Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 06:28
Chêne, 2017

Chêne, 2017

 

Est-il encore possible de sauver l'agriculture et donc nos terroirs ?

Faut-il arrêter de consommer de la viande, à la fois pour préserver le bien-être animal et notre planète ?

Quelles sont les alternatives actuelles ?

Comment échapper aux dérives des industries agro-alimentaires ?

Comment aller vers une agriculture durable et responsable ?

Comment nous nourrir convenablement aujourd'hui et nourrir notre famille tout en préservant à la fois notre santé et notre planète ?

 

Voilà une lecture enrichissante qui propose au lecteur des pistes de réflexion indispensables pour mieux comprendre et mieux appréhender les conséquences des réformes actuelles.

Dans ce livre documentaire, l'auteur donne la parole à de nombreux agriculteurs qui nous expliquent leurs difficultés, la façon dont ils se sont laissés prendre au piège d'un système de production qui ne leur permet plus de vivre décemment de leurs activités, et les endette pour des années, ce qui explique qu'ils n'arrivent plus à en sortir.

 

En plusieurs chapitres, l'auteur aborde : les crises actuelles, l'importance des terroirs qui apportent chacun leurs caractéristiques propres, le problème de l'appauvrissement des sols, notre pouvoir de consommateur (consommer c'est voter !), l'évolution de l'élevage aujourd'hui avec l'impératif de tenir compte du bien-être animal...

Il fait le bilan de la PAC "verte" et de ses conséquences pour notre avenir...et montre les problèmes liés à la dérégulation totale de l'agriculture mondiale avec les accords de libre-échange (CETA...)

 

De nombreux encadrés pointent des initiatives particulières : la coopérative Biolait, les "gueules cassées", les labels, les principes du bien-être animal...et autres sujets.

 

Chaque chapitre s'ouvre avec un témoignage...qui nous fait entrer de plein fouet dans la vie quotidienne de ces familles qui travaillent beaucoup pour un salaire de misère.

Le livre n'occulte pas les problèmes, les maladies qui touchent les agriculteurs, suite à l'emploi des pesticides, les suicides trop nombreux (600 par an environ) qui détruisent à jamais des familles entières.

 

L'auteur donne aussi la parole à ceux qui ont choisi une autre voie comme les agriculteurs bio ou ceux qui mettent en pratique la permaculture...

Le titre de l'ouvrage est d'ailleurs un pied de nez à la fameuse "ferme des 1000 vaches" dont personne ne voulait quand on voit les dégâts occasionnés par de telles structures sur l'environnement,  et donc les populations locales. 

Il nous parle des associations locales, les AMAP, les Ruches, et autres lieux fréquentées par de plus en plus de consommateurs.

 

Si cet ouvrage répond bien aux préoccupations actuelles en matière de consommation ou de meilleures conditions d'élevage par exemple, s'il présente les différents acteurs décisionnels d'aujourd'hui, il n'oublie pas pour autant de signaler que, sans des décisions fermes et sans appel de nos politiques, notre alimentation ne pourra que continuer à se dégrader.

Il pointe du doigt les contradictions actuelles (exemple avec le problème du glyphosate...véritable problème de santé publique plus qu'urgent à régler définitivement).

La commission européenne qui soutient la mondialisation à outrance ne joue-t-elle pas un jeu pervers dans l'histoire, ôtant toute liberté individuelle aux pays membres de gérer intelligemment ce problème majeur de notre société d'aujourd'hui ?

A méditer...et à suivre !

 

Ce livre est finalement bâti contre le système agricole actuel. Il explique comment on en est arrivé là. La crise agricole et économique rejoint une crise écologique majeure : l'effondrement des colonies d'abeilles suite à l'utilisation des néonicotinoïdes, la pollution de l'eau, la disparition de nombreuses populations d'insectes et donc par conséquence, d'oiseaux, l'appauvrissement des sols...

Il est urgent d'aller vers d'autres cultures : la Bio (21 nouvelles fermes par jour sont actuellement créées), les Labels (qui représentent 100 000 exploitations), les circuits courts, l'agro-écologie, les micro fermes...

En tout, cela représente 1/4 des exploitations actuelles, ce qui n'est pas rien et prouve que le système de l'agro business est aujourd'hui déstabilisé. 

 

S'il consacre tout un chapitre à LA (le) BIO c'est parce que pour lui, il est urgent de poursuivre cette évolution de notre façon de consommer ! 

D'après lui, le bio n'est pas que pour les "bobos", il doit être employé dans nos collectivités et nos cantines scolaires (1 milliard de repas par an et ces repas touchent toutes les classes sociales). Il note qu'il faut aussi soutenir les initiatives qui proposent dans les cantines un menu végétarien. L'auteur rappelle que le boom du bio a réussi à tout le monde : en faisant entrer le bio dans les supermarchés, on a permis de le rendre accessible au plus grand nombre.

 

Retrouver des chemins vers d'autres modèles dans lesquels les consommateurs ont leur mot à dire, c'est ce qui est important ! 

A la lecture de ce documentaire, illustré de nombreux chiffres concrets, vous aurez des clés pour comprendre et des arguments pour vous forger votre propre opinion et c'est important de le faire.

 

Si vous voulez vous faire une idée des propos de l'auteur, je vous invite à écouter la présentation ci-dessous (durée 37 minutes de présentation + débat intéressant). 

 

 

L'auteur est originaire d'un département rural, la Creuse, il connaît donc bien les problèmes de l'agriculture et des campagnes. Il pense qu'une des solutions d'avenir est de développer le lien entre la ville et les campagnes, d'où l'importance des AMAP qui se développent un peu partout.

Journaliste pour l'hebdomadaire "La Vie" depuis 1981, il est aussi chef des informations et chef de service chargé des questions d'environnement. 

Il rédige des articles sur l'écologie, couvre le sommet de Copenhague en 2009 et le Sommet de la Terre de Rio en 2012.

Il publie avec le climatologie Jean Jouzel, "Quel climat pour demain ?" chez Dunod en 2015, et "Le changement climatique pour les nuls" en 2014. 

Il a été également conférencier sur plusieurs croisières vers le Grand Nord, au Spitzberg et au Groenland. 

Il est actuellement vice-président de l'association des Journalistes et écrivains pour la nature et l'écologie. 

 

Je remercie BABELIO et l'éditeur de m'avoir fait confiance en m'envoyant de documentaire...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sigrid 25/03/2018 15:05

Oui, mais pour l'instant c'est toujours la FNSEA qui a le dernier mot dans la rédaction des référentiels (nom donné aux programmes scolaires - du CAP au BTSA - pour l'enseignement agricole, qu'il soit public ou privé.) de l'enseignement agricole au ministère de l'agriculture..... Les syndicats agricoles favorables à une autre agriculture et militant pour elle, la Confédération Paysanne et le MODEF, ne sont pas plus écoutés aujourd'hui, qu'hier. Le seul ministre à avoir reçu à son arrivée la confédération paysanne avant la FNSEA a été Jean Glavany (ministre de 1998 à 2002)...... Tous les autres, de droite comme de gauche, ont été choisis car ils étaient "FNSEA-compatibles". Ce que je dis ici sont des faits.
Il y a donc beaucoup à faire encore et des livres comme celui-ci, des messages comme le tien font peu à peu avancer les choses, merci !

manou 25/03/2018 17:42

Je suis totalement de ton avis et même si je n'ai pas du tout exercé un métier dans l'agriculture je suis touchée de près dans ma famille et mes proches par ces problèmes. Ce livre démontre justement le carcan dans lequel les agriculteurs sont enfermés et les difficultés d'en sortir dans un système de mondialisation où n'ont leur mot à dire que les lobbies et ceux qui prônent les grandes structures industrielles...Je connais les référentiels parce que j'ai travaillé 10 ans en Lycéé pro non agricole...Merci pour tes messages et ton ressenti

chemindetables 19/03/2018 17:18

vaste sujet et tellement abordé de plein de façons, par plein de gens tous mieux pensants les uns que les autres alors il faut écouter, lire oui mais largement trier aussi ....
bisous
patricia

manou 20/03/2018 08:16

J'ai aimé chez cet auteur la tolérance...il ne veut pas que les éleveurs et producteurs disparaissent de notre territoire mais bien qu'ils se tournent vers la qualité plutôt que la quantité. bisous

eglantine 16/03/2018 20:44

Je sais que la musique adoucit les moeurs , que les vaches dans les etables produisent du lait avec un son sonore.... des legumes ont été sauvés de maladie par des melodies diffusées tous les soirs! Tout probleme doit avoir une solution ......merci Manou pour le partage!

manou 17/03/2018 07:26

En effet :) Bises et une belle journée

Binchy 14/03/2018 22:00

Merci pour cet excellent partage Manou ! Nous sommes tous concernés. Ce document doit en effet être très intéressant. Je note.
Je te souhaite un agréable jeudi.
Bisous.
Bernadette.

manou 15/03/2018 06:50

Merci pour ton commentaire. J'ai répondu à ton mail. Bisous et une belle journée

Philippe D 14/03/2018 21:46

Pour moi, la question est : "En qui pouvons-nous encore avoir confiance?"
Pour l'argent, on ne recule devant rien, même s'il faut rendre les gens malades !

manou 15/03/2018 06:49

Je me pose cette question surtout en ce qui concerne nos politiques :) Quand je vais en direct chez un producteur local pour y acheter mes légumes, j'ai confiance en lui...heureusement ! bonne journée Philippe

Gomez Victoria - Lynn 14/03/2018 20:15

coucou manou ce livre a l'air passionnant bisous

manou 15/03/2018 06:48

Il est très intéressant car il aborde tous les problèmes de manière très ouverte...

Une Rose m'a dit 14/03/2018 19:35

Nous mangeons bio le plus possible, mais cela n'ai pas toujours possible!!!! j'arrive du jardin est je suie k o. bisous

manou 15/03/2018 06:48

Si tu as un grand jardin c'est déjà beaucoup ! Mais comme tu le dis c'est du travail :) bisous

CathyRose 14/03/2018 19:02

Avec un papa jardinier tu imagines bien que l'on n'achetait que très peu de légumes, mais je ne dirais pas pour ça qu'on mangeait bio, il traitait un peu quand même. En tous cas vaste sujet et tout à fait d'actualité, la plupart de nos agriculteurs souffrent, et il faut faire quelque chose à tous les niveaux !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 15/03/2018 06:47

Je crois que les produits employés dans le passé étaient moins "méchants" pour la santé...mais nous devons nous poser des questions car aujourd'hui il y a de l'abus en toutes choses. bisous

Cléo 14/03/2018 18:16

C'est un sujet d'actualité et c'est urgent d'en tenir compte! Chaque petit geste compte! Par exemple , je ne mange plus de viande rouge depuis 2009 et je sais que c'est le cas de nombreuses personnes. Les fermes bio sont très importantes et il faut les encourager. Bises et bonne journée.

manou 14/03/2018 18:21

Nous mangeons très rarement de la viande à la maison et c'est le plus souvent de la volaille dont je connais la provenance. Nous devons prendre en compte d'urgence la souffrance animale et vers quoi nous entraînent les excès en tous genre, pour la planète mais aussi pour notre santé. Il y a tellement d'alternative possible. L'auteur montre justement que même une petite modification dans nos comportements c'est déjà beaucoup. Bises et merci de ton ressenti

missfujii. 14/03/2018 17:32

Un livre qui complétera bien la conférence de Pierre Rhabi de demain (j'ai toujours pas de place)

manou 14/03/2018 18:17

Quel dommage pour toi ! Et pour nous car je comptais sur toi pour nous en parler ! Mais c'est aussi la preuve que plein de gens veulent en savoir plus et se posent des questions...C'est positif ! Bises

FéeLaure♥ 14/03/2018 16:53

Un vaste sujet ! merci pour ce partage Manou
Bisous & douce fin de journée

manou 14/03/2018 18:16

Oui mais nous devons nous y pencher de près, car nous sommes tous concernés. bisous

barbizon 14/03/2018 15:27

Bonsoir Manou, un sujet hyper sensible, très complexe, tout le monde doit y réfléchir, les politiques bien entendu mais aussi nous tous car de par nos habitudes alimentaires nous sommes également responsables des dégâts sur la planète, surconsommation de viande, de lait, de tout, ..Les agriculteurs ont la vie dure, très dure, le bio est une bonne chose, mais nous tournons en rond, ce qui devrait être la normalité (manger sainement) devient a présent un luxe ou presque. Ne devrions-nous pas revoir nos habitudes alimentaires et arrêter de manger, de gloutonner même pour certains (je suis très critique je sais) cela ferait du bien a la terre, aux animaux, et au corps..Bises.

manou 14/03/2018 18:15

Evidemment que nous sommes responsables par nos modes de consommation alimentaire et autres...Ce que j'ai aimé c'est que l'auteur ne condamne pas il propose différentes solutions pour que les choses aillent dans le bon sens, sans forcément tomber dans d'excès...j'ai aimé son analyse de la situation. Bises et merci pour ton ressenti

Pascale DELALANDRE 14/03/2018 14:54

Voilà un ouvrage qui me tente beaucoup et dont je prends note pour un prochain achat.
Merci de partager ça, même si ce n'est pas mon métier, savoir comment les choses avancent ne peut faire que du bien ;-)
Bise et bonne journée Manou

manou 14/03/2018 18:13

L'important c'est d'apprendre encore et encore sur ces problèmes et de faire avancer les choses. L'auteur est très ouvert je trouve et il démontre qu'une légère modification de nos comportements alimentaires peut déjà faire beaucoup pour démontrer que le système actuel ne nous convient plus. Bises

Renée 14/03/2018 13:50

Merci à toi de le faire connaitre au travers des tes pages. Bisoussss

manou 14/03/2018 18:11

Pas de problème Renée. Déjà la vidéo est édifiante et donc ceux qui veulent en savoir plus peuvent consulter le livre. bisous

Mimi 14/03/2018 13:07

Un changement dans nos comportements est en marche, même s’il est lent il a le mérite d’exister. D’ailleurs Olivier Nouaillas nous le prouve. Nous avons été tellement habitués à la facilité et à l’abondance (consommation à outrance, gaspillage) qu’il nous es t difficile de faire marche arrière. Mais les consciences s’eveillent...

manou 14/03/2018 18:11

L'auteur est tout à fait ouvert à des solutions multiples et lui aussi est content de voir les choses évoluer même. Il y a une prise de conscience qui touche tous les milieux...bisous

Maria-Lina 14/03/2018 12:09

Ce livre semble superbe, merci pour ce beau partage! Bise, bon mercredi dans la joie!

manou 14/03/2018 18:10

Une lecture où on apprend des choses avec des témoignages édifiants. Bisous

Azalaïs 14/03/2018 11:31

Tu as raison, consommer c'est voter et je crois crois que c'est à nous de faire bouger les choses et de faire prendre conscience aux politiques que leur système ne fonctionne pas.

manou 14/03/2018 18:09

Apparemment beaucoup de gens évoluent dans ce sens et donc cela ne peut qu'évoluer même si ce sera long...Bises et bonne soirée

domi 14/03/2018 10:55

des pistes de réflexion indispensable à une époque où l'agriculture est mise en demeure d'évoluer pour bien des raisons, éthiques, environnementales, économiques, voir l'histoire du volailler Doux

manou 14/03/2018 18:08

C'est tout à fait ça Domi...

Quichottine 14/03/2018 10:26

Je me dis que le changement va se faire... il ne peut en être autrement et ce sont des actions comme celles-ci qui nous y conduiront.
Bisous et douce journée Manou.

manou 14/03/2018 18:08

Il le faut pour nos enfants et petits-enfants sinon, quelle terre allons-nous leur laisser. Bisous et une douce soirée

wolfe 14/03/2018 10:14

Bonjour
Un livre qui doit être très intéressant!
Si tout le monde se battait pour la même chose, je crois qu'il y aurait moins de soucis de ce genres!
Bisous

manou 14/03/2018 18:08

Oui c'est bien vrai que nous devons changer d'alimentation pour montrer que l'on veut plus de qualité ! Bises

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -