Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 05:25
POL, 2018

POL, 2018

Les saisons, c'est un sentiment, une émotion. Nous entretenons avec chacune d'elles une relation intime et personnelle. Sentir cet attachement, quel que soit le moment de la saison que l'on préfère, c'est peut-être cela "être de saison" au sens de l'expression française. C'est être dans l'instant, être dans la vie.

Nous nous faisons parfois une représentation figée de la durée des saisons, comme si celle-ci était définie par décret, ou comme un calendrier scolaire ; mais la saison n'est pas de cet ordre-là, et ne l'a jamais été.

Lorsque j'ai emprunté ce livre à la médiathèque, je ne savais pas qu'il ne s'agissait pas d'un roman. En fait, c'est un genre de livre difficile à classer dans une catégorie. On pourrait dire que c'est un essai...très poétique !

 

L'auteur y développe son ressenti, ses expériences et ses réflexions autour de "nagori", un mot japonais, qui signifie aussi bien "la nostalgie de la saison qui vient de nous quitter" que "la séparation", ou les "conséquences, les dégâts ou les suites d'un événement" ou alors "ce qui reste, ce qui subsiste dans le monde en lieu et place d'une personne... ou de quelque chose" ou encore si on regarde l'étymologie du mot "l'empreinte laissée par les vagues après qu'elles se sont retirées de la plage".

 

Dans sept courts chapitres, l'auteur nous explique que nous vivons selon deux types de temporalité, cyclique (ce sont les saisons) et linéaire, la plus difficile à ressentir et à comprendre pour nous car elle est variable selon nos émotions et est parfois impossible à appréhender comme dans le cas de la radioactivité (tant la durée de vie est importante). 

 

Tout cela sert de prétexte à parler de la notion de saison, de ce qu'elle signifiait pour les anciens, qui n'avaient pour se nourrir et ce, quel que soit le pays dans lequel ils vivaient, uniquement les fruits et légumes "de saison" (d'où les nombreuses famines), puis qui ont appris au fil des siècles à conserver les aliments jusqu'à aujourd'hui où certaines personnes ne savent plus quand est la saison des tomates ou des fraises, par exemple...tant on peut trouver de tout en toutes saisons. 

Ainsi chaque saison d'un fruit s'accompagne du plaisir de le (re) découvrir (voilà pourquoi on fait un vœu lorsqu'on mange la première fraise ou la première cerise). Puis le goût du fruit évolue jusqu'à la fin de sa saison, ou on éprouve de la nostalgie, annonçant ainsi la longue attente avant l'année suivante, où auront lieu les retrouvailles, si on est encore en vie...

 

L'auteur nous démontre aussi que le rapport entre produit et saison est devenue aléatoire aujourd'hui selon où l'on habite mais reste "hautement symbolique".

Les saisons permettent au temps de se dérouler de façon cyclique, et de voir revenir des dates anniversaires d'événements heureux ou malheureux, sur lesquelles nous bâtissons notre vie quotidienne, tant c'est rassurant !

 

Elle s'appuie sur de nombreuses références littéraires pour parler de la symbolique des saisons, n'hésitant pas à citer des exemples pris dans les contes pour démontrer l'importance dans notre imaginaire de consommer des fruits de saison, le "hors-saison" étant considéré comme un "trésor" idée qui perdure aujourd'hui, quand on considère son impact écologique.

 

A deux reprises l'auteur prend l'exemple sur le genre poétique japonais du haïku, pour expliquer que ce genre privilégiant la notion de temps cyclique, ramène les catastrophes naturelles ou les événements historiques marquants (comme Hiroshima, ou Fukushima) à une image du temps qui fera son travail de renaissance, ce qui est porteur d'espoir, certes pour les hommes mais ne doit pas les empêcher d'apporter des solutions concrètes. Ces catastrophes ne peuvent pas pour autant être considérées comme des événements que l'on va oublier à la saison suivante...

Ainsi les japonais en parlant d'Hiroshima, ne disent jamais: "les américains ont jeté la bombe" mais, "la bombe est tombée"...

 

C'est un livre court, empli d'anecdotes et de réflexions sur notre vie quotidienne et notre monde moderne. Il est empli de sagesse qu'on aime ou pas la culture japonaise, qu'on soit ou pas attiré par le Japon, il nous apprend à voir le monde autrement.

A maintes reprises lors de ma lecture, j'ai pensé que je n'avais jamais songé à voir les choses selon le point de vue que l'auteur nous propose, et j'ai trouvé que c'était très enrichissant de le découvrir. 

 

Et comme le veut la coutume de "l'o-miokuri" au Japon, une coutume qui consiste à "raccompagner la personne qui s'en va jusqu'à ce qu'on ne la voit plus"...je vous "accompagne du regard" jusqu'à demain...où je vous emmène dans la Drôme ! 

La nature ne guérit pas de tout, surtout quand la catastrophe a été causée par les hommes.

Songez un instant à un événement qui vous concerne, vous ou vos proches ou qui vous a marqué...une guerre, ou un génocide, et imaginez-le traité sous le régime de la saison, comme s'il s'agissait d'une tempête, sans intention ni cause humaine, comme quelque chose qui s'est produit "tout seul" ; la violence de ce régime vous apparaîtra dans toute son horreur.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marion L. 26/06/2019 14:14

Le genre de livre dont il est plaisant de tomber dessus par hasard. Tu donnes très envie de le lire, même si je pense passer mon tour (le temps !)
Merci encore pour cette belle découverte.

manou 26/06/2019 19:02

Je te comprends bien quand je travaillais je lisais beaucoup plus pour les ados et beaucoup moins pour moi,...on ne peut être sur tous les fronts

Petits Bonheurs 22/06/2019 14:45

Je crois que j'accroche avec ce livre. Mais aujourd'hui peut-on encore parler de saisons ? Ce n'est plus comme dans notre enfance. Tout est chamboulé pour le temps. Les fruits, on en trouve hors saison. Souvent sans aucun goût d'ailleurs.
Je fais toujours des voeux lorsque je mange le premier fruit de l'année.

manou 24/06/2019 09:57

Il faut se battre et ne consommer que des produits de saison...cela permet de faire vivre les producteurs les plus proches de chez nous, je pense...moi aussi je fais un voeu :) bises

missfujii. 22/06/2019 08:06

La culture Japonnaise m'a toujours attirée, je te remercie pour cette proposition poétique

moqueplet 22/06/2019 06:25

je me demande si je pourrai le lire....il me parait bien dur à parcourir....passe un doux samedi qui commence par chez nous très nuageux

manou 22/06/2019 06:40

C'est un livre très facile à lire...mais comme je le dis ce n'est pas un roman, donc il faut réfléchir en le lisant :) bises

Philippe D 21/06/2019 21:24

J'aime le Japon, mais je ne pense pas que ce livre me plairait...
Bon weekend.

manou 22/06/2019 06:39

Ce n'est pas un roman comme je le dis :) bon we

CathyRose 21/06/2019 21:19

Et bien moi qui ne suis pourtant pas du tout attirée par le Japon, voila un petit livre qui je crois ne me déplairait pas. J'ai particulièrement apprécié le tout premier extrait.
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 22/06/2019 06:38

En effet il est facile à lire et le sujet principal n'est pas le Japon, même si l'auteur s'appuie sur certains éléments de la culture japonaise. C'est ce que j'ai aimé, cette réflexion sur les saisons, notre ressenti, la poésie des mots...bisous

laramicelle 21/06/2019 19:45

coucou, je note le titre ; Vic adore le Japon et je pense que ça lui plairait ; bisous

lemenuisiart 21/06/2019 19:21

C'est bien de lire. Mais pas le temps actuellement

Martine Martin 21/06/2019 17:07

Ce n'est pas un livre pour moi. Merci néanmoins de cette belle critique que j'ai pris plaisir à lire. Bisous

manou 22/06/2019 06:37

Heureusement nous ne manquons pas de choix de lecture n'est-ce-pas et il ya largement se faire plaisir...bisous

Bernie 21/06/2019 16:09

un très joli rendez-vous lecture poétique

manou 22/06/2019 06:36

Une immersion en effet dans la culture japonaise, l'importance de la poésie et de la nature mais aussi un petit livre qui fait réfléchir

wolfe 21/06/2019 15:47

Bonjour
J'aime beaucoup ce genre de livre et en effet, il est difficile de les classer!
Je vais essayer de me le procurer! Merci!!
Bisous

Eve-Yeshé 21/06/2019 14:31

je vais me laisser tenter!!!! je suis fascinée par le Japon, les haïkus, la culture la place de la Nature dans leur culture, etc.
envie aussi de découvrir l'o-miokuri
je vais voir si je peux le trouver à la BM

manou 22/06/2019 06:35

Je l'ai moi-même emprunté dans la BM de la grande ville. Dans mon petit village ils n'ont pas le budget :)

Anne 21/06/2019 14:17

Je suis très tentée, je vais le chercher!

Lavandine 21/06/2019 14:16

Pas du tout tentée par le Japon même si je reconnais que la philosophie dont tu parles me conviendrait bien.
Belle journée.
Gros bisous
Lavandine

manou 22/06/2019 06:35

J'ai envie de redire que cela n'a rien à voir avec le Japon sinon que l'auteur s'appuie sur la culture japonaise...bisous et une douce journée

ruthiebear 21/06/2019 13:55

YOur review is excellent to explain this book. Friendship

danielle 21/06/2019 11:34

ainsi je pratique souvent l'o-miokuri sans le savoir :) dans miokuri, il y a "mi" qui est le verbe "miru" (= voir), le "o" devant est une marque de respect. au départ je n'ai pas spécialement été attirée, et au fur et à mesure de la lecture de ton article, je me dis que, oui, je lirais bien ce livre. dans les haïkus, il faut qu'il y ait je crois un mot, une expression qui évoque le temps, la saison; cela apparaît aussi dans un jeu de cartes japonais, le nom m'échappe là... le thème des saisons et de l'impermanence est cher aux Japonais. je note ce titre!

manou 22/06/2019 06:34

Comme toi lorsque j'ai emprunté ce livre je croyais que c'était un roman et je me suis demandée si j'allais le continuer et puis...la poésie, les réflexions, les références à la culture japonaise et aux haïkus, je me suis laissée charmer :)

eliane roi 21/06/2019 11:18

Un thème original. On va bientôt pouvoir lire à côté du ventilateur, s'il fait 35 degrés dans le jardin......
Merci Manou pour tes écrits, très agréables à lire.
Grosses bises !

manou 22/06/2019 06:32

Cette année je n'ai pas encore sortie les chaises-longues :) Il faut que je repeigne mes volets avant et je remets sans cesse à demain :) Profite bien de ton jardin ! bisous

FéeLaure♥ 21/06/2019 11:18

ça a l'air d'être un très beau livre, merci pour ton ressenti et ce nouveau partage Manou
Bisous et doux week-end

manou 22/06/2019 06:31

C'est surtout un livre qui fait réfléchir tout en étant empli de poésie...les saisons, c'est notre vie comme le dit Marine plus bas, elle a tout à fait raison. bisous et un doux we

virjaja 21/06/2019 11:08

j'aime beaucoup les livres japonnais, je ne connaissais pas celui-ci, je note, le thème me plait, merci! gros bisous Manou. cathy

manou 22/06/2019 06:31

Ce n'est pas vraiment un livre japonais mais l'auteur s'inspire beaucoup du Japon qu'elle connaît bien :) bisous

Pascale MD 21/06/2019 09:16

Un livre qui me séduit beaucoup. Je prends note, merci Manou.
Bises et belle journée à toi

manou 22/06/2019 06:30

J'espère qu'il te plaira ! bises et un doux we

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -