathèque que je fréquente en ville, pas dans mon village, c'est bien normal mais dommage aussi :) un auteur que j'avais eu du plaisir à découvrir et si tu prends le temps de regarder son oeuvre, certains titres pourraient te plaire car il a un univers proche du fantastique...

Sigrid 24/06/2019 20:52

Oui j'avoue honteusement que je découvre cet auteur dont je ne connaissais même pas le nom il y a 15 mn ! Heureusement, grâce à toi Manou, il a croisé ma route et je vais aller jusqu'à lui car tu m'as tentée.

manou 25/06/2019 05:41

Merci Sigrid pour tous tes messages. Il n'y a pas de honte à avoir, c'est un auteur étranger peu connu mais qui a su créer un univers bien à lui...

Azalaïs 19/06/2019 07:45

Je ne reçois pas toutes tes newletter, je ne comprends toujours pas. J'ai lu tous les livres de Perutz, mes préférés sont Le Judas de Léonard et Le cavalier Suédois, je ne comprends pas pourquoi il est méconnu car c'est comme tu le dis c'est de l’excellente littérature, des livres que je relis pour me consoler de ce que l'on vend hélas de nos jour en nous faisant croire au Père Noël! bises et bonne journée

manou 20/06/2019 10:56

Je n'ai pas tout lu quand je l'ai découvert il y a des années à présent. Je compte le relire quand la médiathèque de la ville va réouvrir ses portes en octobre (elle est fermée pour travaux tout l'été). Je ne peux donc lire que ce que m'offre la petite bibli de mon village (et heureusement ce que j'ai aussi à la maison). Le problème des newsletters est paraît-il lié aux messageries. Ta messagerie doit blacklister overblog ou seulement mon blog. Avec les passages aux https, cela est devenu fréquent et j'ai été obligé de me réabonner à tous les blogs de Canalblog avec une adresse gmail car ils étaient blacklistés par mon adresse mail de la poste. Cela ne m'arrive pas avec les autres hébergeurs. Je n'ai pas compris pourquoi mais maintenant ça marche. Ne t'en fais pas donc, tu viens quand tu veux et tu es toujours la bienvenue. bises et une belle journée

marine D 19/06/2019 07:42

Le polard que je lis en ce moment m'ennuie, celui ci est bien écrit et j'aimerais le trouver !

manou 20/06/2019 10:50

C'est de la belle littérature mais comme je le dis à la fois polar et un peu fantastique car l'univers de l'auteur est toujours imprégné des légendes et croyances de son pays...bisous

Valencroix 18/06/2019 08:26

Oh merci pour cette relecture. Je ne connaissais pas. Un livre que je vais lire...
Bonne journée

manou 20/06/2019 10:49

C'est un auteur classique qui a un univers très particulier...j'ai eu du plaisir à le redécouvrir :) belle journée à toi aussi

Philippe D 17/06/2019 21:23

Un brin de fantastique, ça me plait. On trouve ça rarement dans les romans...
Livre et auteur inconnus pour moi.

manou 18/06/2019 08:50

C'est un auteur classique du début du XXe siècle. Mais je le trouve beaucoup plus abordable que d'autres...

Nell 17/06/2019 20:38

Un bel enthousiasme que tu nous procures, Manou. J'aime beaucoup ce genre de lecture. Très agréable fin de journée, ma chère Manou, avec de gros bisous

manou 18/06/2019 08:49

Il est court et très prenant mais c'est un classique et de la belle littérature, donc il ne plaira pas à tous :) bisous et une belle journée

laramicelle 17/06/2019 20:12

coucou quand il y a du fantastique je n'accroche pas ; là je viens de finir le dernier Elizabeth George ; j'ai beaucoup aimé :) bisous

lemenuisiart 17/06/2019 19:22

Pas sur que j'aime mais il en faut pour tout le monde

maggie 17/06/2019 18:48

Je suis bien surprise. Zulma me fait penser à des auteurs étrangers très sérieux, plutôt roman de moeurs etc... Et puis là tu nous proposes un roman sur l'imagination. Parfait ! C'est noté car c'est très intriguant ! Je ne veux savoir maintenant !

manou 18/06/2019 08:47

Et bien c'est le cas ! Perutz est un auteur étranger très sérieux et très littéraire mais abordable au niveau lecture et celui-ci est un polar qui nous fait entrer dans son monde toujours fantastique...et intriguant en effet...un auteur à connaître pour toi qui t'intéresse à la littérature, que j'ai eu envie de relire et si je trouve ses autres écrits, je continuerai à le faire. Bonne journée

missfujii. 17/06/2019 17:56

Le genre de livre que j'aimerais très certainement, merci pour cette proposition alléchante

manou 18/06/2019 08:45

Il en a écrit plusieurs et son premier roman avait été interdit par les nazis...

Bébert du 33 17/06/2019 15:58

merci pour ce partage , je vais le faire voir à Danièle qui elle ... lit beaucoup merci gros bisous belle semaine a +

manou 18/06/2019 08:45

Merci de ta visite...même en voyage, c'est sympa de prendre le temps de passer. Bisous

Mimi 17/06/2019 15:21

Un grand auteur classique que je ne connais pas... C’est qu’il m’en reste encore beaucoup à découvrir ! Merci Manou !

manou 18/06/2019 08:44

Je l'ai découvert il y a plus de 20 ans, peut-être même 30 :) Je ne vois pas le temps passer !! A cette époque je lisais surtout de la littérature étrangère et j'explorais pays par pays, quasiment méthodiquement :) bisous

CathyRose 17/06/2019 15:19

Polar je dis oui même si j'en ai jusqu'ici lu très peu, mais dès que lis " fantastique " ça me refroidit un peu donc ... à voir !
Bel après-midi, bisous !
Cathy

manou 18/06/2019 08:43

Ce n'est pas un auteur de polar, ni de fantastique, je dirai si je me souviens bien des autres titres lus, qu'il nous plonge dans son univers pour mieux parler des hommes et de la société. C'est un auteur classique que je trouve facile à aborder, finalement. bisous

Rose63au 17/06/2019 14:34

La couverture est particulière mais je pense qu'elle doit pousser le lecteur à s'intéresser au contenu , pour ma part ce n'est pas un critère de sélection
Je te souhaite une bonne journée
Merci on sent que tu es une passionnée

manou 18/06/2019 08:41

Chez Zulma, l'éditeur, les couvertures sont toujours ainsi et ne laisse rien présumer du sujet car ce sont des éditions qui publient beaucoup de littérature étrangère. bisous

FéeLaure♥ 17/06/2019 13:58

Merci pour ce nouveau partage Manou, tu ne t'ennuies pas en lecture :)
Bisous et douce journée

manou 18/06/2019 08:40

Je lis moins en ce moment, les beaux jours m'incitent à profiter de l'extérieur et à balader :) bisous et une belle journée

Claudine/canelle 17/06/2019 12:26

Merci pour ton partage du jour
Bises Manou

eMmA MessanA 17/06/2019 11:16

Ah ces couvertures chez Zulma !
Très tentant, moi qui pourtant ne lis jamais de polars...
Merci à toi.

manou 18/06/2019 08:39

Au départ c'est surtout un auteur classique pas spécialement de polars. Son premier livre "la neige de Saint-Pierre" avait été interdit par les nazis quand il est sorti dans les années 30. Je l'avais découvert il y a plus de 20 ans et j'ai eu envie de me replonger dans ses écrits...

virjaja 17/06/2019 10:45

je découvre cet auteur, et ce livre me tente bien, merci!! gros bisous Manou. cathy

manou 18/06/2019 08:36

Il est dans toutes les médiathèques... bisous

domi 17/06/2019 10:35

un titre à lire qui m'évoque en plus la cathédrale d'Autun au célèbre tympan sur ce thème du Jugement dernier

manou 18/06/2019 08:36

En plus c'est de la belle littérature, classique et une plongée dans le début du XXe siècle :)

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -