Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 05:12
Liana Levi, 2018

Liana Levi, 2018

Raffaele ouvrit grand les fenêtres pour lui faire sentir l'air marin et entendre les sifflets des bateaux.Il voulut qu'elle se penche au-dessus de l'étroite cour intérieure et des toits qu'il trouvait couleur ardoise, et elle, gris souris. Tout en haut, elle vit un petit carré de ciel turquoise, et qu'elle regarda en bas, elle eut le vertige.

Le seul point noir de cette terre promise était que le voisinage détestait le piano. Quand Gregorio, enfant, puis jeune homme, se mettait à jouer, les fenêtres claquaient et les gros mots volaient, bien qu'il prît soin de le faire à des heures décentes. Quel malheur que cela tombât justement sur la passion de son fils, grâce à laquelle elle se sentait elle-même en harmonie avec le monde...Qui n'a jamais vécu avec un musicien ignore que quand il joue, le plus misérable des logis se transforme et se soulève de terre comme un astronef pour voyager ver un monde parfait.

Tout le monde rêve d'une Terre promise...d'un ailleurs où l'herbe serait plus verte. 

 

Pour Raffaele, enfant pauvre, obligé depuis la mort du père, de s'engager dans l'armée pour pouvoir manger, la Terre promise c'est le continent. Depuis qu'il est revenu de la guerre, il ne cesse d'espérer y retourner un jour prochain. Ester, qui a attendu son retour pendant cinq longues années, fait le même rêve. Tous deux se marient et le jeune couple s'installe d'abord à Gênes puis à Milan.

 

Mais Ester, malgré la naissance de Felicia, leur fille, a le mal du pays : c'est sur son île, la Sardaigne...qu'elle rêve de revenir à présent. Ils y retournent.

Félicia grandit en semant autour d'elle son bonheur de vivre. 

Elle devient une adolescente heureuse, partout où elle se trouve. Rien n'entache jamais son optimisme naturel ! Sa Terre promise est en elle...ou bien, au coin de la rue. Elle est persuadée qu'il suffit seulement d'ouvrir les yeux pour la découvrir. 

 

Devenue adulte, en attendant patiemment que le père de son fils s'attache à elle, et l'aime en retour comme elle l'aime, elle partira vivre seule à Cagliari avec son enfant ; puis, elle acceptera que Gregorio devenu grand, et passionné de musique de jazz depuis tout petit, s'installe à New York. Une mère ne souhaite-t-elle pas le bonheur de ses enfants ? Elle lui cachera sa maladie et fera tout pour que sa vie soit la plus légère possible. 

Un jour, tous vont comprendre que la Terre promise est un leurre et que le bonheur est à portée de main...

 

Avec son écriture simple mais oh combien lumineuse et vivante, voire vibrante, l'auteur nous invite à une leçon de sagesse. Elle nous fait entrer dans l'univers de Felicia, dans un monde où on sait regarder au-delà de l'apparence et où la bienveillance paraît être la meilleure façon d'être heureux. 

Ainsi, elle va par exemple aider sa grand-mère devenu acariâtre et amère, à découvrir la mer, qu'elle n'a jamais vue, ce qui éclairera d'un jour nouveau ses dernières années de vie.

Elle aidera Marianna, sa voisine à retrouver goût à la vie. Celle-ci deviendra même un véritable cordon bleu, elle qui était dégoûtée par la nourriture.

Felicia saura s'attacher au mystérieux Gabriele, échoué comme une épave sur la plage de Cagliari et tous deux vont avoir beaucoup à partager.

 

Par petites touches, le lecteur traverse les années qui passent. Il suit les personnages durant trois générations.  Les chapitres sont courts. Chacun nous transporte dans un univers à part, auprès de personnages hors normes, qui nous dévoilent leurs failles et leur beauté intérieure.

La Sicile est bien entendu, bien présente, avec ses paysages grandioses, ses traditions et le poids de la religion. 

 

C'est un roman court (175 pages à peine) mais intense et profondément humain. Il fleure bon l'espoir et nous permet de rêver à un monde meilleur.

 

Mais Felicia en était sûre : sa grand-mère avait compris que la terre promise n'était somme toute pas si éloignée de l'endroit où elle avait passé sa vie, et qu'au fond il suffisait d'un petit effort pour franchir les bornes de son univers familier et accéder à un monde extraordinaire, juste à côté.

...puisque personne ne la trouve jamais, cette terre promise, pourquoi ne pas s'arrêter en route, dès qu'on arrive quelque part où on se sent bien.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dalva 28/04/2019 11:44

En regardant la liste de tes derniers articles, c'est celui-ci qui m'a attiré.
Je note "C'est un roman court (175 pages à peine) mais intense et profondément humain. Il fleure bon l'espoir et nous permet de rêver à un monde meilleur." Je retiens cette phrase car elle me donne envie de lire le livre.
Je sais ... je ne viens plus souvent sur la bloggosphère en ce moment, mais, à chaque fois, je suis super contente de retrouver les blogs amis.
Si tu as un petit moment, je veux bien que tu me donnes ton avis sur le texte que j'ai publié sur mon blog "Petits riens" (je l'ai mis en lien si tu cliques sur mon pseudo). C'est le début d'un long texte, et le début c'est important. Tes conseils me seront très précieux.

manou 29/04/2019 15:12

J'ai beaucoup aimé te lire et ne t'inquiète pas je ne t'oublie pas puisque je me suis abonnée à ton blog, je ne devrais plus rien rater de tes publis...j'étais en pause cette semaine bien que j'ai laissé paraître mes articles programmés. je suis rentrée hier seulement ! Bises

Sigrid 23/04/2019 15:39

Je me précipite à la librairie, j'ai tellement aimé Mal de pierres, Battements d'ailes !!! Merci Manou !

manou 29/04/2019 15:12

Alors tu aimeras celui-là si tu as aimé "mal de pierres". Bises

moqueplet 16/04/2019 06:17

pas très en forme ce matin, un bon gros rhume....du mal aussi à tout lire....mais je me rattraperai tantôt....passe une bien douce journée

manou 16/04/2019 08:38

Soigne toi bien c'est encore de saison tous ces rhumes et virus d'hiver...vu le temps !! Bises

moqueplet 16/04/2019 06:16

p

marine D 15/04/2019 22:51

Je suis bouleversée par l'incendie de Notre Dame de Paris, quel désastre !

Bébert du 33 15/04/2019 21:48

Merci Manou pour ce beau texte et ... Gros bisous belle semaine a++

Philippe D 15/04/2019 21:42

J'ai dû lire un livre de cette auteure, mais je ne connais pas du tout celui-ci. Je suis tenté, mais...!!!

Valencroix 15/04/2019 21:20

Ca me donne envie de lire ce livre. Merci :)
Bonne soirée

Petits Bonheurs 15/04/2019 19:01

A lire ces quelques lignes cela me donne le goût de lire ce livre.
Une très belle présentation. Merci

missfujii. 15/04/2019 18:21

Tu as vraiment l'art de nous faire aimer les livres que tu nous proposes, ta chronique est superbe

Colette 15/04/2019 16:55

Il me semble important pour moi de le lire, surtout en ce moment. Merci pour cette présentation et ces extraits !
Bisous Manou et une belle fin de journée !

manou 16/04/2019 08:36

Tu seras touchée par ses romans...c'est la voix d'une femme. Bisous

Eve-Yeshé 15/04/2019 16:14

belle critique qui donne envie de lire ce roman! je n'ai lu aucun de ses livres...

manou 16/04/2019 08:34

C'est un auteur à connaître absolument ! J'aime entendre sa voix de femme...

Renée 15/04/2019 15:34

Merci beaucoup pour cette présentation Manou Bisous

Mimi 15/04/2019 14:16

Milena Agus, une auteure que j’apprécie beaucoup et voici un de ses livres que je ne connais pas encore. Merci Manou !

ruthiebear 15/04/2019 14:11

A delightful book review. Friendship

domi 15/04/2019 12:45

quand un livre est bon il est toujours trop court ;-))

virjaja 15/04/2019 12:37

je note, tu donne envie de le lire, merci! gros bisous Manou. cathy

écureuil bleu 15/04/2019 11:34

Bonjour Manou. Ce livre me tente si je le trouve à la médiathèque. Le dernier extrait me plait beaucoup. Bonne journée et bisous

Maryline 15/04/2019 11:17

Je le note... car j'ai lu "Mal de pierres" de la même écrivaine, il m'avait bien plu.... Le résumé que tu fais de celui-ci donne envie de le découvrir.
Merci Manou!
Bonne journée!
bisous

manou 16/04/2019 08:33

Il te plaira aussi alors ! Bisous

Mitou 15/04/2019 11:16

Un livre que je lirais avec beaucoup de plaisir mais il me faudrait des journées beaucoup plus longue pour tout faire et pourtant je t'assure que mes nuits sont courtes !
gros bisous et bonne journée
MITOU

manou 16/04/2019 08:29

Comme toi je voudrais avoir plus de temps encore...et en ce moment je lis moins qu'en hiver ou en plein été....on ne peut tout faire ! Bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -