Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 06:35
Alma Éditeur, 2015 /

Alma Éditeur, 2015 /

En tant que professeur de littérature, je ne juge jamais une poésie. Contrairement à mes collègues, je me refuse à toute analyse. L'écriture est un acte personnel. Je demande à mes élèves de réagir, d'expliquer ce qu'ils ressentent, les effets, pas la cause.

 

Suite à un dramatique accident survenu durant son enfance, Florin vit seul et sans aucun souvenir. Il a passé plusieurs jours dans le coma et depuis ne ressent plus aucune émotion, donc comme les souvenirs sont tous liés à des émotions, il ne possède plus, ni les uns ni les autres.  

Pour peupler sa vie et se rattacher à son passé, il remplit des bocaux avec des petits cailloux, chacun de forme et de texture différente, lui rappelant tel ou tel événement de sa vie. 

 

Le roman débute avec Pascal qui vient s'installer pour les vacances d'été dans une maison de location près du village de Saint-Just-sur-Harmac dans la vallée perdue de Chantebrie.

Il est professeur et emmène avec lui Margaux, une de ses jeunes élèves, et fille d'un ami, qui fuit un passé douloureux. Le père a accepté de lui confier sa fille car leurs relations posent problème et, lui-même, désire y voir plus clair dans sa vie.

Cette jeune fille, qui va bientôt avoir 18 ans, est totalement paumée.

Elle est persuadée d'être responsable de la mort accidentelle de sa mère (et donc du désamour de son père) alors qu'elle-même n'était qu'une toute petite fille au moment des événements. De plus, elle vient d'être totalement traumatisée par son voisin qui la harcelait et qu'elle pense avoir gravement blessée. Et du coup, les choses ne sont pas si simples pour elle...

 

Par chance, tous deux vont faire la connaissance de Florin.

Des liens d'amitié se tissent au fur et à mesure que les bouteilles de vin s'ouvrent, que les pipes sont bourrées et que les langues se délient, chacun racontant à son tour un peu de sa vie, tandis que le lapin aux olives mijote...

 

Mais Florin, grâce aux petits cailloux, a plein d'histoires à leur raconter. Je ne vous les dévoilerai pas pour vous laisser le plaisir de les découvrir !

Mais vous saurez enfin...

- pourquoi Jorge Luis Borges n'a jamais eu le Prix Nobel,

- comment faire disparaître un diamant,

- pourquoi une piscine peut finalement servir de potager,

- les habitants d'un village passer des années sous la pluie sans se douter qu'ailleurs...il fait soleil,

- un potier écouter la voix de Clovis dans ses vases

- et plein d'autres anecdotes dont une se passe au temps de Jeanne d'Arc, une autre dans un des cimetières d'une ville où sévissent des fossoyeurs sans foi ni loi...

 

Vous saurez aussi comment Florin, qui n'a pas d'argent, a acquis sa jolie maison ! 

Mais chut...

 

Petit carnet, je viens d'avoir mon bac avec mention bien. Je devrais être satisfaite, mais je n'y arrive pas. D'ailleurs, serai-je un jour contente de moi ? Ai-je le gène du bonheur ? J'en doute...

- Gardes-tu des cailloux pour les souvenirs les plus douloureux ou les plus horribles ?
- C'est une bonne question. Le cerveau a tendance à filtrer les souvenirs. Instinctivement, il privilégie les émotions positives, donc les souvenirs heureux.
...
- Pour répondre à ta question, il y a quelques cailloux que j'ai fini pas jeter. Ils étaient trop pesants. Ils prenaient trop de place dans les pots.

 

Ce jeune auteur donc vous pouvez aller consulter le site ICI, est un formidable conteur qui nous entraîne dans son sillage et nous donne envie d'en savoir plus.

J'ai avalé le roman en deux soirs et j'ai quitté à regret les personnages...parce qu'ils sont réellement attachants et que beaucoup de non-dits subsistent.

Le lecteur ne peut pas s'empêcher d'imaginer une suite possible à leur rencontre ! 

 

Les anecdotes sont tantôt jubilatoires, dramatiques, incroyables ou totalement effroyables et l'auteur nous entraîne dans un roman complètement atypique.

J'ai aimé retrouver ce côté décalé que j'avais découvert dans "la fractale des raviolis" dont vous pouvez lire la présentation ICI.

 

Le roman se partage entre moments de tendresse, de poésie, et d’amitié, et cette rencontre entre trois personnages différents mais chacun meurtris à sa façon est totalement captivante.

Des extraits des petits carnets de Margaux, des poèmes, s'intercalent entre deux chapitres ou  deux histoires.

 

Mais si cette lecture est plaisante, elle nous fait aussi réfléchir.

A-t-on en effet besoin pour être heureux de s’embarrasser du passé, d'être "esclave de ses souvenirs" ?

Voilà donc un petit rayon de soleil, à lire pour un pur moment poétique et plein de fantaisie...

 

Vous pouvez lire ci-dessous, l'avis de Yves, un lecteur passionné mais toujours sincère dans ses chroniques...

C'est lui qui m'a donné envie de relire cet auteur et je ne regrette pas de l'avoir fait...

Merci Yves ! 

 

A l'époque, j'étais responsable sécurité et j'ai assisté à une réunion assommante du bureau des normes et règlements. Les gars devaient choisir les caractères officiels d'un clavier cent deux touches standards en France. La réunion dura trente-deux heures !
- Non !
- Le point d'achoppement, c'était la lettre "ù". Il faut savoir qu'il n'y a qu'un seul mot dans la langue française qui utilise cette lettre : le mot "où". Par rapport à la lettre "ê", c'est ridicule. Mais certains tenaient absolument à voir le "ù" présent sur tous les claviers français.
...
Alors la réunion s'est envenimée. Une vraie lutte idéologique...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sigrid 25/03/2018 16:03

Ah, des nouvelles de Pierre Raufast ! Merci, je me jette dès mardi chez mon libraire préféré !!! J'avais apprécié la construction et le délire de La fractale des raviolis :
http://bazarsetplaisirs-de-colombine.over-blog.com/2016/12/la-fractale-des-raviolis.html

manou 25/03/2018 17:48

Je vais aller lire ta chronique. On ne se connaissais pas encore et c'est vrai que je n'ai pas exploré tout ce que tu avais écrit sur tes lectures... Tu vas forcément aimé celui-ci aussi...Je languis de découvrir ton avis !

Eve-Yeshé 24/03/2018 17:00

J'ai bien aimé "La fractale des raviolis" donc je me laisserai tenter!!

manou 25/03/2018 17:45

Si tu as aimé "la fractale des raviolis" tu aimeras celui-ci !

Marion L. 24/03/2018 10:54

Bonjour Manou,
Je trouve enfin le temps de lire tes dernières chroniques.
Celle-ci donne envie. Je me trompe peut-être mais on sent un livre fort mais doux. Le genre de lecture que j'aime bien ^^. Merci pour cette chronique.
Marion

manou 25/03/2018 17:45

Je comprends que tu n'aies pas le temps de venir me lire et ne t'en fais pas... je ne tiens rigueur à personne de ne pas le faire...Quand je travaillais encore je ne sortais pas la tête de l'eau :) Oui si tu ne connais pas l'auteur, il faut que tu y remédies :)

Pierre 21/03/2018 17:07

Merci Manou pour cette très belle critique ! :-)

manou 22/03/2018 07:51

Oh...c'est une belle surprise que de trouver votre commentaire ce matin ! Merci à vous de passer ici. J'espère avoir suscité l'envie de vous lire chez mes propres lecteurs...Bonne journée

Yv 18/03/2018 10:18

Merci Manou pour le lien et ta jolie chronique. Les deux romans de Pierre Raufast sont très bien, il en a écrit un troisième, je le lirai sûrement

manou 18/03/2018 07:40

Merci à tous pour vos commentaires..si vous le lisez je viendrai lire avec plaisir votre chronique ! Bon dimanche

Philippe D 17/03/2018 20:45

Tu me tentes avec cette lecture...

zazy 17/03/2018 20:41

Je l'ai noté et pas encore lu... Toujours en liste d'attente à la bib

CathyRose 17/03/2018 20:26

Ta critique est tentante Manou ! Mais c'est une de tes dernières questions qui m'interpelle ! Je trouve que ce serait triste de ne plus avoir de souvenirs, je ne me sens pas du tout esclave, ils m'aident à me construire petit à petit ... En tous cas ... je le note !
Belle soirée, bisous !
Cathy

Lemenuisiart 17/03/2018 18:19

C'est bien raconté

Renée 17/03/2018 17:26

ton résume me plait bien j'ai pris note. Bisoussss

Colette 17/03/2018 16:57

Le côté atypique et décalé m'attire, de même que la relation au passé, allez un de plus sur la liste !! Bisous Manou !

chez laramicelle 17/03/2018 16:23

coucou tu donnes envie de le lire :)

lavandine 17/03/2018 13:41

Il m'a l air bien sympa ton livre. Je crois que je vais le mettre dans ma pal.
Bon samedi. On est en vadrouille. Bisous

missfujii. 17/03/2018 12:54

La chroniqueuse passionnée, que tu es, me donne une fois de plus envie de découvrir le roman qu'elle nous présente.

Maria-Lina 17/03/2018 12:06

Coucou Manou, un beau partage je ne lis pas beaucoup c'est temps-ci... Bon week-end tout doux, gros bisous!

Maryline 17/03/2018 11:57

Alors celui -ci je le note, tu m'as énormément tentée par le résumé et par ton ressenti... Le fait que ce livre ait plusieurs facettes me tente beaucoup, surtout s'il y a des moments de poésie...J'espère le trouver rapidement!
Merci Manou...
Bisous

wolfe 17/03/2018 11:57

Bonjour
Cela a l'air d'être un roman assez dur émotionnellement!
Bisous

domi 17/03/2018 11:50

en tous cas quelle bonne lectrice tu fais, avec générosité

Doc Bird 17/03/2018 10:46

Ta chronique est alléchante et accrocheuse ! J'ai eu tout de suite envie de lire ce livre ! J'espère le trouver à la médiathèque. Bon week-end !

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -