Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 06:28
Sabine Wespieser Editeur, 2018

Sabine Wespieser Editeur, 2018

C'est vers ce moment-là que la porte s'est mise à battre. Le bois tremblait sous les coups. Le rabat intérieur de la boîte aux lettres, en plaqué laiton, a tremblé lui aussi. Même les fourchettes et couteaux, dans leur tiroir ouvert, et la vaisselle dans l'égouttoir, ont comme vibré un instant. Personne ne venait jamais à une heure pareille. Début de soirée, par le mois d'août le plus chaud de mémoire humaine.De l'autre côté de la porte, sur le seuil au milieu de nulle part, se tenait une histoire que tout le monde connaissait déjà. Et la forme que prenait cette histoire, le soir en question, comme on dit ? Essoufflée, la peau sur les os, une fille d'une douzaine d'années. Elle avait le ventre, le sternum et la naissance des côtes à l'air.On aurait dit quelqu'un qui n'a pas mangé correctement ni respiré d'airfrais depuis des années. Elle avait les dents jaunes, les ongles noirs et trop longs. Sa peau était brûlée par le soleil, à l'exception de lignes blanches à l'emplacement des bretelles. Elle était marquée par endroits, aussi, sa peau : des égratignures, des plis, des stries de crasse et des mots.

Ce qu'elle avait dit était vrai. Elle préférait être entourée des affaires des autres....
Les affaires des inconnus avaient une histoire, lui expliquait-elle. Cette histoire nimbait les objets d'une sorte de bruit.Elle préférait ce bruit d'occasion au silence du neuf. Il était rassurant.

Ça lui faisait mal de penser qu'un jour il arrêterait, ou qu'elle arrêterait, et qu'ils ne se reverraient plus jamais, ne se parleraient et ne se toucheraient plus jamais. Un jour, après tout ce qu'ils auraient traversé ensemble, l'un d'eux s'en irait, partirait pour ne plus revenir, tandis que l'autre remplirait les jours restants en parcourant l'espace laissé vide.

Ça continuait. La lumière de la terrasse qui ne marchait pas, les contours d'un visage au fond du jardin, les chambres où il faisait trop chaud pour dormir correctement la nuit. Elle crut même entendre les cigales. Il était parfaitement impossible qu'il y ait des cigales par ici.

La gamine nous a regardé tous les quatre. Cela devait faire un drôle d'effet qu'on vous demande de lire à voix haute, devant une assemblée d'inconnus, des mots inscrits sur votre corps.

C'est l'été. Il fait terriblement chaud dans cette petite ville fantôme d'Irlande...

Dans un lotissement poussiéreux qui ne sera jamais achevé et où aucune maison n'est terminée, au milieu donc du chantier en cours, des poubelles et des gravats, vit une famille pauvre et isolée. Ils arrivent tout juste d'un pays lointain (l'Allemagne sans doute). Il y a les parents, Paul et Helen et leur fille, et Martina, la sœur jumelle d'Helen.

Le jour des portes claquent sans cesse et l'eau est mystérieusement coupée ; le soir, l'électricité ne fonctionne qu'occasionnellement ; la nuit, des visages apparaissent à la lisère des bois, des bruits perturbent le sommeil des résidents, pourtant ils sont seuls à habiter à cet endroit.

 

Et puis le mystère s'épaissit quand un à un, les membres de la famille disparaissent sans laisser de traces...

D'autres personnages traversent le roman comme Slatery, l'ancien propriétaire du terrain qui se croit encore chez lui, Flood, le promoteur, et son neveu Marcus qui est vigile et vit à deux pas du lotissement en chantier, dans une caravane.

C'est Flood qui a permis à la famille de s'installer-là, avant que la maison soit investie par une famille qui doit arriver d'ici quelques semaines. 

 

Un soir, le narrateur entend des coups violents frappés à sa porte. Il ouvre sur une gamine de 12 ans complètement affolée, décharnée, avec des mots écrits sur tout le corps : son père vient de disparaître lui-aussi. Elle est seule, tous les membres de sa famille sont partis à présent. 

C'est un prêtre : il appelle aussitôt les flics. Mais ceux-ci ne veulent pas placer la gamine ce soir-là. C'est le week-end et, vu son traumatisme, ils pensent que ce serait pire encore et que le père va peut-être rentrer.  

Le prêtre n'a pas d'autres choix que de garder la petite chez lui, une nuit, puis deux...et elle disparaît à son tour. 

 

Il sera accusé... de quoi exactement, le lecteur émet des hypothèses au fur et à mesure que le narrateur, mis à l'écart dans un endroit isolé de tous, nous raconte sa propre vision des choses. Le lecteur plonge alors dans l’histoire surprenante de cette famille pas comme les autres, qui enchaîne les drames familiaux. 

 

Voilà un premier roman étrange, voire inquiétant où tout est dans l'ambiance. Les non-dits s'accumulent...tout se joue dans les détails, par petites touches qui insidieusement nous rapprochent d'une vérité toujours remise en question. 

L'écriture est toute en ressenti et émotion. Le lecteur est aux aguets. Il attend la révélation qui ne vient pas. Il imagine, tire ses propres conclusions, devance l'enquête en cours. 

Le lecteur ne saura jamais, ni le prénom exact de la petite fille qui se fait appeler comme sa mère, ni où et pourquoi tous les membres de sa famille sont partis... ni où elle-même s'en est allée.

 

Tout ce que l'on sait c'est que pour cet homme d'église, la vie a basculé, le soir où la petite fille est venue frapper à sa porte. Rien ne sera plus comme avant...

C'est surprenant mais addictif. Un auteur à découvrir et que je suivrais avec grand plaisir. Une belle découverte de ce début d'année...

 

Je savais déjà qui elle était quand elle est apparue à ma porte. Je connaissais l'histoire dans tous ses détails. Il y avait les parents des filles, partis comme on sait, et puis les sœurs, qui avaient émigré. Ça avait fait grand bruit, localement, quand elles avaient fini par rentrer, bien plus qu'elles semblaient s'en rendre compte.

Alors j'ai écrit ce que j'ai bel et bien vu, ce que je crois avoir vu et ce que je sais avoir entendu. Mais je ne serai pas l'homme qu'ils veulent que je sois. Je ne porterai pas la couronne d'épines de leur bouc émissaire. Pourtant, plus j'en dis sur la vérité, plus je parais décidé à m'inscrire plus près du centre d'une histoire qui n'aurait jamais dû être la mienne.

Elle était très touchante. Ce n'était qu'une petite fille. Je me suis senti aussitôt protecteur avec elle. Si d'un côté je ne voulais pas d'elle ici, de l'autre j'aurais voulu qu'elle ne s'en aille jamais.

Conor O'Callagnan est né en Irlande du Nord en 1968. Il enseigne à l'Université de Sheffield et vit à Dublin. Poète reconnu dans son pays, il a déjà publié cinq recueils. "Rien d'autre sur terre" est son premier roman

Accrochez-vous à une histoire assez longtemps et l'histoire ne vous lâchera plus. Elle est devenue comme un jardin privé où je retourne dans ma tête et m'assieds, seul. J'y apporte des modifications de temps en temps : je taille ici, plante ailleurs. J'ai tellement retouché que je ne peux plus discerner avec certitude entre les fleurs qui étaient là et celles que j'ai introduites...

À quoi ressemblait-elle ?
Elle ne ressemblait à rien d’autre sur terre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nath 26/01/2019 14:26

J’adore ce genre de roman qui parvient à créer une ambiance particulière. Merci pour le partage, je vais essayer de le trouver

manou 26/01/2019 15:12

C'est un auteur connu pour ses recueils de poésie. En plus toi tu peux le découvrir en VO c'est super ! Tu me diras ce que tu en as pensé si tu le trouves...

chemindetables 25/01/2019 11:56

wouaaaaaaaaaa il a l'air vraiment spécial, inquiétant et "effrayant" ce livre
merci de la découverte
bisous
patricia

manou 25/01/2019 14:20

Inquiétant oui c'est bien ça car on peut tout imaginer puisqu'on se sait pas où disparaissent les personnages...bisous

Quichottine 24/01/2019 02:24

Je le note pour plus tard... mais encore merci pour ta présentation qui donne envie.
Bisous et douce journée.

manou 24/01/2019 06:09

J'ai découvert cet auteur avec plaisir, tout est question d'ambiance...bisous et une douce journée avec pas trop de neige j'espère chez toi

Céline 22/01/2019 14:53

Je pense que ça me plairait... je prends note :)
merci pour la découverte, bises

manou 24/01/2019 06:08

Il y a de la poésie, du mystère et du suspense et tout est dans l'ambiance. Surprenant et addictif. Bises

Petits Bonheurs 21/01/2019 13:13

Un livre que l'on doit dévorer. les intrigues sont bien présentes.
Mais dis-moi, tu es un "rat de bibliothèque"
L'atmosphère de ce livre est envoutante. Merci à toi

manou 21/01/2019 14:32

C'était mon travail d'être bibliothécaire puis ensuite je suis devenue enseignante-documentaliste en lycée, puis collège...alors la lecture je suis tombée dedans quand j'ai su lire si je puis dire :) Mais c'est vrai qu'entre deux balades je ne peux pas me passer de lecture...bises et un bel après-midi

Rohnny 21/01/2019 08:46

Coucou Manou,
Merci pour ce nouveau partage de livre, c’est toujours bien intéressant.
Merci pour le partage.
Super belle journée à toi.
Rohnny

manou 21/01/2019 09:05

Je lis comme tu cours...et je ne peux m'en passer entre deux balades ! bises et une belle journée à toi aussi

Durgalola 20/01/2019 20:39

je note ce livre pour le réserver à la médiathèque. De plus cet écrivain est poète, ce qui ne peut que m'inciter à le lire. Bises et merci pour ta recommandation.

manou 21/01/2019 08:22

Je l'ai emprunté pour ça...et son roman ne manque pas de poésie :)

Marion L. 20/01/2019 16:30

J'aime ce genre de livre où l'atmosphère est travaillée. Il me rappelle un peu "la nuit n'est jamais complète" de Niko Tackian. Avec un petit quelque chose de surnaturel et la révélation qui ne se fait qu'à la fin. Une montée en puissance du suspens.
Je prends note ! Merci pour cette découverte.

manou 21/01/2019 08:22

Tu me diras si tu as aimé. C'est une belle découverte pour moi en effet...

marine D 20/01/2019 08:50

J'en ai des frissons, une atmosphère qui doit tenir en haleine, mais ça m'ennuie l'idée de ne pas savoir !
Bon dimanche Manou

manou 21/01/2019 08:21

Je trouve que l'idée de nous faire explorer plusieurs possibles est aussi intéressante...Bisous et une douce journée

moqueplet 20/01/2019 08:43

et oui j'en fait deux de plus, et un emballage partira mardi chez nos voisins.....vite fait et ça change du sachet dans lequel on pouvait mettre ce genre de cadeau.....passe une bien agréable journée et bravo pour ta lecture

manou 21/01/2019 08:21

Super ! Tu es très créative...bises et bonne journée

Philippe D 19/01/2019 21:31

Eh bien, moi, tu me tentes vraiment ! Je m'empresse de noter ce titre sur ma liste. Elle ne fait que s'allonger de jour en jour ! Bon dimanche.

manou 20/01/2019 07:53

J'espère qu'il te plaira Philippe. Bon dimanche

CathyRose 19/01/2019 20:34

Je pense que je passerai mon tour, l'ambiance me paraît étrange, je préfère des livres plus " terre à terre ". Mais tant mieux si pour toi c'est une belle découverte, ton année lecture commence bien !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 20/01/2019 07:52

C'est vrai que ces derniers temps je lis beaucoup de choses qui me plaisent ! Bisous et bon dimanche Cathy

laramicelle 19/01/2019 19:18

coucou ce livre a l'air très bien ; bisous

manou 20/01/2019 07:51

L'auteur est un poète connu...c'est son premier roman. bisous et bon dimanche

missfujii. 19/01/2019 18:59

ça a l'air trop bien !

manou 20/01/2019 07:51

J'ai fait une belle découverte chez un éditeur que j'aime beaucoup par ailleurs

Bernie 19/01/2019 15:27

L'atmosphère de ce livre doit être prenante, moi aui aime l'Irlande, je vais me le procurer.

manou 20/01/2019 07:51

Il devrait te plaire alors...

zazy 19/01/2019 15:27

Tu sembles emportée par ce live

manou 20/01/2019 07:48

J'ai surtout fait une belle découverte d'un auteur que je ne connaissais que pour sa poésie...

ruthiebear 19/01/2019 14:59

What an intriguing review. I will try and find it to read myself. Friendship

manou 20/01/2019 07:48

En VO, l'ambiance doit être encore plus spectaculaire...Bon dimanche Ruthie

Colette 19/01/2019 14:33

Ah, tu me laisses le cœur au bord des lèvres ….. sombre et inquiétant mais pourtant terriblement attirant ….tes extraits sont particulièrement bien choisis …… .envie d'en lire plus mais saurais je résister à ce suspense sans en faire des cauchemars ?? et sans connaître de fin ? voilà qui me perturbe ;-)
Bonne après midi Manou ! Bisous.

manou 20/01/2019 07:47

En le lisant notre imagination galope, c'est sûr et je ne peux pas te dire qu'il ne m'a pas poursuivie moi-aussi ! bisous et un doux dimanche

keisha 19/01/2019 13:46

L'irlande chez Wespieser, il y en a!

manou 20/01/2019 07:46

C'est un éditeur que j'aime beaucoup et je suis toujours prête à découvrir ses choix :)

Maryline 19/01/2019 12:31

Ton ressenti me laisse hésitante, que ce soit angoissant et étrange, ça peut me convenir mais ne pas savoir vraiment ce qui s'est passé ma laisse , c'est le cas de le dire , dans le doute... Par contre, tu as l'air emballée! à voir! ....
bisous

manou 20/01/2019 07:46

L'auteur est poète et c'est son premier roman d'où sa capacité à suggérer et notre imagination nous fait douter en effet :) J'ai été surprise par l'ambiance mais je l'ai trouvé addictif et donc intéressant...bisous et bon dimanche (je suis allée chez Pointilleuse...que des bonnes nouvelles !!)

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -