Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 05:20
L'iconoclaste, 2017

L'iconoclaste, 2017

C'est le soleil qui m'a réveillé, il appuyait sur mes paupières avec ses pousses chauffés à blanc. J'ai mis un bras en travers de mes yeux pour continuer à dormir. Il y avait un grand calme autour de moi, juste le bruit de l'air qui poussait sur la terre, mais au milieu de ce calme, il y avait quelque chose d'autre, une forme sculptée par le vent, et j'ai fini par ouvrir les yeux.
Elle me regardait, assise sur le rocher, le menton sur les genoux et les bras autour...

J'écoutais, la bouche ouverte.Je savais qu'elle inventait mais c'était ça qui me troublait, avec Viviane, sa façon d'inventer qui faisait tellement vrai qu'on était obligé d'y croire.

La vallée sortait d'un hiver dur qui avait carambolé l'été, le pauvre printemps s'était retrouvé écrasé entre les deux.

 

Ce court roman se déroule en Provence dans les années 60... Nous sommes dans la vallée de l'Asse, une vallée reculée à l'habitat dispersé, située dans les Alpes de Haute-Provence.

 

Shell vit avec ses parents qui tiennent une station-essence à 10 kilomètres du premier village. Il est très seul. Il a quitté l'école alors qu'il n'a que 12 ans, parce que ça ne se passait pas bien, ni pour les apprentissages, ni avec ses camarades de classe. Le lecteur découvre en suivant son récit qu'il n'est pas comme les autres et qu'il fait souvent des "bêtises" comme mettre le feu à la garrigue par exemple, sans le faire exprès...

 

Quand il apprend que ses parents veulent le placer dans un institut, où il pourra se "faire des amis", il décide de les quitter pour partir "à la guerre" ce qui dans son esprit d'enfant différent, devrait leur prouver qu'il est devenu un homme et qu'il a le droit de choisir sa vie. Mais la guerre, il ne sait pas où c'est, et donc c'est sur le plateau (sans doute le plateau de Valensole) que ses pas le portent et qu'il décide de rester. 

Là, il va faire la connaissance de Viviane, une petite parisienne qui passe chaque année ses vacances là, ses parents ayant rénové une bergerie...

Sa Reine, c'est elle ! 

 

Tout de suite elle le soutient, lui apporte à manger et le réconforte, tandis que les gendarmes le recherchent...

Ensemble, ils vont réinventer le monde, un monde davantage poétique, empli d'interdits et de pensées innocentes mais éloigné de cette réalité qui les blesse.

Elle est jolie et fantasque : il lui obéit en tout, et serait même prêt à se jeter du haut d'une falaise, si elle le lui demandait.

Mais un jour, Viviane ne revient pas. Il trouve alors refuge chez Matti, le berger qui vit toute l'année sur le plateau...

 

Ma sœur avait raison sur un point. Des amis je n'en avais pas. Le village le plus proche était à dix kilomètres. Les gars de l'école, je les avais perdus de vue depuis que je n'y allais plus. Je ne voyais que les automobilistes qui s'arrêtaient pour prendre de l'essence, et dont je remplissais fièrement le réservoir avec sur le dos, le beau blouson Shell que mon père m'avait donné...

A la guerre on pouvait fumer, on le voyait tout le temps à la télé, et le mieux c'est qu'on ne risquait pas de mettre le feu, vu que là-bas tout est déjà en feu.

 

Voilà un roman qu'on ne peut apprécier que si on a gardé son âme d'enfant...

C'est un hymne à la tolérance et à la liberté. Toute logique du monde des adultes en est exclu et c'est ce qui fait son charme et le rapproche d'un conte initiatique.

 

La parole est donnée à Shell qui nous raconte, de son point de vue à lui, comment il voit sa vie...et le monde qui l'entoure.

L'emploi du "je" permet au roman de se transformer en récit, et au lecteur de ressentir avec beaucoup d'émotion, les mots de ce jeune adolescent.

Une fois entré dans son univers, on voit le monde à travers ses yeux, on ressent ses angoisses, on s'émerveille comme lui de la nature sauvage qui l'entoure, et le monde des adultes nous parait bien absurde et manquant cruellement de poésie. 

Ce qui fait la force de ce roman à l'écriture simple et pudique, c'est que les trois personnages sont très attachants, parce qu'ils sont mal adaptés à notre monde, qu'ils cachent des blessures dont on ne saura rien...ou presque. 

 

Ce n'est pas un hasard si ce roman a obtenu le Prix Femina des Lycéens à l'automne dernier, mais aussi le Prix du Premier Roman 2017. Il n'a pas laissé ni les ados, ni les membres du jury indifférents et se retrouve encore en lice pour certains prix à venir. 

 

L'auteur est réalisateur, scénariste et écrivain. Il signe-là un premier roman  à découvrir absolument, surtout si vous avez gardé votre âme d'enfant et que vous savez encore vous émerveiller de l'instant ! 

 

Ce roman rentre dans le challenge de Philippe..."Lire sous la contrainte". Le titre du livre lu devait contenir le son "è", c'est bien le cas du mot "reine"...

 

Ma reine / Jean-Baptiste Andrea

Partager cet article

Repost0

commentaires

chemindetables 14/05/2018 17:12

toujours formidables tes chroniques
je ne connais pas cet auteur non plus, mais je ne suis pas dans la bonne catégorie pour l'apprécier coté âme d'enfant LOL
bisous
patricia

danielle 14/05/2018 11:40

bien sûr! ;)

danielle 13/05/2018 11:51

ah d'accord; mais je préfère ne pas entrer dans des discussions comme je lis entre Philippe et toi; le sujet m'intéresse? mais pas abordé comme ça. tu as mis ta chronique sur babelio?

manou 14/05/2018 08:06

Pas encore j'ai un grand retard pour mes chroniques sur Babelio...Pour le reste les discussions sont aussi la richesse des blogs...

Philippe D 12/05/2018 21:00

Je ne connais pas ce livre, mais tu me donnes très envie de le lire. Je retiens...
Malheureusement, il ne peut pas compter pour mon challenge. Pour moi, c'est un "in", pas un "è". Je fais la différence entre "reine" et "renne". Pas toi? Je suis toujours très embêté quand je dois refuser un livre...
Bon dimanche.

manou 13/05/2018 09:09

Je ne suis pas du tout du style à "remettre les pendules à l'heure" mais beaucoup plus cool, je te rassure...C'est juste que je me méfie de ma propre interprétation des sons car comme je te l'ai dit en Provence nous avons un accent particulier (et tu le sais !!). Je vérifie même les genres car le provençal est une langue qui féminise beaucoup de mots ! Comme je te l'ai dit tu es le maître (à l'école et pour le challenge!) et participer au challenge c'est une façon de connaître d'autres blogs, alors ne t'inquiète pas...bon dimanche

Philippe D 13/05/2018 08:51

Bonjour Manou.
Je ne connais pas le TLF. Je suis allé voir sur le site mais je n'ai pas compris comment ça fonctionne. J'ai donc regardé dans un dictionnaire, et en effet, ils écrivent les deux mots en phonétique de la même façon. Je te présente donc mes excuses.
Je me fie, non pas sur ma propre prononciation, mais sur ce que j'entends autour de moi ou à la télévision. Et je peux te dire que je n'ai jamais entendu parler de la "renne" Mathilde !
Mais, bien sûr, je vais accepter ta participation.
Habituellement, je ne lis pas les réponses à mes coms, mais là, j'attendais ta réaction. Tu as bien fait de remettre les pendules à l'heure.
Merci et bon dimanche.

manou 13/05/2018 08:25

Bon c'est comme tu veux pour le challenge, c'est toi qui décide mais prends le temps quand même d'aller faire un tour sur le TLF (le trésor de la Langue française donc). A "reine" tu trouveras la phonétique et on te dit que c'est la même que "renne" justement ! Je vérifie toujours car je sais bien qu'en Provence nous avons une prononciation différente des "gens du nord" et en plus je ne suis pas agrégée de grammaire :) Tu me diras ce que tu en penses donc...si tu vois ma réponse. Bon dimanche

zazy 12/05/2018 20:05

oui sympathique roman mais qui, pour moi, reste trop en surface

manou 13/05/2018 08:25

Je comprends ce que tu veux dire mais le message a forcément touché les lecteurs...

Mimi 12/05/2018 19:43

Un roman sympathique dont le thème de l’amitié ne peut qua plaire à nos jeunes qui aiment venir en aide à leurs homologues. Bisous Manou et belle soirée

manou 13/05/2018 08:26

Il est court et facile à lire. Seule la fin est ouverte et on ne comprend pas complètement la part de rêve et de réalité...bisous et bon dimanche

l'Univers d'Erika 12/05/2018 19:22

Un roman qui me tente bien !
Merci pour le partage.
Merci de ta visite sur ma page de Brouage.
Il y a tant de choses à voir partout en Charente maritime et ailleurs, que l'on ne risque pas de tout connaitre...
Mais avec les blogs on voyage et c'est très agréable d'avoir le ressenti des uns et des autres...
Ma saison préférée pour visiter le marais c'est le printemps avec tous les nids et les bébés qui arrivent...

manou 13/05/2018 08:27

Je te comprends...au printemps cela doit être magnifique ! Bon dimanche

chez laramicelle 12/05/2018 19:13

coucou merci pour cet avis ; bisous

manou 13/05/2018 08:27

Ce n'est pas un policier :) Bisous et bon dimanche

Renée 12/05/2018 14:50

merci de le signaler on verra plus tard. Bisoussss

manou 13/05/2018 08:28

Oh je comprends les listes sont toujours terriblement longues...trop longues pour tout lire. bisous et un bon dimanche

Binchy 12/05/2018 14:37

Je note, il va me plaire. Je te remercie Manou pour cette excellente chronique et je te souhaite un agréable week-end.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

manou 13/05/2018 08:28

Il parle beaucoup de nature sans être pour autant un roman du terroir...mais il y a un peu de ça quand on voit vivre le berger...bisous et bon dimanche

Marion L. 12/05/2018 13:27

Ma collègue l'a lu il y a quelques mois et elle me l'avait vivement conseillé. Ce que tu en dis me le fait rajouter dans ma PAL (finira-t-elle un jour ? ;-)) Merci pour ce partage.

manou 13/05/2018 08:29

Il est vite lu et si ta collègue a aimé, tu as quelqu'un de proche avec qui en discuter, c'est super ! bon dimanche

Maria-Lina 12/05/2018 13:07

Un livre qui semble superbe, merci pour ce beau partage chère Manou! Bise, bon samedi tout doux!

manou 13/05/2018 08:29

C'est comme un conte ! Il a des côtés magiques et mystérieux...bisous

danielle 12/05/2018 11:17

lire sous la contrainte... bon, en tout cas tu me donnes envie de lire ce roman; côté âme d'enfant, ça devrait aller :)

manou 13/05/2018 08:31

Je ne lis rien sous la contrainte, je te rassure :) Il s'agit d'une contrainte entièrement phonétique, proposé par Philippe. Je participe peu à ces "jeux" mais quand ce que je lis entre dedans, je le lui propose...

écureuil bleu 12/05/2018 10:50

Bonjour Manou. Je le lirai si je le trouve à la médiathèque. Bonne journée et bisous

manou 13/05/2018 08:31

Il y sera car il a eu le prix Femina des Lycéens et il est court et facile à lire...bisous

Doc Bird 12/05/2018 10:05

Merci du partage pour cette jolie pépite, qui permet de voir le monde avec émerveillement et décalage, dans l'instant présent. Pas étonnant que ce roman ait reçu des prix ! Bon week-end !

manou 13/05/2018 08:32

Il reste des zones de mystères en plus que chacun interprétera à sa manière, selon sa propre imagination :) Bon dimanche

domi 12/05/2018 10:02

Garder une âme d'enfant, c'est le meilleur moyen de mûrir bien !

manou 13/05/2018 08:32

Oui tu as parfaitement raison !!

Azalaïs 12/05/2018 08:28

Merci encore pour cette belle découverte, je pense qu'il devrait me plaire. Sur le chemin j'ai failli être en manque de lecture, je pensais qu'un seul livre suffirait mais non! Par chance j'ai trouvé à Logrono une librairie qui vendait quelques bouquins français.J'ai fait le tronçon Pampelune/ Burgos. C'était magnifique avec des paysages très colorés, de la vigne, des oliviers, des champs de colza, des champs de blé verts fluo, des terres rouges, des villages perchés qu'il a fallu conquérir à la force de nos petites jambes, de très belles villes, de très beaux monuments. Et puis aussi bien sûr de belles rencontres. Bref de quoi rêver jusqu'au prochain départ auquel je pense déjà mais je pense que ce sera pour le printemps prochain si toutefois j'en ai encore le courage.Bises et bon dimanche

manou 13/05/2018 08:35

C'est superbe ! Je trouve que de faire le chemin en petits morceaux de plus de 200 km si je ne m'abuse, c'est une bonne solution quand même...tu es courageuse car moi je n'ai pas franchi le pas alors que je connais le départ, c'est vrai... et qu'il parait en plus que c'est l'étape la plus difficile :) Tu as de quoi rêver et cela t'a fait du bien, je le vois et je suis sûre que le courage de continuer, tu l'auras. Bises et bon dimanche à toi aussi

Mousse 12/05/2018 07:49

Bonjour chère Manou,
Il a tout pour me plaire ce bouquin.
J'ai gardé mon âme d'enfant, je vais aimer.
Je prends note.
Bon week-end, tendres bisous.♥

manou 13/05/2018 08:36

Tu me diras...ce n'est pas du feel-good, je te préviens :) bisous et bon dimanche (sous la pluie chez nous encore)

Rose63 12/05/2018 07:44

Merci à toi
En ce moment je lis ...un bouquin que l'on m'a prêté
Bon weekend

manou 13/05/2018 08:36

Et c'est quoi ? Tu gardes le secret :) Bisous et bon dimanche à toi aussi

moqueplet 12/05/2018 06:51

encore une passionnante lecture, merci de nous la faire partager....et passe un bien agréable samedi

manou 13/05/2018 08:37

Je sais je sais, je lis beaucoup mais c'est gentil de ta part de passer quand même...j'apprécie ta gentillesse. bises et bon dimanche

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -