Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 05:27
Albin Michel, août 2017

Albin Michel, août 2017

Kiruna était une jolie ville quand elle était couverte de neige fraîche.
La montagne de scories recrachées par la mine se transformait en une montagne en terrasses, vêtue de blanc. Les maisons jaunes, comme on nommait les bâtiments en bois construits jadis pour loger les mineurs, semblaient tout droit sorties d'un roman d'Astrid Lindgren.

 

Que va devenir le petit Marcus, âgé de 8 ans à peine, maintenant que Sol-Britt, sa grand-mère vient d'être sauvagement assassinée à coup de fourche et sachant que sa mère, partie refaire sa vie à Stockholm, ne veut pas s'en occuper ? 

Que faisait le petit, endormi dans cette cabane abandonnée, en pleine nuit ? A-t-il vu l'assassin ou simplement entendu du bruit ? A-t-il eu peur, ce qui expliquerait qu'il se soit sauvé ? Sa vie est-elle désormais en danger ?

 

Marcus ne semble se souvenir de rien et ne pas être affecté par la disparition de sa grand-mère...Mais les enfants peuvent enfouir au fond d'eux-même, le pire des traumatismes. 

 

Krister posa sa joue sur les cheveux de Marcus.
N'aie pas peur, petit chien perdu, je suis là, songeait-il. Je vais veiller sur toi.
"Tu es très fort ! Tu peux me porter, chuchota Marcus tout près de son oreille. Et les chasseurs ne me verront pas.
- Non, les chasseurs ne verront rien du tout."
Krister sentit ses yeux s'embuer.

 

La procureuse Rebecka Martisson, qui a été écartée de l'enquête sous prétexte qu'elle connaissait la victime, n'a pas dit son dernier mot. Elle n'est pas revenue à Kiruna et ne s'est pas installée dans la maison de sa grand-mère, pour s'entendre dire ça.

Elle veut continuer à chercher à comprendre qui en voulait assez à la victime pour l'assassiner, aussi sauvagement, en pleine nuit...

Est-ce un amant éconduit ? ou est-ce lié à un secret de famille...car des secrets, la famille de Sol-Britt en possède plus que les autres.

 

Tout récemment, le père de Sol-Britt a été retrouvé mort dans le ventre d'un ours, abattu en Laponie suédoise. Il avait été adoptée par Flisan, une amie d'Elina, sa mère, alors qu'il était encore bébé. Cette dernière, jeune institutrice à Kiruna, avait été retrouvée morte après avoir été sauvagement violée.  

Le fils de Sol-Britt a été victime d'un chauffard, il y a trois ans, alors qu'il faisait son jogging matinal. Il a été retrouvé mort dans un fossé.

Des coïncidences qui font comprendre à Rebecka que la malédiction ne s'est pas abattue sur la famille de Marcus, comme les faits pourraient nous le laisser croire, mais que les morts considérées comme accidentelles jusque-là, ne le sont peut-être pas.

Elle reprend l'enquête en cachette, avec ses deux collègues Krister Eriksson, le maître-chien et Lars Pohjanen, le médecin légiste, laissant Carl Von Post, qui en est chargé à présent, et espère bien être promu une fois qu'il aura résolu l'affaire, se fourvoyer sur une fausse piste et commettre de nombreux et graves impairs. 

 

Anna-Maria qui n'en revient pas que Alf Björnfot, le procureur général, ait éjecté Rebecka, tente de les aider à distance le plus possible mais elle est débordée par sa vie familiale et n'arrive pas toujours à faire le lien entre tous les membres de l'équipe.

 

Pendant ce temps, le petit Marcus, resté avec Krister et les chiens, tente de se remettre de son traumatisme, tout en gardant le silence, et ces derniers s'attachent tous les jours davantage à lui... 

 

Oser venir ici ! crache Flisan. Après toutes ces années !"...
Elle reprend son souffle. Elle va enfin pouvoir lui dire sa façon de penser...
"Figurez-vous que je pensais à vous aujourd'hui. Dans son sermon, le pasteur a parlé de Moloch, la fausse divinité à qui on sacrifiait des petits enfants pour obtenir des richesses. J'étais là, sur le banc à me dire que je connaissais une personne comme ça. Vous !"

 

Voilà un thriller  haletant, qui  fait froid dans le dos, et démarre "tout en douceur", si je puis dire, pour mieux nous tromper et nous entraîner sur de fausses pistes en nous racontant une simple traque à l'ours, un ours dans l'estomac duquel, tout de même, on retrouve des restes humains...

Le récit alterne entre le présent, avec les aléas et les rebondissements de l'enquête, et le passé, avec l'histoire de la jeune institutrice, l'arrière-grand-mère de Marcus, de son arrivée dans le petit village de Kiruna à son terrible décès. L'histoire d'Elina est racontée au présent comme si on la vivait aujourd'hui, alors qu'elle se situe il y a plus de cent ans, aux alentours de la première guerre mondiale.

 

Ce roman m'a subjugué, et je ne dis pas ça parce qu'il a reçu le Prix du Meilleur Roman Suédois, mais bien parce que j'ai adoré la façon dont les faits sont amenés, les recoupements entre les différents éléments qui apparaissent au fur et à mesure que Rebecka les découvrent, l'immersion du lecteur sans qu'il s'en rende compte dans la vie quotidienne des enquêteurs et des victimes...

 

Les personnages, qu'ils soient du bon ou du mauvais côté, sont tous décrits avec beaucoup de réalisme. 

J'ai aimé le personnage d'Anna-Maria, partagée entre ses enfants et son boulot, qui aimerait tant avoir le temps de se faire une amie, en la personne de Rebecka.

J'ai adoré celui d'Elina, si courageuse pour s'affirmer en tant que femme libre et autonome en ce début du XXe siècle. 

J'ai été émue par celui de Krister qui est fou amoureux de Rebecka, mais a décidé de prendre ce qu'elle lui donne, sans rien demander de plus, car il sait que Rebecka a un petit ami, même s'ils sont tous deux éloignés, et surtout que son physique à lui n'est pas attirant depuis qu'il a été grièvement brûlé lorsqu'il était enfant...

 

J'ai été touchée par l'humour, la tendresse et la profonde humanité de ce roman qui dénonce la violence verbale ou physique faite aux femmes, la difficulté pour les plus pauvres de se sortir de leur condition, le récit axé autour de ce petit garçon, dont on sait dès le début que la maman ne veut pas. D'ailleurs l'abandon des enfants est un thème qui touche plusieurs des personnages du roman mais je ne vous dirai pas lesquels...

 

Je ne vous révélerai rien des secrets de famille, ni des motivations de l'assassin, ni des liens de paternité de Marcus, ni des petites bagarres internes qui pourrissent l'ambiance dans l'équipe d'enquêteurs.

Je ne vous dirai rien non plus des nombreuses références littéraires qui étayent le récit.

Mais je peux vous assurer que dans ce roman, on passe par toutes les émotions possibles. Il y a des passages terriblement émouvants et d'autres qui vous prennent aux tripes parce que la peur de ce qui peut advenir est là !

Etant donné que je ne connais pas les autres titres de l'auteur je ne peux pas comparer cette lecture avec les autres. D'après ce que j'ai découvert sur le net, l'auteur reprend la même équipe pour une nouvelle enquête. 

 

Voilà donc un auteur nordique que je ne connaissais pas encore et qui a su me conquérir dès la première lecture. 

Son écriture est à découvrir absolument.  Vous plongerez ainsi au-dessus du cercle polaire dans la rigueur arctique, là où la rudesse du climat, explique que la générosité et l'entraide soient de mise entre les hommes. 

Un grand merci à Babelio et aux Editions Albin Michel qui m'ont permis de découvrir ce thriller en avant-première avant sa sortie prévue à la fin du mois. 

 

 

Asa Larsson a grandi à Kiruna, où se déroule son roman. C'est une petite ville de Suède située au-dessus du cercle polaire. D'abord avocate, ce qui explique qu'elle connaît bien ce métier et peut ainsi décrire merveilleusement bien son personnage central, Rebecka Martinsson, qui a aussi été avocate, elle ne se consacre aujourd'hui qu'à l'écriture de ses romans.

Elle a déjà publié chez Albin Michel, "Le sang versé", "La piste noire" et "Tant que dure ta colère"...des romans que je chercherais à me procurer sans tarder. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandrine isac 21/08/2017 20:20

Bonjour, conquise par votre chronique :) Il faut dire que lorsque je lis "thriller haletant" je sais déjà qu'il aura de forte chance de rejoindre ma PAL. Merci pour cette belle chronique.

chemindetables 20/08/2017 19:34

elle est formidable ta présentation et chronique/avis sur ce livre
je ne lis quasiment que des polars thrillers j'aime beaucoup les auteurs nordiques alors ce livre me tente bien, il faut que je note ce titre et l'achète vite
bises
patricia

Rebecca G. 19/08/2017 20:16

Eh bien!!! Je le note sur ma wishlist!! Tu m'as donné envie de le lire! :)

chez laramicelle 17/08/2017 09:56

coucou je viens de le mettre sur la liste à acheter :) merci pour le conseil

manou 17/08/2017 11:20

Si tu aimes les auteurs nordiques, il te plaira. Bisous et merci de prendre du temps pour passer cela me fait grand plaisir

missfujii. 16/08/2017 22:04

J'adore ces thrillers venus du froid, je note le titre !

manou 17/08/2017 11:21

Moi de même et je n'ai pas été déçue !

Violette 16/08/2017 21:02

un prix bien mérité alors ! Je ne connaissais pas non plus cet auteur ... il y en a tant tu vas me dire!

manou 17/08/2017 11:22

Et bien moi non plus ! Et tu me fais toi aussi découvrir des auteurs que je ne connais pas...je désespère parfois en me disant que je ne pourrai jamais tout lire :)

Gomez Victoria - Lynn 16/08/2017 20:10

coucou il faut que je le dise à Laramicelle ; elle adore ce genre de livre se passant en Scandinavie ; je note le titre ; je lui donnerai quand je la verrai ; bisous

manou 17/08/2017 11:22

Tu es adorable ! Elle est venue ce matin du coup le noter toute seule :) Bisous

Mousse 16/08/2017 16:22

Bonjour chère Manou,
Un thriller qui tient éveillé !
Un roman avec un peu de tout, amour, humour et bien sûr la peur !
Philippe et toi, vous avez le chic de faire de belles chroniques, comme lui, tu donnes envie de lire le livre.
Vous êtes géniaux !
J'espère que tu vas bien.
Pour moi, tout va, il a fait beau, je me ressource !
Bonne fin de journée, de doux bisous s'envolent vers toi.

manou 16/08/2017 19:47

Je connais Philippe depuis peu grâce à toi et j'ai beaucoup de plaisir à aller lire ses chroniques : il me fait découvrir plein d'auteurs que je ne connais pas :) Je suis contente de voir que tu profites bien de tes vacances pour te ressourcer. On en a bien besoin pour affronter tout le reste de l'année quand on travaille encore. Après le rythme n'est pas le même. Bisous et à bientôt

Nell 16/08/2017 15:53

Encore une page rondement menée, ma chère Manou. Tu nous donnes vraiment l'envie de se projeter dans ce monde de neige et de maisons jaunes. Une angoisse qui doit monter crescendo dans l'action. Je t'embrasse et te souhaite une belle fin d'après-midi. ♥ ♥ ♥

Nell 16/08/2017 19:52

Non, Manou, je n'ai pas encore les petits, ils profitent des parents et de la plage. La semaine prochaine sûrement puisqu'ils reprennent le collier. Bref!! Je vais essayer de te mettre un mail. Demain visite de ma ville avec Cathy Rose. Gros bisous, ma douce. Je ne t'oublie pas ♥ ♥ ♥

manou 16/08/2017 19:48

Merci de ta visite après ce long week-end. Te voilà de garde avec les petits si je comprends bien. Je pense à toi et te fais de gros bisous

Renee 16/08/2017 14:43

J'aime ton descriptif et donc je note. Bisousssss

manou 16/08/2017 19:48

Merci Renée ! Les romans nordiques, c'est spécial. On aime ou on aime pas :) Bisous

écureuil bleu 16/08/2017 14:37

Bonjour Manou. J'ai lu ta critique sur Babelio et tu m'as donné envie de lire ce roman. Bon après midi et bisous

manou 16/08/2017 19:50

Merci Brigitte ! Je suis très en retard sur Babelio, d'une part pour y mettre mes chroniques (ce livre-là je l'ai eu par eux dont je suis allée très vite la mettre car on a un délai à respecter) et d'autre part pour visiter mes amies babélionautes...Il va falloir que je m'y emploie :) Bisous et une belle soirée

domi 16/08/2017 11:52

Bravo consœur, voilà encore un article très pro sur ce blog d'excellente tenue. Bises et amitiés
Très bon conseil de lecture

manou 16/08/2017 19:52

Oh Domi tu vas me faire rougir ! Je me régale sur le tien même si ces derniers temps je n'ai pas réussi à y venir tous les jours...Bises et une belle soirée

yannn 16/08/2017 10:34

Tu sais que je ne prends pas le temps de lire, sauf les commentaires de lecture, les tiens en particulier.
Je note pour les autres romans qu'on a peut être plus de chances de trouver à la " blicothèque " comme disait notre cadette.
Moi, c'est films suédois et autres nordiques. Une ambiance assez caractéristique. Une forme de lenteur intelligente, et de larges plans sur les paysages extérieurs qui semblent influer les sentiments des gens de là bas.
Bise estivale. Yann

manou 16/08/2017 19:53

Tu connais donc bien l'ambiance nordique et les romans sur ce plan là sont très proches des séries TV ou autres images ! Apparemment certains titres de cet auteur n'ont pas obtenu l'unanimité donc c'est à voir...J'espère que tes vacances se passent bien. Bises

Doc Bird 16/08/2017 10:20

Un polar suédois qui fait passer par toute une palette d'émotions, et qu'on ne peut sûrement pas lâcher avant la fin. Ta chronique donne envie. J'espère le trouver à la médiathèque après sa sortie. Bonne journée.

manou 16/08/2017 19:56

Je pense qu'il y sera ! Apparemment elle aussi comme Camilla Läckberg reprend la même équipe d'enquêteur...mais sur un registre différent. je lirai volontiers ta chronique si tu le lis ! Les avis divergent apparemment sur cet auteur : on aime ou pas !

Azalaïs 16/08/2017 09:42

j'avais déjà tenté un de ses livres mais je n'avais pas aimé son écriture, peut-être celui là me plaira davantage. Je viens de terminer "sous la lampe rouge" de Conan Doyle, un recueil de nouvelles sur le monde médical, je suis tombée par hasard dessus à la médiathèque et j'ai vraiment adoré. En ce moment je commence "L'effet papillon' de Jussi Adler Olsen, c'est le seul qui me manquait. La fiancée de l'hiver n'est toujours pas retournée, ici les gens ne sont pas très respectueux des dates de retour. Bises et bonne journée et merci pour tous tes conseils de lecture, je ne sais pas ce que je deviendrais sans livres!

manou 16/08/2017 19:58

Apparemment d'autres personnes sont de ton avis concernant les autres titres considérés comme mal construits ou mal écrits. Je suis surprise car je n'ai pas du tout trouvé celui-là mal écrit et la construction m'a beaucoup plu ! Cona Doyle est une valeur sûre. Je me suis toujours régalée à le lire mais je ne connais pas ce titre-là. je regarderai moi-aussi en médiathèque :)

Pascale DELALANDRE 16/08/2017 09:13

Merci Manou pour ce partage.
Je ne note pas, là je n'y arrive plus, cela fait quinze jours que je suis sur le même bouquin, je manque de temps.
Bises et bonne journée

manou 16/08/2017 09:27

C'est normal Pascale ! Pas de problème...moi je suis arrivée à lire pendant les vacances et bien sûr j'en parle ici mais je comprends bien que ce ne soit pas le cas de tout le monde. Toi tu passes des heures plantées pour nous faire de jolies macros ! Bises

Thaddée 16/08/2017 09:06

Rien que le titre fait froid dans le dos. Ce roman me fait irrésistiblement penser aux films nordiques qu'on voit depuis peu à la télé, une ambiance gelée, des personnages lisses comme la glace mais porteurs de chaos, des crimes abominables comme on n'ose même pas imaginer. J'avoue que les Nordiques ont ce petit quelque chose en plus qui peut transformer la vie en cauchemar :-) Je te souhaite une belle journée Manou, ne frémis pas trop, je t'embrasse !

manou 16/08/2017 09:28

C'est tout à fait l'ambiance en effet ! C'est spécial et c'est pas le moment de prendre un coup de froid...Bisous

Mimi 16/08/2017 08:42

Une histoire glaciale jalonnée de nombreux meurtres ou accidents, mais une histoire touchante grâce à des personnages marqués par des destins lourds à porter mais profondément humains. Touchée !

manou 16/08/2017 09:29

C'est exactement ça ! Le contraste est saisissant...Bisous

Rose63 16/08/2017 07:46

Sûrement un livre captivant
Merci à toi
Merci aussi d'avoir bravé les chemins pour venir jusqu'à moi ce matin car c'est la canigalère chez canalblog , je me questionne si changer ou pas d' hébergeur

manou 16/08/2017 08:01

Je n'ai eu aucun problème pour venir chez toi ce matin Rose ! Tout a fonctionné sans problèmes. Parfois les photos mettent du temps à charger, mais comme j'ouvre toujours plusieurs blogs en même temps, je patiente. Tu sais chaque hébergeur a ses avantages et ses inconvénients, il suffit qu'ils fassent une mise à jour du serveur ou autre opération technique pour que ça perturbe le fonctionnement et je pense qu'ils en font tous régulièrement. Bisous et une douce journée

Yv 16/08/2017 07:27

si c'est la même auteure, elle a aussi écrit Horreur boréale (paru chez Gallimard), une déception, un roman mal ficelé, mais peut-être en a -t-elle fait d'autre meilleurs.

manou 16/08/2017 08:03

Et bien alors, je vais voir mais ce serait étonnant que deux auteurs différents du nord portent le même nom...j'irai voir ce que les babelionautes en disent ! Comme c'est le premier que je lis je ne peux pas comparer.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -