Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 05:56
Albin Michel, 2016

Albin Michel, 2016

J'ai renié Dieu depuis longtemps, je le maudis chaque jour de ma vie et je le maudirai jusqu'à mon dernier souffle. Car malgré les cathédrales qu'on lui a construites, malgré les millions de prières qu'on lui adresse, il ne s'intéresse pas aux hommes, en réalité, il n'est qu'un impuissant, un dieu de pacotille. Peut-être que Vincent l'a entrevu, mais je ne le crois pas. Vincent a peint ce monde de façon bien plus belle que lui ne l'a créé.

Ce que je vois n’est ni banal ni paisible, ce sont les blés et les arbres qui vibrent comme s’ils étaient vivants et passionnés de vivre, avec le vent qui les bouleverse, le jaune qui s’agite de partout et le vert qui tremble...

 

A la fin du XIXe siècle, à Auvers-sur-Oise, le Docteur Gachet élève seul ses enfants, depuis le décès de sa femme.

Selon les principes de l'époque, il envoie Paul en pension dans une prestigieuse école, tandis que Marguerite, sa fille aînée qui vient pourtant d'obtenir le baccalauréat, est promise au fils d'un riche pharmacien de la ville qui doit reprendre les affaires  de son père.

Marguerite ne veut pas se marier mais son père ne lui demande pas son avis.  Elle rêve de devenir peintre, mais il lui est impossible d'entrer aux Beaux-Arts car  aucune fille ne peut s'y inscrire.

 

Elle étouffe dans cette famille dénuée d'amour, sa mère étant décédée alors qu'elle n'était qu'une enfant, personne ne peut intercéder en sa faveur et elle, qui a l'esprit ouvert, rêve de s'affranchir des convenances et de choisir sa destinée. Alors elle décide qu'elle partira en Amérique. 

Mais l'époque n'est pas favorable à l'émancipation des filles, et son père a sur elle une grande emprise psychologique qui ne fait qu'accentuer son désir de liberté. 

 

C'est alors qu'elle croise Van Gogh. Il a 37 ans. Nous sommes en 1890 : il vient d'arriver dans la ville pour consulter le Docteur Gachet, suivant ainsi les conseils de son frère Théo. Il sort de dépression et redoute les rechutes de sa maladie. Il s'installe à l'auberge de la ville et, il peint.

 

Marguerite est aussitôt subjuguée par la beauté de ses œuvres.

Que lui importe que Van Gogh ne soit pas connu et qu'il soit même critiqué par ses pairs. Il peint un tableau par jour et ne se satisfait jamais de ses créations. Marguerite admire les couleurs que les autres détestent. Elle se moque que ses dessins ne reflètent pas le réel mais ce qu'il ressent...et aimerait arriver un jour à faire de même. 

Elle le suit partout et lui voue une admiration sans borne tandis que peu à peu, elle tombe amoureuse de lui. 

Marguerite ignore alors qu'elle sera son dernier amour.

 

La peinture ne s'apprend pas, les leçons ne servent à rien !
N'aie pas peur de te mettre en danger, de te casser la figure et de souffrir. Trouve ton chemin seule, tu n'as besoin de personne pour être peintre, regarde ce que tu as devant toi, ferme les paupières, et peins ce que tu vois à l'intérieur de toi. Et si tu ne vois rien, s'il n'y a rien, arrête de peindre.

 

Jean-Michel Guenassia nous révèle dans ce roman une version surprenante des derniers jours de la vie du peintre. Dans sa postface, il précise qu'il s'est inspiré des recherches et des découvertes plus ou moins récentes pour réécrire sa fin tragique.

Le grand intérêt du roman est en effet d'être étayé de documents, d'articles de presse qui sont de véritables leçons d'histoire car reproduits tels quels, de lettres de Vincent à son frère Théo dont j'avais lu il y a très longtemps la correspondance, bien avant d'avoir ce blog. 

L'auteur réinterprète donc à sa façon et éclaire d'un jour nouveau, les documents de l'époque et les circonstances supposées de la mort du peintre. Cette version des faits a le mérite de permettre au lecteur de s'interroger...

 

Certains des personnages ont réellement existé et tout le monde sait que le peintre est décédé d'une blessure par balle. 

Mais Van Gogh, qui avait plein de projets en tête, s'est-il réellement suicidé ? Des doutes sur son suicide ont été émis dès le début du XXe siècle.

Si ce n'est pas un suicide, qui lui a alors tiré dessus ?

Pourquoi ne l'a-t-on pas transporté à l'hôpital ?

Autant de questions qui trouvent des réponses possibles dans ce roman...

 

C'est Marguerite, maintenant âgée, qui raconte son histoire d'amour avec le peintre. Le fait qu'elle emploie le "je" comme si elle nous offrait ses confidences, renforcent l'impression de véracité et donne le ton du roman. 

Le chemin de Van Gogh a-t-il réellement croisé celui de Marguerite, lors de son séjour à Auvers-sur-Oise  ? Nul ne le sait...et il ne parle pas de cette idylle dans ses lettres à Théo. Tout ce que nous savons c'est qu'elle est par deux fois présente dans ses tableaux. Mais peut-être Van Gogh a-t-il voulu simplement faire plaisir au Docteur Gachet qui le recevait,  en faisant le portrait de sa fille...

 

Le Docteur Gachet, présenté comme l'ami des impressionnistes, l'était-il vraiment ? Lui qui fréquentait les milieux artistiques parisiens, qui invitait de nombreux peintres à venir dans son atelier, installé dans le grenier de sa maison et qui devint l'ami de Pissarro, de Renoir, de Monet, de Cézanne, et de Van Gogh était-il un faussaire comme certains l'ont supposé ?

Quoi qu'il en soit à la fin de sa vie, il possédait une incroyable collection de tableaux offerts par ses amis, en échange de ses soins. 

 

Si je n'ai pas trouvé l'idylle entre Marguerite et Van Gogh d'un quelconque intérêt, j'ai par contre adoré, les moments où l'art prend toute la place, où Marguerite découvre la peinture de Van Gogh et nous la décrit.  Ces passages sont magnifiques et très poétiques. C'est si réaliste que je voyais sans peine le peintre choisir ses couleurs, assis là,  au bord du champ de blé ou de la rivière...

Ce roman reste donc avant tout, un superbe portait de Van Gogh, peintre décrié en son temps mais devenu un de nos plus grands artistes contemporains. Un peintre qui n'était pas fou et qui nous a laissé une oeuvre extraordinaire.

C'est pour toutes ces raisons que ce livre est à découvrir, si vous aimez Van Gogh...

 

Un jour, ce journal sera découvert, et cette histoire sera révélée. Pour qu'elle reste secrète, comme elle l'a été jusqu'à ce jour, il aurait fallu que je brûle ce carnet, mais je ne peux m'y résoudre, car il constitue l'unique lien qui me relie à lui et, dans ces pages, je peux relire notre histoire et retrouver ma jeunesse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

écureuil bleu 30/10/2017 10:42

Bonjour Manou. J'ai lu ce livre il y a quelques semaines et, comme toi, j'ai beaucoup apprécié les passages où Van Gogh peint mais je n'ai pas du tout cru à l(idylle entre Marguerite et Vincent. Bisous

manou 30/10/2017 15:02

J'ai dû le noter lorsque tu en as parlé sur ton blog..C'était donc toi ! L'été et la chaleur sont passés par là. Bisous

manou 29/10/2017 08:03

Merci de votre passage ici et si ce livre vous tente, je viendrai lire votre chronique avec grand plaisir...Bon dimanche !

Mousse 23/10/2017 15:05

Bonjour chère Manou,
Un livre qui m'intéresse, j'adore la peinture et Van Gogh.
Si on parle d'art, je vais adorer !
J'espère que tout se passe bien.
Problèmes chez Skynet, je ne t'oublie pas.
Bonne semaine, bisous.

Maryline 23/10/2017 12:05

Comme tu le dis, à découvrir pour l'amour de l'art... et d'un grand peintre, même si ce n'est pas mon préféré....
Belle semaine!
bisous

Philippe D 22/10/2017 21:37

Un portrait de VG. Pourquoi pas? Ça pourrait me plaire.
Je ne connais l'auteur que de nom.
Bonne semaine.

Eglantine 22/10/2017 19:02

Je note Manou! Bises!

domi 22/10/2017 10:29

Un livre digne d'intérêt que tu fais découvrir une fois de plus, merci

cathycat 21/10/2017 18:37

Cette construction du roman a l'air très habile et si le lecteur hésite entre fiction et réalité c'est qu'il est très convaincant. Seul bémol pour moi, je ne suis pas fan de Van Gogh mais je crois que le livre vaut vraiment la peine d'être lu par les amateurs du peintre. Merci pour cette belle présentation. Bisous

Gomez Victoria - Lynn 21/10/2017 17:28

coucou merci pour cette présentation, bisous

Violette 21/10/2017 15:53

le thème m'attire, évidemment, mais de Guenassia j'ai adoré le Club des Incorrigibles optimistes et presque détesté Trompe-la-Mort alors je me tâte encore...

Quichottine 21/10/2017 14:05

Je ne crois pas que je le lirai... peut-être pour garder intact ce que j'ai aimé dans le livre qu'Alain Yvars a offert en lecture sur son blog.

Mais après tout, il ne faut jurer de rien. :)
Merci pour cette présentation Manou.
Bises et douce journée.

danielle 21/10/2017 10:27

je ne sais pas si je parviendrais à le lire, mais je ressens son intérêt et cette "confrontation" entre le roman et les documents d'époque me plairait sans aucun doute!

missfujii. 21/10/2017 10:14

Appréciant énormément Van Gogh, je vais lire de livre sans aucun doute

Doc Bird 21/10/2017 10:11

Une belle façon d'imaginer les derniers jours de Van Gogh. Et qui sait ce qui s'est réellement passé ? Bon week-end !

Nassy 21/10/2017 09:32

J'aime beaucoup le titre du livre. Ta présentation invite à la lecture. Je note donc. Merci du partage. Bises.

Azalaïs 21/10/2017 09:25

Tant d' œuvres sur ce peintre qui demeure fascinant et n'en finit pas de poser des questions
bises et profite bien de ta pause

lavandine 21/10/2017 09:24

En effet un portrait de van gogh qui balaie toutes nos certitudes.
Gros bisous et belle journée.

Mitou 21/10/2017 09:07

Une drôle de vie quand m^me pour le peintre mais surtout pour les femmes
qui n'étaient pas reconnues !
gros bisous et bon week end
MITOU

Rose63 21/10/2017 09:06

C'est un artiste remarquable
Tu es parle si bien
@+
Bon weekend
Bisous

Mimi 21/10/2017 08:59

Une jolie critique qui donne immédiatement envie d’en connaître plus sur Van Gogh, un peintre que j’aime beaucoup et qui a su magnifier les couleurs. Et puis cette histoire d’amour est bien intrigante, où se cache la vérité. Quelle vérité d’ailleurs ? On peut toujours broder sur ce qui a été et cet auteur semble avoir bien réussi son ouvrage. Merci Manou.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -