Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 06:20

 

Voilà un premier roman qui a fait beaucoup parler de lui lors de sa sortie. Le tirage du roman a dépassé les 100 000 exemplaires en seulement quelques semaines...et dépasse aujourd'hui les 600 000. Tout a donc déjà été dit sur ce roman !

Il a obtenu le Prix Relay des voyageurs lecteurs en 2017, le Trophée littéraire 2017 des Femmes de l'économie et le Globe de cristal du Meilleur Roman (dont le jury est composé de journalistes culturels). Il a eu aussi le premier Prix littéraire organisé par le FNABEH (Fédérations Nationales des Associations de Bibliothèques en Etablissements Hospitaliers) et le Domitys (Prix organisé par le gestionnaire et créateur du même nom, de résidences pour les seniors )...

 

Je crois que la liste des prix s'arrête là. Ce ne sont certes pas des prix prestigieux mais des prix qui prouvent que ce roman a su trouver son public, un public plutôt féminin à mon avis, et cela dans le monde entier. 

 

Le roman il est vrai, parle avec beaucoup d'humanité de la condition des femmes aujourd'hui, des différences sociales, de la douleur du rejet, de la maladie, mais aussi du courage qu'il faut pour sortir de sa condition et dire non, et de l'espoir d'un avenir meilleur...

 

Grasset, 2017 / Le Livre de Poche, 2018

Grasset, 2017 / Le Livre de Poche, 2018

L'histoire

Le roman dresse le portrait de trois femmes de milieux sociaux différents sur trois continents éloignés, trois femmes dont le destin va s'entrecroiser comme les trois brins d'une seule tresse...

 

Smita vit en Inde et appartient à la caste des Intouchables, les dalits. Ce qu'elle veut avant tout c'est que Lalita, sa fille, apprenne à lire et à écrire, pour échapper à ce destin imposé par la société... Elle décide donc de s'enfuir une nuit avec sa petite fille pour se rendre à Chennai, une grande ville située à l'autre bout du pays. Elle abandonne son mari qui ne veut pas les suivre. Mais des difficultés et de nombreux sacrifices l'attendent encore en chemin...

Il n'y a pas de respect pour les femmes, encore moins si elles sont Intouchables. Ces êtres qu'on ne doit pas toucher, pas même regarder, on les viole pourtant sans vergogne...
Le viol est une arme puissante, une arme de destruction massive.

A Palerme, depuis des générations, la famille Lanfredi vit de la "cascatura". Elle emploie une dizaine d'ouvrières pour traiter, colorer les cheveux que les siciliennes leur vendent et fabriquer ainsi des postiches...

Mais suite au terrible accident de scooter de son père, Giulia découvre que l'entreprise est au bord de la faillite. Elle aussi devra bousculer les traditions ancestrales, s'opposer à sa famille, pour changer le cours de sa vie.

Cette vague-là, hélas ne la verra pas remonter.
Le sort s'acharne sur les Lanfredi, songe Giulia, tel ce séisme qui a fait trembler plusieurs fois le cœur de l'Italie, au même endroit.
L'accident de son père les a durement ébranlés. La mort de l'atelier va les achever.

Enfin, Sarah une brillante avocate vit au Canada. Elle voit sa vie bouleversée quand elle apprend qu'elle a un cancer du sein. Elle qui était sur le point d'être promue à la tête de son cabinet, qui a tout sacrifié par ambition, ses deux mariages, ses enfants, va peu à peu être rejetée et mise à l'écart par de jeunes loups aux dents longues qui veulent sa place. Il va lui falloir se battre d'abord contre sa maladie, mais aussi contre elle-même car il lui faudra décider de vivre autrement...

Elle pense à cette femme qu'elle a été, qu'elle était hier encore, une femme forte et volontaire qui avait sa place dans le monde, et se dit qu'aujourd'hui le monde l'a abandonnée.
Il n'y a plus rien, alors, qui s'oppose à sa chute.

Toutes trois vont dire non, se battre pour obtenir ce qu'elles veulent et changer à leur niveau le monde qui les entoure...

 

Ce que j'ai aimé...

Ce premier roman est un roman choral. Il est facile à lire et peut être proposé à la lecture dès le lycée. C'est un roman tout public et, cela va de soi,  le lecteur ne peut ressentir que de l'empathie pour ces trois femmes si différentes mais si courageuses.

L'écriture est fluide et plaisante. Les chapitres sont courts et les trois voix alternent ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas  et que le roman se lit vite car bien entendu on veut savoir ce qu'il va advenir. On sent que l'auteur s'est bien documentée avant de parler de ces trois femmes, vivant dans des pays aux coutumes si différentes, et qu'elle a voulu toucher son public en tenant des propos emplis d'humanité et de bons sentiments. 

L'idée de la tresse qui réunit ses trois femmes est une belle idée

 

Le personnage que j'ai préféré...

J'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour Smita tant ses conditions de vie sont incroyables au XXIe siècle mais je n'ai pas attendu de lire ce roman pour entendre parler des dalits, ni connaître le système des castes. D'ailleurs, soit dit en passant, ce sujet aurait gagné à être approfondi. J'ai particulièrement aimé le chapitre où elle accomplit son pèlerinage au temple de Tirupati. 

Sarah, je l'ai trouvé détestable et ce n'est pas la maladie qui la rend comme telle, non, c'est au contraire la maladie qui va la rendre plus humble et plus humaine. Ce qu'elle traverse est terrible bien entendu, mais ne nous oblige pas à l'aimer. D'ailleurs son personnage ne m'a touché qu'à la toute fin du roman. 

Finalement c'est donc le personnage de Giulia que j'ai préféré ! J'ai trouvé que son personnage sonnait juste, peut-être tout simplement parce que son histoire est plus facile à raconter pour l'auteur et que sa vie est finalement plus "normale", plus proche de la nôtre. Elle est le lien le plus véridique entre les deux autres histoires.

J'ai aimé aussi le poème qui s'intercale entre les chapitres...

Ce que je n'ai pas aimé...

On devine tout de suite le lien qui va unir ces trois femmes. Pourtant je ne connaissais pas la fin ! 

Les personnages sont trop stéréotypés. Il y a beaucoup trop de clichés tant dans les descriptions que dans les dialogues et certaines situations ne sont pas crédibles, certaines phrases trop attendues. 

J'aurais aimé que l'auteur entre davantage dans la psychologie des personnages. 

Mais je n'oublie pas pour autant qu'il s'agit d'un premier roman ! 

J'aurais aimé aussi qu'à un moment donné, l'auteur explique à ses lecteurs que si Smita a cette vie-là encore aujourd'hui, au XXIe siècle, c'est parce que de l'autre côté de la planète il y a une Sarah, égoïste, bien ancrée dans le système, qui pense être supérieure en tout et ne se pose aucune question sur le fonctionnement du monde (sauf à la toute fin du roman, quand elle a une pensée pour la femme qui lui donne ses cheveux...). Car si elle a la chance de pouvoir se payer une si belle perruque fabriquée en véritables cheveux humains, ce qui n'est pas le cas de la plupart des femmes dans son cas, c'est bien parce qu'à l'autre bout du monde quelqu'un coupe ses cheveux pour survivre.

Dommage que le fil (le cheveu) qui les relie ne fonctionne que dans un sens et que l'auteur n'ait même pas abordé le sujet... pourtant tout à fait d'actualité. 

C'est pour cela que j'ai trouvé ce roman trop superficiel malgré une idée de départ intéressante. 

Dommage que ce ne soit pas un roman qui prête à réfléchir sur le fonctionnement du monde et les méfaits de la mondialisation. Il peut toutefois être pour les ados d'aujourd'hui, une première approche des inégalités et de la condition féminine dans les différents pays du monde.

A noter, un album jeunesse sort ce mois-ci et reprend en image le destin de la petite Lalita et de sa maman dans l'Inde inégalitaire d'aujourd’hui. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le feuilleter !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bonjour :3 28/04/2020 13:18

Merci pour cette présentation/critique, je passe le bac de français oral, j'ai choisi cette oeuvre à présenté. Ce roman m'a tellement plu que je le relis une deuxième fois ;'). C'est donc très intéressant pour moi d'avoir pleins d'avis différent sur l'oeuvre pour pouvoir me faire une idée de ce qu'il inspire chez d'autre. Parceque j'avoue que je le kiffe trop pour émettre des critiques objective x)
Merci encore

manou 28/04/2020 15:48

J'ai envoyé trop vite...la fiche s'adresse à des collégiens mais peut apporter quelques éléments à ta réflexion...Désolée

manou 28/04/2020 15:47

Tu fais bien de le relire une seconde fois pour ainsi mieux réfléchir à tes arguments. Je suis contente de savoir que ma présentation pourra t'aider mais n'oublie pas de bien préparer tes arguments et réfléchir à ton ressenti, car au-delà de l'histoire c'est ta sincérité qui prime. J'imagine que tu connais cette fiche pédagogique (https://fr.calameo.com/read/0000483782ff3a99e1a83). En cette période de confinement c'est pas facile de travailler tout seul à la maison... Bonne chance !

Anonyme 21/10/2019 16:59

Bonjour, combien y a t il de chapitre dans ce livre ?

Anonyme 07/11/2019 22:48

Il y a un peu moins de 30 chapitre mais ils sont relativement court

manou 23/10/2019 11:06

A vous de le lire pour le savoir, je ne réponds pas à ce genre de questions et en principe je ne garde aucun commentaire anonyme !!

Marie Minoza 09/07/2019 10:20

Je viens de le lire et j'ai bien aimé ces trois histoires de femmes...
Il manque quelque chose...J'aurais aimé que Smita et Lalita sachent que leurs cheveux allaient servir à une femme malade...

manou 09/07/2019 11:45

Moi aussi, je pense que les faire se rencontrer aurait été un plus mais j'ai eu cette sensation aussi d'inachevé...

Maryline 18/06/2019 11:43

Je viens de terminer ce livre, j'ai bien aimé découvrir le destin de ces trois femmes si différentes, surtout la partie sur l'Inde, les autres vies me semblaient plus "connues"... Je pensais que quelque chose les réunirait vraiment, mais les vies sont restées en parallèle. J'ai eu l’impression de lire trois nouvelles en fait, mais le style est bien agréable à lire.. C'est un livre à découvrir ...
bisous je rentre de Lille, j'ai profité de mon petit-fils avent que ma fille ne reparte au travail...

manou 18/06/2019 15:33

Je ne regrette pas de l'avoir lu mais il m'a manqué aussi quelque chose :) Tu as bien fait de profiter de ta petite merveille...bisous et une douce fin de journée

gevceu" 24/02/2019 14:23

Quelles sont les 4 religions présentées dans le livre ?

manou 24/02/2019 18:44

Quatre tu es sûr je miserai déjà sur trois comme les trois brins d'une tresse :) Et c'est facile à trouver en lisant le livre et en regardant les pays où vivent les jeunes femmes...

enzoo 04/01/2019 18:03

bonjour pourriez vous me expliquez la dernière phrases du roman car elle me semble importante et je ne l ai pas saisit. merci bcp

manou 05/01/2019 11:30

Et bien si tu ne me rappelles pas cette dernière phrase je ne peux te répondre...je n'ai pas le livre sous les yeux vu que je l'ai déjà rendu à l'amie qui me l'avait prêté !

Marion L. 10/12/2018 14:47

J'avais hésité à le lire à sa sortie parce qu'il avait fait beaucoup de bruits mais le début de ton article me donne très envie de le découvrir. Il me rend curieuse. Merci pour ton avis.

manou 05/01/2019 11:31

Pas de problème Marion, il est à découvrir car en plus très facile à lire...je viens te voir très bientôt vu que je reprends à peine mon blog avec 15 jours de vacances bien remplies :)

Quichottine 21/11/2018 11:33

Un livre à découvrir... je ne le connaissais pas du tout.

manou 21/11/2018 14:42

Il est facile à lire et je ne regrette pas de l'avoir lu malgré mes bémols...En tous les cas je vais essayer de voir l'album en librairie... bisous

la châtaigne 16/11/2018 19:09

je viens de le lire j'ai beaucoup aimé

manou 17/11/2018 07:02

J'ai émis quelques bémols mais je l'ai lu avec plaisir !

Eglantine 14/11/2018 01:45

En attente de lire l'histoire de ces trois femmes!Merci Manou!Bises!

manou 14/11/2018 06:29

Tu aimeras ! bises

chemindetables 13/11/2018 16:26

merci de ton excellente présentation comme toujours
bisous
patricia

manou 13/11/2018 17:47

J'essaie de peser le pour et le contre pour que chacun s'y retrouve surtout quand tout le monde n'en parle qu'en positif ! bisous

celine 13/11/2018 10:08

merci à toi pour cet avis, j'aime quand les personnes indiquent les points positifs et négatifs, c'est important. bises. celine

manou 13/11/2018 13:35

Ainsi chacun peut se faire son propre avis et voir ce qu'il veut faire. Il est facile à lire et tout public ce qui, en plus du sujet, explique son succès. bises et à bientôt

Rohnny 13/11/2018 07:47

Coucou Manou,
On peut parler d’un bestseller alors ici ?
Merci pour le partage.
Belle journée à toi.
Rohnny

manou 13/11/2018 13:34

Oui c'est tout à fait ça mais il me manque tout de même quelque chose pour que cela en soit un pour moi :) :) bises

moqueplet 13/11/2018 07:04

toutes ne peuvent pas de nos jours être comme ces trois femmes aussi volontaires....un livre qui doit être passionnant, merci et doux mardi

manou 13/11/2018 07:30

C'est certain ! Il est facile à lire et on passe un moment agréable en compagnie de ces trois femmes...bises et une douce journée

Binchy 12/11/2018 21:57

On a beaucoup parlé de ce roman que je n'ai pas encore lu. Il a été l'un des coups de coeur de notre librairie Passerelles de Vienne dès sa sortie.
Les unes ont aimé, d'autres pas.
Ta chronique est excellente Manou et je te remercie pour ton point de vue.
Je te souhaite une agréable semaine et je t'embrasse très fort.
Bernadette.

manou 13/11/2018 07:29

Comme tu le vois ce n'est pas un coup de coeur mais il est facile à lire et plaisant tout de même...bisous

Candice 12/11/2018 21:20

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai. A bientôt.

manou 13/11/2018 07:28

Merci Candice. Bonne journée

Victoria - Lynn 12/11/2018 20:10

coucou une tresse de cheveux qui relie ces femmes :) c'est une belle idée ; bisous

manou 13/11/2018 07:28

L'idée de départ est une belle idée en effet...bisous

laramicelle 12/11/2018 19:15

coucou en lisant le début de ton article j'ai bien sûr pensé à ce lien des cheveux , je pensais que ce pan allait être le fil de ce livre , les cheveux sont très importants dans certains pays ;; au Sri Lanka les cheveux sont très importants ; Quand Imali s'est fait couper les cheveux en France , ça a été un scandale dans la famille ; et sa mère récupère les cheveux de ses soeurs pour s'en faire une perruque , pour te dire à quel point c'est un sujet sensible ; bisous

manou 13/11/2018 07:28

Je sais tout ça Michelle et ce sujet est abordé dans le livre mais pas assez mis en avant à mon avis. bisous

lemenuisiart 12/11/2018 18:46

Je passe vite après un week-end très fatiguant

manou 13/11/2018 07:27

Tu n'étais pas obligé de le faire, chacun fait ce qu'il peut...

Colette 12/11/2018 17:06

J'ai failli l'acheter et puis je l'ai reposé ……. pourquoi ? je ne sais pas vraiment !! Bisous Manou et une belle fin de journée ! je n'ai pas écrit aujourd'hui ….. la tête un peu ailleurs ….

manou 12/11/2018 18:11

Il faut bien prendre un peu de repos de temps, beaucoup de gens sont fatigués en ce moment...tu écriras demain ! Bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -