Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 05:26
Robert Laffont / La Bête noire, 2018

Robert Laffont / La Bête noire, 2018

Les cimes enneigées dominaient une forêt millénaire, surgissant comme des lames opaques d'un épais tapis d'arbres. Elles faisaient penser aux géants de la mythologie, elles vous obligeaient à lever la tête, avec une sensation de vertige dans l'âme. Au fond des sous-bois, entre les pins des Alpes et les ronciers de myrtilles, jaillissaient des torrents aux eaux transparentes qui s'écoulaient avec agilité entre les rochers, les stalactites et une mousse odorante...

 

Voilà un thriller qui nous fait voyager en Italie, et nous emmène au fin fond d'une vallée de montagne, dans le petit village fictif de Travesi, resté longtemps loin de tout. 

Là, les habitants savent garder les secrets, c'est le moins qu'on puisse dire, et ils savent même les enfouir au plus profond de leur mémoire durant des décennies...

Mais lorsqu'un  habitant du village est retrouvé mort, dans des circonstances mystérieuses faisant l'objet d'une mise en scène particulièrement énigmatique et morbide, le froid des montagnes et la peur s'installent rapidement parmi eux...

 

Teresa Battaglia, la commissaire chargée de l'enquête, va devoir mener ses investigations toute seule, heureusement aidée par une équipe qui, malgré ses remarques acerbes et son caractère acariâtre, lui voue une indéfectible fidélité.

Seul, le petit nouveau Massimo Marini, a du mal à s'y faire mais, il saura découvrir les failles qui expliquent pourquoi Teresa est une personne pourtant forte et indépendante, mais que l'on a très envie de protéger...

 

Dès le départ, Teresa est persuadée qu'elle doit faire face à un tueur en série et cherche à dresser son portrait psychologique. Mais lorsque d'autres victimes sont découvertes, encore vivantes, elle doit se rendre à l'évidence : elle a fait erreur sur toute la ligne. Il ne s'agit pas d'un tueur ! 

Mais le savoir ne lui simplifie pas du tout la tâche, au contraire, et vous ne découvrirez qu'à la toute fin du roman qui est le coupable...

 

Lucia craignait ce moment : c'était l'heure où les fantômes faisaient leur apparition dans le bois. Elle avait dit à sa mère qu'il était arrivé quelque chose en lisière de la forêt de pins, mais cette dernière ne l'avait pas crue.

 

Le suspense est donc maintenu jusqu'au bout, même si nous nous doutons bien, en tant que lecteur, que les indices semés sur notre chemin seront tous utiles pour la compréhension de l'histoire, nous n'en devinons pas pour autant les zones d'ombre. 

 

Les chapitres sont courts et les époques alternent.

D'abord le récit des événements d'aujourd'hui nous permet de participer à l'enquête, ensuite la voix-off de l'assassin nous fait entrer dans son état d'esprit. Puis nous faisons quelques sauts dans les années 80, dans une cabane située au cœur de la forêt de Travesi, mais là, chut...je n'en dirai pas plus. Et enfin, nous nous rendons fréquemment en Autriche, durant les années 70. Là, le lecteur se retrouve plongé dans l'ambiance glauque d'une mystérieuse école où sont menées des expériences secrètes...Les personnes qui y travaillent, sont tenues d'obéir sans discuter à cette simple devise : "Vois. Observe. Oublie."

L'effet est immédiat : le lecteur a envie de tourner les pages pour savoir ce qui se passe dans l'époque qu'il vient de délaisser !

 

Les personnages sont plutôt sympathiquesTeresa qui apparaît comme quelqu'un de détestable a priori, s'avère être passionnée par son travail de commissaire. Elle est d'une grande empathie pour les victimes. Le regard qu'elle porte en particulier sur les enfants et leur mode de survie m'a beaucoup touché. 

Le jeune Massimo en fait trop pour se faire accepter par l'équipe mais on voit bien qu'il est tombé sous le charme de sa supérieure. Il en devient touchant lui-aussi. 

 

C'est de plus un roman qui aborde plusieurs thèmes intéressants et souvent douloureux, comme la maltraitance, la solitude, l'absence d'amour parental, l'importance du groupe chez les enfants et d'un modèle à imiter,  la solidarité...et qui nous montre que les bourreaux sont souvent aussi des victimes. 

Le style est proche des romans nordiques. On y retrouve une certaine lenteur et une ambiance glaciale. 

 

C'est un roman psychologique que j'ai lu avec plaisir.

Il m'a manqué cependant, un petit quelque chose que je n'arrive pas à définir pour en faire un coup de cœur. Quelques maladresses ou incohérences, peut-être un problème de traduction (des ronciers de myrtilles ça existe ?) ou trop de découpages peut-être, qui m'ont empêché d'entrer totalement dans l'ambiance. J'ai eu l'impression par moment de rester trop en dehors de l'histoire, à d'autres d'y être en totale immersion...mais pas de quoi faire des cauchemars tout de même, je vous rassure. 

 

Peut-être ces individus-là perçoivent-ils le monde mieux que moi, fit-elle dans un murmure. Ils voient l'enfer que nous avons sous nos pieds, alors que nous autres, nous ne voyons que les fleurs qui poussent sur la terre. Leur passé les a privé d'un filtre qui, au contraire, nous a été transmis.

Les voix des victimes l'accompagnaient à tous les instants de la journée et, dans la noirceur de la nuit, elles s'élevaient avec plus de force. Elles ne lui permettaient jamais de se reposer, tant que le coupable ne serait pas démasqué et que ce cercle de mort ne serait pas brisé.

La vie faisait peur, quand on regardait en face ce qu'elle pouvait être vraiment, mais elle demeurait sacrée, inviolable, une aventure extraordinaire qu'il convenait d'affronter avec le cœur battant à tout rompre et un sentiment d'émerveillement qui ne pouvait s'éteindre, même devant la douleur la plus déchirante.

 

Je remercie Babelio de m'avoir proposé ce thriller dans le cadre d'une Masse critique exceptionnelle...

Cela m'a permis de découvrir ce jeune auteur.

Je lirai ses prochains romans avec plaisir puisque d'après ce qui est annoncé, celui-ci n'est que le premier opus d'une série, dont les différents tomes se liront séparément, et qui tournera autour de  la formidable Teresa, cette héroïne si surprenante, mais si humaine et emplie d'empathie, qu'elle en devient au fil des pages, très attachante.

Ce jeune auteur qu'on appelle déjà en Italie la "Donato Carrisi au féminin" est donc à suivre...

 

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marion L. 19/09/2018 10:22

Tu donnes très envie de découvrir ce livre. Merci pour ce partage.

manou 19/09/2018 15:38

Un auteur italien à suivre...

chemindetables 17/09/2018 12:36

je ne connaissais pas ce livre merci de ta présentation, j'aime les thrillers nordiques alors je devrai aimer
belle journée à toi
bisous
patricia

manou 17/09/2018 17:28

L'ambiance est en effet très proche et il te fera passer un bon moment. Les italiens la comparent à Donato Carrisi ! bisous et une douce fin de journée

missfujii. 17/09/2018 07:12

Merci pour cette belle chronique, d'un jeune auteur que je ne connaissais pas et dont j'ai hâte de lire les enquête de la commissaire Teresa Battaglia.

manou 17/09/2018 09:04

C'est une découverte et la suivrais moi-aussi...

moqueplet 13/09/2018 05:36

merci pour ton compliment hier....mais si je me suis mise un peu en avance, c'est pour essayer soit de les vendre moi même soit de les donner a une association, pour l'instant je suis encore dans le flou....passe une agréable journée

manou 13/09/2018 05:49

Je comprends...et tu as raison de le faire si tu en as besoin...bises

Philippe D 12/09/2018 21:17

La couverture me plait, le titre aussi. Sinon, je ne connais pas. D'après ce que tu en dis, il devrait me plaire.
Bonne fin de soirée.

manou 13/09/2018 05:39

Il a déjà un énorme succès en Italie...bonne journée

écureuil bleu 12/09/2018 19:52

Merci pour ta chronique qui me donne envie de le lire. Bisous

manou 13/09/2018 05:39

J'étais contente d'être tirée au sort pour la masse critique ! Cela n'arrive pas forcément à chaque fois :) bisous et une belle journée

Kalypso 12/09/2018 18:08

Ca a de petits airs de Lisa Jackson!!!

manou 12/09/2018 18:20

Je ne la connais que de nom et je n'ai encore jamais lu aucune de ses séries...Je pense que celui-ci est différent côté ambiance. Merci de la suggestion en tous les cas et contente de te revoir. J'espère que tu as passé un bel été et pris des vacances

CathyRose 12/09/2018 17:41

Et bien voila un livre qui me tente beaucoup et dont je note le titre. Je n'ai toujours pas commencé à lire des thrillers, j'ai tellement de livres qui m'attendent ! Mais j'y viendrai un jour, j'y viendrai ! ;)
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 12/09/2018 18:18

Tu verras que malgré quelques passages un peu durs, le tueur ne tue pas ses victimes mais je ne te dirai pas pourquoi évidemment :) bisous

Colette 12/09/2018 17:00

En principe j'aime les romans nordiques, donc je devrais apprécier même si le sujet me glace rien qu'à lire tes extraits ! Bonne fin de journée Manou ! Bisous

manou 12/09/2018 18:17

Je n'ai pas fait de cauchemars je te rassure :) c'est un bon thriller et un auteur à découvrir. J'ai un faible pour les auteurs italiens en ce moment...bisous

Renée 12/09/2018 16:22

Je note merci Manou de le signaler. Bisousss

manou 12/09/2018 18:15

Il te plaira sans doute puisque tu aimes les polars :) bisous

DOMINIQUE ARNAUD 12/09/2018 15:38

encore une bonne critique littéraire mesurée, merci

manou 12/09/2018 18:15

Tu sais que je suis avant tout sincère...après chacun lit ce qu'il aime mais je reconnais que Robert Laffont qui a une ligne éditoriale plutôt "grand public", m'a surprise sur ce coup-là avec cette collection de polars...

marine D 12/09/2018 15:35

J'aime les thrillers qui nous tiennent en haleine et cet ouvrage semble très intéressant à lire avec un fond plus psychologique d'après ton analyse, alors si je le trouve je le lirai, bien que je ne puisse pas lire longtemps ayant les yeux fragiles. Merci Manou, c'est toujours très documenté chez toi et bien analysé !
Bisous

manou 12/09/2018 18:13

Les personnages et l'ambiance apportent un plus et malgré quelques maladresses, c'est un bon cru :) bisous et une douce fin de journée

Floralie 12/09/2018 15:20

Bonjour ma douce Manou,
Ce livre m'intéresse comme tout, j'aime beaucoup sa pochette qui m'attire ! Et toute son histoire, j'ai envie de découvrir l'auteur et le roman.
Merci beaucoup de nous avoir présenter ce livre.
Gros gros bisous et bel après-midi !

manou 12/09/2018 18:12

Coucou Floralie
Merci de venir jusqu'ici... La couverture est en effet très parlante ! bisous et une douce soirée

Eve-Yeshé 12/09/2018 14:31

ta critique me donne vraiment envie de découvrir le roman et l'auteur que je ne connais pas du tout!
les thèmes me plaisent...

manou 12/09/2018 18:10

Tu verras que les victimes ne sont pas celles que l'on croit...il est bien mené et agréable à lire :) bonne soirée

Feelaure 12/09/2018 12:24

Merci pour ce nouveau partage Manou
Douce journée & bisous

manou 12/09/2018 18:09

Merci de passer Laure, je sais que tu ne lis pas de polar...bisous et une douce fin de journée (chez nous c'est très gris)

Doc Bird 12/09/2018 12:03

La construction semble implacable et ménage le suspense jusqu'au bout, ce que j'aime dans le polars ! Encore un livre que tu me donnes envie de lire ! Mais le le temps me manque... Bonne journée

manou 12/09/2018 18:08

Comme je te comprends ! Tu ne peux bâtir des projets, lire pour les ados et en plus pour toi ! J'ai connu ça et les journées sont parfois bien longues...Bon courage.

yannn 12/09/2018 11:18

Pour le "roncier de myrtille", je te copie colle .... " Le myrtillier que nous cultivons dans nos jardins, Vaccinum myrtillus, est né du croisement entre la petite myrtille sauvage de nos montagnes et celle d’Amérique qui est deux fois plus grosse. A maturité, ces arbustes fruitiers font 1,50 m à 2m de haut et sont très productifs, même les jeunes sujets " .... Et là,avec ce livre je vois le lien avec ta recette de l'article qui précède. MIAM.
Merci et bravo pour ta manière de raconter les livres que tu croises. Je suis admiratif. Et aucun mot difficile comme pour mon billet sur la chapelle d'Andernos.....
Le WE dernier, il y avait " livre sur la place " à Nancy, et un interview de " Guillaume Musso ", j'en ai parlé à la maison, et j'ai eu droit à des " comment, tu ne connais pas "... ? Si tu veux lire, essaye autre chose m'a t on dit ....
Mais tu en as peut être déjà parlé?
Bise du mercredi, encore beau sur l'Alsace, et ailleurs aussi. Yann

manou 12/09/2018 18:07

De Guillaume Musso... je n'en ai lu que quelques-uns quand j'étais plus jeune et je ne l'apprécie pas particulièrement mais ce sont des romans parfaits pour se détendre et je les proposais aux ados vers 14-15 ans pour les aider à changer de style de lecture. En lycée pro ça marchait bien et certains devenaient accros. L'important étant qu'ils lisent, enfin ! Donc si tu as envie de le découvrir, fonce ! bisous

Martine MARTIN 12/09/2018 11:11

J'aime les thrillers. Tu me donnes envie de le lire
. Bisous

manou 12/09/2018 18:01

Il te plaira et tu verras la commissaire est particulière mais attachante. bisous

Maryline 12/09/2018 10:54

Je le note quand même, malgré ta petite réticence, j’essaierai de le lire à l'occasion. Les traductions laissent parfois à désirer, certains traduisent trop littéralement alors qu'ils pourraient donner une meilleure traduction en adaptant les mots selon la vie du pays ..Je ne sais pas si je suis claire...
Belle journée Manou.
Bisous

manou 12/09/2018 18:00

Tout à fait ! C'est je pense ce qui s'est produit. La traductrice s'est focalisée sur le suspense et les personnages mais dans les parties descriptives sur la nature elle n'a pas creusé plus avant ses recherches. Enfin c'est un bon thriller quand même ce qui m'a étonné quand à cet éditeur. Je pense que ce roman fait partie d'une nouvelle collection...On la suivra ! bisous

virjaja 12/09/2018 10:52

je note le titre, j'aime bien ce genre d'histoires ! les erreur de traduction, c'est vrai qu'on en trouve pas mal, ils mettent un mot approchant. gros bisous Manou. cathy

manou 12/09/2018 17:58

Là je suis sûre que c'est une erreur de traduction...à voir si ce sera corrigé dans la prochaine édition...en tous les cas malgré quelques erreurs le suspense est bien là. bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -