Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 05:28
Gallimard jeunesse, 2016

Gallimard jeunesse, 2016

La première fois qu'il m'avait dit qu'il m'aimait, j'avais oublié de le lui dire aussi.
J'aurais dû. Si j'avais su ce qui allait arriver et ce que j'allais découvrir sur l'amour et la guerre, je me serais arrangée pour le lui dire à ce moment-là.
C'est bien ma faute.

 

Nous sommes en Hollande, à Amsterdam en 1943.

Hanneke ne se remet pas de la mort de Bas, son petit ami...

Pour améliorer la vie quotidienne et faire vivre sa famille décemment, elle sillonne la ville sur son vélo pour fournir aux plus riches des produits introuvables et chers qu'elle se procure au marché noir.

C'est un travail que lui a demandé de faire son patron et qui est bien mieux rémunéré que celui, officiel, qu'elle est censée fournir comme réceptionniste dans l'entreprise de pompes funèbres.

Bien sûr, elle fait tout ça en cachette de ses parents, sa mère s'inquiétant déjà suffisamment lorsqu'elle a quelques minutes de retard.

Sa chance, c'est d'avoir un physique d'aryenne, ce qui lui permet de passer le plus souvent inaperçue.

 

Un jour, alors qu'elle vient de livrer une vieille dame, celle-ci lui demande un service : retrouver une jeune fille juive qu'elle cachait jusqu’à présent chez elle depuis que toute sa famille a été tuée et qui a mystérieusement disparue de sa cache. Mirjam Roodveldt n'a que 15 ans et personne chez qui se réfugier...

Au départ, Hanneke ne veut pas prendre de risques pour quelqu'un qu'elle ne connait pas. Elle finit par accepter et va finalement prendre son rôle très au sérieux. Aidé par Ollie, le grand frère de Bas, elle se retrouve enrôlée dans un groupe de résistants qui compte sur elle pour les aider, en échange des informations qu'ils vont pouvoir lui fournir...

 

Elle, qui jusqu'à présent ne s'était jamais posée trop de questions sur les désastres de l'occupation nazie dans son pays, va entrer de plein fouet dans l'horreur, découvrir les rafles, le théâtre transformé en camp de transit, la crèche où les résistants tentent de sauver quelques bébés juifs en les faisant adopter par des familles, les caches où se terrent des familles juives apeurées, car c'est l'unique chance pour eux de ne pas partir en déportation, et toutes ces familles de justes qui prennent de gros risques pour sauver des vies.

 

Mais retrouver Mirjam, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Et il ne faut avoir peur de rien !
 

Hantée par les souvenirs d'Elsbeth, son amie d'enfance, avec laquelle elle n'a plus de contact depuis que cette dernière a épousé un soldat allemand, culpabilisée par la mort de Bas, tué au front et qu'elle est persuadée d'avoir poussé à partir, Hanneke va peu à peu s'engager dans la Résistance et œuvrer avec ceux qu'elle apprend désormais à mieux connaître et qui lui font à présent confiance, comme de véritables amis. Judith, Willem, Ollie, Mina...sont prêts à donner leur vie pour leur cause ! 

 

Quand Hanneke découvre tout ce qu'elle ignorait et qui se passait à deux pas de chez elle, elle a honte : les réseaux souterrains, les photographes amateurs qui cachent leur appareil où ils peuvent, et apporteront un témoignage crucial sur les événements...les risques pris par des jeunes qui n'ont même pas 15 ans, l'âge où elle a rencontré Bas justement et où elle était, elle, encore si insouciante.

Hanneke, qui était au début du roman, une jeune fille fragilisée par la mort de son ami, ne sera plus jamais la même...

C'est en adulte responsable de ses actes et déterminée que le lecteur la retrouvera à la fin du roman. 

La guerre fait grandir trop vite les enfants et les adolescents sans aucun retour possible en arrière...


 

Voilà le problème avec mon chagrin : il ressemble à une pièce très en désordre dans une maison où il n'y a plus d'électricité...

 

Bien sûr vous l'aurez compris, l'histoire d'Hanneke et l'enquête qu'elle mène pour retrouver Mirjam, ne sont qu'un prétexte pour raconter l'histoire de la Hollande pendant l'occupation nazie. 

Ce roman est donc avant tout un témoignage réaliste sur les événements de la Seconde guerre mondiale en Hollande : tous les éléments historiques racontés dans ce roman sont en effet des faits réels.

Pour info, la Hollande est le pays d'Europe, où le plus de juifs ont été déportés pendant l'Holocauste. Soixante quinze pour cent des juifs néerlandais sont morts en camp de concentration. 

 

La recherche de la jeune fille, donne au roman une dimension particulière et un peu de légèreté. Il y a du suspense, des retournements de situation imprévus, du mystère. Les personnages sont si humains avec leurs doutes, leurs espoirs et leurs maladresses qu'ils en deviennent attachants.

 

Au delà de l'Histoire, que pour la plupart nous connaissons, l'auteur nous montre par l'exemple comment, en temps de guerre et quand la peur quotidienne prend le pas sur la raison, tout peut d'un instant à l'autre basculer et, un simple citoyen devenir un héros ou au contraire, un délateur et un criminel...

C'est donc aussi un roman qui développe des thèmes universels, comme celui de la haine, de la jalousie, de la méchanceté humaine et, à l'inverse du courage, de la solidarité, de la générosité et de l'humanité. 

 

Voilà donc un roman à mettre entre toutes les mains...et en particulier dans celles des ados. L'écriture est simple, la construction sans grande originalité ce qui en fait un livre facile, sans difficulté de lecture particulière, et qui saura toucher son public. 

 

 

Aujourd'hui 8 mai...on célèbre partout en Europe, la fin de cette guerre, à la fois si proche de nous et si éloignée pour les jeunes générations.

Je me devais d'en parler ici et ce modeste roman me paraît être un bon compromis pour un débat intergénérationnel. Un bel hommage à ceux qui se sont battus avec détermination et ont donné leur vie, pour un monde meilleur.

 

Pour ne pas oublier, jamais, et faire partager nos convictions aux ados d'aujourd'hui, pour qui la dernière guerre apparaît comme faisant partie des événements du passé...

 

Il y a tant de choses que j'aimerais oublier. Les passages les plus durs. Les vilaines blessures, sous les cicatrices, toutes ces choses que je voudrais voir disparaître en les ignorant...

Partager cet article

Repost0

commentaires

champagne 30/05/2018 21:32

ce serait bien si les profs faisaient lire ce genre de romans à nos ados en complément de leurs cours ! je ne l'ai pas encore lu mais je vais le proposer à mon petit fils Merci Manou

manou 31/05/2018 06:35

Certains le font...non ? Quand je travaillais encore j'étais donc documentaliste en collège en fin de carrière et les profs d'histoire proposaient avec le prof de français des listes de romans en rapport avec les programmes...avec fiches de lectures à rendre. Ils venaient au CDI et je leur faisais une présentation des romans pour les allécher :) Bien sûr je faisais ces listes avec les profs et ont les enrichissait chaque année. ça marchait bien et nombreux étaient les éléves qui avaient lu tous les livres en fin d'année...

Quichottine 15/05/2018 09:41

Tu as beaucoup lu pendant mon absence bloguesque... j'avoue que je n'ai pas tout lu de tes présentations de livres, mais j'ai noté certains titres.
Merci !
Bisous et douce journée.

manou 15/05/2018 13:56

C'est normal Quichottine ! Heureusement que tu n'as pas tout lu... Et d'ailleurs tu n'es pas du tout obligé d'aller lire tout ce que tu as raté. Prend soin de toi surtout et continue à venir quand tu veux...Tu sais que je ne compte pas :) bisous et une douce journée

chemindetables 14/05/2018 17:20

très bonne présentation une fois encore et une conclusion très belle et juste
bisous
patricia

manou 15/05/2018 08:18

C'est important de faire passer des messages dans leurs lectures...ils apprennent ainsi le passé sans avoir l'impression qu'on les y oblige comme c'est parfois le cas en cours d'histoire. Les profs n'y sont pour rien c'est ce caractère "obligatoire" qui change la donne. bisous

domi 10/05/2018 04:16

Bravo pour ton étude du livre comme pour ton utile conclusion : c'est de l'oubli que naissent les nouvelles erreurs et horreurs

manou 15/05/2018 08:17

Oui tu as raison, c'est tout à fait ça : il ne faut pas oublier et il faut aussi le rappeler aux jeunes (je n'avais pas vu ton commentaire...)

Une Rose m'a dit 09/05/2018 18:39

Je ne connais pas ce livre. Tu donne de bons conseils. Il fait moins chaud qu'hier, j'ai méme un peut froid. Belle soirée. Je t'embrasse

manou 10/05/2018 08:09

Il est pour les ados mais c'est une lecture facile pour nous aussi ;) bisous

Marion L. 09/05/2018 14:33

Merci pour cette découverte. Il y a des livres très intéressants en jeunesse, et heureusement (je pense à Adam et Thomas d'Aaron Appelfeld http://blondes-and-litteraires.over-blog.com/2016/02/adam-et-thomas-d-aharon-apperfield-2014.html)
Je prends note de celui-ci. Bonne journée

manou 10/05/2018 08:09

Je ne connais pas ces auteurs mais je les chercherais en médiathèque. Merci et une bonne journée à toi aussi

lavandine 09/05/2018 08:20

Même si le livre ne semble pas être du même type j'ai pense immédiatement à l histoire d'Anne Franck.
Gros bisous et belle journée.

manou 09/05/2018 08:56

Il le complète bien en effet car là cela se passe de l'autre côté de la cache...bisous

Philippe D 08/05/2018 21:44

Pas pour le moment car je viens de lire un livre sur le sujet, mais je retiens. Ce livre me semble intéressant. Je n'en ai jamais entendu parler.
Bonne nuit.

manou 09/05/2018 07:16

Oui je comprends, ta liste doit être aussi impressionnante que la mienne :) Bon mercredi

Lemenuisiart 08/05/2018 21:38

cela doit-être bien, moi aussi j'ai lu un livre qui sera présenté sous peu

manou 09/05/2018 07:17

J'aime aussi quand tu nous présentes des livres :)

zazy 08/05/2018 20:13

A partir de quel âge conseilles-u cette lecture ?

manou 09/05/2018 07:16

13-14 ans...pas avant même s'il est facile à lire, sinon l'histoire sera prise au premier niveau et ce serait dommage que ce soit le cas.

Soliane 08/05/2018 19:16

Merci pour ce beau partage d'actualité.

manou 09/05/2018 07:18

J'aime lire sur ce sujet mais cela s'imposait d'en présenter un le 8 mai...

Mimi 08/05/2018 18:52

Un livre bien choisi Manou et dont le thème mérite encore et toujours la lecture. Bisous.

manou 09/05/2018 07:19

Oui bien sûr et en plus il montre bien que cette jeune fille au départ est centrée sur ses propres problèmes puis va s'ouvrir vers autre chose quand elle découvre ce qui se passe autour d'elle...bisous

Gomez Victoria - Lynn 08/05/2018 18:40

coucou ce doit être un livre passionnant , à donner à lire aux jeunes ; bisous

manou 09/05/2018 07:20

Tout le monde peut le lire en fait...quand on est adulte, on le lit simplement plus vite. bisous

fanfan 08/05/2018 18:03

Un livre qui parle d'un sujet passionnant et qui est toujours d'actualité car on peut le transposer dans d'autres pays. . Bonne soirée

manou 09/05/2018 07:21

C'est vrai ! Et malheureusement ce sujet est toujours d'actualité...bon mercredi

Renée 08/05/2018 16:09

Bon 8 mai a toi Manou......merci de signaler mais je vais attendre on verra. Bisous

manou 09/05/2018 07:22

Pas de problème je te comprends bien, je lis beaucoup et en ce moment pas mal de livres pour ados, ça me change :) bisous

Cléo 08/05/2018 15:09

Ah, tu réponds à la question que je me posais sur ce 8 mai! Tu fais un beau partage sur cette période très sombre de notre histoire. Heureusement qu'il y avait des héros et héroïnes pour sauver des vies, au péril de la leur. Bises et bonne journée

manou 09/05/2018 07:22

On ne parle pas toujours assez de ceux qui ont oeuvré dans l'ombre...bises et une belle journée

Eve-Yeshé 08/05/2018 14:00

Très belle critique. J'aime cette période de l'Histoire mais je sais peu de choses sur ce qu'a vécu la Hollande et l'importance de la déportation des Juifs dans ce pays. Donc je le note

manou 09/05/2018 07:23

Et bien moi c'était pareil...à part Anne Frank ! En plus j'ai trouvé intéressant la façon dont l'histoire est amenée...Bonne journée

Maryline 08/05/2018 13:56

Je le note, ce sujet m'intéresse beaucoup... Films ou livres, cela permet de mieux connaitre cette époque avec parfois de détails qu'on ne connait pas... Et surtout, il ne faut pas oublier.. Merci Manou...
Bisous

manou 09/05/2018 07:24

Peu à peu on en apprend davantage...c'est important ! bisous et une douce journée entre deux ponts !

Maria-Lina 08/05/2018 13:18

Merci douce Manou ce beau partage et bel hommage! Bise, bonne journée dans la joie!

manou 09/05/2018 07:25

Moi qui lit beaucoup sur ce sujet, je ne pouvais pas ne pas parler de ce sujet un 8 mai ! bisous

Thaddée 08/05/2018 12:20

Je ne savais pas que la Hollande avait été aussi cruellement touchée par la déportation des Juifs ... Un roman douloureux. Un témoignage nécessaire. Bisou Manou, bon mardi férié !

manou 09/05/2018 07:26

Et bien moi non plus figure-toi et du coup c'est ce qui fait que j'ai eu envie de lire ce livre qui rapporte des faits réels...bisous et une douce journée entre deux jours fériés :)

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -